Rejoignez-nous

Suisse Romande

Une nomination qui marque le renouveau de l'HEMU

Publié

,

le

La Haute Ecole de Musique Vaud, Valais, Fribourg et le Conservatoire de Lausanne ont une nouvelle directrice générale. (Photo: Communication.hemu-cl)

Une femme à la tête de la Haute Ecole de musique Vaud, Valais, Fribourg et du Conservatoire de Lausanne. Noémie Robidas, violoniste et directrice du Département spectacle vivant de l’Institut supérieur des arts de Toulouse, a été nommée directrice générale de ces deux institutions. Française et Canadienne, elle est au bénéfice d’une ample expérience professionnelle, tant comme musicienne, pédagogue, chercheuse que directrice d'établissement. Pour Josiane Aubert, présidente du Conseil de fondation, voici le premier défi auquel elle devra répondre :

Josiane AubertPrésidente du Conseil de fondation de l'HEMU-CL

Noémie Robidas va aussi devoir faire face à une institution qui a traversé une période de crises et de tensions qui avait abouti à pousser l’ancien directeur vers la sortie en mars dernier. Pour Josiane Aubert, Noémie Robidas sera à la hauteur :

Josiane AubertPrésidente du Conseil de fondation de l'HEMU-CL

Et elle saura, toujours selon Josiane Aubert, fédérer les équipes :

Josiane AubertPrésidente du Conseil de fondation de l'HEMU-CL

Noémie Robidas, 41 ans, prendra ses fonctions le 1er mars 2019. 27 personnes ont fait acte de candidature.

 

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

L'eau sous toutes ses formes au coeur de Lausanne Jardins 24

Publié

le

Parmi les installations déployées dans le cadre de Lausanne Jardins 24, une "piscine olympique" est installée dans le lac. (© Michael Hartwell)

Mis sur pied tous les cinq ans, Lausanne Jardins revient cet été au bord du lac Léman. Thème central de cette édition : l'eau sous toutes ses formes. L'occasion d'offrir une réflexion sur les enjeux actuels. La manifestation débute ce samedi 15 juin et se tiendra jusqu'au début du mois d'octobre.

Tous les cinq ans depuis 1997, Lausanne Jardins s'installe au coeur de la capitale vaudoise avec comme objectif de prendre le temps et de repenser la ville. Avec plusieurs dizaines d'installations, issues d'un concours international, cette manifestation permet de tester, en grandeur nature, des propositions d'améliorations d'usages ou d'esthétisme des différents lieux choisis. A savoir que certaines vont devenir pérennes à la fin de Lausanne Jardins.

La thématique de l'eau permet de remettre le focus sur la grande relation qu'entretient le chef-lieu vaudois et l'or bleu : présence du lac, biodiversité, Histoire de la ville, l'eau potable, source d'énergie, etc.

Pierre-Antoine HildbrandMunicipal lausannois en charge de l'eau

Des oeuvres qui proposent de réfléchir à une autre approche de l'eau en ville. L'or bleu représente un vrai défi pour l'avenir :

Pierre-Antoine HildbrandMunicipal lausannois en charge de l'eau

Pour la cheffe du département du logement et de l'environnement, cette thématique est plus que jamais d'actualité :

Natacha LitzistorfMunicipale lausannoise en charge de l'environnement et du logement

Lausanne Jardins va permettre de mettre le débat de l'eau au coeur des discussions :

Natacha LitzistorfMunicipale lausannoise en charge de l'environnement et du logement

134 dossiers

Au coeur d'une ville si proche de l'eau, le thème s'est-il imposé facilement dans la tête des organisateurs ?

Monique KellerCommissaire Lausanne Jardins 24

Cette nouvelle édition de Lausanne Jardins vient conclure près de quatre années de travaux, entre la réception des candidatures, le choix des dossiers, la mise sur pied de la manifestation.

Monique KellerCommissaire Lausanne Jardins 24

La manifestation s'étale sur six kilomètres au bord du lac, de la Chamberonne à la Vuachère. Les jardins et différentes installations sont à découvrir du 15 juin au 5 octobre. Le tout accessible gratuitement 24h sur 24, tous les jours de la semaine. A noter que des visites guidées sont également mises sur pied.

Continuer la lecture

Genève

Genève élabore une loi sur l'égalité et les droits des handicapés

Publié

le

Genève met en consultation publique son avant-projet de loi sur l'égalité et les droits des personnes en situation de handicap. Ce texte ambitionne de leur apporter de réelles améliorations dans leur vie quotidienne (illustration). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Genève met en consultation publique son avant-projet de loi sur l'égalité et les droits des personnes en situation de handicap. Ce texte ambitionne de leur apporter de réelles améliorations dans leur vie quotidienne.

Malgré les lois fédérale et cantonale de 2004, les progrès sont insuffisants, a souligné mercredi devant les médias le conseiller d'Etat Thierry Apothéloz, en charge du Département de la cohésion sociale. En 2022, l'ONU a d'ailleurs rendu un rapport critique par rapport aux droits à l'autodétermination, à une vie autonome, à l'inclusion professionnelle et à l'éducation aux niveaux fédéral et cantonal.

Genève a donc décidé de repenser sa loi sur l'intégration des personnes handicapées. L'avant-projet vise à réaliser l'égalité en droit et en fait ainsi qu'à protéger contre toute discrimination fondée sur le handicap. Il prévoit aussi des mécanismes pour que les pouvoirs publics établissent des plans d'action avec un inventaire des barrières à éliminer en priorité, par exemple au niveau architectural.

Ce texte est le fruit d'une collaboration avec une quarantaine d'organisations actives en faveur des personnes en situation de handicap, a expliqué Thierry Apothéloz. Tous les départements de l'administration cantonale y ont contribué. La consultation publique est ouverte jusqu'à fin novembre.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

La ligne Trélex-Nyon interrompue pour une durée indéterminée

Publié

le

Des bus continueront à remplacer les trains entre Nyon et Trélex (Image d'illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

En raison des violents orages survenus dimanche, la ligne entre Nyon et Trélex (VD) sur la ligne de chemin de fer Nyon-St-Cergue-Morex (NStCM) reste interrompue pour une durée indéterminée, a indiqué la compagnie mercredi. Elle ne pourra ouvrir vendredi comme espéré. Des bus de remplacement sont toujours en place pour les voyageurs.

Les intempéries qui ont frappé la Suisse romande dimanche ont amené de fortes pluies, de la grêle et près de 18'000 éclairs. Elles ont particulièrement touché la région de Genève où des tronçons de route ont été inondés. En 30 minutes, c'est l'équivalent de 16 jours de pluie qui est tombé, explique le NStCM dans un communiqué.

Ce violent orage a provoqué l'inondation du sous-sol du nouveau dépôt-atelier de la compagnie à Trélex, dont le chantier était en cours d'achèvement. Après une première évaluation des dégâts mardi, la direction a décidé de repousser jusqu'à nouvel avis la mise en service du bâtiment initialement fixée au 24 juin. Les installations techniques et informatiques ont été particulièrement touchées

Pas fixer de date

Comme les installations de sécurité nécessaires à l'exploitation de la portion de ligne entre Nyon et Trélex ont également été impactées, une date pour la reprise normale de la circulation du train ne peut pas être avancée à l'heure actuelle, précise le communiqué.

Environ 2000 m3 d'eau et de boue ont pénétré dans le sous-sol du bâtiment. Le travail de pompage est toujours en cours, et se poursuivra jusqu'à la fin de la semaine.

Déjà l'an dernier

En juin 2023, le dépôt-atelier avait déjà subi une inondation et 15 à 20 centimètres d'eau s'étaient déversés dans le bâtiment. Des mesures de protection avaient été mises en place. "Elles n'ont pas suffi contre l'infiltration de plus de 180 cm de dimanche dernier", ajoute le communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

L'exécutif regrette les "erreurs factuelles" du rapport Fischer

Publié

le

Le Conseil d'Etat genevois a analysé le rapport "Ressources publiques et campagnes électorales" de la commission de contrôle de gestion du Grand Conseil sur l'ex-magistrate Fabienne Fischer. Il "regrette certaines erreurs factuelles", selon sa présidente Nathalie Fontanet (archives) (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Le Conseil d'Etat genevois a analysé le rapport "Ressources publiques et campagnes électorales" de la commission de contrôle de gestion du Grand Conseil sur l'ex-magistrate Fabienne Fischer. Il "regrette certaines erreurs factuelles".

Le gouvernement a reçu ce rapport mardi, après sa présentation aux médias par la sous-commission ad hoc. Contrairement aux accusations de blocage, le Conseil d'Etat estime "avoir pleinement collaboré et agi avec diligence", a indiqué mercredi devant les médias sa présidente, Nathalie Fontanet. Mais le travail informatique a été conséquent.

Pour ce qui est des messages supprimés, ils sont conservés pendant un an sur les serveurs de l'Etat, voire plus longtemps en cas de demande spécifique. Depuis la demande en application de la loi sur l'information du public, l'accès aux documents et la protection des données personnelles (LIPAD) d'avril 2023, "tout a été conservé sur ordre de Fabienne Fischer", a précisé l'ex-président Antonio Hodgers.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Capricorne

Vous avez à cœur d'élargir votre champ d'action et œuvrez dans ce sens, poussé par un irrépressible besoin de vous ouvrir à d'autres horizons.

Les Sujets à la Une

X