Rejoignez-nous

Suisse

Migros augmentera les salaires jusqu'à 2,8% en 2023

Publié

,

le

La Migros augmentera en 2023 les rémunérations de ses collaborateurs et collaboratrices dans une fourchette oscillant entre 2% et 2,8%. (archives) (© KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER)

Le géant de la distribution Migros augmentera en 2023 les rémunérations de ses collaborateurs et collaboratrices dans une fourchette oscillant entre 2% et 2,8%. Une partie de cette hausse peut prendre la forme d'une gratification unique, sous forme de bons d'achat.

Les salaires minimaux seront quant à eux de nouveau étoffés de 100 francs d'ici 2024.

Avec la nouvelle convention collective nationale de travail, les employés du spécialiste du commerce de détail bénéficieront également à partir du 1er janvier 2023 d'au moins 800 francs pour les offres Migros dans les domaines de l'Ecole-club, du fitness et des loisirs ainsi que de modèles de congé parental flexibles, indique mardi un communiqué.

"En relevant les salaires minimaux, il nous tenait à coeur de prendre particulièrement en considération les collaboratrices et collaborateurs travaillant dans les segments salariaux les plus touchés par la situation (inflationniste) actuelle", relève Sarah Kreienbühl, membre de la direction générale de la FCM.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Genève dévoile le programme des festivités

Publié

le

Le traditionnel feu d'artifice du Nouvel-An sera tiré à minuit suite au décompte donné par la maire de Genève sur la scène Mont-Blanc. Ce sera le clou des festivités genevoises qui auront lieu le 31 décembre. (Image d'illustration) (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

La Ville de Genève a dévoilé le déroulé des événements du 31 décembre. Après deux années marquées par des restrictions sanitaires, la Municipalité veut marquer le coup.

"Nous sommes contents de pouvoir proposer à la population une fête gratuite et populaire", explique la maire de Genève Marie Barbey-Chappuis dans un communiqué. L'élue précise encore qu'il existe "un vrai besoin de s’amuser et de décompresser étant donné le contexte socio-économique qui reste assez anxiogène".

Dès 20h et jusqu'à 3h du matin, la population genevoise pourra profiter de quatre scènes où se produiront plusieurs artistes locaux. Le public pourra se déhancher notamment sur de la musique électro/populaire ou encore vintage.

Le traditionnel feu d’artifice aura lieu à minuit suite au décompte donné par la maire de Genève sur la scène Mont-Blanc. La Ville a également mis sur pied trois bars et 12 foodtrucks qui permettront à la population de se désaltérer et se nourrir.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Le rejet de l'EEE était une "décision erronée", estime Grossen

Publié

le

Rejeter l'EEE en 1992 était une décision historique erronée, estime Jürg Grossen (archives). (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Le président des Vert'libéraux, Jürg Grossen, veut relancer l'accord sur l'Espace économique européen (EEE). "L'EEE est bien vivant", remarque-t-il, soulignant que la Norvège, l'Islande et le Liechtenstein, membres de l'accord, s'en sortent très bien.

"Le 'non' du peuple suisse il y a 30 ans a été une décision historique erronée", déclare M. Grossen dans un entretien diffusé dimanche par la SonntagsZeitung.

Si l'accès au marché intérieur de l'Union européenne (UE) a pu être ensuite assuré partiellement grâce aux accords bilatéraux, ces derniers s'érodent de plus en plus, remarque le conseiller national. "Les relations avec l'UE sont comme une chaudière pleine de trous. La Suisse ne peut plus se contenter de la rafistoler". Il préconise d'en racheter une neuve, ce qui correspond, pour les Vert'libéraux, à l'EEE.

"Nous sommes dans une impasse"

M. Grossen doute des plans du Conseil fédéral, qui veut prolonger la voie bilatérale par de nouvelles négociations après avoir mis fin à celles sur l'accord-cadre. "Le Conseil fédéral sonde Bruxelles, s'embrouille dans les détails et n'avance pas", souligne-t-il. "Nous sommes dans une impasse".

Avec l'EEE, la Suisse disposerait d'une solution rapide et stable à long terme, assure le Bernois. "Il a été négocié et couvre, au-delà des bilatérales, l'ensemble du marché intérieur". M. Grossen reconnaît que tout le monde peut faire des erreurs. "Mais on doit être prêt à les corriger le moment venu".

Un sondage, réalisé auprès de 1010 personnes entre le 6 et le 17 octobre, a révélé vendredi que 71% des Suisses approuveraient actuellement l'accord sur l'EEE. Le 6 décembre 1992, une faible majorité de 50,3% l'avait rejeté.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Bête défaite de Fribourg, Bienne blanchit Lugano

Publié

le

Victoire pour Langnau face à Fribourg (© KEYSTONE/MARCEL BIERI)

Fribourg peut s'en vouloir lors de la soirée de National League. Revenu de 3-0 à 3-3, Gottéron s'est finalement incliné 4-3 à Langnau.

Jamais cette saison Fribourg n'a commencé aussi mal une rencontre. En 184 secondes, les Dragons ont encaissé trois buts. Trois réussites inscrites par trois importés (Pesonen, Michaelis et Saarela) entre la 7e et la 10e. La premère a été marqué en infériorité numérique, alors que la deuxième a poussé Christian Dubé à remplacer Connor Hughes. Un Connor Hughes que Blick annonce d'ailleurs être dans les petits papiers de Lausanne pour la saison prochaine.

Avec une entame de match aussi ratée, difficile de remonter la pente, même face à Langnau. Et pourtant. Les Fribourgeois sont venus dans le slot pour tenter de mettre le portier Charlin dans une position inconfortable. Ils ont réussi à tromper sa vigilance à la 48e après une jolie action personnelle de Christoph Bertschy. Puis en 79 secondes et avec l'aide d'un jeu de puissance efficace, ils ont pu égaliser grâce à Desharnais.

Seulement un bête coup de crosse à la 58e a offert une opportunité à Langnau et les Emmentalois en ont profité pour marquer le 4-3 décisif par Nolan Diem. Fribourg a bien des raisons de pester.

Harri le blanchisseur

Pas ce genre de soucis à Bienne où Harri Säteri vit actuellement sur sa planète. Le champion olympique a signé son quatrième blanchissage de la saison et son troisième lors de ses quatre derniers départs. Grâce à ses prouesses devant le filet, Bienne a dominé Lugano 3-0.

Les Biennois ont montré jeudi à Lausanne qu'ils avaient un power-play bien en place. Aucune raison que deux jours après, ce constat diffère à domicile. A la 33e, c'est Damien Brunner qui a pu ouvrir la marque avec un homme de plus sur la glace. Et à la 35e, les Seelandais ont pu doubler la mise grâce à Viktor Lööv. Le power-play a refait parler de lui à la 44e lorsque Haas a pu habilement dévier un lancer tout en intelligence de Yannick Rathgeb

Alors qu'il restait plus de six minutes à jouer, Luca Gianinazzi a choisi de rappeler son portier lors d'un 4 contre 4 pour bénéficier d'une supériorité numérique. Gaëtan Haas a raté une cage vide, mais cela n'a finalement pas eu de conséquence et voilà Bienne qui recolle à trois points du leader Genève qui joue dimanche soir contre Ajoie.

Dans les derniers matches de la soirée, Davos a facilement disposé de Kloten 5-1. Berne est allé s'imposer 3-2 ap à Zurich et Ambri a pris le meilleur sur Rapperswil 4-2.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Retour à la normale pour les costumés de la Marmite

Publié

le

L'épreuve de la Marmite a retrouvé ses droits pour la 44e Course de l'Escalde, pour les bonheur des petits et des grands. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Après une édition annulée en 2020 et une autre chamboulée par le Covid, les coureurs de la Marmite, épreuve déguisée de la Course de l'Escalade à Genève, ont à nouveau s'ébrouer dans des conditions normales samedi. De quoi susciter une belle participation.

Malgré le froid hivernal, ils étaient 3089 à prendre le départ de l'épreuve dans le parc des Bastions pour cette partie conviviale de la 44e Course de l'escalade. Un chiffre qui se rapproche des plus de 3200 inscrits de l'édition de 2019, la dernière avant la pandémie de Covid.

"On note toutefois que sur l'ensemble des coureurs au départ, une petite centaine n'a pas terminé la course", a confié à Keystone-ATS le responsable média de la manifestation Michael Kleiner.

Des déguisements à volonté

Principale caractéristique de la Marmite, les déguisements des coureurs étaient particulièrement variés et fantaisistes cette année. Coupe du monde de football oblige, plusieurs participants avaient revêtu des tenues aux couleurs de leur équipe fétiche. Ils ont partagé le bitume entre autres avec des karatékas ou encore des judokas.

Certains avaient endossé des tenues d'animaux ou celle de leur personnage de jeux vidéos ou de séries préférées. Plusieurs coureurs ont également rendu hommage à la reine Elisabeth II, décédée en septembre dernier. Deux tiers des participants étaient des adultes et un tiers des enfants.

Un groupe de militants de la Grève du Climat a profité de l'événement pour faire passer un message politique contre les énergies fossiles.

Sur les deux jours de la plus grande course de Suisse, samedi et dimanche, les organisateurs ont enregistré 45'615 inscrits. "D'expérience, nous savons que 10 à 12% des inscrits ne se présentent pas. Néanmoins, nous espérons passer la barre des 40'000 coureurs sur le week-end", explique Michael Kleiner.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Près de 30'000 personnes pour le retour de la St-Nicolas à Fribourg

Publié

le

Saint Nicolas est revenu à Fribourg pour un retour à la normale de la manifestation, après deux années de crise sanitaire. (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Saint Nicolas a opéré samedi son grand retour dans les rues de Fribourg, après deux années d'absence, crise sanitaire oblige. La manifestation-phare du chef-lieu cantonal a attiré près de 30'000 personnes, venues honorer le Saint Patron de la cité.

Avec son âne et son cortège d'accompagnants, saint Nicolas a revisité avec humour, comme à son habitude, l'actualité cantonale et prodigué ses conseils aux Fribourgeois, petits et grands. "Mes bien chers enfants! Quel bonheur de vous retrouver si nombreux!", a lancé l'évêque de Myre, incarné par un collégien du collège St-Michel.

C'est du balcon de la cathédrale éponyme que saint Nicolas, sur les coups de 18h00, a harangué la population fribourgeoise. Dans sa conclusion, il a appelé à croire en l'avenir. "Un monde durable et pacifique est possible!", a-t-il lâché. Le discours a constitué le point d’orgue de la fin de journée du samedi.

Avec Balou et la suite

Le traditionnel cortège s’est ébranlé à la nuit tombée, du collège St-Michel en direction de la cathédrale, par une température à peine supérieure à zéro degré. Retrouvant son chemin habituel et chevauchant Balou pour la première fois, le Saint Patron de la ville était accompagné de sa suite.

Celle-ci comprenait les deux saintes Patronnes de la ville, sainte Barbe et sainte Catherine, ainsi que de 250 musiciens et chanteurs des ch½urs St-Michel, des Marmousets et des Enchanteurs, des Fifres et de la Fanfare du Collège. L'édition 2022 a été synonyme de retour à la normale d'un événement cher aux Fribourgeois.

Adaptation à la pandémie

Pour mémoire, en 2020 et 2021, l'évêque de Myre avait dû faire contre mauvaise fortune bon c½ur. Il s'était adapté aux circonstances de la pandémie de Covid-19, avec un discours télévisé en 2020 et une apparition inattendue sur une terrasse du collège St-Michel l'an passé.

La manifestation s'est ouverte vendredi par une soirée en l’église Saint-Michel où 250 personnes ont assisté à un spectacle dont les protagonistes étaient des femmes. L'occasion pour sainte Catherine et sainte Barbe, en compagnie de capes vertes, de prendre la parole et transmettre un message humaniste au nom de toutes les femmes.

Journée des familles

Samedi encore, le marché du Bourg et celui des artisans, les Rendez-vous musicaux ainsi que des animations tenues au collège St-Michel, ont réjoui le public. La fête s'achève dimanche, avec la journée des familles organisée par la biblio-ludothèque MEMO où des centaines d'enfants, accompagnés de leurs parents, sont attendus.

Une chasse aux biscômes propose notamment aux jeunes explorateurs un parcours rythmé par des ateliers créatifs et des activités de découverte. La journée de dimanche est offerte à toute la population pour clore "ensemble" un week-end festif.

Un premier bilan positif a par ailleurs été tiré quant à la gratuité des transports publics en zones 10 et 11. La prestation était offerte par la Ville et l'Agglomération de Fribourg.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Cancer

Vous avez souvent tendance à vouloir tout diriger. Pour une fois, vous devrez lâcher du lest et laisser l’Univers jouer son rôle !

Les Sujets à la Une

X