Rejoignez-nous

Genève

Genève Aéoport: mesures de lutte anti-bruit

Publié

,

le

Genève Aéroport poursuit ses travaux afin de réduire les nuisances sonores (archives). (©KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Genève Aéroport poursuit ses travaux en vue de stabiliser, puis de réduire les nuisances sonores provenant de son activité. Il a transmis à l’OFAC un dossier proposant des actions concrètes, comme une limitation des mouvements entre 22h00 et minuit.

Après l’adoption de la fiche PSIA (Plan sectoriel d’infrastructure aéroportuaire) par le Conseil fédéral en novembre 2018 et la signature en mai 2019 de la Convention d’objectifs avec le canton de Genève, l’aéroport a soumis, fin juin, un dossier à l’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC). Composé d'une vingtaine de pièces, il initie la procédure qui aboutira à la fixation d’un nouveau bruit autorisé ("bruit admissible", selon l’ordonnance sur la protection contre le bruit).

Ces mesures ont été préparées en concertation avec la Confédération et le canton pendant plus d’un an. L’OFAC procède actuellement à la validation de ce dossier afin de pouvoir lancer la consultation publique, prévue pour le mois de septembre.

 

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Un nombre de bulletins nuls exceptionnellement élevé

Publié

le

A Genève, la complexité des sujets fédéraux et cantonaux a abouti à un nombre de bulletins nuls exceptionnellement élevé. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

A Genève, 1453 bulletins de vote ont été considérés comme nuls dimanche en raison de ratures, de correction au Tipp-Ex ou de coquilles, a annoncé la chancelière. Ce nombre exceptionnellement élevé est dû à la complexité et à la proximité des objets en votations.

En règle générale, le taux de bulletins nuls varie entre 0,001 et 0,1%. Or, il atteint dimanche près de 1%, soit entre 100 et 10 fois plus. "Il faudra analyser pour voir si la clarification du message est nécessaire", a indiqué devant les médias Michèle Righetti-El Zayadi.

"Les citoyens se sont vraisemblablement trouvés empruntés devant leurs bulletins", a ajouté la chancelière. Le nombre élevé d'objets n'est par forcément en cause, selon Mme Righetti-El Zayadi. Ce scrutin était plutôt compliqué en raison de la nature des objets qui allaient par paires, comme les objets fédéraux sur l'AVS et cantonaux sur le PAV et l'impôt auto.

Le taux de participation de 52,57% est "très important". Il est largement au-dessus de la moyenne des onze dernières votations (47%), a relevé avec satisfaction la chancelière.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Deux fois oui pour un renforcement des droits démocratiques

Publié

le

Genève dit deux fois oui pour renforcer les droits démocratiques. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Genève va faciliter l'accès aux droits démocratiques. Selon les premiers résultats, le peuple a accepté dimanche deux modifications en ce sens: l'une baisse le nombre de signatures exigées pour les initiatives et l'autre suspend les délais référendaires à Pâques.

La loi constitutionnelle visant à faire baisser le nombre de signature a été approuvée par 63,11% des votants, selon les résultats basés sur 95% des bulletins rentrés. Elle est issue de l'UDC et a été soutenue par le MCG et la gauche.

Le nombre de signatures nécessaires est calculé sur la base d'un pourcentage des titulaires des droits politiques. La modification réduit les pourcentages de 3% à 2% pour les initiatives constitutionnelles et de 2% à 1,5% pour les initiatives législatives et les référendums facultatifs.

Sans surprise, la deuxième modification constitutionnelle, qui vise à suspendre le délai de récolte des signatures pour les référendums pendant les vacances de Pâques, est acceptée très largement par 83,54%. Ce changement était soutenu par tous les partis.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Le Cé qu'è lainô inscrit comme hymne officiel dans la Constitution

Publié

le

Le "Cé qu'è lainò" est chanté à Genève lors des célébrations de l'Escalade (archives). (© KEYSTONE/MAGALI GIRARDIN)

Le "Cé qu'è lainô", un chant en arpitan genevois narrant l'histoire de l'Escalade, fait son entrée dans la Constitution en tant qu'hymne officiel du canton. Selon les premiers résultats, les Genevois ont accepté dimanche d'ancrer ce texte dans la Charte fondamentale.

Soumise au référendum obligatoire, cette modification constitutionnelle a été approuvée par 61,93% des votants, selon les résultats partiels basés sur 95% des bulletins rentrés. Le "Cé qu'è lainô", qui signifie "celui qui est en haut", raconte en 68 strophes en patois franco-provençal la victoire des Genevois contre les troupes du Duc de Savoie en 1602.

Il est chanté lors des cérémonies qui commémorent l'Escalade, lors de la prestation de serment du Conseil d'Etat ou encore dans les écoles de police. Ce chant est aussi fièrement entonné avant chaque match à domicile du Servette Football Club et du Genève-Servette Hockey Club.

Emmenée par l'UDC, la droite a voulu ancrer le "Cé qu'è lainô" dans la Constitution afin de le sauvegarder pour la postérité dans sa version originale.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Les véhicules imposés selon leur impact environnemental à Genève

Publié

le

A Genève, les véhicules seront taxés selon leur impact environnemental. Le contreprojet et son système fiscal écoresponsable l'emportent dimanche sur l'initiative de l'UDC qui divise par deux l'impôt sur les autos (illustration). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

A Genève, les véhicules seront taxés selon leur impact environnemental. Le contreprojet et son système fiscal écoresponsable l'emportent dimanche sur l'initiative de l'UDC qui divise par deux l'impôt sur les autos.

Selon les résultats anticipés basés sur 95% des bulletins rentrés, le contreprojet est accepté à 56,48%, tandis que l'initiative "Pour la réduction de l'impôt sur les véhicules" est refusée à 51,12%. Avec le soutien du MCG, l'UDC avait lancé son initiative en réaction aux difficultés à se déplacer en transports individuels dans le canton et à trouver des places de stationnement.

Soutenu par les autres partis et le Conseil d'Etat, le système fiscal proposé dans le contreprojet tient compte des avancées technologiques pour faire face à l'urgence climatique. Les véhicules électriques seront taxés en fonction de leurs poids et les véhicules thermiques, en fonction de leurs émissions de CO2. Le nouveau modèle prévoit une taxe de base de 120 francs pour tous les véhicules.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Poissons

Vous êtes un fin négociateur et vous le savez. Alors, utilisez cette qualité pour ajuster et renforcer vos finances… Le meilleur est à venir !

Les Sujets à la Une

X