Rejoignez-nous

Genève

Le ministère public prononce l’internement à vie à l’encontre de Fabrice A.

Publié

,

le

Le Tribunal criminel de Genève a accueilli le quatrième jour consécutif du procès bis de Fabrice A. Cet homme soupçonné d’avoir assassiné Adeline M., la socio-thérapeute lors d’une sortie en septembre 2013. Récit.

Internement à vie 

Une peine privative de liberté à vie assortie d'une mesure d'internement à vie. Le procureur général de Genève, Olivier Jornot s’est prononcé jeudi au procès bis de Fabrice A. Dans son très attendu réquisitoire devant le Tribunal criminel, le procureur général a souligné que le risque de récidive est très élevé. Il rejoint donc l’avis des experts qui se sont prononcés la veille. Olivier Jornot a également évoqué le cumul des circonstances aggravantes lors de l’homicide. Selon lui, Fabrice A. a méticuleusement planifié sa sortie avec la socio-thérapeute  Adeline M. dont le but était de satisfaire son fantasme de domination. Autre fait qui vient s’ajouter aux circonstances : son antécédent avec les deux condamnations pour viols avec cruauté.

Lors du réquisitoire, la famille d’Adeline M. a accueilli avec soulagement la peine requise par le ministère public. On écoute la maman d’Adeline :

Maman d'Adeline

 

Témoignage poignant de la famille d'Adeline M. 

Le silence est pesant quelques minutes avant que la maman d’Adeline M. prenne la parole. Avec une voix forte et remplie d’émotions, elle ouvre son témoignage par je cite : « perdre un enfant, c’est la pire chose qui peut arriver. Perdre un enfant de cette manière-là, c’est inacceptable ». Elle a évoqué la fille d’Adeline M., huit mois au moment du drame de la Pâquerette. La petite, aujourd’hui âgée de quatre ans, lui a dit il y a quelques jours : « mon cœur est très lourd, parce qu’il y a maman dedans ». Le public est statique et on distingue quelques larmes sur le visage des proches.

Au tour du père de s’exprimer. Il ne s’étale pas mais il se pose encore deux questions. Il se demande pourquoi Fabrice A. a été admis à la Pâquerette et comment il a pu élaborer son plan machiavélique alors qu’il était dans ce même centre. Les parents demandent au Tribunal de sanctionner le plus sévèrement le prévenu.

Après ces deux témoignages poignants, vient celui de Juan Poy, le compagnon de la victime. Sa fille, sa raison de vivre dit-il, il fait tout pour la protéger. Et puis, il y a cette maison en travaux où le couple voulait créer son cocon avec une demande en mariage et un second enfant. Adeline M. n’y aura donc jamais habité.

@GhufranBron

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

23 candidats en lice pour le gouvernement le 2 avril

Publié

le

A Genève, 690 candidats visent un des 100 sièges du Grand Conseil. L'élection aura lieu le 2 avril (illustration). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

A Genève, 23 candidats provenant de treize listes sont en lice pour le premier tour de l'élection au Conseil d'Etat du 2 avril. Le même jour aura lieu l'élection au Grand Conseil pour laquelle 690 personnes se présentent, selon la Chancellerie.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

AC Immune reçoit un demi-million de dollars pour ses recherches

Publié

le

La fondation de l'acteur américain Michael J.Fox a fait un don d'un demi-million de dollars à l'entreprise vaudois AC Immune (archives). (© KEYSTONE/EPA/DAVID SWANSON)

AC Immune, le spécialiste vaudois des maladies neurodégénératives, a annoncé mardi avoir reçu de nouvelles subventions des fondations MJFF et Target ALS pour mener à bien son programme de recherche ciblant le TDP-43.

Plus de 500'000 dollars ont été alloués à la société d'Ecublens (VD) par la Fondation Michael J. Fox (MJFF) pour la recherche contre la maladie de Parkinson et par la fondation Target ALS contre la sclérose latérale amyotrophique, rapporte un communiqué.

Les fonds serviront au développement de tests immunologiques de détection des formes liées à la maladie de la protéine TAR de liaison à l'ADN 43 (TDP-43) dans le liquide céphalo-rachidien et des échantillons de sang (tests biofluides).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Le MEG restitue des objets sacrés à la nation Haudenosaunee

Publié

le

Clayton Logan, représentant de la nation Sénéca ici à gauche, et Brennen Ferguson, représentant de la nation Tuscarora, à droite, ont récupéré deux objets sacrés qui étaient exposés dans les vitrines du Musée d'ethographie de Genève (MEG). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le Musée d'ethnographie de Genève (MEG) a restitué mardi à leur nation d'origine, la Confédération d'Haudenosaunee, deux objets sacrés acquis sans consentement il y a près de 200 ans. Ce masque sacré et ce hochet cérémonial vont retrouver leurs terres d'origine.

Lors de la cérémonie officielle, Brennen Ferguson, membre du Comité des relations extérieures des Haudenosaunee, a évoqué sa grande tristesse quand il a découvert à l'occasion d'une visite à Genève en juillet dernier que ce masque et ce hochet étaient dans une vitrine de musée. "Je me suis senti comme négligé", a expliqué ce représentant de la nation Tuscarora.

"Nous avons une obligation envers eux que nous n'avons pas pu remplir depuis 200 ans", a-t-il relevé. Seul réconfort pour lui: savoir que ces objets étaient au moins exposés ensemble. Il a immédiatement interpelé le MEG pour qu'ils soient retirés des vitrines en vue d'une procédure de restitution.

"Ils ont été enlevés le jour-même", a relevé M. Ferguson, très reconnaissant pour l'extrême rapidité de cette procédure. En effet, la demande formelle de restitution a été déposée en août, et la Ville de Genève a donné son feu vert pour la restitution le 12 octobre.

Décolonisation

Le Conseil administratif a considéré que les Haudenosaunee étaient les propriétaires traditionnels de ses objets et que leur valeur culturelle les rendait impropres à une exposition. Le masque et le hochet avaient été donnés en 1825 par l’historien Amédée-Pierre-Jules Pictet de Sergy (1795-1888) au Musée académique, dont les collections ont ensuite été transférées au MEG.

Il s'agit de la première restitution d'objets sacrés de la part du MEG. "C'est un jour important dans l'histoire du musée: il marque la reconnaissance formelle de la Confédération d'Haudenosaunee comme propriétaire légitime de ce masque et de ce hochet", a relevé la directrice Carine Ayélé Durand. Elle a rappelé la démarche de décolonisation des collections entamée par le MEG, à l'instar d'autres musées.

Combustion du tabac

Les objets sacrés ont été amenés dans l'auditoire du MEG dans deux boîtes blanches en carton fermées par des rubans. Brennen Ferguson, Clayton Logan, représentant de la nation Sénéca, et Kenneth Deer, de la nation Mohawk, les ont précautionneusement déballés. Aucune image n'a été autorisée en raison du caractère sacré de ces objets.

Après avoir réaffirmé l'importance de la relation entre les hommes et la nature, Clayton Logan a ensuite conduit une cérémonie de combustion du tabac pour accueillir le retour des objets sacrés, laissant la fumée emporter les mots. Selon Brennen Ferguson, les masques ont un esprit. La cérémonie a donc permis "de l'informer de ce que nous allons faire", a précisé M. Ferguson.

Déjà en 1923

Les Haudenosaunee comprennent les Sénécas, les Cayugas, les Oneidas, les Onondagas, les Mohawks et les Tuscaroras. Communément appelé "Iroquois" ou "Six Nations", ils vivent des deux côtés de la frontière entre les États-Unis et le Canada.

Le retour des objets sacrés Haudenosaunee marque le début de la commémoration officielle du centenaire de la venue à Genève, en 1923 et 1924, du Chef Iroquois Deskaheh. Deskaheh est décrit comme le premier autochtone à avoir osé soulever, en 1923 à Genève, le problème de la dépossession des Peuples Autochtones par les états colonisateurs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

Levée de fonds de 100 millions de francs pour M3 Immobilier

Publié

le

Dirigé par l'homme d'affaires Abdallah Chatila, le groupe M3 est actif dans les secteurs de l'immobilier, la restauration, l'hôtellerie, le financement, la santé et la sécurité (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le groupe genevois M3 a annoncé une augmentation de capital pour sa division M3 Immobilier. La transaction permettra de renforcer ce pôle dans un contexte de profonde réorganisation de l'entreprise.

"Une lettre d'intention avec la société d'investissement londonienne Floreat pour une levée de fonds de 100 millions de francs sous forme d'une augmentation de capital conduisant à une participation minoritaire de 16% a été signée jeudi 2 février," rapporte un communiqué.

Cette transaction, qui intervient dans le cadre d'une réorganisation du groupe dans son ensemble depuis plusieurs mois, permettra à la division immobilière genevoise une valorisation d'environ 800 millions de francs. La trentaine de projets immobiliers en cours dont la valeur est d'environ 2,5 milliards de francs pourront ainsi être menés à bien sur les sept prochaines années.

Yves Cretegny, directeur général de M3 Immobilier et Mutaz Otaibi, dirigeant de Floreat, entendent se renforcer mutuellement "grâce à la force de l'économie locale et de la large gamme de services proposés." Dirigé par l'homme d'affaires Abdallah Chatila, le groupe M3 est actif dans les secteurs de l'immobilier, la restauration, l'hôtellerie, le financement, la santé et la sécurité.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Balance

Vous allez retrouver le contrôle de vos actions professionnelles et votre humeur s'en trouvera grandement améliorée. Tout s’arrange !

Les Sujets à la Une

X