Rejoignez-nous

Suisse Romande

L’église Saint-François accueille la Grande Table des Lausannois

Publié

,

le

La Grande Table des Lausannois a pris ses quartiers… dans l’Eglise Saint-François ! Cette manifestation, dans le cadre de Lausanne à Table, se déplace chaque année.

Par Margaux Habert

En 2016, les tables avaient été dressées dans la piscine de Mont Repos. Jusqu’à vendredi, les épicuriens dégusteront des plats inspirés par les Franciscains, qui érigèrent un monastère et l’Eglise Saint-François au XIIe siècle. Un lieu qui peut étonner pour une telle réception, mais qui a trouvé un bel accueil auprès du pasteur de l’Esprit SainF, Jean-François Ramelet, de l’Eglise Saint-François :

Jean-François RameletPasteur de l’Esprit SainF, à l’église Saint-François

Le pasteur est même surpris que les Lausannois soient eux-mêmes surpris. L'église étant, pour le pasteur, un lieu de partage et d'échange. Jean-François Ramelet :

Jean-François RameletPasteur de l’Esprit SainF, à l’église Saint-François

Les six restaurateurs de la Grande Table des Lausannois espéraient depuis longtemps investir l’Eglise Saint-François. Après la piscine de Mont Repos, l’église offre elle aussi un cadre particulier. Avec une pointe de mise en scène. Jean-François Ramelet :

Jean-François RameletPasteur de l’Esprit SainF, à l’église Saint-François

Un repas très spécial, outre le cadre de l’église, les gourmands mangeront au milieu de l’exposition « 9.5 sur l’échelle de Luther ». Et pour donner encore plus de sens à une telle manifestation dans un lieu saint, le pasteur a organisé le même repas, mardi soir. En dehors de l’agenda de Lausanne à Table, il était proposé aux personnes plus démunies.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

Normes respectées à l'aéroport de la Blécherette, selon Berne

Publié

le

Les normes en matière de bruit sont respectées à l'aéroport de la Blécherette, juge le Conseil fédéral (Archives © KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Interpellé par la conseillère nationale verte vaudoise Sophie Michaud Gigon, le Conseil fédéral a pris position en faveur de l'aéroport de la Blécherette à Lausanne. Il juge notamment que les normes en matière de bruit sont respectées.

La réponse du Conseil fédéral, comme le révèle jeudi Le Temps, se réfère aux analyses du trafic aérien en 2020. Réalisées par l'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC), elles montrent que "l'exposition au bruit est actuellement inférieure de près de trois décibels à la valeur mentionnée dans le cadastre du bruit", écrit le Conseil fédéral. Et d'ajouter que "rien ne permet aujourd'hui de conclure que les exigences ne sont pas respectées."

Dans son interpellation, déposée en septembre, Sophie Michaud Gigon s'inquiétait aussi de la hausse des mouvements effectués hors des heures d'ouverture usuelles de l'aéroport. Or selon le Conseil fédéral, le nombre de dérogations accordé pour ce type de vols s'est stabilisé à 21 en 2020, après avoir dépassé les 40 en 2018 et 2019.

Le Conseil fédéral répond aussi au sujet des Pilatus PC-12, des avions reconnus comme étant particulièrement bruyants. "Le PC-12 produit un certain niveau sonore qui est toutefois inférieur de huit décibels à la valeur limite déterminante pour la certification", écrit-il.

Le calcul de l'exposition au bruit pour la Blécherette "prend également en compte des avions nettement plus bruyants qui ne se posent qu'occasionnellement, voire jamais, sur l'aérodrome", poursuit le Conseil fédéral.

Interrogée par Le Temps, Sophie Michaud Gigon dit espérer que l'OFAC porte désormais "une oreille plus attentive aux considérations locales, d'autant plus avec un nord-ouest lausannois en telle mutation", avec la construction de l'écoquartier géant des Plaines-du-Loup (8000 nouveaux habitants à terme).

Livre blanc

De son côté, le président de l'Association de défense des riverains de la Blécherette (ADRB), Alain Faucherre, dénonce "un problème de neutralité" entre l'OFAC et cet aéroport. "Une chose est sûre, nous n'allons pas en rester là: nous attendons plus de sérieux au niveau régional", a-t-il dit, s'en remettant aux autorités cantonales et communales.

Pour mémoire, l'ADRB et la section vaudoise de l'Association transports et environnement (ATE Vaud) ont publié en septembre un livre blanc très critique. Celui-ci dénonce notamment le fait que la réglementation sur le seuil des niveaux sonores admissibles par l'OFAC (le cadastre bruit) ne prenne en compte que l'environnement immédiat de l'aéroport, et surtout que ce cadastre date de 2001.

Continuer la lecture

Lausanne

Le dispositif hivernal lausannois se met en place

Publié

le

La Fondation Mère Sofia ouvre un lieu d'accueil d'une centaine de places pour cet hiver à Lausanne. Il rejoint le dispositif lausannois, qui propose 240 lits par nuit jusqu'à la fin avril 2022. (Archives © KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

Avec l'arrivée de l'hiver, la Ville de Lausanne renforce ses structures d'accueil d'urgence. Parmi elles, le Répit, géré par la Fondation Mère Sofia qui propose une centaine de places à César-Roux.

Au total, 240 lits sont disponibles sur le territoire lausannois, chaque nuit, jusqu'à la fin avril 2022. La Marmotte, le Sleep In ou encore l'Etape-Saint-Martin, auxquels viennent s'ajouter un immeuble à la Borde 47, ainsi que le Répit, lieu géré par la Fondation Mère Sofia à la rue César-Roux 4-6, avec une capacité d’une centaine de place de 22h à 8h00 du matin. Un emplacement proche d’autres prestations, comme la Soupe populaire ou le Passage. Yan Desarzens, directeur général de la Fondation Mère Sofia :

Yan DesarzensDirecteur général de la Fondation Mère Sofia

Le lieu d’accueil de Mère Sofia s’est donc ouverte ce mercredi et a accueilli vingt-quatre personnes pour la première nuit. Sur front de pandémie, les contraintes sanitaires sont de mises, mais aucun pass ou certificat ne doit être présenté à l’entrée. Yan Desarzens, directeur général de la Fondation Mère Sofia :

Yan DesarzensDirecteur général de la Fondation Mère Sofia

Plus de demandes

A l'aube de ce nouvel hiver sur front de pandémie de Covid-19, la Fondation constate une hausse de la demande d'aide. Un constat confirmé par Yan Desarzens, dirtecteur général de la Fondation Mère Sofia :

Yan DesarzensDirecteur général de la Fondation Mère Sofia

L'occasion également pour le directeur de la Fondation d'en appeler à la générosité en cette période de fin d'année :

Yan DesarzensDirecteur général de la Fondation Mère Sofia

Toutes les informations sur le dispositif ou sur la Fondation sont à retrouver sur le site de la Fondation Mère Sofia.

Continuer la lecture

Culture

Spectacle de flammes aux Bains de Lavey

Publié

le

Un spectacle sur le thème du feu est proposé jusqu'au 23 décembre aux Bains de Lavey. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Un nouveau spectacle sur le thème du feu est proposé jusqu'au 23 décembre aux Bains de Lavey. Du lundi au jeudi à 20h00, trois artistes s'adonnent au bord des bassins à des chorégraphies, dans lesquelles ils jouent avec des flammes.

Le spectacle, qui dure une demi-heure, vise à créer "une ambiance magique et propre à la période des Fêtes de fin d'année", indiquent les Bains de Lavey dans leur communiqué. Il n'y a pas de ticket spécifique à l'événement, le spectacle étant inclus avec l'accès aux bains. Les réservations sont toutefois conseillées.

Pour accompagner ces "baignades féériques", les arbres qui bordent les bassins sont illuminés dès la tombée de la nuit sous forme de fresques en trois dimensions.

L'an dernier déjà, les Bains de Lavey avaient proposé un spectacle son et lumières, notamment avec des LED.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse Romande

Covid: des anges des pistes patrouilleront cette année aussi

Publié

le

Afin d’assurer la sécurité de la saison hivernale, les remontées mécaniques valaisannes ont souhaité renouveler l’expérience mise en place l’année dernière et reconduire le projet COVID-Angel. Elles ont pu compter sur le soutien du canton (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

En Valais, le projet Covid-Angel est reconduit pour la saison d'hiver 2021-2022. Une centaine de demandeurs d'emploi seront à nouveau engagés sur les pistes de ski pour renforcer la prévention et encourager les visiteurs à respecter les mesures sanitaires en vigueur.

Ce projet, qui a vu le jour l'hiver passé, sert à assurer "le bon déroulement" de la saison 2021-2022, qui "s'annonce délicate pour les sociétés de remontées mécaniques valaisannes", indique jeudi l'Etat du Valais dans un communiqué. Il permet à ces dernières de "garantir le respect et l’application stricts des concepts de prévention sanitaires en vigueur dans le cadre de la lutte contre la pandémie".

Comme l'an dernier, les anges des pistes seront ainsi responsables de la diffusion des messages d’information et de prévention et soutiendront les employés dans l’organisation des diverses files d’attente "pour faire respecter les plans de protection sanitaires adaptés selon l’évolution de la situation sanitaire".

Ces futurs "observateurs-informateurs" seront recrutés parmi les demandeurs d'emploi. Ils se verront offrir un contrat de travail à durée déterminée auprès des différentes sociétés de remontées mécaniques valaisannes. Le budget de 1,45 million de francs est financé à hauteur de 60% par le Fonds de l’emploi du canton et 40% par l’Association des Remontées Mécaniques du Valais.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Coronavirus - Politique

Vaud accélère l'administration de la 3e dose de vaccin

Publié

le

L'accès à la troisième dose va se faire en plusieurs phases. (©KEYSTONE Byline MARTIAL TREZZINI)

Le Conseil d’Etat vaudois a décidé d’ouvrir au plus vite la troisième dose de vaccination pour toute la population. Il adapte également son dispositif de lutte contre le Covid en étendant notamment le port du masque à l'intérieur dès jeudi.

Si les plus de 65 ans peuvent déjà bénéficier du "booster", dès le 6 décembre, la troisième dose sera ouverte aux 50 ans et plus, ainsi qu'au personnel de santé en contact direct avec les patients. A partir du 13 décembre, ce sera au tour des 16 ans révolus et plus, annonce le canton mercredi dans un communiqué.

Quelque 280'000 personnes seront éligibles au 13 décembre 2021, et au total 384'000 au 1er janvier 2022. Le dispositif est conçu de manière à ce que toutes puissent avoir été vaccinées d’ici fin janvier 2022 au plus tard.

Montée en puissance

Cette rapidité implique de considérablement augmenter les plages de rendez-vous offertes à la population. Actuellement, environ 16'000 à 17'000 injections sont faites par semaine. Le plan de montée en puissance prévoit de passer rapidement jusqu’à 60'000 doses par semaine.

Les centres qui vaccinent aujourd’hui vont augmenter leurs capacités. De nouvelles offres sont proposées à Aigle et à Gland, dès le 13 décembre, avec le concours de la protection civile. Des équipes mobiles qui visitent actuellement les EMS auront achevé leur tournée pour la dose de rappel le 17 décembre et appuieront ces nouvelles offres. Des pharmacies vont également s’impliquer.

Pass pour les EMS

Pour le reste, le port du masque devient obligatoire à l’intérieur, dans tous les bâtiments accessibles au public. Cette disposition entre en vigueur jeudi à 00h01. Elle ne concerne pas les établissements de restauration (restaurants, bars, discothèques) qui relèveront des dispositions fédérales à venir.

Par ailleurs, les visiteurs des EMS, à l’instar des établissements hospitaliers, devront présenter un certificat Covid, à partir de lundi.

Télétravail recommandé

Dès samedi, les agents de sécurité feront leur réapparition à l'entrée des grandes surfaces. Ils vérifier que tous les clients se désinfectent les mains avec le gel mis à disposition et qu'ils portent le masque.

Le télétravail est recommandé. Dans les espaces clos et les véhicules où se tiennent plus d'une personne, le masque est obligatoire.

Enfin, le port du masque est obligatoire dans les marchés de Noël et zone à forte fréquentation, même pour les personnes qui ne font que les traverser. Ce dès samedi.

Davantage d'infections

La vague de contamination qui touche actuellement le canton de Vaud rend la situation sanitaire à nouveau difficile, relève le canton. Les hôpitaux accueillent de plus en plus de patients notamment vaccinés, surtout parmi les plus de 65 ans. Parmi les vaccinés plus jeunes, on compte également plus d’infections.

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X