Rejoignez-nous

Suisse

Les fortes chaleurs posent problème aux CFF

Publié

,

le

Arroser les rails pour les refroidir: efficace mais pas suffisant (archive). (©KEYSTONE/URS FLUEELER)

Les CFF n'excluent pas de nouvelles perturbations du trafic lors de la deuxième grosse vague de chaleur qui va s'abattre sur la Suisse dès mardi. Ils examinent des pistes pour éviter que les rails ne se déforment sous l'effet des hautes températures.

De manière générale, le réseau ferroviaire est conçu de manière à fonctionner qu'il fasse chaud ou froid, ont indiqué lundi les CFF devant la presse à Olten (SO). Mais des températures extrêmes peuvent poser des problèmes. C'est pourquoi de nouvelles perturbations sont possibles dans les jours et les mois qui viennent. C'est pourquoi de nouvelles perturbations sont possibles dans les jours et les mois qui viennent.

En période de canicule, les rails peuvent atteindre une température de 80 degrés et se déformer. Les CFF enregistrent trois à sept cas par an. C'est ce qui s'est passé le 27 juin dernier lors d'un premier épisode de chaleur intense. Les rails se sont déformés dans plusieurs endroits de Suisse, notamment sur l'une des quatre voies du tronçon très fréquenté entre Berne et Berne-Wankdorf. Le 6 juillet, le trafic entre Genève et la France a été interrompu pour la même raison.

Traverses en béton et peinture blanche

Il est possible de refroidir les rails en les arrosant d'eau à l'aide d'un wagon-citerne ou en ralentissant la vitesse des trains sur le tronçon concerné. Mais les CFF examinent désormais d'autres pistes pour pallier le problème plus efficacement. L'une d'elles consiste à recourir à des traverses en béton plutôt qu'en bois, ce qui se fait de plus en plus.

L'ex-régie fédérale étudie aussi la possibilité de peindre le côté des rails en blanc. Une étude de l'EPFZ a montré que cette mesure pouvait abaisser leur température de sept degrés. Les CFF sont en contact avec d'autres entreprises ferroviaires ayant déjà des expériences en la matière. Un groupe d'experts interne rendra ses recommandations à la fin de l’été.

Troisième mesure envisagée: augmenter la température "de neutralisation", c'est-à-dire la température à laquelle un rail est chauffé avant d'être mis en place sur le ballast. Celle-ci pourrait être relevée de cinq degrés, afin de minimiser les forces en présence entre les rails, les traverses et le ballast résultant des variations de température.

Plus de climatiseurs

Il n'y a pas que les rails qui chauffent lors de canicules: il s'agit également de refroidir l'intérieur des trains pour le confort des passagers. Actuellement, 7200 appareils de climatisation équipent plus de 4100 véhicules et 94% des trains voyageurs sont climatisés. D'ici à 2020, les CFF veulent que la climatisation soit installée dans 97% des trains grandes lignes.

Le thermomètre affichera 33 à 35 degrés au maximum en Suisse dès mardi, avec des pics de 36 à 38 degrés au nord du pays. Cette vague de chaleur durera au moins jusqu'à vendredi, selon MétéoSuisse.

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Le National propose des compromis sur la loi sur le CO2

Publié

le

Le soutien fédéral aux bornes de recharge pour véhicules électriques divise le Parlement (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le National a proposé lundi des compromis sur deux points de discorde dans la loi sur le CO2, à savoir la part de réduction des émissions de CO2 à réaliser en Suisse et le soutien aux bornes de recharge pour véhicules électriques. Le Conseil des Etats devra trancher.

Pour atteindre les objectifs climatiques, le National avait fixé à 75% au moins la part des émissions de CO2 que la Suisse doit réduire à l'interne. Le Conseil fédéral et le Conseil des Etats veulent que cette part s'élève à environ deux tiers, sans toutefois formuler d'objectif chiffré dans la loi. Les députés proposent désormais de fixer la limite à 70%.

Concernant le soutien fédéral aux bornes de recharge pour véhicules électriques dans les immeubles, les entreprises et les parkings publics, la Chambre des cantons n'en veut pas. Celle du peuple propose de maintenir ce soutien, mais sans les bornes installées dans les parkings publics.

Les Chambres s'accordent encore sur certains points mais restent divisées sur d'autres.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Deux automobilistes flashés à plus de 220 sur l'A9

Publié

le

La police vaudoise a pincé deux automobilistes roulant à 220 et 229 km/h sur l'A9 (photo d'illustration). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Deux automobilistes ont été pincés à des vitesses relevant du délit "chauffard" dans la nuit du 14 au 15 février sur l'A9 entre Chexbres et Vevey. Ces deux voitures, qui se suivaient, ont été contrôlées à 229 et 220 km/h.

Les conducteurs de 21 et 18 ans, des Suisses domiciliés sur la Riviera, ont été dénoncés au Ministère public qui a ouvert une enquête pénale. Ils ont été entendus en présence d'un avocat commis d'office et ont reconnu les faits, indique lundi la police vaudoise.

Celle-ci indique qu'elle avait installé un radar semi-stationnaire entre le 14 et le 21 février entre les jonctions de Chexbres et de Vevey. Durant cette période, 99,8% des automobilistes ont respecté les limitations mais, parmi les véhicules en infraction, "de nombreuses hautes vitesses ont malheureusement été constatées", poursuit le communiqué.

Alors que les travaux vont reprendre sur l'A9 entre Vennes et Chexbres, les zones de chantier nécessiteront des abaissements de vitesse pouvant aller jusqu’à 60 km/h sur certains tronçons. "Des contrôles de vitesse seront effectués tant au moyen de radars fixes installés temporairement que de radars mobiles", prévient la police.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Vevey: au moins un an de retard pour l'agrandissement des écoles

Publié

le

La Municipalité de Vevey attend le verdict du Tribunal cantonal concernant la construction d'un collège provisoire au Jardin du Rivage. (Image prétexte). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Vevey doit se contenter de ses écoles en l'état. La Municipalité a annoncé ce lundi le gel de son vaste projet d’agrandissement et de rénovation de ses établissements. Deux recours ont été déposés auprès du Tribunal cantonal. Ils visent à bloquer la construction d’un collège provisoire au Jardin du Rivage, infrastructure indispensable au projet.

Le casse-tête scolaire continue pour Vevey. La Municipalité a annoncé ce lundi le gel de son projet de rénovation et d’agrandissement de ses écoles. En cause : un collège provisoire au Jardin du Rivage qui ne fait toujours pas l’unanimité. Deux recours ont été déposés auprès du Tribunal cantonal pour bloquer sa construction. Et sans cette installation, impossible de déplacer les élèves durant les différents chantiers qui doivent s’étaler sur 10 ans. La Municipalité attend donc le verdict de la cour pour savoir si elle pourra aller de l’avant. Laurie Willommet, municipale chargée de l’éducation.

Laurie WillommetMunicipale chargée de l'éducation

Une chose est déjà certaine : si le collège provisoire peut finalement être construit, il ne sera pas opérationnel en août prochain comme l’exécutif l’espérait. Un nouvel échec pour les autorités, qui avaient déjà dû renoncer à la construction d’un collège en 2020.

Laurie WillommetMunicipale chargée de l'éducation

Rappelons que la Municipalité prévoit la construction d’un autre collège provisoire vers le SIGE. Celui-là ne fait face à aucune résistance. Alors pourquoi mettre l’entier du projet en pause, et ne pas aller de l’avant avec cette deuxième installation provisoire ? On retrouve Laurie Willommet.

Laurie WillommetMunicipale chargée de l'éducation

Baptisé « Ca grandit », le plan de rénovation et d’agrandissement des écoles veveysannes vise la création de 50 salles de classes supplémentaires à l’horizon 2033.

Continuer la lecture

Vaud

Vaud vise le plus haut label en matière de durabilité numérique

Publié

le

En vue de l'obtention du label numérique responsable, l'Etat de Vaud a porté à cinq ans la durée de vie standard de son matériel informatique (image prétexte). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

L'Etat de Vaud vient de signer la charte de l'Institut du numérique responsable et entend obtenir d'ici 2025 le label du même nom. Premier employeur du canton, il affirme ainsi sa volonté d'exemplarité, moyennant un renforcement de sa politique en la matière.

"Très concrètement, en vue de la labellisation, l’Etat évaluera les mesures prises pour réduire l’impact environnemental de l’informatique cantonale, et renforcera son action sur l’ensemble du cycle de vie du matériel informatique (...) et des services numériques", écrit l'Etat de Vaud lundi dans un communiqué.

Dans cette optique, la durée de vie standard du matériel administratif a été allongée à cinq ans. Les questions de sécurité numérique, de robustesse des infrastructures et des impacts sociaux du numérique - notamment la prévention de l'hyperconnexion - seront abordées. En outre, une campagne sur le thème du numérique responsable sera lancée ces prochains jours.

Ecoles impliquées

Le label ne porte pas uniquement sur l'informatique de l'administration, mais également sur l'informatique pédagogique. Pour cette raison, le Département de l'enseignement et de la formation professionnelle est également impliqué, du point de vue de la gestion du parc informatique des écoles et via le projet d’Education numérique, qui vise à former des futurs citoyens capables de comprendre les enjeux en la matière.

A noter que l'Etat de Vaud s'est attaqué à la réduction de l'impact environnemental du numérique voici déjà plusieurs années. Les mesures en vigueur portent notamment l'allongement de la durée de vie du matériel, l'utilisation d'infrastructures à basse consommation d'énergie et la sensibilisation du personnel au numérique responsable.

Une collaboration a également été mise sur pied avec l'organisation Caritas qui bénéficie du matériel encore fonctionnel mais devenu obsolète. Cette dernière a ainsi reçu 3000 appareils en 2023.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Taureau

Restez calme et concentré même lorsque les choses ne vont pas aussi vite que prévu. La patience est la clé lorsque les objectifs sont à long terme.

Les Sujets à la Une

X