Rejoignez-nous

Économie

Swiss4 veut obtenir une licence bancaire

Publié

,

le

L'établissement financier genevois Swiss4 compte effectuer d'ici deux ans les démarches auprès de la Finma, le régulateur financier helvétique, pour obtenir une licence bancaire qui lui permettra d'offrir de nouveaux services à ses clients (illustration). (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

L'établissement financier genevois Swiss4 compte effectuer d'ici deux ans les démarches auprès du régulateur financier helvétique pour obtenir une licence bancaire. Cette dernière permettra à la société d'offrir de nouveaux services à ses clients.

Swiss4 prévoit de faire une demande de licence bancaire "dès que nous aurons atteint certains seuils, notamment en termes de dépôts et de volume d'activités", a indiqué mercredi Zhina Asmaei, directrice générale et cofondatrice de Swiss4. L'entreprise souhaite d'abord atteindre "une taille et une stabilité suffisantes avant de franchir cette étape importante", a-t-elle souligné.

L'établissement, qui détient déjà une licence fintech de l'Autorité de surveillance des marchés financiers, devra notamment réunir au moins 10 millions de francs en fonds propres avant de franchir cette étape supplémentaire. Fondé en 2020 dans la Cité de Calvin, il pourra ensuite accepter plus de dépôts de la clientèle et étendre ses services. Il a récemment lancé une application de services financiers.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Économie

La grève est provisoirement suspendue chez Vetropack

Publié

le

La grève durait depuis vendredi dernier chez Vetropack. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

La grève est provisoirement suspendue chez Vetropack à St-Prex (VD). Les employés de la verrerie, qui sera fermée fin août, ont obtenu de leur direction des garanties sur les négociations du plan social.

"Les négociations débutent réellement", annoncent jeudi les syndicats Unia et Syna. Ils ajoutent que la direction "a enfin fait un pas" vers le personnel et que si elle n'a "pas encore entendu" l'ensemble des revendications, elle a "au moins débuté des négociations."

Dans leur communiqué, les syndicats précisent qu'un calendrier de négociations a été établi pour les deux prochaines semaines. Quant à la grève, qui durait depuis vendredi dernier, elle est suspendue pour une semaine.

De son côté, Vetropack a réagi en disant son "soulagement" et en expliquant que l'entreprise pouvait à nouveau livrer ses clients depuis St-Prex.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

La croissance du PIB atone au premier trimestre

Publié

le

La croissance au premier trimestre s'inscrit dans le prolongement de celle enregistrée au dernier trimestre 2024, qui avait également enflé de 0,3% (archives). (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

La Suisse a continué d'enregistrer une croissance atone au premier trimestre. Le produit intérieur brut (PIB) corrigé des événements sportifs a progressé de 0,3% par rapport au trimestre précédent, indique jeudi le Secrétariat d'État à l'économie.

La croissance au premier trimestre s'inscrit dans le prolongement de celle enregistrée au dernier trimestre de 2024, qui avait également enflé de 0,3%, précisent les économistes du Seco. Elle est inférieure à la moyenne. Sur un an, le PIB suisse a crû de 0,4%.

Par rapport au PIB flash, indicateur précoce de la croissance publié environ 45 jours après la fin du trimestre, et qui était de 0,2%, la croissance a légèrement été revue à la hausse.

La progression sur un trimestre a été portée par le secteur des services et la consommation privée tandis que la création de valeur dans l'industrie manufacturière a essuyé un léger repli (-0,2%).

En effet, l'industrie chimique et pharmaceutique a poursuivi sa baisse et l'évolution dans les autres branches est restée globalement stable. Seul le secteur de l'énergie a connu une croissance solide.

Les services ont soutenu la croissance du PIB, grâce en particulier à une bonne évolution dans l'hôtellerie et la restauration ainsi que dans la santé et le social. Le commerce de détail a également enregistré une croissance solide.

La consommation privée a progressé de 0,4%, portée par les dépenses en produits alimentaires et non alimentaires ainsi que pour le logement et la santé. La demande intérieure finale a profité des impulsions positives des investissements en biens d'équipement, qui ont retrouvé le chemin de la croissance après trois trimestres négatifs.

La solide demande intérieure a engendré une hausse significative des importations (+2,0%) de biens et de services, tandis que les exportations de marchandises (-3,3%) ont reculé, entre autres en raison de l'évolution négative du commerce de transit. Dans l'ensemble, le commerce extérieur a contribué négativement à l'évolution du PIB.

Sur un an, le PIB suisse a crû de 0,4% au premier trimestre.

Ajusté des évènements sportifs, le PIB est attendu en hausse de 1,1% en 2024, avec d'accélérer à 1,7% en 2025, selon les prévisions livrées fin mars. La fourchette des prévisions des économistes consultés par AWP oscille entre 0,8% et 1,6% pour la croissance cette année.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Économie

Les exportations reprennent des couleurs en avril

Publié

le

Les envois de produits suisses vers l'étranger ont bondi en avril (archives). (© KEYSTONE/DPA/MARCUS BRANDT)

Les exportations helvétiques sont reparties de l'avant en avril, après plusieurs mois de faiblesse, portées par les ventes des secteurs de la chimie et de la pharmacie mais aussi de la bijouterie et joaillerie.

Les envois de produits suisses à l'étranger ont bondi de 9,1% non corrigé de l'inflation - ou de 9,6% ajusté de la hausse des prix - à 23,4 milliards de francs, a annoncé jeudi l'Office fédéral des douanes et de la sécurité aux frontières (OFDF) dans un communiqué.

Cette accélération intervient après une hausse respective de 0,5% en mars et février et un repli de 1,3% en janvier. Au total, le premier trimestre avait bouclé sur une baisse de 0,8% des exportations.

Pendant le mois sous revue, les envois de produits chimiques et pharmaceutiques, plus important contributeur aux exportations du pays, ont affiché une envolée de 14,9%. Les ventes de la branche des machines et de l'électronique ont crû de 2,7% et celles de l'horlogerie de 4,6%, tandis que la bijouterie et la joaillerie ont affiché un bond de 33%.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Économie

UBS remanie sa direction générale, Iqbal Khan quitte la Suisse

Publié

le

La grande banque a procédé à un remaniement de sa direction générale (archives). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Le géant bancaire UBS a procédé à plusieurs changements à sa direction générale, nommant un nouveau coresponsable de l'importante activité de gestion de fortune. Le banquier star Iqbal Khan va quitter la Suisse pour se transférer en Asie.

L'ex-patron de Credit Suisse Ulrich Körner quitte le navire. La division de gestion de fortune, Global Wealth Management (GWM), sera désormais chapeautée par le duo Iqbal Khan et Rob Karofsky, indique jeudi le numéro un bancaire helvétique issu de la fusion avec Credit Suisse.

Confirmé à son poste, M. Khan évoluera désormais avec le titre de président Asie-Pacifique. Le banquier star va ainsi quitter la Suisse - donc s'éloigner du siège zurichois de la banque - et se transférer avec sa famille en Asie d'ici l'été. Dans son communiqué, UBS précise que c'est la première fois qu'un président de division du groupe sera établi sur ce continent.

L'actuel président Asie-Pacifique, Edmund Koh, va céder sa place au comité exécutif au 1er septembre, tout en continuant à soutenir la clientèle locale avec le titre de responsable régional.

Rob Karofsky intègre la direction générale, en qualité de codirecteur de GWM et président pour le continent américain. Il est à la tête de la banque d'investissement du groupe UBS depuis 2018.

Naureen Hassan, l'actuel président de la région Amériques, va partir d'UBS début juillet, après deux ans au sein de la grande banque.

George Athanasopoulos et Marco Valla sont également nommés au comité exécutif. Ils codirigeront la banque d'investissement. Le duo travaille déjà pour la grande banque, depuis 2010 pour M. Athanasopoulos et depuis l'année dernière pour M. Valla.

Damian Vogel va succéder au directeur du risque Christian Bluhm, qui a fait valoir ses droits à la retraite.

UBS annonce également le départ - attendu - d'Ulrich Körner, patron de Credit Suisse au moment où le géant en déroute a été avalé par son rival. Le banquier quittera la direction générale fin juin et prendra congé du groupe ultérieurement.

Pour Sergio Ermotti, directeur général d'UBS cité dans le communiqué, ces nominations vont permettre "de continuer à progresser sur la voie de l'intégration et de réaliser les synergies et les gains d'efficacité attendus". L'accent est également mis sur les régions Amériques et Asie-Pacifique, qui présentent de bonnes perspectives de croissance.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Gémeaux

Les réalisations, tant espérées, se matérialisent solidement, offrant un ancrage fiable pour la suite. Continuez à évoluer avec la même force.

Les Sujets à la Une

X