Rejoignez-nous

Suisse Romande

Scandale des porcheries : L’Etat de Vaud prend des mesures

Publié

,

le

Après le récent scandale des porcheries vaudoises, l’Etat prend les choses en mains.

Par Margaux Habert

Début août, la Fondation Mart avait diffusé une vidéo montrant des porcs maltraités à La Praz. Aujourd’hui, l’Etat dénonce pénalement la famille Annen, détentrice des procheries concernées. Le conseiller d’Etat Philippe Leuba présente également une série de mesures. Parmi celles-ci, une formation obligatoire pour les porchers au bénéfice d’aides publiques, ou encore le doublement du montant alloué aux contrôles des porcheries par les vétérinaires. Concernant l’espace pour chaque porc, des normes fédérales existent, mais le canton prévoit plus de place encore. Un moyen pour apaiser le public après la diffusion de la vidéo de la Fondation Mart ? Philippe Leuba :

Philippe LeubaConseiller d'Etat VD

Mais est-ce que ces mesures n’arrivent pas un peu tard ? Philippe Leuba :

Philippe LeubaConseiller d'Etat VD

Les contrôles ont permis de relever des infractions dans les porcheries vaudoises. Des infractions légères, d’autres plus graves. Mais pourquoi est-ce la Fondation Mart qui dévoile les cas les plus graves, et pas les contrôles vétérinaires officiels ? Giovanni Peduto, vétérinaire cantonal vaudois :

Giovanni PedutoVétérinaire cantonal VD

La Fondation Mart a annoncé qu'elle déposait plainte pour calomnie et diffamation contre les producteurs Annen… Ces derniers nient formellement que ces images aient pu être tournées dans leur porcherie les 5, 6 et 7 août.

Par ailleurs, Willy Annen a déclaré cet après-midi avoir été "profondément affecté dans sa santé" par ces événements. L’exploitant a donc décidé de se retirer définitivement de la production porcine.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Martin Steinegger: "Il ne faut pas regarder le passé"

Publié

le

Martin Steinegger a pour l'instant réussi sa mission (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

En battant Genève-Servette 2-1 aux Vernets, Bienne a gagné le droit de participer au play-in dès jeudi...à Genève. Martin Steinegger a réussi son pari.

Coach intérimaire de Bienne depuis une semaine, le directeur sportif seelandais a pu ramener le calme dans la maison. "Ce n'est pas la grande fête, mais c'était un match important pour nous, pour tenir la pression, raconte "Stoney". Les joueurs ont réalisé un super match aujourd'hui. J'ai senti le matin qu'il y avait la bonne énergie, qu'il y avait le bon "jump" à l'entraînement. Au premier tiers, on a tenu nos cannes un peu trop fort. Mais après je trouve qu'on a bien joué."

A la question de savoir ce qu'il a amené aux joueurs, le Bernois ne s'attribue pas trop de mérite. "Le plus important, c'est qu'ils retrouvent le courage de faire les jeux et quelque chose avec le puck", analyse le coach.

Mais pas question de penser plus loin que le match suivant pour le Seelandais: "C'est quand même un long chemin avant de penser aux play-off. Cela fait quatre matches. Ca va être très difficile, mais on va prendre ces matches comme des challenges de la même manière que les trois dernières parties de la saison régulière."

Concernant le fait d'affronter le même adversaire dès jeudi, Steinegger ne se pose pas mille questions: "Il ne faut pas trop regarder le passé, mais je crois que l'on prend quelque chose de bien ce soir. Ceci dit, la pression va être des deux côtés jeudi."

Ce qui est sûr, c'est que les deux clubs ajoutent des matches à une saison déjà bien remplie. Est-ce à dire que l'accumulation des rencontres se paient cette année? "Difficile à dire, conclut Steinegger. C'est vrai qu'on n'a eu peu d'entraînement d'été. Et on voit aussi Rapperswil qui est 12e. Donc les trois équipes qualifiées pour la Champions League ont fini 9e, 10e et 12e cette année en championnat. Selon moi, cela montre surtout que la National League est ultra compétitive et que tu n'as pas le droit d'avoir une baisse de régime. C'est aussi un aspect que l'on doit garder en tête dans le futur."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Ce sera donc Bienne - Genève-Servette en play-in

Publié

le

La joie des joueurs biennois, qui ont décroché leur ticket pour le play-in lundi (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Bienne a assuré sa place en play-in de National League à la faveur de son succès 2-1 à Genève. Et jeudi, les Seelandais se déplaceront... aux Vernets pour tenter de poursuivre leur saison.

L'an passé au mois d'avril, Bienne et Genève se disputaient le titre de champion de Suisse. Ce jeudi et ce samedi, les deux clubs se battront pour avoir le droit de continuer leur saison. Neuvième, Bienne affrontera le dixième, qui n'est autre que le champion en titre. Pour rappel, le vainqueur de ce duel devra ensuite défier le perdant de l'affrontement tessinois entre Lugano et Ambri.

Lundi soir, les Genevois sont bien entrés dans le match. Et à la 13e, c'est Hartikainen qui a pu ouvrir le score au terme d'une jolie triangulation. Au cours du tiers médian, les Seelandais ont pourtant renversé la vapeur. Les Biennois ont tout d'abord égalisé à la 23e sur un lancer de Ramon Tanner dévié dans son but par Mike Völlmin.

Titulaire pour la première fois depuis le 28 novembre dans les buts des Aigles, Gauthier Descloux n'a pas eu de chance sur ce but de Tanner. Mais le Fribourgeois a ensuite réussi de très belles parades alors que les Biennois se sont souvent présentés seuls face à lui. Il a en revanche dû céder à la 33e sur une action de Luca Cunti.

Säteri quasi parfait

En face, Harri Säteri a lui aussi sorti son plus beau costume pour faire le désespoir des Grenat. Le Finlandais a rendu une copie quasi parfaite, notamment en fin de rencontre lorsque les Genevois ont poussé pour égaliser.

Le résultat de cette partie a ainsi rendu celui de la partie entre Zurich et Langnau absolument sans intérêt puisque les Emmentalois devaient compter sur un faux-pas biennois pour espérer se glisser dans le top 10.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Deux automobilistes flashés à plus de 220 sur l'A9

Publié

le

La police vaudoise a pincé deux automobilistes roulant à 220 et 229 km/h sur l'A9 (photo d'illustration). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Deux automobilistes ont été pincés à des vitesses relevant du délit "chauffard" dans la nuit du 14 au 15 février sur l'A9 entre Chexbres et Vevey. Ces deux voitures, qui se suivaient, ont été contrôlées à 229 et 220 km/h.

Les conducteurs de 21 et 18 ans, des Suisses domiciliés sur la Riviera, ont été dénoncés au Ministère public qui a ouvert une enquête pénale. Ils ont été entendus en présence d'un avocat commis d'office et ont reconnu les faits, indique lundi la police vaudoise.

Celle-ci indique qu'elle avait installé un radar semi-stationnaire entre le 14 et le 21 février entre les jonctions de Chexbres et de Vevey. Durant cette période, 99,8% des automobilistes ont respecté les limitations mais, parmi les véhicules en infraction, "de nombreuses hautes vitesses ont malheureusement été constatées", poursuit le communiqué.

Alors que les travaux vont reprendre sur l'A9 entre Vennes et Chexbres, les zones de chantier nécessiteront des abaissements de vitesse pouvant aller jusqu’à 60 km/h sur certains tronçons. "Des contrôles de vitesse seront effectués tant au moyen de radars fixes installés temporairement que de radars mobiles", prévient la police.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Vevey: au moins un an de retard pour l'agrandissement des écoles

Publié

le

La Municipalité de Vevey attend le verdict du Tribunal cantonal concernant la construction d'un collège provisoire au Jardin du Rivage. (Image prétexte). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Vevey doit se contenter de ses écoles en l'état. La Municipalité a annoncé ce lundi le gel de son vaste projet d’agrandissement et de rénovation de ses établissements. Deux recours ont été déposés auprès du Tribunal cantonal. Ils visent à bloquer la construction d’un collège provisoire au Jardin du Rivage, infrastructure indispensable au projet.

Le casse-tête scolaire continue pour Vevey. La Municipalité a annoncé ce lundi le gel de son projet de rénovation et d’agrandissement de ses écoles. En cause : un collège provisoire au Jardin du Rivage qui ne fait toujours pas l’unanimité. Deux recours ont été déposés auprès du Tribunal cantonal pour bloquer sa construction. Et sans cette installation, impossible de déplacer les élèves durant les différents chantiers qui doivent s’étaler sur 10 ans. La Municipalité attend donc le verdict de la cour pour savoir si elle pourra aller de l’avant. Laurie Willommet, municipale chargée de l’éducation.

Laurie WillommetMunicipale chargée de l'éducation

Une chose est déjà certaine : si le collège provisoire peut finalement être construit, il ne sera pas opérationnel en août prochain comme l’exécutif l’espérait. Un nouvel échec pour les autorités, qui avaient déjà dû renoncer à la construction d’un collège en 2020.

Laurie WillommetMunicipale chargée de l'éducation

Rappelons que la Municipalité prévoit la construction d’un autre collège provisoire vers le SIGE. Celui-là ne fait face à aucune résistance. Alors pourquoi mettre l’entier du projet en pause, et ne pas aller de l’avant avec cette deuxième installation provisoire ? On retrouve Laurie Willommet.

Laurie WillommetMunicipale chargée de l'éducation

Baptisé « Ca grandit », le plan de rénovation et d’agrandissement des écoles veveysannes vise la création de 50 salles de classes supplémentaires à l’horizon 2033.

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Balance

Avec un emploi du temps bien organisé et une gestion efficace de vos priorités, vous pouvez surmonter les défis que la vie vous lance en ce moment !

Les Sujets à la Une

X