Rejoignez-nous

Genève

Le Grand Conseil approuve le plan d'actions du stationnement

Publié

,

le

Le Grand Conseil a approuvé le plan d'actions du stationnement 2020-2025 du gouvernement. En réduisant les places sur le domaine public, cette stratégie doit contribuer à diminuer de 40% le trafic motorisé individuel d'ici à 2030 (illustration). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Par 50 oui contre 42 non, le Grand Conseil genevois a approuvé vendredi soir le plan d'actions du stationnement 2020-2025 du gouvernement. En réduisant les places sur le domaine public, cette stratégie doit contribuer à diminuer de 40% le trafic motorisé individuel d'ici à 2030.

"Ce plan d'actions ambitieux s'inscrit dans le plan climat cantonal", a salué la députée verte Marjorie de Chastonay, rapporteuse de majorité. La stratégie du canton prévoit notamment une baisse du nombre de places sur les domaines public et privé, une hausse du prix du macaron et des mesures auprès des entreprises.

La socialiste Caroline Marti a rappelé que le stationnement est un levier puissant pour une transformation profonde des moyens de déplacement. "La baisse du nombre de places pour les voitures favorise la mutualisation des véhicules et le transfert modal", a-t-elle relevé.

"Antidémocratique"

L'UDC s'est fortement opposée à ce plan, sur le fond comme sur la forme. "La baisse drastique des places de stationnement publiques ne s'accompagne pas d'une compensation", a déploré le rapporteur de minorité Christo Ivanov, qui demande des mesures incitatives et non restrictives. Son collègue Stéphane Florey a qualifié la manoeuvre d'antidémocratique: "En cas de vote ce soir, la population n'aura plus rien à dire."

"La politique de l'immobilité est bien plus restrictive que par le passé", a critiqué le PLR Murat-Julian Alder, déplorant la guerre des transports qui sévit à Genève. Pour le député, la gestion de la mobilité ne doit pas être réduite aux seuls objectifs climatiques: "La liberté des modes de transport et donc de mouvement est restreinte."

"S'il y a guerre des transports, c'est peut-être parce que certains campent sur des postures archaïques", a rétorqué le Vert David Martin. Pour Pablo Cruchon, d'Ensemble à gauche, les automobilistes participent à la pollution et au réchauffement climatique. "C'est irresponsable!" a-t-il lancé.

"Réalisme et bon sens"

"La loi prévoit l'élaboration de plans d'actions", a répondu le conseiller d'Etat Serge Dal Busco, en charge du Département des infrastructures, aux critiques de l'UDC et du PLR. En termes climatiques, les déplacements terrestres représentent 27% des émissions de CO2 du canton. Pour le magistrat, il y a toutefois assez d'arguments économiques pour vouloir réduire le trafic individuel motorisé.

"Le trafic est très élevé. Avec une population croissante, ce serait encore pire si aucune mesure n'était prise. Il faut libérer la route pour que ceux qui en ont besoin, notamment les entreprises, puissent circuler. C'est du réalisme et du bon sens", a déclaré le ministre. Or, selon une enquête, 87% des pendulaires disent n'avoir aucune difficulté à trouver une place de stationnement.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Le 3e festival du Livre à Collonge plonge dans l'évasion

Publié

le

L'écrivain Metin Arditi sera l'invité d'honneur de la 3e édition du festival du Livre à Collonge (Làc) qui aura lieu les 8 et 9 juin. Une centaine d'auteurs sont attendus (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Pour sa 3e édition, le festival du Livre à Collonge (Làc), dans le canton de Genève, s'intéressera à l'évasion. La manifestation retrouvera la ferme de Saint-Maurice les 8 et 9 juin. Une centaine d'auteurs suisses, français et belges sont annoncés.

Conférences, lectures, dédicaces, ateliers et autres animations figurent au programme des deux jours de la manifestation. Cette année, le festival s'ouvre au jeune public, avec un nouvel espace dédié à la littérature pour la jeunesse. Des auteurs comme Christine Pompéï et Albertine seront présents, a indiqué mardi devant les médias Sandrine Bourgeois, cofondatrice du Làc.

Fidèle du Làc depuis ses débuts en 2021, Metin Arditi sera l'invité d'honneur de cette édition. "C'est un festival qui vient de la base, de lectrices passionnées", a-t-il salué. En lien avec son dernier livre, "L'Ile de la Française", l'écrivain a invité la photographe Aline Kundig et une voix de l'église, l'actuel directeur général de la RTS Pascal Crittin, qui a dirigé les éditions St-Augustin.

Pas que des romans

Parmi les autres auteurs attendus figurent Raphaëlle Giordano, Tristane Banon, Eric Fottorino et Daniel de Roulet, ainsi que les prix Goncourt Jean-Baptiste Andrea et Mathias Enard. Plusieurs plumes romandes primées seront aussi de la partie, dont Mélanie Croubalian, Laurence Voïta, Isabelle Aeschlimann et Joseph Incardona.

Si le festival met surtout l'accent sur les romans, il s'intéresse aussi aux biographies et aux essais. D'où la venue de personnalités comme la comédienne Marie-Christine Barrault qui parlera de son expérience au cinéma et au théâtre, du comédien Joseph Gorgoni ou encore du metteur en scène Jean Liermier.

Gratuite, la manifestation aura lieu le samedi et le dimanche de 10h00 à 19h00. A nouveau, une grande librairie tenue par Payot permettra aux visiteurs d'acter des livres sur place. Des stands de nourriture et de boisson sont aussi prévus.

www.festival-du-lac.com

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Genève sonde les personnes âgées pour adapter sa politique

Publié

le

Genève lance une vaste enquête en ligne auprès des 92'000 personnes âgées qui vivent dans le canton. Avec pour objectif de connaître leurs besoins pour adapter sa politique des seniors (illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Genève lance une vaste enquête en ligne auprès des 92'000 personnes âgées qui vivent dans le canton. Avec pour objectif de connaître leurs besoins pour adapter sa politique des seniors. Un quart de la population genevoise aura plus de 65 ans d'ici à 2040, contre 16% aujourd'hui.

En 2040, le canton connaîtra deux fois plus de personnes âgées de 80 ans et plus, et la phase d'accélération de vieillissement de la population se poursuivra jusqu'en 2060/2070, relève mardi le Département de la cohésion sociale (DCS). Les défis en matière de politiques publiques, comme la prise en charge sanitaire et sociale ou encore la cohésion entre les générations, seront nombreux.

Le dispositif intitulé Panel des seniors vise à donner la parole aux personnes en âge AVS qui vivent dans le canton. En ligne lundi, le premier sondage d'une cinquantaine de questions portera sur la qualité de vie à Genève, avec des questions sur les liens familiaux et amicaux, les aides à disposition, la santé et le bénévolat.

Démarche inédite

Une démarche d'une telle ampleur, menée par une collectivité publique en Suisse, est inédite, selon le DCS, qui invite les personnes concernées à s'inscrire au Panel des seniors. Des questionnaires leur seront proposés trois ou quatre fois par année. Les données récoltées seront traitées de manière strictement anonyme et confidentielle.

Selon le conseiller d'Etat Thierry Apothéloz, en charge du DCS, ce dispositif s'inscrit en complément aux travaux menés par le groupe de travail interdépartemental qui remettra en septembre une proposition de feuille de route au gouvernement. Sa mise en oeuvre est prévue pour début 2025.

www.seniors-ge.ch

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

"L'Eau de Genève" fête ses 15 ans

Publié

le

Le dessinateur genevois Zep avait été sollicité, en 2011, pour habiller la carafe associée à l'opération Eau de Genève lancée par les SIG (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Les Services industriels de Genève (SIG) ont célébré mardi le quinzième anniversaire de "l'Eau de Genève", une opération destinée à promouvoir la consommation de l'eau du robinet au bout du lac. Une nouvelle carafe, ornementée par une étudiante de l'Ecole supérieure de bande dessinée et d'illustration, a été dévoilée pour l'occasion.

Depuis 15 ans, 60'000 carafes des SIG portant la mention "Eau de Genève" ont été vendues. Les bénéfices, soit 5 francs par carafe, sont reversés à des associations humanitaires suisses qui aident à rendre l'eau potable dans des pays dans le besoin. Environ 300'000 francs ont été ainsi récoltés pour des projets au Cameroun, au Kenya, au Népal et en Equateur.

Dans un communiqué, les SIG rappellent avoir distribué l'an dernier 58 millions de m3 d'eau potable sur l'ensemble du canton de Genève, soit l'équivalent de 23'000 piscines olympiques. L'eau subit annuellement près de 100'000 analyses, ce qui en fait la denrée alimentaire la plus contrôlée.

Le président du conseil d'administration des SIG, l'ancien conseiller d'Etat Robert Cramer, relève, cité dans le communiqué, que l'eau du robinet, "locale et d'excellente qualité, est beaucoup plus écologique et moins chère que l'eau en bouteille". En boire permet d'éviter l'utilisation de contenants en PET.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Climat

La Chaux-de-Fonds: plantation du premier arbre offert par Genève

Publié

le

Le maire de Genève, Alfonso Gomez et le président de La Chaux-de-Fonds Jean-Daniel Jeanneret (au centre) ont planté symboliquement un chêne offert par la Ville de Genève. (© KEYSTONE/LAURENT MERLET)

La Ville de Genève a offert une dotation permettant de planter plus de 400 arbres à La Chaux-de-Fonds (NE), dévastée le 24 juillet par une tempête. Un chêne pédonculé a été planté lundi dans le square de la gare par les autorités communales des deux cités.

Le chêne pédonculé, d'une hauteur de plus de 4 mètres, sera bientôt entouré d'un anneau arborisé selon le principe de la microforêt Miyawaki: une plantation dense de plants arbustifs et de jeunes arbres destinés à être rapidement autosuffisants, ont indiqué les deux villes. Plusieurs dizaines d'enfants ont contribué à la démarche de ré-arborisation en plantant de petits arbres dans le square.

"Cet événement, signe fort de la solidarité qui règne entre les villes suisses, est l'occasion de mettre en avant les nombreux liens qui unissent Genève et La Chaux-de-Fonds. Toutes deux sont des cités fortement marquées par l'horlogerie et font partie des sites Le Corbusier", ont précisé les deux métropoles.

"La Ville de Genève a été la plus généreuse", a déclaré à un vidéaste de Keystone-ATS Jean-Daniel Jeanneret, président du Conseil communal de La Chaux-de-Fonds. "Nous avons été très sensibles et très touchés par l'événement qui s'est produit il y a bientôt une année", a précisé Alfonso Gomez, maire de la Ville de Genève.

Soutien unanime

Un état d'esprit d'entraide est également au centre des relations entre les deux villes. En février 1985, alors que plus de 50 centimètres de neige avaient recouvert Genève, le Service de la voirie de La Chaux-de-Fonds avait mis à disposition du matériel et du personnel pour dégager les routes genevoises.

Dès les premiers jours après la tempête du 24 juillet, le Service d'incendie et de secours de Genève était à La Chaux-de-Fonds avec une vingtaine de collaborateurs pour aider à la sécurisation de l'espace public. Constatant les nombreux dégâts causés aux arbres, le Conseil administratif genevois a ensuite sollicité un crédit de 600'000 francs auprès du parlement de la Ville pour un soutien exceptionnel devant permettre la replantation de 400 des 1500 arbres abattus sur l'espace public.

Le crédit a été accepté à l'unanimité et la plantation symbolique du 1er arbre marque le début d'une campagne de ré-arborisation qui s'étalera sur quelques années et dans différents lieux de la ville. Une plaque marquant ce soutien a également été installée au pied de l'arbre.

La cérémonie de la plantation de l'arbre s'est tenue en présence du maire de Genève, Alfonso Gomez, de Christina Kitsos, vice-présidente du Conseil administratif, ainsi que du Conseil communal in corpore de la Ville de La Chaux-de-Fonds.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X