Rejoignez-nous

Suisse Romande

Fribourg: près de 18 millions pour rénover le Domaine des Faverges

Publié

,

le

Grâce au feu vert donné par les députés, l'Etat de Fribourg pourra investir dans la restauration et la transformation du Domaine des Faverges, à St-Saphorin (VD) (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Les députés fribourgeois ont voté jeudi un décret octroyant un crédit de 17,6 millions de francs pour la restauration et la transformation du Domaine des Faverges. Juché au-dessus du village de Saint-Saphorin (VD), ce dernier appartient à l'Etat de Fribourg.

Le décret a passé la rampe par 99 voix sans opposition et 1 abstention. La particularité, un domaine hors de territoire cantonal, n'est pas forcément connue du public, hormis du cercle des amateurs de vins. "C'est un fleuron du patrimoine fribourgeois", a insisté le président du Conseil d'Etat Didier Castella.

"Un des plus beaux balcons avec vue sur un des plus beaux paysages de Suisse", a précisé le ministre de l'agriculture. La députée PS Chantal Müller, présidente de la commission ad hoc, n'a pas manqué de déplorer, en lien avec le sujet, le renvoi de la loi sur le climat voté mardi par la droite. L'inauguration est prévue en 2026.

Le coût total approche des 20 millions de francs. Le montant du crédit d'engagement intègre un montant payé à fin 2022 et une ponction de 1,5 million prise sur le fonds des vignes. S'étendant sur 15,4 hectares, le domaine a été créé en 1138 par le fondateur de l’Abbaye d’Hauterive, le Seigneur Guillaume de Glâne.

Nouvelle stratégie

Le projet comprend la restauration de la Grande Maison et de la Maison du Vigneron ainsi que la transformation du bâtiment "Bouteiller". Le Domaine des Faverges est non seulement un domaine viticole, mais il est également, avec la Grande Maison, un lieu emblématique et officiel pour les réceptions du Conseil d'Etat.

La Grande Maison a été reconstruite en 1760. Sa dernière rénovation importante remonte à 1952. "Depuis, des travaux d'entretien très modestes ont été entrepris, mais le bâtiment ne répond plus aux standards", précise le message de l'exécutif cantonal. "Par ailleurs, les besoins viti-vinicoles ont aussi évolué."

La cave initialement conçue pour vinifier trois types de vin, soit deux blancs et un rouge, ne répond plus à la stratégie de vente. Afin de répondre à l'évolution du marché, les cépages cultivés sont plus variés et la vinification demande de plus petits volumes de cuves ou barriques, constate le gouvernement fribourgeois.

Davantage de travaux

Un premier projet avait déjà été présenté il y a cinq ans, avec alors l'articulation d'un montant de 4,2 millions de francs. Depuis, toutefois, l'ampleur des travaux à entreprendre a évolué. Le 19 janvier 2019, le Conseil d'Etat a décidé d'élargir le périmètre du projet et d'y intégrer l'assainissement de la Maison du vigneron.

La décision fait suite au départ à la retraite du vigneron qui y habitait jusqu'à la fin 2020. L'exécutif a pris acte par ailleurs que sur la base des premières offres d'entreprises pour le projet validé en décembre 2017, le crédit initial se révélait nettement insuffisant. Le début des travaux est agendé pour l'été prochain.

La Maison du vigneron deviendra le lieu de vente, tandis que le Bouteiller rassemblera les activités liées à la production du vin. "On ne peut pas laisser à l'abandon un tel domaine", a indiqué le député PS Pierre Mauron, en ajoutant le vin "qu'on y produit se devait d'être meilleur que celui du voisin vaudois".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Genève élabore une loi sur l'égalité et les droits des handicapés

Publié

le

Genève met en consultation publique son avant-projet de loi sur l'égalité et les droits des personnes en situation de handicap. Ce texte ambitionne de leur apporter de réelles améliorations dans leur vie quotidienne (illustration). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Genève met en consultation publique son avant-projet de loi sur l'égalité et les droits des personnes en situation de handicap. Ce texte ambitionne de leur apporter de réelles améliorations dans leur vie quotidienne.

Malgré les lois fédérale et cantonale de 2004, les progrès sont insuffisants, a souligné mercredi devant les médias le conseiller d'Etat Thierry Apothéloz, en charge du Département de la cohésion sociale. En 2022, l'ONU a d'ailleurs rendu un rapport critique par rapport aux droits à l'autodétermination, à une vie autonome, à l'inclusion professionnelle et à l'éducation aux niveaux fédéral et cantonal.

Genève a donc décidé de repenser sa loi sur l'intégration des personnes handicapées. L'avant-projet vise à réaliser l'égalité en droit et en fait ainsi qu'à protéger contre toute discrimination fondée sur le handicap. Il prévoit aussi des mécanismes pour que les pouvoirs publics établissent des plans d'action avec un inventaire des barrières à éliminer en priorité, par exemple au niveau architectural.

Ce texte est le fruit d'une collaboration avec une quarantaine d'organisations actives en faveur des personnes en situation de handicap, a expliqué Thierry Apothéloz. Tous les départements de l'administration cantonale y ont contribué. La consultation publique est ouverte jusqu'à fin novembre.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

La ligne Trélex-Nyon interrompue pour une durée indéterminée

Publié

le

Des bus continueront à remplacer les trains entre Nyon et Trélex (Image d'illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

En raison des violents orages survenus dimanche, la ligne entre Nyon et Trélex (VD) sur la ligne de chemin de fer Nyon-St-Cergue-Morex (NStCM) reste interrompue pour une durée indéterminée, a indiqué la compagnie mercredi. Elle ne pourra ouvrir vendredi comme espéré. Des bus de remplacement sont toujours en place pour les voyageurs.

Les intempéries qui ont frappé la Suisse romande dimanche ont amené de fortes pluies, de la grêle et près de 18'000 éclairs. Elles ont particulièrement touché la région de Genève où des tronçons de route ont été inondés. En 30 minutes, c'est l'équivalent de 16 jours de pluie qui est tombé, explique le NStCM dans un communiqué.

Ce violent orage a provoqué l'inondation du sous-sol du nouveau dépôt-atelier de la compagnie à Trélex, dont le chantier était en cours d'achèvement. Après une première évaluation des dégâts mardi, la direction a décidé de repousser jusqu'à nouvel avis la mise en service du bâtiment initialement fixée au 24 juin. Les installations techniques et informatiques ont été particulièrement touchées

Pas fixer de date

Comme les installations de sécurité nécessaires à l'exploitation de la portion de ligne entre Nyon et Trélex ont également été impactées, une date pour la reprise normale de la circulation du train ne peut pas être avancée à l'heure actuelle, précise le communiqué.

Environ 2000 m3 d'eau et de boue ont pénétré dans le sous-sol du bâtiment. Le travail de pompage est toujours en cours, et se poursuivra jusqu'à la fin de la semaine.

Déjà l'an dernier

En juin 2023, le dépôt-atelier avait déjà subi une inondation et 15 à 20 centimètres d'eau s'étaient déversés dans le bâtiment. Des mesures de protection avaient été mises en place. "Elles n'ont pas suffi contre l'infiltration de plus de 180 cm de dimanche dernier", ajoute le communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

L'exécutif regrette les "erreurs factuelles" du rapport Fischer

Publié

le

Le Conseil d'Etat genevois a analysé le rapport "Ressources publiques et campagnes électorales" de la commission de contrôle de gestion du Grand Conseil sur l'ex-magistrate Fabienne Fischer. Il "regrette certaines erreurs factuelles", selon sa présidente Nathalie Fontanet (archives) (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Le Conseil d'Etat genevois a analysé le rapport "Ressources publiques et campagnes électorales" de la commission de contrôle de gestion du Grand Conseil sur l'ex-magistrate Fabienne Fischer. Il "regrette certaines erreurs factuelles".

Le gouvernement a reçu ce rapport mardi, après sa présentation aux médias par la sous-commission ad hoc. Contrairement aux accusations de blocage, le Conseil d'Etat estime "avoir pleinement collaboré et agi avec diligence", a indiqué mercredi devant les médias sa présidente, Nathalie Fontanet. Mais le travail informatique a été conséquent.

Pour ce qui est des messages supprimés, ils sont conservés pendant un an sur les serveurs de l'Etat, voire plus longtemps en cas de demande spécifique. Depuis la demande en application de la loi sur l'information du public, l'accès aux documents et la protection des données personnelles (LIPAD) d'avril 2023, "tout a été conservé sur ordre de Fabienne Fischer", a précisé l'ex-président Antonio Hodgers.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Lausanne: un jeu pour sensibiliser les jeunes à la désinformation

Publié

le

Le jeu participatif et collaboratif a été imaginé dans le contexte des réseaux sociaux qui jouent de plus en plus un rôle important dans l'information et la formation de l'opinion chez les jeunes (photo symbolique). (© Keystone/AP/KIICHIRO SATO)

La Ville de Lausanne veut sensibiliser les jeunes à la désinformation. Elle a lancé mercredi un jeu interactif et éducatif pour lutter contre les théories complotistes et les risques de radicalisation extrémistes. Créé en collaboration avec des jeunes, il vise à développer en groupe l'esprit critique chez les adolescents.

Débusquer un discours trompeur d'une vidéo TikTok ou vérifier si la CIA a bien produit une drogue ultra-puissante à base de sang d’enfants? Telles sont les bases de scénarios du jeu imaginé par la Ville de Lausanne avec des jeunes lausannois ainsi qu'avec le ColLaboratoire de l'Université de Lausanne (UNIL).

"Grâce à ce jeu, nous souhaitons donner aux jeunes les outils pour traquer les fausses informations ou les théories complotistes qui circulent sur le web, sur les réseaux sociaux ou dans leur entourage", a expliqué devant la presse Emilie Moeschler, municipale en charge des sports et de la cohésion sociale.

"Dans un contexte qui peut engendrer le repli sur soi, il s'agit de favoriser la discussion autour de ces thématiques, de développer l'esprit critique et de renforcer la cohésion sociale", a-t-elle affirmé.

"Embrouille-moi si tu peux"

Intitulé "Embrouille-moi si tu peux", ce jeu de plateau, qui possède une déclinaison numérique, se destine aux jeunes entre 12 et 20 ans. Participatif et collaboratif, il se joue en groupe autour d'un animateur.

Il propose trois scénarios différents favorisant les échanges durant et après la partie. Au choix, les joueurs doivent traquer les fausses informations ou camper le rôle d'un PDG sur le point de lancer une nouvelle ligne de vêtements potentiellement vue comme de l'appropriation culturelle. Les scénarios ont été testés avec des jeunes fréquentant la Permanence Jeunes Borde, la maison de quartier des Faverges et le Conseil des Jeunes de Lausanne.

Le jeu fait désormais partie des outils disponibles au sein des maisons de quartier pour travailler sur la prévention de la radicalisation et le développement de l'esprit critique. Il sera également disponible, dans sa version digitale, pour toute institution publique ou privée ½uvrant auprès de jeunes, souligne la Ville.

Pas d'aggravation

"Si nous ne constatons pas d'aggravation des phénomènes de radicalisation extrémiste, la prévention est essentielle dans ce domaine pour accompagner les jeunes face aux discours de haine", note, pour sa part, Pierre-Antoine Hildbrand, municipal en charge de la sécurité et de l'économie.

Initialement, le projet a été lancé par la Coordination radicalisation interne de la Ville de Lausanne et coordonné par le Bureau lausannois pour les immigrés (BLI). Il a été soutenu par la Police fédérale (fedpol) et "a reçu un très bon accueil au sein de la plateforme cantonale pour les questions liées à la radicalisation et à l'extrémisme violent", relève encore la Ville.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Sagittaire

Perturbé par des inquiétudes intérieures, il est important de cesser de remettre en question chaque détail, et surtout de douter de vous-même.

Les Sujets à la Une

X