Rejoignez-nous

Suisse

Le traitement anti-Covid de Novartis et Molecular franchit un cap

Publié

,

le

Ce succès d'étape pour l'ensovibep vaut à Molecular Partners un versement de 150 millions de francs, ce qui devrait lui permettre de financer ses activités au moins jusqu'en 2025. (archives) (© KEYSTONE/ALEXANDRA WEY)

Les laboratoires Novartis et Molecular Partners revendiquent lundi le succès d'un volet intermédiaire de leur étude clinique "Empathy" sur l'ensovibep en intraveineuse contre le Covid-19.

La substance a démontré son efficacité pour réduire la charge virale dans les huit jours suivant l'administration d'une dose unique, ainsi que pour limiter de près de 80% les risques d'hospitalisation ou de décès par rapport à un placebo, assurent les partenaires dans des communiqués distincts.

La multinationale pharmaceutique confirme dans la foulée son intention d'acquérir les droits sur l'antiviral expérimental. Son modeste homologue zurichois rappelle que l'opération lui permettra de percevoir un versement d'étape de 150 millions de francs, en plus de commissions de 22% sur les ventes en cas d'homologation.

La société de Schlieren assure disposer ainsi d'un financement suffisant pour tenir jusqu'en 2025, hors éventuels versements d'étape et commissions.

Novartis de son côté héritera de la poursuite du développement de l'ensovibep, de sa production ainsi que de sa distribution et de sa commercialisation.

L'ensovibep a été découvert par Molecular Partners et fait depuis octobre 2020 l'objet d'une collaboration avec Novartis, moyennant un versement initial de 20 millions et une prise de participation à hauteur de 40 millions.

Potentiel commercial aléatoire ___

Le géant rhénan a repris la main sur les études cliniques au printemps dernier, lors du passage à la phase II. Les protéines antivirales tri-spécifiques, de la famille des Darpins, sont conçues pour neutraliser les capacités infectieuses du Sars-Cov-2. De récentes évaluations en laboratoire indiquent que l'ensovibep conserve une pleine capacité de neutralisation contre le variant Omicron du coronavirus.

Si ce succès d'étape constitue une indéniable bonne nouvelle pour Novartis, il ne risque guère d'influer sur la valorisation de Novartis, estime dans un commentaire Laurent Flamme pour la Banque cantonale de Zurich (ZKB). L'apparition de concurrents oraux - le molnupiravir et surtout le ritonavir des concurrents américains Merck et Pfizer - ont drastiquement changé la donne, mais l'ensovibep pourrait tout de même générer quelque centaines de millions de francs certaines années, en fonction de l'avènement de nouveaux variants.

L'analyste de l'établissement zurichois rappelle à cet égard que le Ronapreve de Roche semble n'avoir peu ou pas d'efficacité contre Omicron, à l'inverse du sotrovimab de GlaxoSmithKline (GSK).

A 09h36, la nominative Novartis s'appréciait de 0,4% à 82,05 francs, aux premières loges d'un SMI en retrait de 0,56%. Molecular Partners caracolait, lui, en tête de SPI, s'envolant de plus de 26% à 19,20 francs.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Personne ne devine la bonne combinaison de l’Euro Millions

Publié

le

Lors du prochain tirage de l'Euro Millions mardi, 166 millions de francs seront en jeu (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante à l'Euro Millions vendredi soir. Pour gagner, il fallait jouer les numéros 2, 13, 16, 24 et 32 et les étoiles 1 et 7.

Lors du prochain tirage mardi, 166 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande. Cette loterie transnationale est proposée dans douze pays européens, dont la Suisse et le Liechtenstein.

https://jeux.loro.ch/games/euromillions

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Des milliers de personnes manifestent dans les rues genevoises

Publié

le

La grève féministe a rassemblé des milliers de personnes dans les rues genevoises. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

A Genève, des milliers personnes ont défilé vendredi en fin de journée à l'appel du collectif de la grève féministe. Les manifestants ont revendiqué un féminisme intersectionnel, inclusif, décolonial et sans frontière.

"Le féminisme: c'est l'espoir!" a lancé Françoise Nyffeler, membre du collectif, devant une foule rassemblée dans le parc des Bastions, devant le Mur des Réformateurs. Elle a encouragé à pousser un cri de colère, juste avant que le cortège ne se mette en marche. La clameur a résonné jusqu'en haut de la vieille-ville.

Pendant tout l'après-midi, les prises de paroles se sont succédé pour revendiquer l'égalité salariale, la fin des discriminations, une protection sérieuse contre les violences sexistes ou des assurances sociales équitables et dignes. La montée de l'extrême-droite en Europe a été fustigée. "On ne lâche rien!", ont martelé plusieurs personnes sur la scène.

De nombreuses associations ont exprimé leur soutien aux peuples opprimés. Des performances musicales, dont un "Bella ciao!" revisité, ont fait monter l'ambiance. Le cortège est parti des Bastions peu après 18h30. "Solidarité avec les femmes du monde entier!" ont scandé les manifestants au son des tambours. Ou encore "Patriarcat tu es foutu, les féministes sont dans la rue".

Selon le collectif de la grève féministe, entre 25'000 et 30'000 personnes ont exprimé vendredi leur colère dans les rues genevoises. L'estimation fournie par la police se situe entre 6000 et 8000 personnes. La manifestation s'est déroulée sans incident.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a atterri à Zurich

Publié

le

L'avion de Volodymyr Zelensky a atterri peu après 17h00 à l'aéroport de Zurich. Le président ukrainien est ensuite monté dans un hélicoptère pour se rendre directement au Bürgenstock (NW). (© KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER)

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a atterri vendredi après-midi à l'aéroport de Zurich, a constaté un photographe de Keystone-ATS. Il a ensuite poursuivi son voyage en hélicoptère jusqu'au Bürgenstock (NW) où débute samedi la conférence de paix sur l'Ukraine.

L'avion ukrainien transportant Volodymyr Zelensky a atterri peu après 17h00, comme l'a constaté un photographe de Keystone-ATS sur place. Le président ukrainien a été accueilli notamment par l'ambassadeur suisse en Ukraine, Felix Baumann, et par l'ambassadrice ukrainienne en Suisse, Iryna Wenediktova.

Au total, 92 pays seront représentés par 57 chefs d'Etat et de gouvernement à la conférence du Bürgenstock. La vice-présidente des Etats-Unis Kamala Harris et le président français Emmanuel Macron y sont attendus, de même que le chancelier allemand Olaf Scholz, le premier ministre canadien Justin Trudeau et son homologue japonais Fumio Kishida.

La conférence de deux jours entend créer les conditions d'un sommet pour la paix avec participation russe. Elle doit aussi traiter de sujets humanitaires comme la sécurité de l'approvisionnement en denrées alimentaires.

La Russie, qui mène une guerre d'agression contre l'Ukraine depuis février 2022, n'est pas représentée au Bürgenstock. Moscou a qualifié la conférence d'événement de propagande occidentale. La Chine a également refusé d'y envoyer une représentation.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Bürgenstock: 92 pays et près de 60 chefs d'Etat et de gouvernement

Publié

le

L'Arabie saoudite enverra son chef de la diplomatie au Bürgenstock (NW). (© KEYSTONE/EDA/POOL/URS FLUEELER)

Un total de 92 pays, dont près de 60 chefs d'Etat et de gouvernement, participeront à la conférence pour la paix en Ukraine au Bürgenstock (NW). Le Premier ministre britannique Rishi Sunak est désormais annoncé. L'Arabie saoudite enverra son chef de la diplomatie.

Dans la liste publiée en ligne vendredi par le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) figurent près d'une cinquantaine de pays occidentaux. Comme prévu, le Brésil sera observateur, comme le Saint-Siège.

Jeudi encore, des sources proches du dossier affirmaient que la délégation britannique serait emmenée par le secrétaire aux affaires étrangères David Cameron. Désormais, M. Sunak, en difficulté à quelques semaines des élections dans son pays, est annoncé.

Parmi les BRICS, l'Inde a décidé d'envoyer un haut responsable du ministère des Affaires étrangères, Pavan Kapoor, jusqu'à récemment ambassadeur en Russie. L'Arabie saoudite dépêchera elle son ministre des Affaires étrangères Faisal bin Fahrad al-Saud.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Taureau

Un besoin intense de quiétude vous envahit… Eloigner vos activités habituelles serait bien pour vous, en particulier celles liées à l’environnement du travail.

Les Sujets à la Une

X