Rejoignez-nous

Suisse

Les exportations suisses se redressent en janvier

Publié

,

le

Les exportations ont progressé de 5,4% par rapport au mois de décembre après correction des variations saisonnières, pour s'établir à 18,86 milliards de francs (Archives © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Les exportations suisses se sont quelque peu redressées en janvier, alors qu'elles s'étaient affaiblies en décembre dans le sillage de la deuxième vague de la crise pandémique.

Concrètement elles ont progressé de 5,4% par rapport au mois de décembre après correction des variations saisonnières, pour s'établir à 18,86 milliards de francs. En termes réels - c'est-à-dire corrigés de l'inflation - elles ont bondi de 5,7%, selon les chiffres publiés jeudi par l'Administration fédérale des douanes (AFD).

A la fin de l'année dernière, les exportations avaient régressé de manière similaire, après s'être remises de l'effondrement dû au coronavirus.

Les chiffres actuels sont encore largement inférieurs à ceux qui prévalaient avant l'éclatement de la pandémie, quand la Suisse vendait des biens à l'étranger pour une valeur mensuelle moyenne dépassant les 20 milliards de francs dans certains cas. Lorsque la crise s'est aggravée, les exportations sont alors tombées à un peu plus de 16 milliards de francs.

La tendance s'est avérée semblable pour les importations en janvier, lesquelles ont augmenté de 3,3 % pour s'inscrire à 15,28 milliards (en termes réels, +1,4 %). Au niveau de la balance commerciale, cela signifie un excédent de 3,58 milliards de francs.

Aussi bien pour les exportations que pour les importations, le secteur chimique et pharmaceutique a montré qu'il constitue un pilier de la croissance, commente l'AFD dans son communiqué. Les exportations de ce secteur se sont envolées de presque 10% et celles des médicaments, en particulier, de plus d'un tiers. Les produits chimiques et pharmaceutiques représentent plus de la moitié du total des exportations suisses. Mais l'industrie des machines et des équipements électriques (+3,1 %) et l'industrie métallurgique (+3,4 %) sont elles aussi parvenues à tirer les marrons du feu dans la période sous revue.

Ventilées par débouchés géographiques, les exportations vers l'Amérique du Nord (+18,0%) ont évolué de manière plus réjouissante que celles vers l'Europe (+5,9%) et l'Asie (+3,6%).

Les exportations vers l'Asie ont été essentiellement freinées par le Japon, où elles ont chuté d'environ un quart, ce que l'AFD explique par la baisse des exportations du secteur chimique et pharmaceutique vers l'archipel nippon.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Beat Imhof succède à Casimir Platzer à la tête de GastroSuisse

Publié

le

Le nouveau président de Gastrosuisse Beat Imhof a été élu mardi à Neuchâtel lors de l'assemblée des délégués. (© Keystone/obs/Andreas von Gunten)

Les délégués de Gastrosuisse, la fédération de l'hôtellerie et de la restauration, ont élu mardi à Neuchâtel Beat Imhof comme nouveau président. Le directeur du Casinotheater de Winterthour succède à l'hôtelier de Kandersteg Casimir Platzer.

Casimir Platzer a quitté la tête de la plus grande association patronale de l'hôtellerie-restauration en raison de la limitation de la durée de son mandat. Il a été président pendant dix ans. Pendant la pandémie, il s'est fait un nom en tant que représentant contestataire et controversé de sa branche. Il devient président d'honneur.

Son successeur, Beat Imhof, était considéré comme un outsider lors de l'élection face au vice-président sortant, le Tessinois Massimo Suter. Les jeux étaient faits dès le premier tour de scrutin, a indiqué Gastrosuisse dans un communiqué mardi. Beat Imhof, 52 ans, a obtenu 134 voix, contre 83 pour Massimo Suter.

Beat Imhof, cuisinier de formation, a obtenu son master à Lucerne. Ce père de deux enfants préside Gastro Winterthour depuis 2023. Jusqu'à cette date, il a enseigné à la Haute école spécialisée des Grisons et à la Haute école zurichoise ZHAW. Les délégués ont élu Gilles Meystre de Pully VD comme nouveau vice-président.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Tour de Suisse dames: encore Demi Vollering

Publié

le

Demi Vollering: une vraie razzia sur le Tour de Suisse (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

La Néerlandaise Demi Vollering a remporté le Tour de Suisse dames au terme de la 4e et dernière étape qu'elle a gagnée. Elle succède au palmarès à la Bernoise Marlen Reusser, absente cette année.

Cette ultime étape, avec départ et arrivée à Champagne après 127,5 km vallonnés à travers le Jura vaudois et neuchâtelois, n'a pas remis en question la victoire de Demi Vollering, malgré quelques attaques de ses rivales. Les quatre premières du classement général se sont isolées en tête dans le final et ont lutté pour la victoire du jour.

Au sprint, la détentrice du maillot jaune n'a laissé aucune chance à ses compagnes d'échappée pour s'adjuger une troisième victoire en quatre jours. Elle a devancé l'Italienne Elisa Longo Borghini, l'Australienne Neve Bradburry et la Polonaise Katarzyna Niewiadoma. La Suissesse Steffi Häberlin a pris une belle cinquième place à 42 secondes.

Au général final, Demi Vollering précède Neve Bradburry de 1'28 et Elisa Longo Borghini de 1'30.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Les Etats-Unis retardent la livraison de Patriot à la Suisse

Publié

le

Le système de défense antiaérienne américain Patriot (archives). (© KEYSTONE/DPA/AXEL HEIMKEN)

Les Etats-Unis ne livreront pas de missiles Patriot à la Suisse pour le moment. Les Américains veulent d'abord fournir l'Ukraine. Armasuisse ne sait pas combien de temps la Suisse devra attendre pour recevoir ces engins de défense aérienne.

Les livraisons du type d'armement concerné à la Suisse seront retardées par une décision du gouvernement américain et ne pourront vraisemblablement pas avoir lieu comme prévu, a indiqué mardi l'Office fédéral de l'armement (Armasuisse), interrogé par Keystone-ATS, revenant sur une information du "Blick" mardi.

Il n'est toutefois pas encore possible de se prononcer sur les conséquences exactes pour les livraisons destinées à la Suisse. Selon Armasuisse, le type de système de défense aérienne basé au sol Patriot concerné est le missile PAC3 MSE, qui a été approuvé par le Parlement avec le message sur l'armée 2023, et non pas la version PAC2 GEM-T, acquise avec le message sur l'armée 2022.

La date d'introduction du type d'arme supplémentaire indiquée dans le message sur l'armée 23 était 2030 et 2031. L'acquisition a été planifiée en conséquence. La situation montre que "la Suisse a de nouveau besoin d'une industrie d'armement forte et que nous devons diversifier nos achats auprès des fabricants et des pays", poursuit Armasuisse.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

Droit de préemption: les élus peinent à fixer toutes les modalités

Publié

le

L'Etat de Vaud disposera d'un fonds cantonal de 20 millions de francs pour pouvoir exercer son droit de préemption (photo symbolique). (© Keystone/CHRISTIAN BRUN)

Les modalités du droit de préemption de l'Etat de Vaud pour des biens immobiliers, lorsque celui-ci est cédé par une commune, ont de la peine à accoucher. Après deux débats, le Grand Conseil n'a pas réussi mardi à fixer toutes les règles de ce droit subsidiaire. Un fonds cantonal de 20 millions de francs, et non de 40 millions comme le voulait la gauche, sera toutefois créé.

Après un vote à une voix près lors du premier débat, celui du deuxième débat a été un poil moins serré. La version du Conseil d'Etat à 20 millions de francs, soutenue par le PLR et l'UDC, l'a emporté cette fois-ci de quatre voix (70 contre 66). Une autre proposition de la gauche radicale, à 65 millions, avait été écartée lors du débat précédent.

Depuis 2020, les communes vaudoises ont le droit d'acquérir en priorité un bien-fonds (bâti ou non bâti) afin de créer des logements d'utilité publique (LUP), soit à loyers abordables. Elles ont aussi la possibilité de transmettre ce droit au canton si, par exemple, elles ne disposent pas de l'argent nécessaire.

Pas d'accord sur le nombre de LUP

Le canton aura alors 20 jours pour agir (délai de 40 jours refusé au plénum). Mais pour cela, il doit disposer d'un fonds pour payer le vendeur et indemniser l'acquéreur évincé. D'où la création du fonds cantonal, qui, s'il est utilisé, sera reconstitué par la vente ultérieure des biens-fonds acquis dans le cadre de l'exercice du droit de préemption cantonal.

Les parlementaires devaient aussi définir d'autres modalités. Ils se sont prononcés en faveur d'une institution d'une commission de sept personnes, chargée d'examiner la pertinence de l'achat d'un bien immobilier.

Ils n'ont pas réussi, en revanche, à se mettre d'accord sur un seuil minimal LUP au-dessous duquel l'Etat ne devrait pas préempter. Quatre, huit, douze ou quinze? La balance penchait plutôt pour quatre ou huit. Un troisième débat sera nécessaire la semaine prochaine pour trancher.

Assainissement énergétique

D'autres règles ont été déterminées dans le décret, comme le fait que la Commission des finances, sur saisine du Conseil d’Etat, se prononce sur l'approbation de l'acquisition d'immeuble effectuée. Les députés ont aussi décidé de permettre à des investisseurs privés de pouvoir réaliser des LUP si l'Etat ne les réalise pas lui-même (par voie d'appel d'offres public).

Enfin, les biens-fonds préemptés et acquis par l'Etat devront être obligatoirement assainis énergétiquement dans un délai de dix ans dès la date de l'achat.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Taureau

Grâce à un remarquable 6ème sens, vous détectez tous les pièges. Cette perspicacité vous fait prendre des décisions éclairées et réagir de manière stratégique !

Les Sujets à la Une

X