Rejoignez-nous

Suisse

Les Suisses boivent moins souvent mais plus

Publié

,

le

Les "bitures express" sont prisées chez les jeunes (archives) (©KEYSTONE/MARTIN RUETSCHI)

Les Suisses tendent à boire moins souvent de l'alcool, mais à en consommer occasionnellement de plus grandes quantités. La part de fumeurs est stable et la quantité de tabac fumé diminue. Ces constats émanent de l'enquête sur la santé publiée par l'OFS.

En général, les Suisses se considèrent en bonne santé. En 2017, plus de huit personnes sur dix jugeaient leur état comme bon ou très bon. Ils étaient tout autant à avouer consommer de l'alcool (82%), la part des abstinents restant stable, a indiqué mardi l'Office fédéral de la statistique (OFS).

La proportion des consommateurs quotidiens de boissons alcoolisées a toutefois diminué de 20% à 11% ces 25 dernières années. Cette baisse ne concerne pas toutes les classes d'âge. La part des consommateurs quotidiens est la plus élevée chez les personnes de 65 ans et plus et n'a pratiquement pas changé depuis 1992.

En revanche, la manière de boire change. L'ivresse ponctuelle (au moins quatre verres en quelques heures pour les femmes, cinq pour les hommes) augmente. Cette évolution se concrétise en particulier chez les adolescents et les jeunes adultes.

Entre 2007 et 2017, la part des personnes présentant une consommation occasionnelle d'alcool à risque au moins une fois par mois a augmenté de 19% à 24%. Elle a même doublé chez les jeunes femmes, passant de 12% à 24%.

Fumeurs stables

L'enquête montre aussi que la part des fumeurs est restée stable, à 27% environ, ces dix dernières années. Elle est la plus élevée (35%) chez les hommes de 15 à 44 ans. Là aussi, les comportements changent. Les fumeurs fument moins: la part des personnes consommant au moins 20 cigarettes par jour (21%) s'est réduite de moitié entre 1992 et 2017, précise l'OFS.

Les Suisses sont aussi toujours plus nombreux à opter pour l'activité physique. Trois personnes sur quatre pratiquent régulièrement un sport, soit nettement plus qu'en 2002 (62%). Huit pour cent sont considérés comme inactives. Leur proportion a diminué de moitié en 15 ans.

Les femmes se rattrapent en matière d'activité physique, toutes classes d'âge confondues. Elles étaient 74% à en pratiquer régulièrement en 2017 contre 58% en 2012.

Deux tiers de la population font attention à leur alimentation et 21% suivent les recommandations alimentaires concernant la consommation de fruits et légumes. C'est davantage le cas des femmes que des hommes (28% contre 15%).

Moins de viande

La consommation de viande a diminué depuis 1992, là aussi particulièrement chez les femmes de 25 à 64 ans. Elles sont moins nombreuses à en manger tous les jours (10% contre 20%). La part de celles qui n'en mangent jamais a triplé à 6%.

Après plusieurs augmentations, la part des personnes en surpoids ou obèses s'est stabilisée entre 2012 et 2017 (42%). Les risques par rapport à la santé s'expliquent en revanche par la formation. Les personnes qui ne sont pas allées au-delà de l'école obligatoire sont proportionnellement plus nombreuses à souffrir d'obésité que celles qui ont une formation supérieure.

Le niveau des revenus ou l'appartenance culturelle jouent aussi un rôle dans les risques face aux maladies. Commentant les résultats de l'enquête, Pascal Strupler, directeur de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), a estimé que ces inégalités ne sont pas inéluctables. L'OMS considère que 50% des maladies sont évitables. Les résultats de l'enquête permettront aux autorités de mener ses campagnes de prévention de manière ciblée et différenciée.

Sixième enquête

L'OFS a interrogé un peu plus de 22'000 personnes pour mener cette enquête sur l'état de santé des Suisses. Le sondage a lieu tous les cinq ans depuis 1992.

(ATS)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

Fribourg retrouve des couleurs

Publié

le

Il y a eu des frictions à Fribourg, mais Gottéron a battu Davos (© KEYSTONE/POSTFINANCE/ADRIEN PERRITAZ)

Fribourg a signé sa troisième victoire de rang dans le match du dimanche soir en National League. A domicile, les Dragons ont dominé Davos 4-2.

Dans un match qui a bien failli dégénérer, les joueurs de Christian Dubé ont su plus ou moins conserver leur calme et l'avance obtenue au cours du tiers médian. Alors oui, Chris DiDomenico a passé dix minutes sur le banc lors du troisième tiers, mais les Fribourgeois ont su tenir en boxplay.

Mais les pensionnaires de St-Léonard ont eu chaud en raison du retour des Grisons et de la pression mise sur Reto Berra. Dominik Egli a inscrit les deux buts davosiens, dont le 3-2 à la 58e.

Seulement, Gottéron avait fait le nécessaire avant grâce à Walser, Mottet et Binias. Les deux derniers cités ont marqué à la 21e et à la 24e. De la Rose a scellé le score dans la cage vide et Fribourg de consolider sa troisième place avec 56 points à égalité avec Zoug mais avec un match de plus.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Les Urbaines accueillent plus de 7000 visiteurs en 3 jours

Publié

le

L' Espace Arlaud à Lausanne, un lieu habituel des Urbaines, où plusieurs projections de vidéos ont eu lieu cette année. (© KEYSTONE/DOMINIC FAVRE)

Plus de 7000 personnes ont participé durant trois jours ce week-end dans l'agglomération lausannoise à la 27e édition du festival Les Urbaines. Cette fréquentation élevée confirme l'enthousiasme des publics à expérimenter des formes artistiques questionnant les hégémonies esthétiques et politiques, et la nécessité de les rendre visibles et accessibles, écrivent les organisateurs dimanche.

Durant trois jours, les visiteurs et visiteuses ont pu naviguer entre les habituels lieux partenaires du festival que sont l'Arsenic, le Théâtre Sévelin 36, l'Espace Amaretto, l'Espace Arlaud, le Bourg et le Temple de Chavannes. Ils ont aussi pu parcourir plusieurs lieux inédits, généralement inoccupés ou pas encore ouverts au public, comme l'ancien cinéma Eldorado à Chauderon où se visite l'exposition jusqu'au 10 décembre, et le futur Jumeaux Jazz Club au Flon.

Dans son communiqué, le festival précise que l'année 2023 marque le départ d'Ysaline Rochat, la codirection du festival, après 11 années d'implication au sein de la structure d'abord en tant qu'administratrice et programmatrice, puis comme codirectrice dès 2017. Yasemin Imre, curatrice et chercheuse basée à Genève, a été choisie par le Conseil de Fondation pour reprendre la codirection aux côtés de Samuel Antoine, et commencera son activité de codirectrice le 15 janvier 2024.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

"Je peux vivre avec ce point"

Publié

le

René Weiler (à droite) reçoit les félicitations de son président Thierry Regenass. (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

"Je peux vivre avec ce point !" René Weiler ne faisait pas la fine bouche après le 1-1 du Wankdorf même si ce résultat brise la série vertueuse du Servette FC qui avait aligné sept victoires de rang.

"Je suis heureux d’avoir vu mon équipe rivaliser avec les Young Boys, poursuit l’entraîneur grenat. Nous savons d’où nous venons. Nous savons aussi où sont les Young Boys." Une dernière phrase pour rappeler que les Bernois évoluent dans un contexte bien particulier avec dimanche un stade pour la septième fois déjà cette saison à guichets fermés.

René Weiler regrette toutefois le manque de réalisme des siens en première période. "On doit mener plus largement à la pause, glisse-t-il. Après, ce fut plus dur. Mais c’est normal ici. On savait que les Young Boys allaient terminer très fort."

René Weiler se refuse de parler de titre. Comme s’il se plaît à laisser la presse fantasmer à ce sujet. "Tout ce que je peux dire, c’est qu’il faudra compter sur nous cette saison", sourit-il.

Pour sa part, Raphaël Wicky a trouvé son équipe "trop dans la réaction, pas suffisamment dans l’action". L’entraîneur bernois pointait du doigt l’erreur de relance d’Anthony Racioppi de la 6e minute qui a, selon lui, coupé d'emblée les ailes de son équipe . "Je ne suis pas heureux avec cette action, lâche-t-il. Anthony sait qu’il a commis une erreur. Mais cela ne sert à rien de l’incriminer davantage". D’autant plus que son gardien fut irréprochable les 84 minutes qui ont suivi cette relance.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Le message fort du Servette FC

Publié

le

Chris Bedia ouvre le score pour le Servette FC, (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

A défaut de réussir le grand huit, le Servette FC a délivré un message fort : oui, il est bien un candidat légitime au titre.

Au Wankdorf devant 31'500 spectateurs, les Grenat, qui restaient sur une série de sept victoires de rang, ont tenu les Young Boys (1-1) en échec. Ce choc au sommet entre deux équipes qui seront en lice en février prochain sur la scène européenne, n’a peut-être pas débouché sur le match de l’année. Mais avec des Genevois qui ont longtemps regardé l’adversaire les yeux dans les yeux avant de céder sur le plan physique en fin de rencontre, il aura finalement tenu bien des promesses.

Ce nul est un "bon" résultat pour les Grenat qui ont été les leaders virtuels de la Super League pendant une cinquantaine de minutes. Ils reviennent comme les Young Boys à un petit point du FC Zurich. Avec St. Gall quatrième à 3 points du FCZ, la lutte pour le titre promet énormément.

Jérémy Frick déterminant

Il y a eu, pour la troisième fois en huit jours, une première relance bien compliquée pour Anthony Racioppi ne donnait pas le bon ton au Bernois. Elle offrait à la 6e minute un assist en or à Miroslav Stevanovic sans que ce dernier puisse le convertir. Mais deux minutes plus tard, le Bosnien cadrait cette fois pour une très balle parade de Racioppi. Seulement, Chris Bedia était plus prompt qu’Aurèle Amenda sur le renvoi du gardien pour ouvrir le score.

La huitième réussite en championnat de l’Ivoirien obligeait les Bernois à se découvrir un peu trop vite sans doute à leur goût. Si l’on excepte un premier arrêt de grande classe de Jérémy Frick sur une tête de Silvère Ganvoula, les Genevois ont vécu une première mi-temps plutôt paisible. Leur avantage à la pause n’avait rien d’usurpé.

Il ne devait toutefois pas tenir plus d’un quart d’heure à la pause. A la 59e, Meschack Elia trouvait Ganvoula qui, cette fois, prenait le meilleur sur Yoan Severin pour ne laisser aucune chance à Frick. A 1-1, le match tournait résolument en faveur des Bernois. Seulement, les Bernois tombaient sur un Frick des grands soirs décisif devant Nsame (70e, 77e et 91e) et Philip Ugrinic (74e). Comme si le capitaine a su profiter de la blessure de Joël Mall pour rappeler qui est le "patron".

undefined

undefined

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Bélier

Votre charisme naturel atteint son top-niveau, les échanges avec les uns et les autres sont soutenus par des Etoiles pleines de bienveillance.

Les Sujets à la Une

X