Rejoignez-nous

Suisse

Premier bilan d’été positif pour les CFF

Publié

,

le

Les CFF tirent un bilan positif des trois premières semaines de l'horaire d'été, ont-ils annoncé lundi. Durant cette période, trente chantiers, dont trois de grande ampleur, sont en cours avec un impact sur l'horaire.

L'horaire d'été s'applique du 30 juin au 26 août. Les travaux avancent "comme prévu", précise les CFF dans un communiqué. Quelque 2000 ouvriers s'affairent à rénover 55 kilomètres de voie ferrée. Ils doivent notamment remplacer 92'000 traverses et poser 130'000 tonnes de ballast. Pour la première fois, les chantiers ont été concentrés sur la période des vacances.

Projet de dédommagement

La Suisse romande est particulièrement touchée avec des temps de parcours plus longs sur la ligne Lausanne - Fribourg. Depuis le 7 juillet, plus aucun train ne circule entre Lausanne et Puidoux-Chexbres en raison de travaux.

Chaque jour, en moyenne 13'000 voyageurs doivent ainsi emprunter des tracés alternatifs, qui peuvent prolonger leur temps de parcours. Les CFF ont mis en place un projet-pilote, "unique en Europe", de dédommagement des clients sur cette ligne.

Toutefois, seulement 1500 personnes ont pour l'instant pris part au projet et un peu plus de 2500 voyages ont été enregistrés. Cela représente "environ 10% des voyageurs", souligne Linus Looser, responsable gestion du trafic voyageurs aux CFF, devant la presse. Il précise que ce nombre est suffisant pour le projet-pilote.

"Avenir numérique"

Les clients impactés par des prolongements de temps de parcours de plus de 20 minutes durant au moins dix jours peuvent bénéficier d'un bon de 100 francs. Pour l'obtenir, il faut cependant s'inscrire et télécharger une application sur son téléphone mobile. De plus, l'indemnité est versée uniquement en bons CFF.

Le système utilisé a fait l'objet de certaines critiques, notamment sur la nécessité de posséder un téléphone portable de la dernière génération ou le fait de devoir partager ses données. "Avec ce projet-pilote, nous testons un chemin vers l'avenir numérique", explique M. Looser.

Les données, récoltées via l'application, permettent aux CFF de déterminer comment réagir en cas de crise, telle qu'une perturbation du trafic. Du point de vue de la compagnie de chemin de fer, les 100 francs d'indemnité sont donc moins une compensation qu'une incitation pour les clients à fournir leurs données.

Le projet-pilote fonctionne, assurent les CFF, qui sont conscients des remarques des voyageurs. Elle fera l'objet d'une analyse au terme de l'expérience. L'avis des clients qui ne participent pas à cette expérience sera aussi pris en compte. Dans les prochaines semaines, ils pourront donner leur avis sur un questionnaire papier.

Trafic stable

Malgré les chantiers, le trafic ferroviaire est resté stable durant les premières semaines d'été et les solutions de substitution fonctionnent bien. Le défi posé par les travaux a pour l'instant "bien été relevé", se félicitent les CFF.

Chaque jour, 1,26 million de passagers et 8000 trains sont en route sur le réseau des CFF, ce qui rend nécessaire cet entretien estival, afin d'assurer la ponctualité et la sécurité des voyageurs. De "gros travaux de planification" ont été effectués en amont, souligne l'entreprise. Environ 70% des mécaniciens de locomotive travaillent selon un planning spécial et 95% des trains circulent selon un autre roulement que d'habitude.

L'horaire en ligne a été adapté depuis février 2018. Les CFF rappellent par ailleurs aux usagers qu'ils sont priés de consulter les horaires en ligne avant de voyager. Des annonces sont également faites en gare et dans les trains et une hotline téléphonique gratuite est à disposition.

(ATS / KEYSTONE - JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vaud

Fonction publique: indexation salariale revue à la hausse

Publié

le

Le Conseil d'Etat vaudois, ici avec sa présidente Christelle Luisier, octroie 182 millions pour l'indexation des salaires et des régimes sociaux (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

L'Etat de Vaud élargit son dispositif pour atténuer le renchérissement auprès des employés de son administration, du CHUV et du parapublic. Un paquet global de 182 millions de francs est prévu, comprenant hausses de salaires, primes et annuités.

L'adaptation des salaires s'élève à 104 millions de francs. S'y ajoute une prime unique, intitulée "vie chère", qui sera versée aux employés de l'Etat (jusqu'en classe 10) pour un total de 15 millions de francs.

Dans un communiqué publié jeudi, le Conseil d'Etat indique aussi adapter à la hausse le barème des régimes sociaux (RI, PC familles, rente-pont, bourses) pour 10 millions. Pour arriver au total de 182 millions, il tient également compte des 53 millions d'augmentations annuelles automatiques (annuités).

Dans un premier temps, le gouvernement vaudois avait annoncé, dans le cadre de son budget 2023, débloquer 71 millions de francs pour l'indexation salariale. Cette somme, jugée trop faible, a suscité la grogne des employés et des syndicats, qui avaient manifesté mardi soir pour réclamer des hausses salariales plus conséquentes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

Le courtier en ligne vaudois Swissquote ouvre une filiale à Chypre

Publié

le

La banque en ligne basée à Gland (VD) se renforce à Chypre, Zurich et Dubaï. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La banque en ligne vaudoise Swissquote poursuit son expansion en Europe avec l'inauguration d'une nouvelle filiale à Chypre. La société Swissquote Capital Markets a obtenu mercredi sa licence auprès du gendarme financier chypriote Cysec.

Il s'agit du troisième site pour Swissquote en Europe, après la création des antennes au Luxembourg et à Malte, indique jeudi l'établissement basé à Gland (VD).

Dans son communiqué, le courtier en ligne vaudois annonce également avoir renforcé son site de Zurich, y revendiquant une "croissance record du nombre de nouveaux clients" qui a généré un bond des demandes de leur part. Swissquote a ainsi étoffé l'effectif de son service à la clientèle ("customer care") et investi de nouveaux bâtiments à Zurich-Stettbach.

Le groupe a également renforcé ses activités à Dubaï, un pays où la banque est présente depuis 2010, en y ajoutant la possibilité d'investir directement dans des titres cotés à la Bourse locale. Cette offre est disponible depuis fin octobre.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

Axpo se veut confiant pour le long terme, au sortir de 2021/22

Publié

le

L'énergéticien argovien, l'un des trois considérés comme systémiques par la Confédération, assure n'avoir pas eu à puiser dans les milliards de crédits d'urgence mis à sa disposition. (archive) (© KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER)

L'énergéticien Axpo reste optimiste pour son avenir sur la durée, nonobstant des conséquences difficilement prévisibles dans l'immédiat de la guerre en Ukraine et des interventions politiques sur les marchés internationaux de l'énergie.

Le groupe argovien assure par ailleurs n'avoir encore pas touché à la ligne de crédit d'urgence de 4 milliards de francs ouverte par la Confédération début septembre.

D'octobre 2021 à fin septembre 2022, la prestation totale a explosé de trois quarts à 10,5 milliards de francs, sous l'effet de l'explosion des prix du gaz et de l'électricité notamment, mais aussi d'un renchérissement des frais d'approvisionnement, note le rapport d'activité diffusé jeudi.

La rentabilité, elle, a été influencée par une kyrielle de facteurs uniques. L'excédent d'exploitation (Ebit) a été multiplié par plus de trois à 1,75 milliard, tandis que sa version ajustée - soit hors exceptionnels - a été élaguée d'un bon tiers à 392 millions. Le bénéfice net au final est demeuré presque stable, à 594 millions contre 607 millions douze mois plus tôt.

Si l'avenir immédiat demeure difficilement lisible, la société de Baden compte profiter ces prochaines années d'effets de rattrapage et, dès l'exercice 2024/25, des effets du renchérissement des prix du courant. Les débours consentis pour des prestations de garanties doivent aussi se muer en afflux, tandis que la performance demeurera influencée par les fluctuations de la valeur du fonds de désaffection pour les installations nucléaires (Stenfo) et du portefeuille de participations.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Lausanne

Unil: viols et harcèlement par des profs signalés dans une enquête

Publié

le

L'enquête menée par le centre de compétences suisse en sciences sociales (FORS) a recueilli les témoignages de quelque 3500 personnes. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Une enquête montre que les femmes subissent un harcèlement marqué sur le campus de l'Université de Lausanne (Unil). Sur cinq ans, près de 150 actes pénalement répréhensibles, dont quatre viols, ont été signalés.

Le pourcentage d'auteurs de ces actes est plus élevé parmi les enseignants que parmi les étudiants, indiquent les auteurs de l'étude. Menée le printemps dernier par le centre de compétences suisse en sciences sociales (FORS), l'enquête se base sur les témoignages de plus de 3500 personnes, soit 17% de la communauté académique.

Face à ce constat, la direction de l'Unil se dit vivement préoccupés par la fréquence et la gravité des actes de harcèlement. Elle déplore que les femmes soient systématiquement plus touchées que les hommes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

Partners Group acquiert la plateforme énergétique Sunsure Energy

Publié

le

Le gestionnaire d'actifs zougois compte profiter d'un essor de la demande pour les sources renouvelables d'énergie sur l'un des principaux marchés mondiaux de l'électricité. (archive) (© KEYSTONE/AP/ANUPAM NATH)

Partners Group renforce ses activités dans le domaine de l'énergie solaire. Le gestionnaire d'actifs zougois a acquis pour un montant non dévoilé une participation majoritaire dans Sunsure Energy, une plateforme indienne active dans les énergies renouvelables.

Partners Group entend investir jusqu'à 400 millions de dollars (373 millions de francs) dans la société acquise.

A la faveur de l'engagement en capital de Partners Group, Sunsure Energy vise une capacité de production de 3 Gigawattheures, précise le groupe établi à Baar. La hauteur de la participation acquise dans la société indienne pour le compte des clients du gestionnaire d'actifs n'est pas dévoilée. Fondée en 2015, Sunsure Energy a historiquement construit des centrales solaires pour des clients commerciaux et industriels ainsi que des producteurs d'énergie renouvelable tiers en Inde.

A la faveur de son acquisition par Partners Group, Sunsure Energy sera a transformée en un producteur d'énergie indépendant qui construira et détiendra des projets d'énergie renouvelable de type solaire, éolien, hybride solaire-éolien et de stockage sur batterie. La plateforme se concentrera sur la vente directe d'électricité par le biais d'accords d'achat d'énergie à long terme. La plateforme prévoit également d'aider ses clients à atteindre les objectifs de décarbonisation et de réduction des coûts énergétiques en élargissant la portée des projets existants.

L'Inde représente le troisième plus grand marché de l'électricité au monde, les clients commerciaux et industriels consommant plus de la moitié de l'énergie produite dans le pays, laquelle provient actuellement de sources non renouvelables. Une demande qui devrait continuer à augmenter au rythme de la croissance du produit intérieur brut réel de l'Inde.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X