Rejoignez-nous

Lausanne

320 millions de plus pour les métros m2 et m3

Publié

,

le

La conseillère d'Etat Nuria Gorrite, au centre, pose en compagnie de la conseillère municipale lausannoise Florence Germond, à gauche, la présidente du Conseil d'administration des Transports publics de la région lausannoise Tinetta Maystre, à droite, avant la conférence de presse sur le visage des futurs métros m2 et m3 . (©KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Le futur des métros lausannois se concrétise. Le Conseil d’Etat vaudois demande 320 millions de francs au Grand Conseil. La création d’un nouveau tunnel entre la gare de Lausanne et le Flon est notamment prévue.

Nouvelle étape de taille pour les métros lausannois. Le Conseil d’Etat vaudois demande 320 millions de francs au Grand Conseil dont 40 millions pour l'octroi d'une garantie d’emprunt aux Transports publics de la région lausannoise. Une somme qui doit permettre d’augmenter la capacité du m2 et d'avancer sur le futur m3.

A la gare, une nouvelle station pour le m2 verra le jour plus à l'ouest. Elle sera plus spacieuse et moins en pente, de même que plus proche des quais de la gare CFF. Le m3 se réappropriera quant à lui la station actuelle du m2. Pièce maîtresse de l’étape de la gare: la création d’un deuxième tunnel de métro entre la gare et le Flon. Nuria Gorrite, présidente du Conseil d’Etat et ministre des infrastructures:

Nuria GorritePrésidente du Conseil d’Etat et ministre des infrastructures, VD

Le tunnel actuel du m2 accueillera le futur m3 qui serpentera en direction de Chauderon, Beaulieu, du futur écoquartier des Plaines-du-loup et de la Blécherette, près du stade de la Tulière. Un tracé qu’il parcourra en 11 minutes. Il sera entièrement en souterrain, avec des stations moins profondes que celle du m2.

D'importants travaux pour les deux métros

Concrètement, 110 millions doivent aller à la transformation du m2. En grande partie pour la création du deuxième tunnel de métro à double voie. Mais ce n’est pas tout.

Nuria GorritePrésidente du Conseil d’Etat et ministre des infrastructures, VD

94 millions doivent permettre de lancer la commande des rames et de ce système de pilotage à distance. Au terme des aménagements, il y aura ainsi un m2 toutes les minutes et 50 secondes aux heures de pointe. Et le m3 viendra en soutien pour le trajet jusqu’au Flon toutes les trois minutes. Sur le crédit sollicité, 116 millions doivent aller au projet de cette nouvelle infrastructure. On retrouve Nuria Gorrite:

Nuria GorritePrésidente du Conseil d’Etat et ministre des infrastructures, VD

A terme, 12'200 personnes par heure et par sens devraient pouvoir profiter du métro contre 5'800 aujourd'hui. Pour tout cela, l’horizon de mise en service est encore lointain: 2030 pour le m2 amélioré, 2031 pour le m3. Quant aux travaux, ils pourraient commencer en 2024. Pour autant que le Grand Conseil donne son aval pour le crédit. Et pour autant que les 24 oppositions au projet déjà mis à l’enquête ne repoussent pas l’échéance.

Nuria GorritePrésidente du Conseil d’Etat et ministre des infrastructures, VD

Ces 320 millions constituent la troisième étape du financement des métros. En 2015 et 2019, respectivement, 19 millions et 153 millions avaient déjà été sollicités. Une quatrième et dernière étape sera annoncée en 2025. Objectif de ce « saucissonnage » selon l’Etat: être au plus près de coûts réels de ce grand projet d’infrastructure.

Design dévoilé et ville repensée

Et alors que les études doivent se poursuivre, le Conseil d’Etat a déjà dévoilé ce matin le concept de design intérieur des stations. Pourquoi ? La réponse de la Conseillère d’Etat en charge des infrastructures:

Nuria GorritePrésidente du Conseil d’Etat et ministre des infrastructures, VD

Le concept de design intérieur des stations a été choisi. Il se veut "sobre et intemporel" et alternera le grès et les surfaces en béton brut. Une couleur marquera l'identité de chacune des stations.

Ce m3, ce sera aussi l’occasion de repenser, en surface, le Flon et Chauderon. 40 millions seront investis à cet effet. Florence Germond, municipale lausannoise en charge de la mobilité:

Florence GermondMunicipale en charge de la mobilité, Lausanne

Ces aménagements extérieurs seront réalisés à mesure de la concrétisation du m3 et pas avant. De quoi, selon Florence Germond, ménager une ville de Lausanne déjà fortement soumise aux travaux.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

A Lausanne, le pont Chauderon a retrouvé ses habits d'antan

Publié

le

Le pont de Chauderon à Lausanne a retrouvé son allure d'antan, à une exception près: un teint bétonné plus claire que celui de l'époque. (©Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Les travaux de réfection du pont Chauderon à Lausanne sont terminés. Entamés il y a quatre ans, ils ont permis de donner une nouvelle jeunesse à cet ouvrage construit au début du XXe siècle.

En 2015, des inspections avaient révélé le besoin de procéder à l'assainissement complet du pont. Avec ses 240 mètres de longueur et ses six arches, c'est le plus en aval des trois ouvrages routiers franchissant la vallée du Flon, dans la capitale vaudoise. Il relie la place du même nom, au nord et l'avenue Louis-Ruchonnet, au sud.

"Au vu de l'ampleur de l'opération à effectuer et conscients de l'importance de cet axe central pour la mobilité, nous avons opté pour une répartition des travaux en plusieurs phases, ce qui nous a permis de maintenir la circulation sur le pont", explique Florence Germond, municipale en charge de la mobilité, citée dans un communiqué diffusé mercredi par la Ville.

La première intervention réalisée en 2017 a permis de traiter la partie supérieure. La structure porteuse a été renforcée au niveau des culées (extrémités du pont). La pose de dalles de transition permet de minimiser l'apparition de fissures sur la couche de roulement, qui a également été remplacée en vue d'améliorer son étanchéité.

Restauration fidèle

Les travaux effectués cette année se sont, eux, concentrés sur la partie inférieure et ont notamment consisté au remplacement de la peinture existante ainsi qu'à l'assainissement des joints de maçonnerie. Les quatre obélisques ont également bénéficié d'une cure de jouvence.

"Chaque partie du pont a été traitée dans le respect des exigences liées à la conservation du patrimoine, ce qui a impliqué un important travail en amont en vue de garantir un résultat qui soit fidèle à l'ouvrage d’origine", indique la Municipalité. De multiples essais en laboratoire ont, par exemple, été nécessaires pour arriver à un rendu qui assure une meilleure intégration des nouveaux joints par rapport à ceux existants.

Le pont a ainsi retrouvé son allure d'antan, à une exception près: un teint bétonné plus claire que celui de l'époque.

Continuer la lecture

Hockey

Mark Barberio part en Russie

Publié

le

Mark Barberio poursuivra sa carrière en KHL. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Suspendu huit matches pour avoir chargé le Zurich Garrett Roe à la tête, le Canadien Mark Barberio quitte le Lausanne HCV pour rejoindre l'AK Bars Kazan en KHL.

Le capitaine et défenseur lausannois a été prêté jusqu'à la fin de la saison au club russe, informe le LHC dans un communiqué. Barberio, 31 ans, qui a disputé 272 rencontres de NHL au cours de sa carrière, et 61 matches de National League sous le maillot des Lions, reste sous contrat avec le LHC.

Mark Barberio rejoindra la capitale du Tatarstan, sur les rives de la Volga, dès que les formalités administratives seront réglées. Le Québécois avait déjà purgé cinq matches de suspension de sa dernière sanction. Il avait déjà manqué les quatre premiers matches de la saison alors qu'il devait purger un reliquat d'une suspension récoltée contre les mêmes Zurich Lions en play-off du printemps dernier.

"Compte tenu de la situation créée par sa longue suspension, cette solution permet à Mark de retrouver du temps de jeu et de la sérénité, a déclaré Petr Svoboda, directeur des opérations hockey du LHC, dans le communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Tribunal cantonal: Lionel Girardin demande l'acquittement

Publié

le

L'avocat de Lionel Girardin, Ludovoc Tirelli, a demandé l'acquittement de son client mercredi au Tribunal cantonal à Lausanne. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Lionel Girardin a comparu mercredi devant la Cour d'appel du canton de Vaud. Condamné en mai pour gestion déloyale des intérêts publics à un an de prison avec sursis, l'ancien municipal veveysan a demandé son acquittement, tandis que le Parquet veut aggraver sa peine.

En première instance, le Tribunal d'arrondissement de l'Est vaudois avait jugé la culpabilité de Lionel Girardin "relativement lourde". Il avait conclu qu'entre 2013 et 2018, l'ex-municipal avait occasionné un préjudice de plusieurs dizaines de milliers de francs à la Fondation Apollo, active dans le logement social pour des personnes en difficulté.

Externalisation en faveur de sa société

Dès 2014, alors que l'institution lancée tout d'abord à Vevey se développait dans d'autres villes en bénéficiant de subventions cantonales et communales, celui qui était son président bénévole avait externalisé certaines tâches. Parmi elles, les ressources humaines (RH) et la gestion d’un espace de coworking dans les locaux trop grands de la fondation Apollo.

Lionel Girardin avait attribué ces mandats à sa propre société, Operation Project (OP), dont il était associé gérant, sans appel d'offres, ni accord clair et protocolé du Conseil de fondation, avait-il été relevé en première instance.

Pas quittancé

Si aucun élément nouveau n'est apparu mercredi, la Cour d'appel a essayé de clarifier certains points. Son président a notamment interrogé Lionel Girardin sur le tarif horaire pratiqué pour son appui à Apollo lors de l'externalisation des RH, à savoir 180 francs de l'heure. N'était-il pas excessif pour une micro-entreprise quasi familiale? "Ce tarif correspondait au prix du marché", a répondu Lionel Girardin.

Un contrat avec soi-même était-il de bon aloi? Le Conseil était au courant du principe, a-t-il répondu. "Il était opportun de procéder ainsi au vu de sa proximité avec ma fondation. Il y avait une continuité dans mon esprit de l'activité publique vers l'activité privée", a-t-il expliqué.

Quant à l'engagement de sa femme, non quittancé par le conseil, il était aussi transparent, selon lui. Pour le coworking géré également par sa société, une activité commerciale n'était pas antinomique avec celles de la fondation. Elle devait à terme fournir des rentrées financières à Apollo.

Nourri par Apollo

"C'est comme si vous vous étiez nourri, ainsi que votre famille, de cette fondation", a lancé le président. "Pour moi, il n'y a pas eu de conflit d'intérêts. Tout a toujours été transparent et documenté" a affirmé l'ancien municipal. Et de souligner que cela répondait aux exigences des collectivités publiques et a été réalisé à leur satisfaction.

L'homme décrit comme "alerte" par la Cour a expliqué sa situation actuelle: plus de revenus, une réputation détruite, l'impossibilité de retrouver un logement, un travail. Sans compter le traitement médicamenteux pour dépression et des poursuites de la Ville de Vevey à hauteur d'un million.

Pas d'évolution

Le Ministère public est revenu lui sur le mandat des RH attribué à Operation Project. "On a entendu un flou peu artistique", a-t-il remarqué. Il n'y a jamais eu d'appels d'offres, ni d'information au Conseil, encore moins une validation. "Conclure un contrat avec soi-même est de nature à altérer la confiance. Lionel Girardin aurait dû se récuser avant de favoriser sa société".

En court-circuitant les règles de bonne gouvernance, l'octroi de ce mandat a terni la réputation de la fondation. Elle constitue une atteinte à un intérêt public idéal.

Selon le procureur, Lionel Girardin se pose toujours en "victime expiatoire. Il n'y a pas eu d'évolution", a-t-il estimé, demandant une aggravation de sa condamnation à quatorze mois avec sursis, assortis de la même peine pécuniaire de 40 jours-amende avec du sursis

Château de cartes

Pour Ludovic Tirelli, défenseur de Lionel Girardin, toute l'accusation est un "fascinant château de cartes". "On veut savoir exactement ce qui est reproché à Lionel Girardin. Les prestations ont été effectuées. Toute personne qui viole les règles de bonne gouvernance ne tombe pas sous le coup de la gestion déloyale des intérêts publics", a-t-il argué.

Aucune disposition légale n'oblige à un appel d'offres, ce sont seulement de bonnes pratiques, a-t-il établi. Un contrat avec soi-même? Le règlement du conseil de fondation le permet. Quant à l'externalisation, elle s'est faite de manière naturelle, à la vaudoise.

Victime de son succès

Lionel Girardin était très actif sur tous les fronts. Personne n'y a vu de problème, résume-t-il. La fondation a cru trop vite et a été victime de son succès. Lionel Girardin voulu bien faire, il a fait des erreurs non pénales. Puis la boule de neige médiatique n'a pas pu être arrêtée.

S'il avait été un simple quidam, ces faits ne seraient jamais arrivés sur le bureau d'un procureur, a relevé l'avocat qui a demandé la libération de son client du chef d'accusation de gestion déloyale qualifiée. Le jugement sera rendu jeudi après-midi.

Atteinte à l'image

L'affaire a plongé Vevey dans une crise sans précédent. Pas encore chiffrée, "l'atteinte à l'image a été considérable, car en 2016, Lionel Girardin était municipal", a rappelé l'avocate de la Ville. Exclu du Parti socialiste, suspendu, l'ex-élu de 47 ans n'a plus siégé à la Municipalité depuis juin 2018. Il a toutefois été rémunéré jusqu'à la fin de la législature.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Tour de France: l'étape lausannoise dévoilée

Publié

le

La municipale Emilie Moeschler et le directeur du Tour de France Christian Prudhomme ont franchi à vélo les derniers hectomètres de l'étape lausannoise de la prochaine Grande Boucle. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Lausanne a accueilli mardi le directeur du Tour de France, Christian Prudhomme. Il est venu reconnaître le parcours d'arrivée de la 8e étape de la Grande Boucle, qui fera halte le 9 juillet prochain dans la capitale olympique après 22 ans d'absence.

Accompagné de la municipale lausannoise Emilie Moeschler, Christian Prudhomme a franchi symboliquement, et sur un vélo électrique, la future ligne d'arrivée à la Pontaise.

Il s'est notamment réjoui du final de cette étape lausannoise, qui verra les coureurs parcourir la ville de bas en haut sur 9 km, dont plus de la moitié en montée. Les derniers hectomètres seront particulièrement exigeants avec des pentes jusqu'à 12%.

"C'est un final pour les puncheurs", a estimé Christian Prudhomme. Il a expliqué qu'il avait voulu une telle arrivée, en souvenir notamment de l'ancienne course de côte A travers Lausanne.

Avant de rejoindre la capitale vaudoise, le peloton sera parti de Dole (F) et aura franchi la frontière suisse à la Vallée de Joux. Ce parcours, qui était connu jusqu'ici dans ses grandes lignes, a été finalisé ces derniers jours.

Le lendemain pour la 9e étape, la course repartira d'Aigle (VD) pour rallier Châtel (F), avec notamment au programme l'ascension du pas de Morgins (VS).

Promotion du vélo

Emilie Moeschler s'est réjouie de pouvoir accueillir "un tel événement majeur", soit la troisième compétition sportive la plus suivie au monde (après les JO d'été et la Coupe du monde de football) avec des images diffusées dans plus de 190 pays.

Outre le prestige et les retombées économiques, la Ville de Lausanne souhaite profiter de l'occasion pour "donner envie à la population de faire du vélo", a expliqué la municipale en charge des sports et de la cohésion sociale. "Le Tour de France doit faire le lien entre la bicyclette du quotidien et le vélo des champions", a renchéri Christian Prudhomme.

A ce titre, Lausanne sera triplement servie l'an prochain: outre le Tour de France, la ville sera le théâtre du prologue du Tour de Romandie (26 avril) et de la première édition du Tour de Romandie féminin (7 octobre).

Etape à un million de francs

La Ville de Lausanne et le canton de Vaud vont mettre chacun 500'000 francs pour financer cette 8e étape du Tour de France. Ce budget d'un million couvre les frais de l'arrivée en Suisse jusqu'à Lausanne, mais aussi le montant à payer aux organisateurs de l'épreuve (environ 310'000 francs).

La Grande Boucle ne s'est plus arrêtée en Suisse depuis son édition 2016, lorsque deux étapes avaient été jugées à Berne et Finhaut-Emosson (VS). De son côté, Lausanne a déjà accueilli le Tour à cinq reprises, la première fois en 1948 et la dernière en 2000.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Les briques de lait ne finiront plus à la poubelle à Lausanne

Publié

le

Les briques alimentaires pourront être déposées dans les déchèteries fixes et mobiles de la ville. (Image d'archives - ©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Briques de lait, de crème, de soupe ou encore de thé glacé pourront désormais être sauvées de la poubelle à Lausanne. A partir du 1er janvier, il sera possible de les recycler dans les déchèteries fixes et mobiles de la ville.

"La mise en place de cette nouvelle filière permettra de réduire la quantité de déchets destinés aux sacs taxés tout en faisant un geste pour l'environnement grâce au recyclage des fibres de carton qui composent 74% de chaque brique", a communiqué mardi la Ville de Lausanne. Elles seront réutilisées sous forme d’emballages en carton ondulé.

Après la création d'une filière pour les flaconnages en 2017 et d'une autre pour les biodéchets en 2018, les briques alimentaires viennent s'ajouter à la cinquantaine de matières recyclées ouvalorisées à Lausanne.

La réduction des déchets est un levier important pour atteindre les objectifs climatiques de la Ville, indique le communiqué. Le traitement des déchets représente, avec les eaux usées, environ 20% des émissions directes de la capitale vaudoise.

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Taureau

Energie fantastique dans votre travail. Ces jours-ci tout ce que vous ferez se transformera en réussite. Que du bonheur !

Les Sujets à la Une

X