Rejoignez-nous

Économie

Levée de fonds de 100 millions de francs pour M3 Immobilier

Publié

,

le

Dirigé par l'homme d'affaires Abdallah Chatila, le groupe M3 est actif dans les secteurs de l'immobilier, la restauration, l'hôtellerie, le financement, la santé et la sécurité (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le groupe genevois M3 a annoncé une augmentation de capital pour sa division M3 Immobilier. La transaction permettra de renforcer ce pôle dans un contexte de profonde réorganisation de l'entreprise.

"Une lettre d'intention avec la société d'investissement londonienne Floreat pour une levée de fonds de 100 millions de francs sous forme d'une augmentation de capital conduisant à une participation minoritaire de 16% a été signée jeudi 2 février," rapporte un communiqué.

Cette transaction, qui intervient dans le cadre d'une réorganisation du groupe dans son ensemble depuis plusieurs mois, permettra à la division immobilière genevoise une valorisation d'environ 800 millions de francs. La trentaine de projets immobiliers en cours dont la valeur est d'environ 2,5 milliards de francs pourront ainsi être menés à bien sur les sept prochaines années.

Yves Cretegny, directeur général de M3 Immobilier et Mutaz Otaibi, dirigeant de Floreat, entendent se renforcer mutuellement "grâce à la force de l'économie locale et de la large gamme de services proposés." Dirigé par l'homme d'affaires Abdallah Chatila, le groupe M3 est actif dans les secteurs de l'immobilier, la restauration, l'hôtellerie, le financement, la santé et la sécurité.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Économie

Accord de la Suisse et plus de 120 pays pour aider l'investissement

Publié

le

La secrétaire d'Etat Helene Budliger Artieda et de nombreux ministres ont réglé les derniers obstacles à un accord sur le financement des investissements (archives). (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

La Suisse et plus de 120 pays ont finalisé à Abou Dhabi un accord plurilatéral pour faciliter les investissements dans les pays en développement. Ils vont tenter désormais dans les prochains jours de le faire accepter par tous les membres de l'OMC.

Dès dimanche soir, avant l'ouverture de la 13e réunion de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) lundi, les représentants de ces pays, dont la secrétaire d'Etat Helene Budliger Artieda, ont approuvé une déclaration ministérielle. Cet arrangement après six ans de discussions n'est pas une surprise étant donné que quelques indications restaient à régler ces derniers mois.

Il doit permettre d'éliminer des obstacles bureaucratiques sur les investissements dans les pays en développement qui freinent leur attractivité. Il aboutira à une stimulation économique et des emplois, dit la directrice générale de l'OMC Ngozi Okonjo-Iweala.

Il faut encore que les pays qui le soutiennent puissent convaincre l'Inde, opposée aux plurilatérales, d'arrimer l'accord aux règles de l'organisation.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Succès populaire pour les portes ouvertes du Capitole à Lausanne

Publié

le

Véritable Maison du Cinéma, le Capitole à Lausanne accueille dans son écrin flambant neuf la Cinémathèque suisse, qui y dispose désormais de deux salles pour près de 900 places. (© Keystone/LAURENT GILLIERON)

Le week-end de portes ouvertes au cinéma Capitole à Lausanne a attiré près de 10'000 personnes samedi et dimanche. Les films projetés dans l'établissement entièrement rénové et agrandi après trois ans de travaux ont tous affiché complet, selon les responsables.

Après la cérémonie d'inauguration officielle célébrée vendredi soir par quelque 700 invités pour la réouverture du mythique cinéma, la Cinémathèque suisse - locataire de ce nouvel écrin avec désormais deux salles pour près de 900 places - organisait ce week-end des portes ouvertes. Le public était invité à venir visiter librement les lieux flambant neufs et assister à des projections.

Samedi soir, "2001, l'Odysée de l'espace" de Stanley Kubrick était à l'affiche dans une version 70 mm, copie rare et neuve de l'originale, dans la grande salle historique. Tirée pour les 50 ans du film et supervisée par le réalisateur Christopher Nolan, elle n'a connu que de rares projections, notamment au Festival de Cannes (2018), à Londres, à Paris et désormais à Lausanne

Samedi soir toujours et au même moment, le même film dans une version restaurée numérique était projeté dans la nouvelle salle en sous-sol.

Dimanche après-midi, le rire était au rendez-vous avec la comédie d'Yves Robert, "Le Grand Blond avec une chaussure noire", avec l'acteur Pierre Richard. Les trois séances ont affiché complet.

Maison du cinéma

La Cinémathèque suisse démarrera ses projections régulières dès le 1er mars au Capitole avec notamment une rétrospective consacrée au réalisateur américain Spike Lee, les 100 ans de la maison de production zurichoise Praesens-Films et de nombreuses avant-premières, rappelle-t-elle dans son communiqué.

Inauguré en 1928, le cinéma, qui fêtera donc ses 100 ans dans quatre ans, vit une nouvelle "grande révolution" après les transformations de 1959. Entamés en 2021, les travaux de rénovation et d'agrandissement ont permis la création en sous-sol d'une deuxième salle de cinéma et d'un nouveau foyer à l'architecture contemporaine.

Les espaces rénovés de cette Maison du cinéma accueillent désormais aussi une salle de consultation des archives de la Cinémathèque suisse, une boutique et une petite librairie spécialisée, un café-bar et un ascenseur. Coût total de ces trois ans de chantier: 21,6 millions de francs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

Un fonds pour aider les exportatrices des pays en développement

Publié

le

La directrice générale de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) Ngozi Okonjo-Iweala a appelé tous les acteurs à s'associer au nouveau fonds pour soutenir les femmes exportatrices des pays en développement (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

La communauté internationale veut aider davantage les femmes exportatrices des pays pauvres et en développement. Un nouveau fonds de 50 millions de dollars a été lancé dimanche à Abou Dhabi, à la veille du début de la ministérielle de l'OMC.

Les entreprises dirigées par des femmes dans les pays en développement exportent beaucoup plus qu'elles ne vendent sur le marché intérieur. Elles doivent souvent s'appuyer sur leurs propres ressources, sans accès aux institutions de financement.

Mais les entreprises pilotées par des femmes ne sont que 20% du total de celles qui exportent. Le manque de financement pour ces PME atteint plus de 1600 milliards de francs au total.

Le nouveau fonds lancé par l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et le Centre du commerce international (ITC) doit les soutenir pour s'associer aux possibilités au commerce international et du commerce électronique. Ces femmes pourront étendre la présence de leurs entreprises en ligne.

Le montant dévoilé dimanche constitue une première étape, selon la directrice générale de l'OMC Ngozi Okonji-Iweala. Elle a appelé tous les acteurs, dont les gouvernements et le secteur privé, à rejoindre cette initiative.

"Bienvenue aux femmes !", a-t-elle scandé devant les participants. "Bienvenue aux hommes qui nous soutiennent !", a-t-elle ajouté. Ce fonds constitue une possibilité importante de mettre avant les efforts des femmes dans le commerce mondial, a dit le président de la 13e ministérielle de l'OMC, le ministre émirati du commerce Thani bin Ahmed Al-Zeyoudi, dont le pays a annoncé donner plusieurs millions.

Selon elle, la numérisation offre des possibilités pour faire avancer les entreprises dirigées par des femmes. Le commerce électronique progresse lui en moyenne de 8% par an, composante qui augmente le plus dans les transactions internationales.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

Foot: Gianni Infantino veut des maillots 100% africains d'ici 2026

Publié

le

Le président de la FIFA Gianni Infantino veut des résultats concrets rapidement pour l'aide de l'organisation aux pays producteurs de coton en Afrique de l'Ouest (archives). (© KEYSTONE/GABRIEL MONNET)

Le président de la FIFA Gianni Infantino souhaite des maillots de football faits 100% en Afrique pour la Coupe du monde 2026. Samedi à Abou Dhabi, il a souhaité des résultats rapides au partenariat lancé fin 2022 avec l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

"Evidemment" qu'il faut des maillots entièrement fabriqués en Afrique d'ici 2026, a dit le Valaisan lors d'une réunion sur l'aide aux pays ouest-africains producteurs de coton. "Le football est un acteur important de l'économie mondiale", a-t-il ajouté, relevant que 70% des revenus se font en Europe.

"Nous devons ramener une partie de cet argent en Afrique", a affirmé la directrice générale de l'OMC Ngozi Okonjo-Iweala, à deux jours de l'ouverture de la 13e ministérielle de l'organisation à Abou Dhabi.

Une étude sera finalisée dans les prochains mois pour démarrer les efforts concrets dans le partenariat entre FIFA et OMC pour le Coton 4 (Tchad, Burkina Faso, Bénin et Mali) et la Côte d'Ivoire. L'objectif est d'arrimer ces pays au marché des vêtements de sport de 200 milliards de dollars.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X