Rejoignez-nous

Suisse

BKW annonce une baisse générale des prix du courant

Publié

,

le

BKW a annoncé une baisse générale des prix de l'électricité pour ses clients dans l'approvisionnement de base. A compter de 2022, les tarifs diminueront pour les ménages (archives). (© KEYSTONE/DPA/SINA SCHULDT)

L'énergéticien BKW a annoncé une baisse générale des prix de l'électricité pour ses clients dans l'approvisionnement de base. A compter de 2022, les tarifs diminueront pour les ménages, a indiqué la société bernoise mercredi.

Pour un foyer vivant dans un appartement de cinq pièces, disposant d'une cuisinière électrique et d'un sèche-linge et affichant une consommation annuelle de 4500 kWh, le prix total de l'électricité baissera en moyenne de 4%, selon les anciennes Forces motrices bernoises, qui précisent que l'ampleur de la baisse des prix dépendra des habitudes de consommation.

Le prix total que paient les clients pour l'électricité est composé de quatre éléments: le prix d'utilisation du réseau, le tarif de l'énergie ainsi que les redevances aux collectivités publiques et les taxes d'encouragement de l'Etat, explique BKW dans son communiqué.

La baisse intervient alors que les coûts pour l'utilisation du réseau de transport de Swissgrid vont fortement augmenter en 2022.

BKW est toutefois en mesure de diminuer ses tarifs grâce à des améliorations dans l'efficacité, ainsi qu'à une décision de la Commission fédérale de l'électricité (Elcom) sur les coûts du réseau non facturés auparavant.

En effet, en 2014, l'Elcom avait reconnu une valeur plus élevée pour le réseau de distribution de BKW. La société a ainsi pu faire valoir des revenus plus élevés pour l'utilisation de son réseau de distribution. La refacturation qui en résultait n'a désormais plus cours.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Alain Geiger: "Inadmissible de faire un penalty à la 43e"

Publié

le

Deux coaches mi-figue mi-raisin au moment de l'analyse (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le premier derby lémanique de la saison a accouché d'un nul (1-1) qui satisfait plus le LS que le SFC. Et sans le penalty de la 43e, Lausanne aurait eu de la peine à ramener un point.

"C'est inadmissible de faire un penalty à la 43e, lance le coach genevois Alain Geiger à l'interview. Surtout que le ballon est loin au deuxième poteau. Faut arrêter de donner des buts cadeaux. Pour moi c'est un peu le tournant du match. On avait fait le plus dur dans un derby en ouvrant la marque et on ne doit pas faire ce genre de choses. On sait qu'on doit progresser dans les moments-clés."

Mais en désignant les erreurs de son équipe, l'entraîneur ne s'est pas emporté. Non, Alain Geiger est resté très calme et posé dans son analyse. Car même s'il n'a pas goûté à la faute de Cespedes en fin de première mi-temps, le Valaisan a en grande partie aimé ce qu'il a vu de ses joueurs: "On a super bien élaboré nos actions, on a trouvé de la largeur avec une belle circulation de balle. On a manqué notre jeu au centre et dans les 40 derniers mètres. Je pense qu'on était un peu crispé dans la phase terminale et qu'il n'y avait pas assez d'inspiration."

Le derby à peine classé dans les livres d'histoire, Alain Geiger se projette déjà au week-end prochain pour la réception du champion YB: "Ce sera une partie d'un autre niveau. On va monter de trois crans, là. On parle d'une équipe qui joue la Champions League. On va voir si on peut faire l'exploit."

Dans l'attente de cette première victoire

Dans le camp lausannois, le point n'a pas été accueilli avec un enthousiasme délirant. "C'eût été différent si on avait deux victoires au compteur", note l'entraîneur Ilja Borenovic. Mais le coach se montrait tout de même content de ce point et de la prestation défensive de ses troupes: "Ca fait du bien. Tout le monde court derrière cette première victoire. Mais défensivement, on livre un bon match. J'ai bien aimé Grippo. Il a fait preuve d'un certain leadership avec les jeunes. C'est important. On a par contre eu trop de déchets, même de la part de ceux qui sont les plus sûrs techniquement. Du coup, on a moins eu le ballon et des temps de possession trop courts."

Pour le portier vaudois Mory Diaw, la performance du LS est mitigée: "Est-ce qu'on a réussi notre match? Oui et non. Ce qui est sûr c'est qu'on a montré un autre visage que face à YB. Il faudra avoir la même envie à Lugano. Honnêtement, je n'ai pas eu tant d'arrêts à faire que ça. Il y a une parade en deuxième période sur la frappe de Rodelin et c'est tout. Maintenant on doit mieux utiliser la balle. Peut-être qu'on est moins serein, mais on bosse bien à l'entraînement et cette victoire va bien finir par arriver."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Servette et Lausanne dos à dos

Publié

le

Le penalty transformé par Kukuruzovic a permis à Lausanne d'obtenir un point au Stade de Genève (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Servette et Lausanne se sont neutralisés lors de la 8e journée de Super League. Ce derby lémanique conclu sur un 1-1 ne restera pas longtemps dans les esprits.

La dernière victoire de Servette face à Lausanne en Super League remonte donc toujours au 23 février 2013. Les Genevois ont été les plus proches de la victoire, mais ils ont manqué de tranchant pour battre un LS moribond, un brin chanceux et toujours en quête de sa première victoire de la saison.

Dans cette rencontre, il ne s'agissait pas de se demander si Servette allait ouvrir le score, mais quand. Réponse: à la 32e. Théo Valls, auteur des deux plus sûres occasions servettiennes avant la 30e, a combiné sur le côté gauche avant d'adresser un centre parfait pour la tête de Stevanovic.

Sur un malentendu...

Proche du néant au niveau du jeu, Lausanne a pourtant terminé la première mi-temps en égalisant. Une faute de Cespedes sur Sow à la 43e a offert un penalty inespéré aux Vaudois - transformé par Kukuruzovic - qui ne méritaient franchement pas cette réussite au vu de leurs pérégrinations sur le terrain.

Bien sûr, le 6-1 encaissé mercredi soir à domicile contre YB avait tout pour calmer d'éventuelles ardeurs. Mais les Lausannois ont donné l'impression de venir en mode Jean-Claude Dusse avec l'idée que sur un malentendu, cela pouvait marcher.

La seule vague tentative de séduction dans le jeu lausannois intervint au retour des vestiaires, mais cela demeura très chaste. C'est juste après cette petite poussée vaudoise que les Grenat ont repris le jeu à leur compte. Une tête de Rouiller (55e) et surtout une magnifique frappe enroulée d'Imeri, qui a trouvé l'angle des buts de Diaw à la 57e, auraient certainement mérité un meilleur sort.

Servette stagne

Au final, Servette peut s'en vouloir. Les Grenat avaient tout pour obtenir la totalité de l'enjeu face à des Bleu et Blanc mal organisés et bien souvent empruntés avec le ballon. Laissé seul en pointe, Zeki Amdouni a ainsi passé une longue soirée.

Mais son coach Ilja Borenovic pourra se satisfaire de ce résultat en se disant que son équipe a relevé un tout petit peu la tête après la gifle infligée par le champion. Seulement au classement, ce quatrième point en huit matches ne permet pas aux Vaudois de quitter la dernière place. Dans le même temps, Servette stagne à la 4e place.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Fribourg brille contre Zurich, Bienne trébuche

Publié

le

Le portier des Zurich Lions, Ludovic Waeber a brillé devant son ancien club. (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Fribourg Gottéron s'est imposé 1-0 contre les Zurich Lions au terme d'un match plein en National League. Bienne voit sa série de victoires s'arrêter à 8 après sa défaite contre Langnau (1-4).

Mauvais contre Lausanne (2-5), en reprise contre Genève-Servette (3-1), les Fribourgeois se sont montrés parfois brillants face aux Lions zurichois. En cinq jours, Christian Dubé n'a pas dû reconnaître son équipe. Le coach se régalera tout de même de la performance fournie par ses joueurs face à une grosse écurie de la Ligue. Sans les arrêts déterminants de Ludovic Waeber, les Romands auraient sûrement fait la différence avant la mi-match. Faute d'avoir trouvé l'ouverture, les Fribourgeois ont dû souffrir au cours de trois dernières minutes irrespirables pour eux.

Gottéron est arrivé à ses fins grâce à un but du Canadien David Desharnais très bien servi par Killian Mottet, placé derrière le but zurichois (43e). Mais les efforts fournis par le portier fribourgeois Reto Berra ont également contribué à fêter un succès de prestige.

Les Seelandais ont buté sur le 9e match qui aurait pu leur permettre d'égaler le record de 9 victoires consécutives en début de championnat, détenu par Genève-Servette depuis la saison 2012-2013. La série biennoise reste bien sûr remarquable, mais elle s'arrête par la faute des étonnants Langnau Tigers, bien portés par leur attaquant vedette Harri Pesonen, qui a ouvert la marque en infériorité numérique (13e). Le Canadien Alexandre Grenier a doublé la mise à 5 contre 4 cette fois (38e) avant que le meilleur compteur emmentalois Jesper Olofsson ne mette fin aux derniers espoirs des joueurs de Antti Törmänen (43e/52e) avec son quatrième (!) doublé de la saison.

Genève-Servette retrouve le succès

Genève-Servette a retrouvé le goût de la victoire après quatre revers de suite, mais cela s'est fait avec quelques regrets contre Ajoie (4-3 tab). Les Genevois avaient largement les moyens de conclure dans le temps réglementaire. Emmenés par un Daniel Winnik, très tranchant, dont le duo avec Valtteri Filppula, est assez prometteur, les joueurs de Patrick Emond n'ont su profiter de leur avantage 2-0 (doublé de Winnik) jusqu'à la mi-match. Mais les Jurassiens n'ont rien volé. Très effacés en première période, les Ajoulots sont parvenus à remonter grâce au premier but de Devos en National League et à l'inattendue réussite de Birbaum en supériorité numérique à la 59e. Le Fribourgeois n'avait plus marqué dans l'élite depuis 28 novembre 2015.

Zoug connaît un coup d'arrêt dans le Championnat. Les champions en titre ont concédé leur troisième revers de suite. Après Lugano et Ajoie, c'est les Rapperswil-Jona Lakers, qui ont fait plier Genoni et ses coéquipiers (3-1). Les Saint-Gallois se sont trouvé un buteur en la personne de Nando Eggenberger, auteur de son sixième but depuis le début de la saison. Les Lakers fêtent ainsi leur quatrième succès de rang.

Lugano s'est imposé 3-1 contre Berne avec des réussites de Fazzini, Bertaggia et Walker.

Classement: 1. Bienne 9/22 (35-20). 2. Zoug 9/18 (28-21). 3. Zurich Lions 7/14 (25-16). 4. Lugano 8/14 (26-22). 5. Fribourg-Gottéron 8/14 (21-22). 6. Rapperswil-Jona Lakers 8/12 (24-22). 7. Davos 6/10 (18-19). 8. Langnau Tigers 8/9 (25-33). 9. Ambri-Piotta 6/8 (12-15). 10. Genève-Servette 8/8 (19-28). 11. Berne 8/7 (26-23). 12. Ajoie 7/6 (15-27). 13. Lausanne 6/5 (13-19).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Sharon Stone: "Les échecs font partie de la vie"

Publié

le

Sharon Stone a reçu samedi soir le Golden Icon Award au Zurich Film Festival. (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

L'actrice américaine Sharon Stone a reçu samedi soir le Golden Icon Award pour l'ensemble de sa carrière lors du 17e Zurich Film Festival (ZFF). En larmes et pleine de reconnaissance, elle a lancé: "Vous ne me connaissez pas, mais vous avez décidé de m'aimer".

Cette phrase a été suivie d'un discours dans lequel l'actrice et activiste a lié son travail devant la caméra à son engagement humanitaire. Tout comme elle rencontre des inconnus à chaque nouveau tournage, elle se retrouve également dans des situations nouvelles dans des régions en guerre, pauvres ou des orphelinats.

Elle a appris qu'il ne faut ni se connaître ni s'apprécier: "Il faut simplement s'aimer et tout va mieux". "Les échecs font partie de la vie", a concédé la star de 63 ans.

"Sans échouer, on ne peut connaître le succès", c'est le conseil que l'actrice hollywoodienne donnerait à toute jeune personne. Sharon Stone, décontractée devant la presse avant la remise de son Prix, a indiqué avoir connu de gros désastres dans sa carrière, qui lui ont permis de grandir.

Elle s'est dite très fière de la palette de rôles très différents qu'elle a interprétés, parmi lesquels "Casino" (1995), de Martin Scorsese, où elle donne la réplique à Robert De Niro. Le film est projeté samedi dans le cadre du ZFF, et Sharon Stone, qui ne l'a plus vu depuis sa sortie, se réjouissait de le revoir.

L'actrice a également évoqué son engagement féministe ou contre le racisme, le sida et les discriminations sexuelles, qui constituent une partie de sa vie mouvementée. Elle a aussi rappelé son AVC, survenu il y a 20 ans, qui a failli lui coûter la vie et l'a incitée à écrire son livre "La beauté de vivre deux fois".

"Ma leçon a alors été de découvrir le miracle de chaque jour qui passe", a-t-elle dit. Cela a aussi été le moment où elle a réalisé qu'elle allait cesser d'accepter certaines choses qu'elle tolérait auparavant contre sa volonté.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Pas de nouveau millionnaire au tirage du Swiss Loto

Publié

le

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante ce samedi soir. (© KEYSTONE/THOMAS DELLEY)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante du Swiss Loto samedi soir. Pour empocher le gros lot, il fallait cocher le 7, 10, 12, 23, 31 et 41. Le numéro chance était le 4, le rePLAY le 10 et le Joker le 597237.

Lors du prochain tirage mercredi prochain, 13,9 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Bélier

Un ciel bien intentionné est en passe de créer un climat plaisant, avec des émotions colorées et bien agréables. Ecoutez vos ressentis…

Les Sujets à la Une

X