Rejoignez-nous

Suisse

Plusieurs records absolus de température battus en Suisse

Publié

,

le

Des enfants se rafraîchissent au-dessus de Sion (archives). (©Keystone/MAXIME SCHMID)

La température la plus élevée de l'année, 38 degrés, a été enregistrée mercredi après-midi à Sion. Il s'agit également d'un record absolu pour cette station de mesure installée en 1958.

Le précédent record, 37,8 degrés, datait du 7 juillet 2015, a indiqué MétéoSuisse sur son blog. Des records absolus ont également été enregistrés à d'autres endroits: il a fait 37,9 degrés à Neuchâtel (début des mesures en 1864, précédent record: 37,8 le 7 juillet 2015) et 33,8 degrés à Scuol, en Basse-Engadine (début des mesures en 1971, précédent record: 33,3 le 26 juin 2019).

Les stations d'altitude ne sont pas en reste: celle du Moléson (FR), à 1972 mètres d'altitude, a également enregistré un record absolu avec 26,4 degrés (début des mesures en 1982, précédent record: 25,8 le 27 juin 2019 et le 31 juillet 1983). Il a fait 37 degrés à Bâle et Aarau (également un record absolu), 35,8 à Fahy (JU) et 35,2 à Biasca (TI).

Ces maxima sont dus à une masse d’air torride présente mardi sur la France et qui passe au-dessus de la Suisse entre mercredi et jeudi. Plusieurs villes françaises ont mesuré les premiers 40 degrés de leur histoire.

Il est toutefois peu probable que cette barre soit franchie en Suisse au cours de cet épisode, selon MétéoSuisse. En Suisse, le seuil des 40 degrés n’a été dépassé qu’une seule fois à Grono (GR), au sud des Alpes, le 11 août 2003 avec 41,5 degrés. Au nord des Alpes, le record est de 39,7 degrés à Genève.

Dans l'ouest du pays, la vague de chaleur a atteint son paroxysme mercredi, selon Meteonews. En Suisse centrale et orientale par contre, il pourrait faire encore plus chaud jeudi.

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Augustin Rebetez : une maison à faire rêver entre champs et forêts

Publié

le

L'artiste jurassien Augustin Rebetez prend la pose dans le parc de sa "Maison Totale", un musée et un parc de sculptures, qui viennent d'ouvrir à Bôle NE. (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Pendant trois mois jusqu'au 21 septembre, les amateurs d'art immersif peuvent découvrir chaque week-end la Maison Totale du jeune artiste jurassien Augustin Rebetez à Bôle (NE). On a pu voir récemment ses travaux au Kunsthaus d'Aarau et au Musée de Pully.

Augustin Rebetez a transformé une propriété et sa bâtisse en oeuvre d'art totale, avec jardin de sculptures et musée intérieur. Clin d'oeil à la Suisse alémanique: "Nous sommes partenaires du Musée Tinguely de Bâle et de l'Argauer Kunshaus à Aarau".

Début des années 2020, il achète la maison et caresse l’idée d’un lieu d'"art total". Un "truc de fou", qui mélangerait tout ce à quoi il touche, la peinture, la vidéo, la sculpture, la musique...

La pandémie de coronavirus en 2020 et 2021 lui permet d'avancer vite avec ce projet . Pas une expo, non, quelque chose qui durerait toute la vie. Un projet qui se situe entre le Jardin des Tarots de Niki de Saint-Phalle et un train fantôme.

Quatre ans plus tard, il a tenu ses promesses. A deux pas de la gare de Bôle, sa maison à faire rêver se dresse entre champs et forêts.

Repéré dès sa sortie de l'Ecole de photographie de Vevey - il a exposé en 15 ans dans le monde entier -, l'artiste de 37 ans crée des installations à partir des médias les plus divers pour parvenir à un mélange poétique d'art total.

Comme passer dans une machine à laver

Avec cette maison, "le but, c'est de transmettre de l'énergie positive, de vie, d'art. Comme si les gens passaient dans une machine à laver et en sortaient rafraîchis, régénérés", a-t-il expliqué sur une terrasse de la maison totale à Keystone-ATS.

"Venir ici, c'est vivre des émotions, ressentir quelque chose. Avoir un peu peur par exemple, cela fait du bien", estime l'artiste, parfois grinçant. On aperçoit dans un coin des images effrayantes, qui défilent sans cesse et sans sens, générées par l'intelligence artificielle: "On comprend ce que je pense de cela, non ?"

"L'art, c'est tous ces médiums-là"

Cette idée d"art total", de maison totale, "c'est le fait de dire qu'il n'y a pas plein de choses artistiques, mais qu'il n'y en a qu'une. Je n'ai pas l'envie ou l'intérêt de mélanger les médiums, mais je fais de l'art et pour moi l'art, c'est tous ces médiums-là."

On a parfois peur, mais on rit aussi comme devant cette vidéo, en forme de clin d'oeil à l'artiste chinois Ai Weiwei. Et puis on s'émerveille face à un visage en tube néon, une technologie ancienne où il faut souffler du verre, le remplir de gaz.

On quitte la maison pour le jardin, peuplé de créatures imaginaires - on peut même entrer dans la tête de quelqu'un. En hauteur, un petit pont sillonne entre les arbres, et depuis un ponton encore plus élevé, on s'imagine sur le plus haut mât d'un navire.

Aussi un homme du texte

Augustin Rebetez est aussi un homme de texte. On en trouve quelques-uns dans cette exposition. Mais surtout il en a publié plusieurs, certains de l'ordre du manifeste poétique, dans lesquels il dévoile sa vision artistique, "claire, précise et tranchée", sur l'art, mais aussi sur la façon de vivre, "dans un monde que l'on dit foutu".

Effectivement, il n'a pas seulement voulu construire une jolie maison: "je crois dans le pouvoir de l'art et des lieux originaux, où se mêlent la vie, la création et la rencontre avec le public. Cela fait aussi sens qu'une telle maison émerge dans cette région, loin des centres."

Proche d'autres artistes, souvent lié au label jurassien Humus Records, il a travaillé avec la musicienne lausannoise Emilie Zoe et le rockeur chaux-de-fonnier Louis Jucker sans oublier un clip réalisé pour les Young Gods.

La plupart de ses livres et disques sont aujourd'hui publiés par Label Rapace, une structure éditoriale qu'il a co-créée avec la performeuse suisse et guatémaltèque Baby Volcano. Il a également publié des livres chez Actes Sud et RVB Books. En parallèle, il expose "Le feu intérieur" dans le Jura à l'Espace Courant d'Art à Chevenez jusqu'au 8 septembre.

maisontotale.ch

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Explosion d'un bancomat à Sainte-Croix (VD)

Publié

le

L'explosion s'est produite vers 04h00 du matin (Image prétexte). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Des inconnus ont fait exploser un bancomat à Sainte-Croix (VD) dans la nuit de dimanche à lundi. La déflagration a provoqué de gros dommages au bâtiment. Les auteurs ont pris la fuite.

L'explosion est survenue vers 04h00 du matin à la rue centrale. "D'une manière indéterminée, les auteurs ont fait exploser le distributeur automatique de billets extérieur du bâtiment", a annoncé lundi la police vaudoise.

En arrivant sur place, les agents ont constaté que l’appareil était fortement endommagé, de même que le bâtiment. Des traces de l’explosion sont visibles. Les auteurs ont pris la fuite dans une direction inconnue et sont recherchés. Le butin est pour l’instant inconnu, indique un communiqué.

En raison de l’utilisation d’explosif, le Ministère public de la Confédération a été informé et mène la procédure avec les enquêteurs de fedpol et de la Police cantonale vaudoise. Cette intervention a nécessité l’engagement de plusieurs patrouilles de gendarmerie, des pompiers, de la police scientifique et de la brigade canine.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

UBP augmente son bénéfice au premier semestre

Publié

le

L'établissement genevois Union Bancaire Privée a enregistré un bénéfice net en hausse de 24,6% à 138,1 millions de francs au premier semestre. La direction souligne un contexte financier favorable (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

L'établissement genevois Union Bancaire Privée (UBP) a enregistré un bénéfice net en hausse de 24,6% à 138,1 millions de francs au premier semestre. La direction souligne un contexte financier favorable.

Fin juin, les revenus se sont établis à 670,6 millions, en progression de 7,7%, indique un communiqué publié lundi. Plus grosse source de revenus, le résultat des commissions et prestations de service a avancé de 5,6% à 370,3 millions. Celui des opérations d'intérêts a pris 17,4% à 243,2 millions. Par contre, les opérations de négoce ont reculé de 1,5% à 52,6 millions.

Les charges d'exploitation ont crû de 7% à 443,6 millions. Le résultat opérationnel avant impôts a augmenté de 21,7% à 167,9 millions. Le ratio Tier 1 s'établissait à 27,2%, contre 28,9% fin décembre. Les avoirs sous gestion ont progressé de 7,3% à 150,8 milliards.

La direction dit avoir bénéficié d'un contexte financier favorable avec notamment des taux d'intérêt élevés et des performances solides en début d'année. Pour 2024, elle n'a pas donné de prévisions chiffrées.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

Kudelski finalise la vente de Skidata

Publié

le

La vente de Skidata devrait servir à financer la dette de Kudelski. (archive) (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le spécialiste du cryptage de contenus et de la cybersécurité Kudelski vend son activité phare Skidata au suédois Assa Abloy. Un accord définitif a été signé.

Cette vente, soumise à l'approbation réglementaire, devrait être finalisée au troisième trimestre, indique lundi le groupe vaudois dans un communiqué, sans toutefois préciser le montant de la transaction. Les conditions financières de l'accord reflètent une valeur d'entreprise pour Skidata de 340 millions d'euros (328,8 millions de francs).

Cette cession devrait servir à financer la dette de Kudelski et s'inscrit dans le processus de recentrage du groupe sur ses activités de base. Kudelski a vu ses recettes progresser l'année dernière, mais la rentabilité a pris l'eau. L'entreprise a enfoncé sa perte nette à 24,5 millions de dollars en 2023, contre -16,3 millions un an plus tôt.

"La vente de Skidata devrait assurer les obligations financières du groupe d'ici l'échéance prévue", indiquait Kudelski en début d'année. En effet, elle dispose d'un emprunt obligataire arrivant à échéance en septembre, d'un encours de 145,9 millions de francs au 31 décembre 2023.

Au cours des 23 dernières années, Skidata est devenu un fournisseur mondial de solutions innovantes pour le stationnement, la mobilité, le sport et le divertissement, avec un chiffre d'affaires passant d'environ 95 millions d'euros en 2002 à 305 millions d'euros en 2023, toujours selon le communiqué du groupe vaudois.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Sagittaire

Emploi s’ouvrant sur une nouvelle dimension, avec des opportunités d'évolution qui se répercutent bénéfiquement sur votre réputation professionnelle !

Les Sujets à la Une

X