Rejoignez-nous

Genève

L'alliance entre le PBD et Eric Stauffer confirmée

Publié

,

le

Eric Stauffer estime que son alliance avec le PBD Genève peut être une stratégie gagnante pour les élections fédérales de l'automne. (©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Eric Stauffer briguera un siège genevois au Conseil national sur une liste apparentée au Parti bourgeois démocratique (PBD). La stratégie a été confirmée lundi par le président ad interim de la section genevoise du PBD André Leitner. Le PBD suisse laissera faire.

En revanche, l'adhésion d'Eric Stauffer au PBD Suisse est "pour l'instant suspendue". Surpris par la démarche, le parti s'est jusqu'à présent montré hostile à accueillir l'ex-figure emblématique du MCG (Mouvement citoyens genevois) dans ses rangs. Eric Stauffer garde toutefois espoir de pouvoir encore changer le cours des choses.

"A moi de faire mes preuves" durant la campagne électorale, a fait savoir M.Stauffer, à l'occasion d'une conférence de presse organisée devant les locaux du service des votations et des élections de Genève. A ses yeux, les lignes politiques communes existent entre lui et le PBD Genève.

Eric Stauffer cite notamment les dossiers de l'assurance-maladie et de la mobilité. Pour lui, il serait temps que Genève, grand contributeur à Berne, touche aussi des subventions fédérales. Eric Stauffer n'a, en revanche, pas pipé mot au sujet des travailleurs frontaliers, un thème sur lequel avait été bâti le succès du MCG.

Oser

Le président ad interim du PBD Genève André Leitner admet que l'apparentement avec une liste où figure Eric Stauffer pourrait s'avérer risqué. "Mais il faut oser", a-t-il déclaré. La liste d'Eric Stauffer, qui comprend aussi le nom de l'ancien député Pascal Spühler, s'intitule "Parti citoyen démocrate Genève d'abord".

La décision du PBD Genève n'a pas déclenché l'enthousiasme PBD Suisse. Son vice-président et conseiller national Lorenz Hess (BE) a déclaré à l'émission "Rendez-vous" de la radio alémanique SRF qu'il n'y aura pas d'intervention du parti dans ce dossier.

Les valeurs d'Eric Stauffer ne correspondent pas à celles du PBD Suisse et c'est sur ces valeurs que le parti doit faire campagne. Mais le fédéralisme vaut aussi pour les partis politiques. Malgré tout, le PBD, en tant que formation centriste, a toujours refusé de s'allier avec les extrêmes.

La section genevoise a choisi une autre stratégie. Elle cherche une solution locale à des problèmes locaux. On verra si cette option sera fructueuse.

Eric Stauffer avait d'abord approché le PDC du Valais romand, mais le 1er mars dernier, celui-ci avait fait savoir qu'il ne voulait pas de l'ex-patron du MCG et de Genève en marche (GeM) dans ses rangs.

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Journaliste accusé d'avoir diffamé Tariq Ramadan condamné en appel

Publié

le

Le journaliste accusé d'avoir diffamé l'islamologue Tariq Ramadan, ici à l'image, a été condamné en appel (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Le journaliste du Point accusé d'avoir diffamé l'islamologue Tariq Ramadan a été reconnu coupable par la Chambre pénale d'appel et de révision de Genève. Il a été condamné à une peine pécuniaire de 90 jours-amende avec sursis.

Dans l'arrêt révélé jeudi par Léman Bleu, les juges estiment que le journaliste "est allé trop loin". "Dans l'impossibilité d'appuyer ses affirmations sur une base suffisante, il devait s'abstenir", relève la Chambre pénale d'appel et de révision.

"Cet arrêt consacre le fait que notre mandant a été diffamé (par le journaliste, ndlr) et pose les jalons des devoirs de tout journaliste sérieux, lesquels ont ici été sacrifiés", indiquent Yaël Hayat, Guerric Canonica et Théo Badan, les avocats de Tariq Ramadan.

Le journaliste poursuivi pour calomnie et diffamation avait été acquitté en première instance. L'affaire devrait se poursuivre au Tribunal fédéral. Nicolas Capt, l'avocat du journaliste estime qu'à première vue un recours paraît inévitable.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Le gouvernement genevois se fixe 23 objectifs pour la législature

Publié

le

Six mois après son entrée en fonction, le nouveau Conseil d'Etat genevois in corpore a présenté son programme de la législature 2023-2028. Cette feuille de route politique définit quatre axes et 23 objectifs. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Six mois après son entrée en fonction, le Conseil d'Etat genevois in corpore a présenté son programme de la législature 2023-2028. Cette feuille de route politique définit quatre axes et 23 objectifs.

"Les départements vont élaborer des feuilles de route sur cette base. Le Grand Conseil va débattre du programme et devra donner les moyens au gouvernement de réaliser ses ambitions", a précisé mercredi devant les médias le président du Conseil d'Etat Antonio Hodgers. Ce programme de législature s'accompagne d'un plan financier quadriennal 2024-2027 (PFQ) et d'un plan décennal des investissements.

Le PFQ prévoit une amélioration du résultat de 229 millions de francs en 2028, a relevé la grande argentière Nathalie Fontanet. Quant aux investissements, ils s'élèvent à 12 milliards jusqu'en 2033, dont 5 milliards pour la transition écologique et 1,1 milliard pour la transition numérique, le solde de 5,9 milliards étant nécessaire au développement du canton.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Prison à vie requise contre le tueur d'une prostituée

Publié

le

La prison à vie accompagnée d'une mesure d'internement a été requise contre le quadragénaire jugé pour le meurtre d'une prostituée (photo d'illustration). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Le Ministère public genevois a requis mercredi la prison à vie à l'encontre de l'homme de 43 ans jugé depuis lundi par le Tribunal criminel de Genève pour le meurtre d'une escort-girl, en 2019, à Genève. L'internement du prévenu a aussi été demandé.

Pour le procureur, il s'agit d'un assassinat. Le magistrat a souligné l'absence particulière de scrupule qui a animé l'accusé, lorsque, accompagné d'un comparse, il s'est rendu au domicile de la prostituée dans le but de la voler. Le prévenu "a agi avec un abominable sang-froid", nettoyant la scène de crime, faisant disparaître le cadavre.

Le représentant du Ministère public a raconté la longue agonie de la victime, sa mort atroce, aveuglée par du spray au poivre, ligotée avec des câbles électriques, un coussin plaqué sur le visage l'empêchant de respirer. Le prévenu et son complice ont ensuite plié le corps de la malheureuse dans une valise.

Le cadavre a été transporté en France. Il a été retrouvé carbonisé et enterré dans une forêt de la petite commune de Marin, près d'Evian-les-Bains.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Les Services industriels de Genève réduisent le prix du gaz de 2%

Publié

le

Le prix du gaz naturel distribué par les Services industriels de Genève (SIG) va diminuer de 2% dès janvier. La régie publique autonome a décidé de répercuter la baisse sur les marchés européens (illustration). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Le prix du gaz naturel distribué par les Services industriels de Genève (SIG) va diminuer de 2% dès janvier, soit de 0,3 centime le kilowattheure. La régie publique autonome a décidé de répercuter la baisse sur les marchés européens. Elle avait déjà abaissé ses tarifs de 7% en juillet.

Avec cette nouvelle baisse, la facture pour un appartement de 80 mètres carrés diminuera de 35 francs en moyenne et de 59 francs en moyenne pour une villa de 130 mètres carrés, ont indiqué mardi les SIG. Les tarifs genevois sont inférieurs de 11% à la moyenne des villes suisses, précisent-ils.

Les cours du gaz ont atteint des sommets en 2022, en raison de la guerre en Ukraine. Ils sont redescendus après l'hiver 2023, qui a été doux. Mais le conflit au Proche-Orient au début du mois d'octobre a provoqué une brusque augmentation des prix, et le niveau actuel reste globalement plus élevé par rapport aux niveaux historiques antérieurs à 2020, expliquent les SIG.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X