Rejoignez-nous

Suisse

Radicalisés souvent chômeurs et "romands"

Publié

,

le

La région genevoise et l'Arc lémanique en général sont fortement surreprésentés en nombre de cas de radicalisation djihadiste en Suisse (photo symbolique). (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La plupart des personnes attirées par le djihad sont au chômage et environ 40% dépendent des assurances sociales ou de l'aide sociale en Suisse. Une étude de la Haute école ZHAW le révèle. Un tiers d'entre eux vient de l'Arc lémanique, une région surreprésentée.

Selon l'étude de la Haute école zurichoise des sciences appliquées (ZHAW), basée sur des données anonymisées du Service de renseignement de la Confédération (SRC) ainsi que des interviews, 31,5% de l'échantillon de 130 cas fourni par le SRC concernent l'Arc lémanique. Cela représente 2,7 cas par centaine de milliers d'habitants, soit 41 cas au total.

La densité de cas de radicalisation djihadiste sur l'Arc lémanique - Genève, Vaud et Valais compris - atteint presque le double de celle observée dans le canton de Zurich ou dans l'Espace Mittelland incluant Berne, Fribourg, Neuchâtel et le Jura. De manière générale, la Suisse romande est surreprésentée dans cette statistique: 42,3% des radicalisés recensés en sont issus, alors que la population romande représente à peine un quart des habitants en Suisse.

La Suisse alémanique compte 70 cas sur 130, alors que 71% de la population suisse y vit. Au Tessin, le nombre de cas (5) est minime. De manière générale, les cas se concentrent surtout dans les grandes agglomérations et ne touchent que marginalement des régions principalement campagnardes comme la Suisse centrale.

Ils restent une menace

En comparaison internationale, la Suisse compte bien moins de djihadistes par nombre d'habitants que la France, la Belgique ou l'Autriche. Elle en dénombre, par ailleurs, une proportion légèrement plus faible que l'Allemagne, mais nettement plus élevée que l'Italie.

Le nombre de voyageurs du djihad a fortement diminué ces dernières années depuis les premières pertes du groupe Etat islamique (Daech) jusqu'à sa défaite militaire. Cette tendance vaut aussi pour la Suisse. Les personnes radicalisées restent toutefois une menace, selon la ZHAW.

Convertis surreprésentés

Un tiers des radicalisés relevés dans l'échantillon sont de nationalité suisse. Environ 35% sont nés en Suisse, plus de la moitié y ont grandi et deux tiers y ont été socialisés durant leur jeunesse. Parmi les voyageurs du djihad, les convertis sont largement surreprésentés, puisqu'ils représentent 20% des cas.

L'étude de la ZHAW s'est aussi penchée sur le contexte social des radicalisés. Les données fournies en la matière par le SRC sont basées sur des échantillons plus petits que pour l'origine et le lieu de domicile.

Familles difficiles et précarité

Deux tiers des personnes observées ont grandi dans un contexte familial difficile. Une large majorité a subi des discriminations et 17% consommaient régulièrement des drogues avant de se radicaliser.

Un tiers des personnes concernées étaient au chômage avant leur radicalisation. La part de chômeurs parmi les personnes en cours de radicalisation augmente à 58%. Durant cette phase, beaucoup abandonnent leur formation ou leur emploi pour se consacrer à l'activisme religieux. Selon l'étude, les individus en voie de radicalisation se démarquent en prenant de plus en plus leurs distances par rapport à la société.

Nombre de personnes concernées sont aussi au chômage après avoir séjourné en prison. Conséquence de cette précarité, 40% des individus radicalisés sont dépendants des prestations sociales de l'Etat.

Le profil type du musulman radicalisé en Suisse est un homme de 18 à 35 ans, issu de parents immigrés, vivant dans une grande ville ou dans son agglomération, au niveau de formation modeste, mal intégré sur le marché du travail. Plusieurs d'entre eux ont un passé criminel et souffrent de problèmes psychiques et sociaux.

Détection précoce

"Détecter tôt des tendances de désintégration à l'école ou au travail et tenir compte d'activités criminelles augmente les chances de succès de mesures de prévention et d'intervention", souligne Miryam Eser Davolio, professeure à la ZHAW et directrice de l'étude.

Autre recommandation: il faut prendre des mesures de protection contre la propagande et le recrutement. Dans ce domaine, la dynamique de groupe et les contacts avec des personnes aux intérêts communs sont plus déterminants que la consommation de contenus en ligne, même si cette dernière constitue une caisse de résonance.

Prisons spécialisées

Les autorités d'exécution des peines doivent elles aussi relever le défi que représente la présence de détenus radicalisés. Les auteurs de l'étude suggèrent de transformer deux à trois prisons en centres de compétences destinés à des détenus de ce type. Le personnel doit suivre une formation continue, tous métiers confondus.

Quant aux services de prévention de l'extrémisme ou de type "bâtisseur de ponts avec les minorités", régis par les grandes villes ou les cantons, ils sont exhortés à définir des exigences minimales et à échanger leurs expériences.

 

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Choc mortel contre l'entrée d'un tunnel en Argovie

Publié

le

Un automobiliste a perdu la vie à Küttigen en Argovie. (© Kantonspolizei Aargau)

Un automobiliste s'est tué dans la nuit de vendredi à samedi à Küttigen (AG) après que sa voiture a violemment percuté l'entrée d'un tunnel. Le véhicule a pris feu, et le trafic a dû être interrompu plusieurs heures.

Des témoins ont tenté en vain d'éteindre le feu, survenu après que la voiture a été totalement démolie dans le choc. Plusieurs patrouilles de police ont dû intervenir, ainsi que les pompiers, a annoncé la police argovienne.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Vingt nouveaux bébés crocodiles sacrés naissent à Aquatis

Publié

le

Aquatis à Lausanne est un des seuls vivariums à avoir un couple de crocodiles sacrés, ou crocodiles d'Afrique de l'Ouest, que l'on ne confond plus officiellement depuis 2011 avec le crocodile du Nil, et le seul à en élever (archives). (© Keystone/LAURENT GILLIERON)

Fait plutôt rare en Europe et petit miracle, 20 bébés crocodiles sacrés sont nés en l'espace de 24h entre jeudi et vendredi à l'aquarium-vivarium Aquatis à Lausanne. Cette portée entière de crocodiles d'Afrique de l'Ouest sera remise dans la nature d'ici quatre ans.

"Les 20 bébés sont en bonne santé. C'est juste génial", s'est réjoui samedi auprès de Keystone-ATS Michel Ansermet, directeur du grand aquarium lausannois, revenant sur une information de 24 heures. Il s'agit des enfants du couple de crocodiles Cléo, 43 ans, et Farouche, 44 ans, vivant depuis longtemps à Aquatis et auparavant au Vivarium de Lausanne. Les oeufs ont été pondus en mars dernier.

Aquatis est un des seuls vivariums à avoir un couple de crocodiles sacrés, ou crocodiles d'Afrique de l'Ouest, que l'on ne confond plus officiellement depuis 2011 avec le crocodile du Nil, et le seul à en élever. C'est une espèce propre, dont le nombre de représentants a fortement diminué.

De plus d'un million en 1946, il en resterait entre 2500 et 3500 aujourd'hui. "Mais on en a récemment trouvé dans un lac en Ethiopie. Il pourrait donc y en avoir environ 5000 au total", explique M. Ansermet.

Visible six mois à la nurserie d'Aquatis

Les 20 nouveaux-nés vont rester six mois à Aquatis. Ils seront même visibles du public, à la nurserie de l'établissement sur les hauts de Lausanne. Ils partiront ensuite en Côte d'Ivoire, dans une section scientifique, non visible, du zoo d'Abidjan, précise le zoologue, spécialiste des reptiles venimeux et des crocodiles.

Ils seront élevés, surveillés et étudiés durant environ quatre ans - pour atteindre la taille de 80 centimètres à 1 mètre - avant d'être relâchés dans la nature dans un parc national ou une réserve naturelle du pays, poursuit-il. "L'objectif est de repeupler les espaces naturels avec cette espèce menacée".

Adultes, les crocodiles d'Afrique de l'Ouest peuvent mesurer entre trois et quatre mètres. Leur espérance de vie peut atteindre 80 ans.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

La police disperse des opposants à une réunion de l'UDC

Publié

le

Polizeieinsatz bei der SVP-Veranstaltung in Basel: Die Einsatzkräfte setzten Gummischrot gegen die Gegendemonstranten ein. (© Keystone-SDA)

La police, mobilisée en nombre, a fait usage de balles en caoutchouc pour disperser une trentaine de contre-manifestants qui s'opposaient samedi matin à Bâle à un rassemblement de l'UDC. Le conseiller fédéral Ueli Maurer notamment participait à celui-ci.

Les policiers se sont efforcés de tenir à distance du stand de l'UDC les contre-manifestants issus du groupement "Basel Nazifrei" (pour un Bâle sans nazis), a constaté une journaliste de Keystone-ATS.

Le parti conservateur avait organisé son rendez-vous à l'enseigne de "SVP bi de Lüt in Basel" (l'UDC proche des gens à Bâle). Le bain de foule réunissait, outre Ueli Maurer, des personnalités comme la conseillère nationale Magdalena Martullo-Blocher (GR) ou son collègue zougois du National Thomas Aeschi. Quelque 150 personnes étaient rassemblées autour du stand de l'UDC.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

La solidité de l'économie suisse pendant la pandémie saluée à l'OMC

Publié

le

La Suisse a fait l'objet de l'attention des Etats membres de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) à Genève (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

La solidité de l'économie suisse pendant la pandémie a été saluée cette semaine par de nombreux membres de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) à Genève. En revanche, certains pays ont pointé des défis structurels.

Comme tous les cinq ans, la politique commerciale de la Suisse a fait l'objet depuis mercredi de l'attention des 163 autres membres de l'OMC. L'adaptation de son économie aux effets du coronavirus s'explique par sa diversification, son ouverture aux marchés internationaux ou encore son innovation, a relevé le président de la réunion dans ses déclarations finales, publiées vendredi par l'institution.

Des membres ont aussi salué la simplification et la numérisation des dispositifs douaniers. De même que la décision du Conseil fédéral de mettre un terme aux tarifs sur l'importation de produits industriels dès début 2024.

En revanche, des membres ont réitéré leurs préoccupations sur le soutien à l'agriculture ou le régime des tarifs. Certains ont également relevé les défis structurels auxquels la Suisse fait face comme le vieillissement de la population, la croissance de la productivité peu élevée, le changement climatique ou l'adaptation à l'économie numérique.

Brevets pas mentionnés

L'opposition suisse à une levée provisoire des brevets sur les technologies contre le coronavirus n'a pas été mentionnée, selon des sources concordantes. La Suisse est sous pression depuis plus d'un an de nombreux pays et ONG sur cette question.

Berne souhaiterait plutôt des licences volontaires et affirme que cette levée ne permettrait pas de fabriquer une dose supplémentaire si les capacités des pays en développement ne sont pas étendues. Pour autant, la Suisse est prête à un accord sur une composante de propriété intellectuelle si celle-ci fait partie d'un paquet de réponse du commerce mondial à la pandémie.

Encore selon des sources concordantes, la Russie a accusé à nouveau la Suisse de violer les règles de l'OMC en ayant repris les sanctions européennes contre Moscou. En revanche, des dizaines de pays ont salué cette approche.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Record de chaleur à Delémont pour un mois de mai

Publié

le

A Genève, on a mesuré 31 degrés vendredi. (archives) (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Nouvelle journée de chaleur vendredi: avec 32,2 degrés mesurés à 16h00 à Delémont, le chef-lieu jurassien enregistre un nouveau record absolu pour un mois de mai. Mais il a fait plus chaud ailleurs, comme à Coire avec 33,1 degrés.

La barre des 30 degrés a été largement franchie en plusieurs endroits: à Sion, on a mesuré 32,7 degrés, à Bâle 33,3 et à Genève 31 degrés, selon les données de Météosuisse. A Lugano, MétéoSuisse n'a mesuré "que" 27,5 degrés. A La Chaux-de-Fonds (NE), à 1000 mètres d'altitude, il a fait 27 degrés.

La Suisse conservera des températures estivales jusqu'à dimanche. La chaleur prendra fin entre lundi soir et mardi avec le passage d'un front froid, prévoit Météonews. Des pluies bienvenues se poursuivront jusqu'à mercredi.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Poissons

Vous construisez, tous les deux ensemble, votre relation contre vents et marées. C’est vraiment ça l’Amour avec un grand A !

Les Sujets à la Une

X