Rejoignez-nous

Suisse

Record de précipitations au sud de la Suisse

Publié

,

le

Ce week-end, à la suite de fortes précipitations en Suisse, des rivières, comme ici la Reuss près de Gurtnellen (UR), ont connu des crues. (©KEYSTONE/URS FLUEELER)

Il a plu abondamment sur le versant sud des Alpes ce week-end. Cinquante à 70 litres par mètre carré sont tombés en 24 heures. A certains endroits, plus de 300 litres ont été mesurés durant tout le week-end.

À Mosogno, dans le Val Onsernone (TI), la mesure a atteint 457 litres, selon MeteoNews lundi matin. Pendant toute la période de précipitation, de nouveaux records quotidiens ont été établis par endroits.

Ainsi 283 litres par mètre carré sont tombés entre vendredi et samedi à Bosco/Gurin (TI), 259 litres à Binn (VS) et 227 litres dans la région de Robièi (TI). Des records ont également été établis à la Göscheneralp (UR) avec 182 litres, à Piotta (TI) avec 171 litres, dans la région de Sedrun (GR) avec 145 litres et à Disentis (GR) avec 121 litres.

Des ruisseaux et rivières étaient toujours en crue lundi matin, mais une accalmie est signalé au sud de la Suisse, selon MeteoNews. Le niveau de l'eau devrait lentement baisser, d'après l'entreprise privée de météorologie.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

La Suisse a assez de terres pour garantir sa sécurité alimentaire

Publié

le

La Suisse a assez de bonnes terres agricoles pour l'instant. Mais la pression sur ces surfaces va s'intensifier (illustration). (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

La Suisse dispose de suffisamment de bonnes terres agricoles pour garantir sa sécurité alimentaire en cas de pénurie. Mais les surfaces d'assolement sont sous pression, avertit l'Office fédéral du développement territorial (ARE).

Les surfaces d'assolement garanties représentent 445'680 hectares pour l'ensemble de la Suisse. Ces terres qui présentent le potentiel de rendement agricole le plus important doivent garantir l'autosuffisance en cas de pénurie grave. Selon la première statistique publiée à ce sujet, la Suisse respecte la surface minimale imposée, écrit l'ARE dans un communiqué publié mardi.

Ces surfaces sont toutefois sous pression. La société a besoin de toujours plus d'espace pour le logement, les loisirs, la mobilité et la production d'énergie. Et les pressions exercées sur les surfaces d'assolement en raison de la croissance démographique et économique pourraient encore s'intensifier à l'avenir. La Confédération et les cantons doivent donc les préserver à long terme, alerte l'ARE.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

L'abandon de détritus continue de reculer en Suisse

Publié

le

De nombreuses personnes participent chaque année au ramassage de déchets dans toute la Suisse, lors du Clean-Up-Day (archives). (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

La tendance à abandonner des détritus dans l'espace public ("littering") continue de reculer en Suisse, selon un sondage. Cette tendance positive est notamment à mettre au crédit des villes, des communes et des écoles.

En 2015, 25% des personnes interrogées pensaient que le littering était "plutôt élevé" ou "élevé" en Suisse. En 2023, elles ne sont plus que 16%, selon un sondage mené auprès de 3568 personnes, publié mardi par le centre de compétences suisse contre le littering (IGSU).

L'amélioration de la situation se reflète aussi dans le nombre de personnes se disant "gênées" ou "très gênées" par le littering. Cette part s'élève à 25% en 2023, contre 75% il y a huit ans et 28% l'an dernier.

Les sondés sont encore plus positifs lorsqu'ils sont interrogés sur la gêne ressentie à cause des déchets sur le lieu où le sondage a été mené. Ainsi, seulement 7,5% des répondants estiment que le littering y est "plutôt élevé" ou "élevé". En revanche, 81,2 % le trouvent "plutôt faible" ou "faible", contre 79,9% en 2022.

Une prise de conscience

"La prise de conscience de la problématique ne cesse de croître en Suisse", se réjouit la directrice de l'IGSU, Nora Steimer, citée dans le communiqué. "Le sujet est de plus en plus souvent repris par les politiques et débattu publiquement".

Les écoles abordent de plus en plus le sujet dans leurs cours et toujours plus de manifestations mettent l'accent sur la prévention du littering. "Depuis plusieurs années, les villes et communes suisses misent également sur de nombreuses mesures pour garder ce phénomène sous contrôle", ajoute Mme Steimer.

A cela s'ajoute "l'énorme soutien de la population", comme en témoigne notamment le grand nombre de participants au Clean-Up-Day, un événement consacré chaque année au ramassage de déchets dans toute la Suisse.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

Les salaires nominaux augmentent de 1,8% au 3e trimestre aussi

Publié

le

La hausse des salaires ne devrait toutefois pas suffire à compenser l'inflation (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Les salaires nominaux ont augmenté de 1,8% au troisième trimestre, comme au premier et au deuxième, indique mardi l'Office fédéral de la statistique (OFS). La hausse ne devrait toutefois pas suffire à compenser l'inflation.

Les économistes consultés par AWP s'accordent sur un taux d'inflation annuel compris entre 2,1% et 2,7% cette année, avec une majorité autour de 2,2.

L'estimation provisoire de l'augmentation annuelle des salaires nominaux est donné à chaque fin de trimestre, avant que ne soit publié en avril l'indice suisse des salaires (ISS). Cet indicateur annuel comprend également le 13e salaire.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

Tir préventif du loup: la plupart des demandes cantonales acceptées

Publié

le

Les cantons des Grisons, du Valais, de Vaud, de Saint-Gall et du Tessin ont demandé à l’OFEV de pouvoir réguler des meutes de loups sur leur territoire (archives). (© KEYSTONE/MARCO SCHMIDT)

Les cantons pourront réguler les meutes de loups à titre préventif dès le 1er décembre prochain, à des conditions clairement définies. L'Office fédéral de l'environnement (OFEV) a approuvé la plupart des demandes cantonales en ce sens.

Les cantons des Grisons, du Valais, de Vaud, de Saint-Gall et du Tessin ont fait parvenir à l'OFEV une demande de régulation des meutes de loups sur leur territoire, indique mardi l'office dans un communiqué. Des discussions ont été menées afin de coordonner leur régulation.

Alors que la Suisse compte plus de 30 meutes actuellement, les cantons ont demandé à tirer treize meutes complètes et jusqu'à deux tiers des louveteaux dans six autres meutes. L'OFEV a examiné les demandes et accepté le tir de douze meutes complètes.

Il ne peut toutefois pas approuver la demande du canton du Tessin de tirer la totalité de la meute du Valle Onsernone. Celle-ci n'a pas causé de dommages dans des lieux protégés lors des douze derniers mois. Une régulation préventive est toutefois approuvée.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Gémeaux

Parfois, il faut qu’une situation se passe mal pour que chacun se décide à la faire aller droit. C'est exactement ce qui se passera aujourd'hui !

Les Sujets à la Une

X