Rejoignez-nous

Lausanne

Lausanne: la rampe Vigie-Gonin est repêchée par le TF

Publié

,

le

Le Tram tel que projeté par les autorités, ici sur la Place de l'Europe à Lausanne. (Photo : Ville de Lausanne)

Le Tribunal fédéral a admis le recours des TL visant à autoriser le projet de liaison routière Vigie-Gonin à Lausanne. La cause est renvoyée au Tribunal administratif fédéral pour nouvelle décision sur ce point du projet de réorientation des transports publics.

C’est un obstacle de franchi par les TL pour leur futur tram. Les Transports publics lausannois ont obtenu gain de cause devant le Tribunal Fédéral, concernant la rampe Vigie-Gonin. Elle qui doit accompagner le développement de la mobilité en région lausannoise.

La rampe Vigie-Gonin s’inscrit dans le vaste projet d'aménagement d'une ligne de tram entre la Place de l'Europe et Villars-Sainte-Croix, mais aussi la mise en service de trolleybus à grande capacité et l'ouverture du métro M3. À terme, la construction de la rampe Vigie-Gonin doit permettre de fermer la rue de Genève au trafic routier, pour laisser complètement la place au tram.

Oui mais voilà, depuis 7 ans, le projet de rampe fait l’objet de nombreuses oppositions. Emmenée par Guillaume « Toto » Morand, l'Association des acteurs économiques et sociaux du Flon s’insurge contre la destruction prévue de près de 1'000 mètres carrés de surface de forêt, au Flon, pour laisser la place à la rampe.

Alors ce mercredi matin, le Tribunal Fédéral devait se prononcer sur un recours déposé par les TL, suite à une décision du Tribunal Administratif Fédéral. En février 2018, le TAF avait estimé que la rampe n'était pas un projet ferroviaire. Et qu'elle devrait faire l'objet d'une autorisation à part.

Mais mercredi retournement de situation : selon les juges du TF, la route fait bel et bien partie intégrante du vaste projet de transports publics. Et l’Office Fédéral des transports, l’OFT, est compétent pour délivrer une autorisation globale.

Résultat : le dossier retourne au TAF, qui devra rejuger le destin du tram Lausanne-Renens. De plus, la majorité des 5 juges du TF a estimé que le défrichement de la forêt du Flon était une mesure d'accompagnement pour le tram.

Une douche froide pour l’opposant historique à la rampe Vigie-Gonin, Guillaume « Toto » Morand :

Guillaume Toto MorandEntrepreneur et opposant à la rampe Vigie-Gonin

Du côté des TL, on se réjouit. Les Transports Publics lausannois estiment même que c’est un obstacle majeur qui vient d’être franchi.

Leur avocat, Me Alain Thévenaz :

Me Alain ThévenazAvocat des TL

La balle est désormais dans le camp du Tribunal administratif fédéral, qui pourrait se prononcer d’ici l’automne 2020.

Du côté des opposants, la bataille n’est pas terminée. Ils vont développer les arguments « nature » pour le dossier qui sera remis au TAF, pour le nouveau jugement. Avec pour objectif, que leur forêt du Flon reste intacte.

Le canton et les communes soulagés

La satisfaction du Canton de Vaud, des communes de l’agglomération lausannoise et des TL. Le Tribunal Fédéral leur a donné raison, concernant la rampe Vigie-Gonin.

Cette rampe est notamment essentielle, selon les autorités, pour réaliser la ligne de tram entre la Place de l'Europe et Villars-Sainte-Croix.

Les autorités restent confiantes quant à la nouvelle procédure judiciaire devant le Tribunal administratif fédéral.

Réaction de la Présidente du Conseil d'Etat vaudois, Nuria Gorrite :

Nuria GorritePrésidente, Conseil d'Etat VD

Réactions politiques

Les Verts lausannois accueillent avec un certain regret la décision du Tribunal fédéral (TF) qui annule la décision du Tribunal administratif fédéral (TAF). Un point positif est toutefois à saluer: les plans du tram semblent être validés.

Les Verts lausannois espèrent vivement que la construction du tram démarrera sans délai. Ils mettront tout en oeuvre pour rattraper le retard pris par les procédures judiciaires et obtenir une mise en service aussi rapide que possible de ce tram, indique leur communiqué publié mercredi.

Toutefois, le parti regrette que le TF lie formellement et de manière obligatoire une infrastructure de mobilité douce avec une nouvelle pénétrante routière au centre-ville. Cette décision risque d’avoir des impacts politiques et environnementaux extrêmement importants.

Cela ne veut cependant pas encore dire que le barreau Vigie-Gonin soit indispensable à la construction du tram. Il conviendra de profiter de ce nouvel examen devant le TAF pour réellement examiner les alternatives possibles.

Les Verts espèrent que les consciences écologiques qui semblent être apparues ces derniers mois poussent les autorités cantonales et communales en ce sens.

 

(RB avec KEYSTONE-ATS)

 

La rampe Vigie-Gonin

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

Droit de préemption: victoire de la droite au Parlement vaudois

Publié

le

Le Conseil d'Etat vaudois doit bénéficier d'un fonds pour exercer son droit de préemption sur les biens immobiliers, lorsque celui-ci est cédé par une commune (photo d'illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Les députés vaudois se sont penchés mardi sur le droit de préemption du canton pour des biens immobiliers, lorsque celui-ci est cédé par une commune. La droite l'a emporté sur le fil en permettant à l'Etat de créer un fonds de 20 millions de francs, alors que la gauche réclamait le double.

Depuis 2020, les communes vaudoises ont le droit d'acquérir en priorité un bien-fonds (bâti ou non bâti) afin de créer des logements d'utilité publique (LUP). Elles ont aussi la possibilité de transmettre ce droit au canton si, par exemple, elles ne disposent pas de l'argent nécessaire.

Le canton a alors 20 jours pour agir. Mais pour cela, il doit disposer d'un fonds pour payer le vendeur et indemniser l'acquéreur évincé. Quel montant attribuer à ce fonds cantonal ? A quelles conditions doit-il être activé ? C'est à ces questions que les députés ont commencé à répondre mardi. Et comme attendu, les discussions se sont avérées animées, le sujet étant politiquement très clivant.

Plusieurs élus de droite ont défendu le "droit à la propriété", soulignant que ce droit de préemption cantonal devait rester "exceptionnel et proportionné". Le rôle de l'Etat ne doit, par ailleurs, être que "subsidiaire": il ne doit agir que si une commune lui cède "explicitement" son droit de préemption.

A gauche, les députés ont insisté sur la pénurie de logements, en particulier d'utilité publique. Ils ont affirmé que le droit de préemption était l'un des instruments permettant de lutter contre cette pénurie. Ils ont aussi rappelé que le peuple vaudois avait voulu cet outil, en acceptant en 2017 la loi sur la préservation et la promotion du parc locatif (LPPPL).

Pour une voix

Mardi après-midi, le Grand Conseil a eu juste le temps de voter, en premier débat, le montant qui serait attribué au fonds cantonal. La version du Conseil d'Etat à 20 millions de francs, soutenue par le PLR et l'UDC, l'a emporté d'une voix (69 à 68) contre la proposition de la gauche de doubler ce fonds à 40 millions. Une autre proposition de la gauche radicale, à 65 millions, avait précédemment été écartée.

A noter que ce fonds, s'il est utilisé, sera reconstitué par la vente ultérieure des biens-fonds acquis dans le cadre de l'exercice du droit de préemption cantonal.

Les discussions se poursuivront lors d'une prochaine séance. Les députés devront notamment se prononcer sur l'institution d'une commission, chargée d'examiner la pertinence de l'achat d'un bien immobilier. Il s'agira aussi de définir un seuil de LUP au-dessous duquel l'Etat ne devrait pas préempter.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Lausanne Région lance une campagne faite par et pour les jeunes

Publié

le

Lausanne Région veut valoriser l’engagement des jeunes et soutenir ses communes membres dans le renouvellement des sociétés locales et instances politiques (photo d'illustration). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Lausanne Région a lancé la campagne "Influence ton quotidien" avec la participation des jeunes de la région. Cette démarche en ligne et hors ligne veut valoriser l’engagement des jeunes et soutenir ses communes membres dans le renouvellement des sociétés locales et instances politiques.

La campagne comprend des capsules vidéo avec les témoignages de trois jeunes entre 16 et 20 ans qui participent à la vie de leur commune et sont motivés à en parler, écrit Lausanne Région dans un communiqué mardi. Quelque 800 affiches seront déposées dans les communes membres de l'association.

Dans le contexte de la Semaine de la citoyenneté de mardi à jeudi, 3000 flyers d'information seront distribués dans les écoles du secondaire (13-16 ans). Enfin, le site internet www.influencetonquotidien.ch propose une liste des associations dans lesquelles les jeunes peuvent s’engager sur les 27 communes de Lausanne Région.

L'objectif est de donner envie aux jeunes de s’investir en montrant à la fois le pouvoir d’influence que ce type d’engagement offre et les bénéfices en terme de compétences et d’expérience utiles à leur futur. La campagne est également une façon de faire un trait d’union entre la nouvelle génération et les institutions où chacun a beaucoup à gagner, et en premier lieu un engagement citoyen fort.

Lausanne Région a réuni dès 2023 un groupe de 12 jeunes de différents horizons pour concevoir ce projet. Elle les a accompagnés pendant une année dans un processus permettant de réfléchir aux enjeux de la participation.

www.influencetonquotidien.ch

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

L'A9 fermée entre Lausanne et Chexbres la nuit de mardi à mercredi

Publié

le

L'A9 sera fermée dans les deux sens entre Lausanne et Chexbres la nuit prochaine (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

L’autoroute A9 sera fermée à la circulation dans les deux sens entre les jonctions de Lausanne-Vennes et Chexbres dans la nuit de mardi à mercredi. Les automobilistes devront quitter l’autoroute soit à Lausanne-Vennes soit à Chexbres et suivre la déviation mise en place sur le réseau secondaire.

La fermeture est prévue de 22h00 à 4h30 du matin la nuit du 21 au 22 mai 2024, écrit l'Office fédéral des routes mardi dans un communiqué. Elle permettra les marquages provisoires pour la mise en place du système de gestion provisoire du trafic.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Lausanne

Drogue: coup de filet dans un immeuble à Lausanne

Publié

le

Les polices vaudoise et lausannoise ont mené une opération anti-drogue dans un immeuble de la rue de Genève (photo d'illustration). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Une vaste opération policière a permis d'interpeller 39 personnes à Lausanne en lien avec le trafic de drogue. Ce coup de filet, qui s'est déroulé le 14 mai dans un immeuble de la rue de Genève, a débouché sur la saisie de plus d'un kilo de cocaïne, de diverses autres drogues et de 48'000 francs en espèces.

Les forces de l'ordre - 57 policiers en tout - ont investi plusieurs appartements de cet immeuble qui servait de base arrière au trafic, a annoncé mardi la police vaudoise, qui a mené l'opération avec la police de Lausanne.

Parmi les personnes interpellées, deux ont été condamnées par ordonnance pénale immédiate à des peines de prison, quatre ont été placées en détention provisoire et trois ont été transférées dans d'autres cantons pour des peines à purger. Les autres individus ont été relâchés au terme des contrôles.

"Toutes ces personnes sont liées au trafic de produits stupéfiants, en particulier le trafic de cocaïne en rue dans les différentes villes du canton de Vaud", poursuit le communiqué. Les personnes incarcérées, dénoncées et transférées, sont des ressortissants nigérians et ghanéens, âgés de 22 à 40 ans.

Cette opération conjointe des brigades de stupéfiants de la police cantonale vaudoise et de la police municipale de Lausanne a nécessité l'engagement de 57 policières et policiers. Le Service de la population du canton de Vaud et la police du feu du Service de protection et sauvetage Lausanne sont aussi intervenus "en appui". Les investigations se poursuivent sous la conduite des procureurs STRADA du Ministère public vaudois, conclut le communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Gémeaux

Votre routine est terne, pourtant vous ne prenez aucune initiative pour y remédier. Rappelez-vous cette maxime qui affirme « Aide-toi, le ciel t'aidera » !

Les Sujets à la Une

X