Rejoignez-nous

Suisse

L’AVS doit profiter de la réforme de la fiscalité des entreprises

Publié

,

le

La réforme de la fiscalité des entreprises devrait profiter à l'AVS à hauteur de 2,1 milliards. La commission de l'économie du Conseil des Etats propose sans opposition de remanier le Projet fiscal 2017 en ce sens au lieu de revaloriser les allocations familiales.

La réforme est importante, urgente mais elle court aussi le risque d'un échec, a souligné le président de la commission Pirmin Bischof (PDC/SO) mercredi devant la presse. La nécessité d'un volet social a été reconnue pour ne pas reproduire le fiasco de la première mouture de réforme en février 2017.

Mieux vaut miser sur l'AVS

Le Conseil fédéral prévoyait déjà un tel volet. Les montants minimaux des allocations familiales devaient être relevés de 200 à 230 francs par enfant et de 250 à 280 francs par jeune en formation. La facture aurait été répartie entre les entreprises, les indépendants, les pouvoirs publics, l'assurance chômage et les personnes sans activité lucrative.

Il ne s'agit pas d'une compensation assez importante, a toutefois expliqué Pirmin Bischof. Notamment en Suisse romande, où seul Neuchâtel serait concerné, les autres cantons versant déjà plus que le minimum requis. Les allocations ne profitent en outre qu'aux personnes ayant des enfants, alors que l'AVS est l'affaire de tous.

2,1 milliards

Le concept retenu par la commission prévoit que chaque franc d'impôt que la nouvelle réforme ferait perdre à la Confédération, les cantons ou les communes devrait être "compensé" par un franc au profit de l'AVS. En tenant compte des mesures déjà annoncées par la Confédération et les cantons ainsi que des décisions prises par la commission sur d'autres points de la réforme, l'AVS devrait bénéficier de 2,1 milliards de francs.

Ce montant proviendrait de trois sources différentes. Le taux de cotisation serait augmenté de 3 pour mille (0,15% pour l'employeur et 0,15% pour le salarié), ce qui rapporterait 1,2 milliard. L'intégralité du pour-cent démographique de la TVA irait à l'AVS (520 millions).

Enfin, la contribution de la Confédération au 1er pilier serait augmentée de 385 millions. Cette dernière somme sera adaptée en fonction des autres décisions que prendra la commission lorsqu'elle finalisera la réforme le 24 mai. Le Conseil des Etats devrait se prononcer le 7 juin, le National à l'automne et le dossier devrait être bouclé à cette échéance.

Deux grandes réformes

La décision d'intégrer l'AVS dans le Projet fiscal 17 est liée à l'échec de la réforme de la prévoyance vieillesse en votation. Selon Pirmin Bischof, cela ne porte pas préjudice aux nouvelles propositions que le ministre des affaires sociales Alain Berset est en train de préparer. Au contraire, cela permet de répondre à 40% des besoins financiers et allégera les prochaines discussions.

Le président de la commission s'est toutefois gardé de voir dans le geste envers l'AVS une garantie de succès pour le Projet fiscal 17. "On peut imaginer qu'il y aura quand même un référendum."

Décisions de principe

Le volet social consacré au 1er pilier n'est qu'une des quatre décisions de principe prises à ce stade par la commission. Par 8 voix contre 3 et 2 abstentions, les sénateurs ont fait un geste envers l'Union suisse des arts et métiers en refusant de relever autant que prévu la base d'imposition des dividendes.

Le Conseil fédéral voulait 70% pour toutes les collectivités publiques. La majorité de la commission propose 50% au niveau cantonal et 70% au niveau fédéral. Les recettes fiscales devraient donc être moindres que prévu. Mais deux autres propositions de la commission devraient rapporter davantage.

La commission veut adapter le principe de l'apport de capital au moyen de l'introduction d'une règle de remboursement. Sans opposition, elle a en outre décidé de ne pas autoriser la déduction pour autofinancement, sauf de manière facultative pour deux ou trois cantons à forte fiscalité.

Fini les statuts spéciaux

L'idée de base de la réforme de l'imposition des entreprises est de tordre le cou aux statuts spéciaux avec lesquels la Suisse accorde des allégements à quelque 24'000 multinationales. Plusieurs mesures sont prévues en échange pour que la Suisse garde son attrait fiscal.

L'une des principales concerne les cantons et n'est pas prévue formellement dans le projet: la réduction du taux d'imposition des bénéfices des entreprises.

ATS

PHOTO KEYSTONE/MARCEL BIERI

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

Le LHC relance la série et fait vibrer le cœur des supporters

Publié

le

Les Lions ont relancé la série devant un public plus que conquis. ©KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi

Les Lions ne se laissent pas faire à la Vaudoise Aréna. Les Lausannois se sont largement imposés 5-2 face à Zurich. Ils reviennent à 2-2 dans la série.

Dès les premières minutes de jeu, les Lausannois ont montré qu'ils en voulaient. Mais c'est Zurich qui s'est montré le plus dangereux. Il a fallu se battre pour arriver à construire quelque chose.

En powerplay, les Lions se sont fait une belle frayeur en laissant Justin Sigrist s'échapper. Le Zurichois a tenté un tir, Connor Hughes a dit non. Le LHC ouvrira finalement le score juste après cette phase de supériorité numérique. Une très bonne récupération dans la zone défensive a permis aux Lausannois d’aller poser leur jeu avant que le dernier Zurichois n’ait eu le temps de venir se placer pour défendre. Makai Holdener a fait le job pour avancer et passer à Ronalds Kennins qui a ensuite pu servir Andrea Glauser, qui arrivait derrière lui, au centre. Le défenseur a armé un excellent tir pour tromper Simon Hrubec (14e, assists: Ronalds Kennins et Makai Holdener).

Lausanne au top

À partir de là, on a senti que les Lausannois ont élevé leur jeu. Même si le powerplay dont ils bénéficiaient encore en début de seconde période n’a rien donné, ils ont su être patients. Et à la 25e, après une tentative de Damien Riat, c'est Robin Kovacs qui a creusé l'écart une première fois. Jason Fuchs a servi le Suédois sur la droite et celui-ci a directement renvoyé en direction du but (assists: Jason Fuchs et Lukas Frick).

Lausanne et deux longueurs d’avance, il n’en fallait pas plus aux Zurichois pour se relancer. Les ZSC Lions ont réduit l'écart à la 32e sur une très belle action. Le Top Scorer Sven Andrighetto, sur la droite de la cage, a passé le puck sur la gauche à Denis Mangin. Celui-ci a renvoyé sur la droite et Rudolfs Balcers était présent pour finir le travail (32e). Une séquence qui a demandé à Connor Hughes de changer rapidement ses appuis de côté. Trop rapidement. Le gardien lausannois n’a rien pu faire au moment de la dernière passe.

On parle cependant bien d’un duel de Lions. Et des Lions enfermés dans une patinoire en feu, ça rend coup sur coup. Les Lausannois ont immédiatement rétorqué avec un but simplement splendide de Tim Bozon (34e, assists: Michael Raffl et Lawrence Pilut). Dans sa course en direction de la cage, l’international français a tiré. Simon Hrubec n’a quasi pas bougé. Et le puck est passé par le tout petit espace concédé par le gardien zurichois entre la glace et sa jambière. Quand on dit que ce sport est une question de détails!

Malheureusement, après les hauts, il y a souvent les bas. Quelques minutes plus tard Tim Bozon s’est vu pénalisé pour dureté excessive. Et puis Cody Almond a pris 4 minutes de punition pour crosse haute, réduisant le LHC à 3 contre 5 pendant un temps. Autant dire que chaque dégagement hors de la zone offensive zurichoise était célébré comme un but décisif par les 9’600 spectateurs de la Vaudoise Aréna. On notera aussi l’incroyable sauvetage d’Andrea Glauser, juste devant le but. Mais lorsque l'on demande au défenseur s'il est plus fier de l'ouverture du score ou de cette action, il esquive et remets le focus sur l'équipe.

Patinoire en feu

Les Lions ont enfoncé le clou dans le troisième tiers. Alors que Denis Malgin avait été envoyé sur le banc des pénalités pendant 4 minutes, pour crosse haute là aussi, le LHC est allé chercher ce but en powerplay. Jiri Sekac, sur une bonne passe de Ken Jäger, a pu s’avncer vers la cage. Il n’a pas laissé de temps à Reto Schäppi et Mikko Lethtonen, qui convergeaient l’un vers l’autre, de bien se placer devant le but pour contrer son tir en pleine lucarne (51e, assists: Ken Jäger et Antti Suomela.

La Vaudoise Aréna s’est embrasée. Quand toutes les sections de la patinoire se mettent à sautiller et à faire la ola, on sait que rien ne peut plus atteindre les Lausannois, qu’ils soient en tribune ou sur la glace. Pas même un deuxième but zurichois. C’est dans une indifférence presque totale que Denis Hollenstein a tenté de réduire le score (58e, assists: Simon Bodenmann et Reto Schäppi).

Le 5e but lausannois a enfin été marqué par Cody Almond. Après avoir intercepté le puck au milieu de la zone offensive zurichoise, il l’a presque maladroitement dégagé. Et la rondelle a fini sa course dans la cage vide. Le LHC signe ainsi un très beau succès.

Des ajustements, toujours des ajustements

On l'a déjà répété plusieurs fois, durant les playoffs, on ajuste de petites choses, matchs après matchs. Avant la rencontre, John Fust nous a confié qu'avoir un jour de plus entre les matchs (comme ça a été le cas entre l'Acte III et IV) peut faire toute la différence dans les playoffs. "On a le temps de guérir, de respirer. Les coachs aussi de travailler sur les tactiques", développe le directeur sportif.

Une chose qui pose encore et toujours quelques soucis au Lausanne HC, c'est le powerplay. Ce n'est pas nouveau, mais cela devient essentiel dans les phases éliminatoires.

Mais, lorsque l'on enchaîne les matchs toutes les 48h, est-il vraiment possible d'améliorer ce powerplay?

Dans cette série, les Lausannois ont par deux fois eu un passage à vide. À chaque fois, il a été question de 2 minutes pendant lesquelles ils ont encaissé deux buts. Des petites erreurs qui coûtent cher. Ce mardi, le scénario ne s'est pas répété. Comment Jason Fuchs analyse-t-il cela? Les Lions ont-ils réussi à jouer 60 minutes?

Les Lions restent sereins, calmes. "La pression, c'est quelque chose que tu te mets tout seul. Et généralement tu la ressent quand tu n'es pas préparé. Si tu est préparé et confiant dans ton jeu, tu n'as pas la pression", lâche Geoff Ward après le match. Le coach souligne aussi que son équipe a vécu "tous les scénarios possibles dans ces playoffs". De quoi emmagasiner de l'expérience et garder les têtes froides. Jason Fuchs aussi est confiant pour la suite.

Grâce à cette victoire, le LHC revient donc à 2-2 dans la série. Cela signifie qu'il y aura encore un match à la Vaudoise Aréna. Ce sera l'Acte VI et il se déroulera mardi. La vente des billets aura lieu mercredi à 10h avec priorité pour les abonnés. Et l'Acte V aura lieu jeudi à la Swiss Life Arena.
Continuer la lecture

Suisse

Droit de manifester: Amnesty International épingle la Suisse

Publié

le

La police genevoise était intervenue en mars 2023 alors que des manifestants s'opposaient à la réunion d'une assemblée de l'UDC (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Amnesty International (AI) publie son rapport annuel, alors que le monde récolte les conséquences de l’escalade des conflits et de l’effondrement du droit international. Sur les 155 Etats contrôlés, la Suisse est aussi critiquée, notamment sur le droit de manifester.

Le droit de manifester, essentiel pour attirer l’attention sur les atteintes aux droits humains, est enfreint de multiples manières à travers le monde, y compris en Suisse. AI revient sur le système exigeant une autorisation préalable pour les rassemblements publics et constate qu'il y est toujours en vigueur, écrit AI dans son rapport publié mercredi.

Des manifestations pacifiques non autorisées ont été dispersées par la force, notamment dans les villes de Bâle et de Genève. Dans les cantons de Zurich et de Bâle-Ville, la branche jeunesse d’un parti de droite a lancé une initiative populaire visant à renforcer l’obligation d’autorisation préalable pour les manifestations, et à engager la responsabilité financière des organisateurs et organisatrices, ajoute Amnesty International.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Connor Hughes grandit en même temps que Lausanne

Publié

le

Connor Hughes a fait un bon match et il a été aidé par Andrea Glauser (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Pour égaliser à 2-2 en finale de National League, le LHC a dû réaliser un grand match. Andrea Glauser et Connor Hughes ont été déterminants.

Pour battre Zurich 5-2, il n'y a pas de miracle, il faut sortir un match quasi parfait. Et c'est ce que le LHC a réussi mardi soir devant son public. Un public bruyant qui a porté ses Lions tout au long de la partie. Et surtout lors de ce 3 contre 5 à la fin de la période médiane. En avance de deux buts (3-1), les Vaudois sont parvenus à préserver ce score au moment de la deuxième pause.

"C'était incroyable durant cette phase, je dois à Glauser un six-pack de bières", glisse Connor Hughes avec le sourire. Le portier lausannois fait référence à l'arrêt de la 39e lorsque la cage est vide et que le Fribourgeois bloque l'envoi zurichois qui aurait permis au "Z" de revenir à 3-2. C'est un peu comme la canne de Rudolfs Balcers lors de l'acte III à Zurich, lorsque Fabian Heldner a une chance d'égaliser à 3-3 à la 51e.

"J'ai vraiment senti le public derrière nous lors de ces minutes-là, se remémore Hughes. On aurait dit un quatrième joueur sur la glace pour nous aider. Honnêtement, il ne me semble pas qu'on leur a trop donné durant cette double infériorité numérique, on les a bien laissés sur l'extérieur. Je ne sais même pas combien de tirs ils ont mis sur notre but, mais je dirais qu'il n'y en a pas eu tant que ça. On a vraiment bien tenu notre système."

Meilleur que Hrubec sur ce match

Alors que l'on imaginait Simon Hrubec prendre le dessus sur l'inexpérimenté Hughes à ce stade de la compétition, le Canado-Suisse a remporté son duel à distance sur cet acte IV. "J'essaie de jouer mon jeu, note le portier lausannois. Je sais bien que je n'ai pas tellement d'expérience, mais j'essaie de tourner cela à mon avantage. Je ne sais pas si je suis relax ou si c'est plutôt l'adrénaline qui traverse mon corps. Le fait est que ça fonctionne plutôt bien pour l'instant."

Très humble, Hughes évite bien entendu de tirer la couverture à lui et salue le travail de ses coéquipiers avec sincérité: "Je trouve qu'au fil de cette finale, nous sommes meilleurs en tant qu'équipe sur le plan défensif. Je n'ai pas aimé mes deux premiers matches d'un point de vue personnel, c'est mieux allé par la suite, mais je suis sûr que je peux augmenter le niveau."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Play-off: Lausanne égalise contre les Zurich Lions

Publié

le

Les Lausannois se congratulent après le 4-1 (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Lausanne a remporté l'acte IV de la finale des play-off de National League mardi à domicile. Les Vaudois se sont imposés 5-2 face à Zurich pour égaliser à 2-2 dans la série.

Lausanne n'abdique pas! Sur leur territoire, les Lions de Malley ont encore une fois pris le meilleur sur leur adversaire. Une victoire méritée pour une équipe qui possède une impressionnante confiance en elle.

Dans les matches, il y a souvent des événements plus importants que d'autres. Ce quatrième acte fut plutôt riche en buts, mais si Lausanne en est à 2-2 ce soir, c'est aussi parce que le club vaudois a su gérer à merveille la fin de la période médiane. Forcés à jouer en double infériorité numérique pendant 97 secondes pour une pénalité sévère contre Bozon et une canne dans la figure de Juho Lammikko de la part de Cody Almond, les hommes de Geoff Ward ont su faire le dos rond.

Poussés par leur public, les Lausannois ont tenu le choc et ça les a galvanisés pour la suite. Parce qu'il y a notamment eu ce sauvetage d'Andrea Glauser alors que la cage était vide à la 39e. Juste avant ces minutes en désavantage numérique, les Vaudois avaient eu la chance de leur côté puisqu'à la 35e Sven Andrighetto a frappé le poteau.

Simon Hrubec humain après tout

Un autre facteur a pesé lourd dans cette rencontre. Ce que l'on pensait ne jamais arriver s'est produit. Excellent jusqu'à présent dans ces play-off, Simon Hrubec est redevenu humain. Le gardien des Zurich Lions a encaissé deux buts évitables. Et ce sont deux réussites qui ont eu un véritable impact sur la partie.

A la 25e, le portier tchèque a laissé filer le puck sur un lancer excentré de Robin Kovacs et Lausanne a pu prendre deux longueurs d'avance. Mais c'est surtout sur le 3-1 de Tim Bozon à la 34e que le Tchèque s'est troué. Et ce goal est intervenu 128 secondes après la réduction du score des Zurichois, soit juste quand ces derniers pouvaient profiter d'un évident momentum pour faire douter les Lions de Malley.

Les Lausannois ont classé l'affaire en power-play à la 51e grâce à Jiri Sekac. Et ce n'est pas la réussite tardive de Denis Hollenstein à la 58e qui est venue remettre en cause l'issue de la partie. Surtout que le LHC a pu inscrire le 5-2 dans la cage vide par Cody Almond.

Les deux équipes vont donc se retrouver jeudi à 20h à Zurich pour un acte V et les Lions de Malley ont l'assurance de disputer une dernière partie devant leur public samedi soir pour une sixième manche forcément décisive, d'un côté comme de l'autre.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Vierge

Même mélancolique, vous devez vous changer les idées en sortant, car se replier sur soi-même pour broyer du noir n'a jamais été une solution !

Les Sujets à la Une

X