Rejoignez-nous

Suisse Romande

Un plus grand choix d’opérateurs pour les Lausannois

Publié

,

le

Une nouveauté pour les Lausannois en matière de tv, téléphonie, et internet.

Dès cet été, près de 90'000 ménages auront accès à UPC, un opérateur jusque-là indisponible dans la capitale vaudoise. Un choix de services désormais plus vaste, que beaucoup de consommateurs auraient souhaité voir arriver plus vite… Les services d’UPC étant proposés depuis des années dans d’autres régions. Les explications de Sébastien Dufaux, directeur Suisse romande chez UPC :

Sébastien DufauxDirecteur Suisse romande

 

Pas de travaux à prévoir en ville pour la fibre optique, l’opérateur utilisera des réseaux partenaires. Sébastien Dufaux :

Sébastien DufauxDirecteur Suisse romande

 

UPC sera disponible à Lausanne à partir du mois d’août. Et d’ici fin 2018, l’opérateur prévoit de s’étendre à d’autres régions suisses où ses services ne sont pas encore accessibles.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse Romande

Un motard de 22 ans perd la vie sur la route du Grand-St-Bernard

Publié

le

L'accident s'est produit mercredi peu avant 19h sur la route du Grand-St-Bernard (VS). (© Police cantonale valaisanne)

Un motard de 22 ans a perdu la vie mercredi dans un accident de la circulation sur la route du Grand-St-Bernard d’Orsières en direction de Liddes (VS). Originaire de Berne et domicilié dans le Bas-Valais, le jeune homme est décédé sur place malgré les soins prodigués.

L'accident s'est produit peu avant 19h à la sortie d’une légère courbe, indique jeudi la police cantonale dans un communiqué. Pour une raison que l’enquête tentera de déterminer, le motard a perdu la maîtrise de son engin avant d’être éjecté.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Groupe Minoteries externalise son site de stockage

Publié

le

Groupe Minoteries va externaliser l’activité de stockage de son site de Safenwil (archives). (© KEYSTONE/DOMINIC FAVRE)

Le meunier industriel vaudois Groupe Minoteries a annoncé jeudi l'externalisation de l'activité de stockage de son site de Safenwil (AG) dès le 1er septembre. Les activités seront reprises par une entreprise de logistique, tandis que le site sera loué.

La décision a été prise "dans le but de simplifier notre structure", indique jeudi le groupe basé à Granges-près-Marnand dans un communiqué. Trois collaborateurs sont touchés par cette décision: "ils seront accompagnés dans leur réorientation et des propositions seront faites au sein du groupe ou auprès des partenaires", poursuit le communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Genève

Bientôt un nouvel hélicoptère de la Rega pour la région genevoise

Publié

le

Le "poussin jaune" de la Rega continuera ses missions jusqu'à l'arrivée de son successeur (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

La Rega va transformer sa base située à l'aéroport de Genève pour pouvoir y stationner un airbus H145, un nouvel hélicoptère à cinq pales. L'appareil des plus modernes favorisera une prise en charge optimale des patients. Ces investissements résultent d'un accord signé mercredi entre la Rega, le gouvernement genevois et les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).

La base de la Rega à Genève permettra aussi la réalisation de chambres à coucher pour l'équipage, qui pourra y loger 24 heures sur 24, précise la Rega dans un communiqué. Le but est de permettre une disponibilité opérationnelle en moins de cinq minutes 24 heures sur 24, 365 jours par an, note de son côté le Conseil d'Etat genevois.

L'accord entre la Rega, le canton de Genève et les HUG définit les tâches de chacun. Les HUG fourniront les prestations de médicalisation d'urgence lors des opérations aériennes de sauvetage, alors que la Rega se chargera de la logistique aéroportée et des processus opérationnels.

L'actuel hélicoptère de la Rega, un bimoteur de type EC135, surnommé le poussin jaune, assurera la transition jusqu'à l'arrivée de son remplaçant. Cet appareil effectue environ 400 missions par an, dont des recherches de personnes disparues dans les cours d'eau et le lac, en collaboration avec la police et les pompiers.

La base de la Rega à Genève a été créée en 1971.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Yverdon tient son programme de législature

Publié

le

La Ville d'Yverdon-les-Bains dispose de son programme de législature pour la période 2021-2026. Sa municipalité l'a présenté ce mercredi matin. (Photo d'illustration © KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

La Municipalité d'Yverdon-les-Bains a dévoilé ce mercredi matin son programme de législature pour la période 2021-2026. Six grands axes en ressortent, comprenant 28 objectifs et 65 actions prioritaires.

Une année après son entrée en fonction, la Municipalité de la cité thermale a dévoilé ce matin son programme de législature. Celui-ci s'axe autour de six grands piliers, déclinés en 28 objectifs et 65 actions prioritaires. Et ce programme intègre également les 17 objectifs de développement durable de l'ONU. La Municipalité indique sa volonté d'inscrire les actions locale dans un contexte plus global.

Carmen TannerVice-syndique d'Yverdon-les-Bains

Il y a une année, rappelez-vous, la cité thermale était touchée par des inondations importantes. La crise du Covid et les flots tombés l’an passé ont impacté ce programme de législature, comme l’indique la vice-syndique Carmen Tanner :

Carmen TannerVice-syndique d'Yverdon-les-Bains

Il y a une année, les fortes précipitations avaient fait monter l'eau du lac de Neuchâtel, inondant une partie de la ville d'Yverdon-les-Bains. Cet incident, survenu en début de législature, a impacté le programme de la Municipalité. (Archives © KEYSTONE/Leandre Duggan)

Géothermie, 30km/h et pas de hausse d'impôts

Une des prochaines étapes pour la ville vaudoise : la présentation de son plan climat durant l’automne. Sur sa première année de législature, la Municipalité a déjà planté une centaine d’arbres et visent d’en planter davantage, notamment pour lutter contre les îlots de chaleur.

Brenda TuostoMunicipale yverdonnoise en charge de l’environnement et de la mobilité

Ce volet écologique vise aussi une baisse de la vitesse des véhicules en ville. Les zones 30km/h notamment vont être plus nombreuses dans la cité thermale.

Brenda TuostoMunicipale yverdonnoise en charge de l’environnement et de la mobilité

Et pour faire baisser la consommation en énergies fossiles de la commune, l'objectif pour la Municipalité de viser un tiers de la population yverdonnoise fournie en énergie renouvelable avec du bois ou de la géothermie. La cité thermale pourrait donc bientôt compter sur la chaleur du sol.

Benoist GuillardMunicipal yverdonnois en charge de l’énergie

Malgré les nombreuses actions et objectifs annoncés par la Municipalité pour ces prochaines années, le syndic et responsable des finances Pierre Dessemontet l’a affirmé : aucune hausse d’impôts n’est à prévoir sur cette législature.

Pierre DessemontetSyndic d'Yverdon-les-Bains

Parmi les autres actions à mener durant cette législature figurent notamment une stratégie et un plan d'action pour une administration numérique, l'élargissement de la politique d'accueil de jour ainsi que le développement du plan directeur de la sécurité publique.

Continuer la lecture

Lausanne

Menace sur le bureau de poste de Saint-François

Publié

le

L'Hôtel des Postes - à gauche du jet d'eau éphémère de Lausanne Jardin 2019 - va faire l'objet de travaux (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

L'avenir du bureau de poste de Saint-François, en plein coeur de Lausanne, n'est pas assuré. La Poste, qui est locataire des lieux, a la garantie de pouvoir rester jusqu'au 31 mars 2023. Des discussions sont en cours pour la suite, le propriétaire voulant faire des travaux.

Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées mercredi devant la poste de Saint-François, à l'appel de l'association Acidus, qui défend le service public, de partis de gauche (PS, Verts, POP et Solidarités) et de syndicats. Les manifestants craignent une fermeture du bureau de poste, le plus grand de la ville en termes de zone d'accueil du public.

L'Hôtel des Postes, construit il y a plus d'un siècle, a toujours accueilli des guichets et un centre de tri, rappelle Acidus dans un communiqué. L'office est aujourd'hui prisé des entreprises et des commerces du centre-ville, ainsi que de ses habitants, vu sa situation centrale et proche des transports publics.

Vendu par Swisscom

Lors de la séparation des PTT en deux entités, les locaux ont été attribués à Swisscom, qui l'a ensuite vendu à la société immobilière PSP Management SA. La propiétaire veut effectuer des travaux et a mis à l'enquête des transformations. "Elle envisagerait de créer un food market, un espace commercial", a expliqué mercredi à Keystone-ATS le conseiller communal socialiste Benoît Gaillard.

La Poste confirme que la gérance souhaite faire des travaux dans tout le bâtiment. Elle rappelle qu'elle a "modernisé l'office de Saint-François en août 2021 et a donc déjà entrepris des investissements dans cette filiale, la gérance n'ayant jamais indiqué que la filiale ne pourrait pas rester dans les locaux", écrit Stefan Dauner, porte-parole.

Prolongation du bail

Le bail court jusqu'au 31 mars 2023 et des discussions sont en cours avec La Poste pour une éventuelle prolongation du bail jusqu'à la date de début des travaux. Cette date n'est pas encore connue, selon La Poste, qui précise qu'elle "mettra tout en oeuvre pour obtenir le maintien d'une filiale postale dans ce bâtiment".

Selon les manifestants réunis devant le bâtiment, les négociations porteraient notamment sur les tarifs de location, qui devraient augmenter. La Poste confirme que les discussions en cours "portent sur plusieurs alternatives et propositions", sans en dire davantage.

Maintien souhaité

La Poste a déjà commencé à chercher de nouveaux locaux pouvant accueillir la filiale de Saint-François dans le périmètre, mais aucune recherche n'a pour l'heure abouti. Et elle précise que son "objectif premier" consiste à tout mettre en oeuvre pour maintenir sa filiale dans les locaux actuels.

De l'avis de Benoît Gaillard, ce serait mission impossible de trouver à proximité des locaux qui permettent les mêmes prestations. La filiale de Saint-François comprend une zone de cases postales et un accès direct pour les camions qui livrent le courrier. Il estime qu'il faut se battre pour maintenir la filiale dans le bâtiment actuel. "Nous sommes déterminés à défendre le service public".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Capricorne

Rencontre éphémère, surprenante, extraordinaire, unique. Vivez-la intensément, mais ne cherchez pas à la retenir !

Les Sujets à la Une

X