Rejoignez-nous

Suisse

Marco Chiesa proposé candidat unique à l'UDC

Publié

,

le

Le comité directeur de l'UDC soutient à l'unanimité la candidature de Marco Chiesa à la tête du parti. Il propose aux instances de l'UDC une candidature unique. (Image d'archive - ©KEYSTONE/PETER KLAUNZER)
Le Bureau de la direction de l'UDC soutient à l'unanimité la candidature de Marco Chiesa à la tête du parti. Il propose aux organes de l'UDC une candidature unique. Le nouveau président ne recevra pas de salaire, mais une indemnité forfaitaire "équitable".

Le conseiller aux Etats tessinois s'engage avec passion pour le bien de la Suisse et les objectifs clé de l'UDC - gestion autonome de l'immigration, refus d'un rattachement institutionnel à l'UE, expulsion des étrangers criminels, taxes et impôts modérés - écrit le parti lundi dans un communiqué.

Un des avantages de Marco Chiesa est aussi sa provenance de Suisse latine, où ces thèmes deviennent de plus en plus importants et où l'UDC a le plus grand potentiel de croissance.

Favori

Le Bureau de la direction a donc suivi la proposition faite jeudi dernier par la commission de sélection. Le Tessinois âgé de 45 ans était dès le début un des candidats préférés de la commission de sélection, avait-elle précisé. M. Chiesa avait renoncé à sa candidature en février pour des raisons professionnelles. Entretemps, il a démissionné de son poste de directeur d'une maison de retraite.

Le successeur du bernois Albert Rösti à la présidence de l'UDC doit être élu lors de l'assemblée des délégués le 22 août à Brugg (AG). Le conseiller national zurichois Alfred Heer est également en lice pour le poste. Lundi, Keystone-ATS ignorait ses intentions.

Pas de salaire, mais une indemnité

Le Bureau de la direction de l'UDC a aussi décidé d'accorder une indemnité forfaitaire "équitable" au nouveau président du parti pour couvrir ses frais, mais pas de salaire. La présidence de l'UDC est jusqu'à présent une fonction honorifique non rémunérée.

Dans les journaux de Tamedia lundi, Marco Chiesa a rappelé qu'il a "toujours été favorable à ce que le président de l'UDC soit indemnisé", sinon seuls les riches peuvent être candidats. "Et nous ne sommes pas un parti d'élite, mais du peuple".

Le président du PS sortant, Christian Levrat, reçoit 50'000 francs plus 10'000 francs de frais. Au PDC et au PLR, la rémunération de la présidence du parti est également d'environ 50'000 francs pour une charge de travail équivalente à un poste entre 40 et 50%.

M. Chiesa explique dans la presse avoir d'abord refusé la présidence en raison de son emploi, qu'il a entretemps quitté. "J'ai renoncé à ce poste non seulement en vue d'une éventuelle élection [à la tête de l'UDC, ndlr], mais aussi parce qu'il était de plus en plus incompatible avec mon mandat de conseiller aux Etats".

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

Le Prix du Meilleur espoir romand pour Dumont et Imsand

Publié

le

Margaux Dumont a reçu le Prix du Meilleur espoir romand (© KEYSTONE/MAYK WENDT)

Les Valaisans étaient à l'honneur vendredi au Musée olympique de Lausanne.

La spécialiste de skicross Margaux Dumont et le perchiste Valentin Imsand sont en effet les gagnants du Prix du Meilleur espoir romand, annonce l'Aide Sportive suisse dans un communiqué.

Margaux Dumont (22 ans) est notamment récompensée pour sa 3e place aux Mondiaux juniors de ski freestyle et pour son sacre en Coupe d'Europe. Valentin Imsand (19 ans) s'est quant à lui illustré en se parant d'argent lors des Européens M20 de 2023 en athlétisme.

Margaux Dumont et Valentin Imsand ont été élus par un jury de médias et un jury de professionnels, ainsi que par un vote en ligne du public. Ils ont chacun reçu une prime de 6000 francs, précise le communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Visions du Réel: le Grand Prix décerné à la Suissesse Nicole Vögele

Publié

le

Le Grand Prix 2024 de Visions du Réel revient à la cinéaste et journaliste suisse alémanique Nicole Vögele, déjà récompensée en 2018 (photo) par le prix spécial du jury au Festival de Locarno (archives). (© Keystone/ALEXANDRA WEY)

Pour la troisième année consécutive, la plus haute distinction de Visions du Réel récompense un film helvétique. Vendredi soir à Nyon, Nicole Vögele a reçu le Grand Prix 2024 de la compétition internationale longs métrages du festival du cinéma documentaire.

La cinéaste et journaliste suisse alémanique de 41 ans est récompensée pour son film "The Landscape and the Fury", qui arpente la frontière bosno-croate avec des démineurs et des familles migrantes. "C'est une joie de voir récompenser le travail d'une cinéaste audacieuse et suisse de surcroît, pour un très grand film. Son film d'école avait déjà été présenté au festival en 2013", a déclaré Emilie Bujès, directrice artistique de Visions du Réel.

Le jury, composé de la productrice Dora Bouchoucha, du directeur artistique Carlo Chatrian et de la cinéaste Carmen Jaquier, explique avoir été "impressionné par la démarche d'un film qui restitue, touche par touche, la complexité du réel et permet au spectateur de questionner sa place dans le monde".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Personne ne devine la bonne combinaison de l’Euro Millions

Publié

le

La loterie transnationale Euro Millions est proposée dans douze pays européens, dont la Suisse. (© Keystone/SALVATORE DI NOLFI)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante à l'Euro Millions vendredi soir. Pour gagner, il fallait jouer les numéros 10, 20, 40, 44 et 46 ainsi que les étoiles 1 et 3.

Lors du prochain tirage mardi, 129 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande. Cette loterie transnationale est proposée dans douze pays européens, dont la Suisse et le Liechtenstein.

https://jeux.loro.ch/games/euromillions

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Des milliers de personnes manifestent en Suisse pour le climat

Publié

le

A Berne, environ 1200 personnes ont défilé dans la vieille ville. (© Keystone/PETER SCHNEIDER)

Des milliers d'activistes sont descendus dans les rues de cinq villes suisses vendredi pour protester contre les infrastructures fossiles et les investissements nuisibles au climat. Les manifestations se tenaient dans le cadre de la Grève internationale du climat.

Malgré la pluie, quelque 5000 personnes, selon les organisateurs, ont participé aux manifestations pour la justice climatique qui étaient autorisées à Zurich, Berne, Lucerne, Aarau et Sion, a annoncé vendredi soir le mouvement de la Grève du climat. Les manifestants ont dénoncé en particulier le financement d'infrastructures fossiles par la Suisse.

Selon la police municipale, environ 600 personnes se sont rassemblées pour la manifestation à Zurich. Elles ont défilé pacifiquement de l'Helvetiaplatz à la Paradeplatz et retour. Les "Aînées pour le climat" étaient présentes aux côtés de nombreux jeunes, a observé sur place une journaliste de Keystone-ATS. La circulation en centre-ville a été fortement perturbée.

A Berne, environ 1200 personnes ont défilé dans la vieille ville. Un groupe de musique a joué lors de la manifestation finale sur la Place fédérale. A Lucerne, une soixantaine de personnes ont fait le tour de la ville à vélo.

Politique "inactive"

Le monde politique n'a pas les moyens de prendre les mesures de protection du climat nécessaires, a souligné la grève du climat de Berne. Et ce, bien que les conséquences du réchauffement climatique se fassent de plus en plus sentir, notamment dans le "Sud global". Dans le monde entier, incendies de forêt, inondations, sécheresses et autres catastrophes sont de plus en plus fréquents et dévastateurs.

En Suisse aussi la fin de l'ère fossile n'est pas en vue. Malgré une décision du Tribunal administratif fédéral contre la centrale de réserve de Birr (AG), le Conseil fédéral veut construire une autre centrale de réserve à énergie fossile. La grève du climat voit dans cette décision un "acte d'irresponsabilité". Elle exige la fin des combustibles fossiles et veut opérer un tournant énergétique socialement équitable.

Les banques continuent par ailleurs d'injecter de l'argent dans des "projets fossiles destructeurs", attisant ainsi la crise climatique, critiquent les activistes. En finançant des infrastructures fossiles existantes ou prévues à l'étranger, la place financière suisse provoque 20 fois plus d'émissions que l'ensemble de la Suisse, estiment-ils.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Capricorne

Vos projets son prêt et commencent même à se concrétiser. Vous êtes en train de jeter les bases d'un nouvel équilibre de vie véritablement positif.

Les Sujets à la Une

X