Rejoignez-nous

Suisse

Pas de nouveau millionnaire au tirage du Swiss Loto

Publié

,

le

Lors du prochain tirage samedi, 3,6 millions de francs seront en jeu. (© KEYSTONE/THOMAS DELLEY)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante du Swiss Loto mercredi soir. Pour empocher le gros lot, il fallait cocher le 1, 6, 13, 24, 26 et 39. Le numéro chance était le 5, le rePLAY le 2 et le Joker le 198320.

Lors du prochain tirage samedi, 3,6 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

NOTE: Cette dépêche a été produite avec le soutien de la Loterie Romande. Elle a été générée automatiquement et relue avant diffusion.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Aucun joueur ne devine la bonne combinaison de l'Euro Millions

Publié

le

Ce vendredi, la cagnotte de l'Euro Millions sera de 200 millions de francs (image d'illustration). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante à l'Euro Millions mardi soir. Pour gagner, il fallait jouer les numéros 10, 35, 42, 47 et 48, ainsi que les étoiles 2 et 11.

Lors du prochain tirage vendredi, 200 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Trois morts après la chute d'une cordée sur la Crête de Milon (VS)

Publié

le

Mardi à l'aube, trois alpinistes ont perdu la vie après une chute tandis que la cordée progressait en direction de la Tête de Milon au-dessus de Zinal VS. (© Police cantonale valaisanne)

Mardi à l'aube, une cordée a chuté alors qu’elle progressait en direction de la Tête de Milon au-dessus de Zinal VS. Trois alpinistes ont perdu la vie.

Vers 04h50, un groupe de cinq alpinistes ont quitté la cabane de l’Arpitettaz, située à 2'786m, où ils avaient passé la nuit, indique la police cantonale valaisanne mardi en fin de journée. Ils ont scindé le groupe en deux cordées, l’une de trois et l’une de deux.

A moment donné sur la Crête de Milon, la cordée de trois, qui précédait l’autre, a chuté, peu avant la Tête de Milon. La chute s’est produite à quelque 3'400 mètres d’altitude. Témoins de l’événement, les deux alpinistes qui composaient l'autre cordée ont immédiatement averti la cabane de l’Arpitettaz ainsi que les secours.

Un hélicoptère d’Air Zermatt et une machine d’Air-Glaciers se sont rapidement rendus sur place. Les secours n’ont pu que constater les décès des malheureux et ont procédé à l’évacuation des rescapés.

Les défunts sont deux hommes belges âgés de 31 ans, domiciliés en Belgique, ainsi qu’une Française de 28 ans domiciliée en France.

Les groupes, bien équipés, n’étaient pas encadrés par des guides. Le Ministère public a ouvert une instruction afin de déterminer les circonstances de l'événement.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Novartis va supprimer 1400 emplois en Suisse

Publié

le

Novartis avait annoncé début avril une vaste restructuration par laquelle il veut économiser au moins un milliard de dollars d'ici 2024. La pièce maîtresse est le regroupement des divisions "Produits pharmaceutiques innovants" et "Médicaments contre le cancer", jusqu'ici séparées (archives). (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

Novartis concrétise ses plans d'économies dévoilés en avril dernier. Dans ce cadre, le géant pharmaceutique bâlois va supprimer au total 8000 emplois, dont 1400 en Suisse, sur un total de 108'000 postes. Le laboratoire recense quelque 11'600 salariés en Suisse.

Interrogé par AWP, Novartis a confirmé les informations correspondantes publiées mardi par plusieurs titre de Tamedia. Les collaborateurs ont été informés ce jour de la restructuration, laquelle concerne 10% des effectifs en Suisse. Tous les sites sont concernés.

Le groupe avait annoncé début avril une vaste restructuration par laquelle Novartis veut économiser au moins un milliard de dollars d'ici 2024. La pièce maîtresse est le regroupement des divisions "Produits pharmaceutiques innovants" et "Médicaments contre le cancer", jusqu'ici séparées.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Genève

Baignade dans le Rhône: gare aux activités des SIG sur le fleuve

Publié

le

Se laisser emporter par le courant du Rhône comporte des dangers, notamment liés aux activités des SIG sur le fleuve (image d'illustration). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Les activités des Services industriels de Genève (SIG) sur le Rhône peuvent représenter un risque pour les personnes qui, à la belle saison, sont de plus en plus nombreuses à se baigner dans le fleuve ou à se laisser dériver sur de petites embarcations pneumatiques au fil de l'eau. Mercredi, l'entreprise a présenté plusieurs mesures qui doivent permettre d'améliorer la sécurité.

Deux dangers guettent les amateurs de baignade en eau vive. Le barrage du Seujet, situé en amont de la Jonction, en plus de produire de l'électricité, sert de robinet du Léman. Ses vannes sont parfois ouvertes pour réguler le niveau du lac. Une opération qui a un impact sur le débit du Rhône, qui peut fortement varier.

Afin de rendre attentif le public à la force du courant, deux mâts lumineux seront installés cet été, l'un au sentier des Saules, l'autre au sentier des Falaises. Des panneaux de mises en garde ont aussi été posés au barrage du Seujet pour rappeler que la baignade est strictement interdite à cet endroit et jusqu'au pont Sous-Terre.

La barge des SIG utilisée pour acheminer des déchets à l'usine d'incinération des Cheneviers constitue l'autre danger. L'embarcation mesure 56 mètres de long et pèse 370 tonnes. Elle doit à chaque fois manoeuvrer pour accoster au quai de chargement de la jonction, occupant alors une grande partie de la largeur du fleuve.

Une alarme sonore et un panneau ont été installés à la station de pompage de Saint-Jean pour prévenir du danger. Mais les SIG ont décidé d'aller plus loin. Lors de ses trajets ayant lieu l'après-midi, la barge sera précédée par un bateau qui devra alerter les baigneurs de l'arrivée du mastodonte.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

La Verte Séverine Evéquoz élue à la présidence du Parlement

Publié

le

Séverine Evéquoz a accédé mardi à la présidence du Grand Conseil. (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Séverine Evéquoz est la nouvelle première citoyenne du canton de Vaud. L'écologiste a été élue mardi à la présidence du Grand Conseil.

De retour dans la salle du Parlement après avoir été assermentés en matinée à la cathédrale, les députés ont accordé 120 voix à Séverine Evéquoz (sur 146 bulletins valables). La Lausannoise de 41 ans, première vice-présidente jusqu'ici, était la seule candidate en lice pour succéder à Laurence Cretegny.

"Vos débats seront ma priorité", a-t-elle promis à ses collègues lors de son discours d'intronisation. "Exprimez-vous, débattez de vos idées, faites vivre votre liberté d'expression!", leur a-t-elle lancé. Conseillère communale à Lausanne de 2013 à 2017, elle a rejoint en 2017 le Grand Conseil, où elle a été réélue en mars dernier en obtenant le meilleur score des écologistes dans l'arrondissement de Lausanne.

Sur le plan professionnel, la native de Chessel, dans le Chablais vaudois, travaille depuis 2019 comme collaboratrice scientifique à l'Office fédéral de l'environnement (OFEV). Elle y oeuvre pour un projet visant à développer la biodiversité et la qualité paysagère dans les agglomérations.

La Verte, qui a suivi un apprentissage de fleuriste avant de devenir ingénieure en gestion de la nature, a auparavant travaillé pour la Ville de Lausanne et le Canton de Genève.

Anciennes présidentes en exemple

Interrogée par Keystone-ATS, Séverine Evéquoz explique être "consciente de la dimension" d'une présidence du Grand Conseil. Si elle se sait désormais plus exposée, elle assure aborder cette année législative "avec confiance". Pour l'affirmer, elle met en avant "un solide parcours" politique et professionnel, ainsi que sa capacité d'être "à l'écoute des autres".

Cette passionnée de montagne, membre du Club alpin suisse, estime aussi avoir "l'endurance" suffisante pour répondre à la charge de travail et répondre aux sollicitations. Elle explique aussi avoir réduit son taux de travail, qui passera de 80 à 50% à l'OFEV durant l'année à venir.

Séverine Evéquoz dit également s'inspirer des deux présidentes qui l'ont précédée, Sonya Butera et Laurence Cretegny, qui ont notamment "su conduire le Parlement durant la crise du coronavirus".

La Lausannoise ne regrette pas de devoir renoncer aux débats durant l'année à venir. "Le rôle de deuxième et première vice-présidente m'imposait déjà une telle posture. J'y suis préparée", remarque-t-elle. Si elle accepte de s'effacer en tant que Verte, elle souligne qu'elle ne le fera pas en tant que politicienne vaudoise avec, comme objectif, de "faire rayonner le Parlement".

Séverine Evéquoz sera épaulée par le Vert'libéral Laurent Miéville et l'UDC Jean-François Thuillard, élus mardi respectivement premier et deuxième vice-président. Les élections de mardi après-midi ont aussi permis de placer Patrick Simonin (PLR), Stéphane Montangero (PS), François Cardinaux (PLR) et Céline Misiego (Ensemble à gauche - POP) au Bureau du Grand Conseil.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Gémeaux

En vous montrant plus prudent niveau dépenses, vous verrez qu’il n’en fallait pas plus pour que vos comptes reprennent meilleure mine !

Les Sujets à la Une

X