Rejoignez-nous

Vaud

Le CHUV ouvre la première banque de lait maternel en Suisse romande

Publié

,

le

Les nouveau-nés hospitalisés en néonatologie au CHUV pourront bénéficier dès l'an prochain de la première banque de lait maternel de Suisse romande. (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

La première banque de lait maternel de Suisse romande va ouvrir début 2022 à Lausanne. Fruit d'un partenariat entre le CHUV et le service régional de transfusion sanguine, elle sera destinée en priorité aux nouveaux-nés prématurés.

Selon les disponibilités de lait, des bébés nés à terme avec certaines pathologies (digestives, cardiaques ou immunitaires) pourront aussi en bénéficier. L'objectif consiste également à soulager les mères qui, dans ce contexte difficile, éprouvent des difficultés à allaiter, a expliqué la conseillère d'Etat vaudoise Rebecca Ruiz, en présentant jeudi à la presse ce nouveau "lactarium".

Au début, la banque de lait sera utilisée pour les nouveau-nés hospitalisés au CHUV. Il est ensuite prévu d'élargir l'offre à d'autres hôpitaux et cantons, comme Genève qui a déjà manifesté son intérêt, a relevé la ministre de la santé.

Rebecca RuizConseillère d'Etat en charge de la santé

Selon Jean-François Tolsa, chef du Service de néonatologie au CHUV, le lait de donneuses constitue "la meilleure alternative" au lait maternel et présente de nombreux avantages par rapport au lait artificiel. Il ne doit ainsi pas être considéré comme un simple aliment, mais comme un véritable "traitement" qui amène une protection supplémentaire au nourrisson.

Le recours au lait maternel, ou de donneuses, permet par exemple de mieux prévenir l'une des complications les plus redoutées de la prématurité, l'entérocolite nécrosante, une maladie qui affecte les intestins et peut s'avérer mortelle, a indiqué le professeur. Les explications de Céline Fischer Fumeaux, cheffe de projet :

Céline Fischer FumeauxMédecin et cheffe de projet

Appel aux dons

Pour sa collègue médecin Céline Fischer Fumeaux, cheffe de projet, le lactarium du CHUV devrait pouvoir récolter 300 litres par année. Il sera distribué aux nouveau-nés qui en ont le plus besoin parmi les 800 à 900 bébés hospitalisés chaque année au Service néonatologie du CHUV, le plus grand de Suisse.

Pour alimenter cette banque de lait, le CHUV fait appel à la solidarité et la générosité des femmes qui allaitent et bénéficient d'un surplus de production. Les dons se feront sur une base volontaire et ne seront pas rémunérés.

Céline Fischer FumeauxMédecin et cheffe de projet

L'idée consiste aussi à mettre fin aux dons qui s'organisent entre mères sur les réseaux sociaux. "Cela part d'une bonne intention, mais il y a des risques, notamment que le lait soit contaminé par des bactéries" lors de son prélèvement ou de son transport, a prévenu Céline Fischer Fumeaux. Pour la conseillère d'Etat vaudoise Rebecca Ruiz, cette banque de lait aidera également au niveau de la santé publique :

Rebecca RuizConseillère d'Etat en charge de la santé

Le système mis en place par le CHUV sera, lui, entièrement sécurisé. Un partenariat a été trouvé avec Transfusion Interrégionale CRS, une organisation rattachée à la Croix-Rouge suisse et qui approvisionne les régions de Berne, Vaud et Valais en produits sanguins.

Depuis ses locaux au Biopôle d'Epalinges, Transfusion Interrégionale sera chargée du transport du lait, de son contrôle, de sa pasteurisation et de son stockage. Ce partenariat s'inspire de ce qui se fait déjà dans d'autres pays, mais il est novateur en Suisse, où les huit lactariums déjà existants en Suisse alémanique fonctionnement différemment.

Financement public-privé

Philippe Eckert, le directeur du CHUV, a salué cette double innovation, thérapeutique et organisationnelle, qui permet "une avancée significative" dans la prise en charge des prématurés :

Philippe EckertDirecteur du CHUV

La banque de lait du CHUV sera mise en service début 2022, à une date qui n'a pas encore été fixée. Elle est financée le Département vaudois de la santé et de l'action sociale (DSAS) et des fondations privées. Les coûts du démarrage se montent à 550'000 francs. Les coûts annuels de fonctionnement devraient ensuite s'établir à 500'000 francs, mais dépendront de la volumétrie des dons, a relevé Rebecca Ruiz.

Robin Jaunin avec Keystone-ATS

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

L'Union des communes vaudoises (UCV) appelle à une table ronde

Publié

le

Le Grand Conseil vaudois a accepté en mai dernier une motion demandant de baisser de cinq points les impôts des Vaudois dès 2023. Les communes vaudoises exigent une table ronde sur le sujet (archives). (© Keystone/CYRIL ZINGARO)

L'Union des communes vaudoises (UCV) appelle mercredi à une table ronde sur l'allègement de la fiscalité des personnes physiques, ses conséquences sur le pouvoir d'achat ainsi que sur les finances cantonales et communales. L'organisation souhaite "un compromis sans incidence négative sur les finances communales", revendique-t-elle dans un communiqué.

La réforme de la fiscalité vaudoise, et plus particulièrement la baisse de la fiscalité des personnes physiques, sera le premier gros dossier de la nouvelle législature cantonale, rappelle l'UCV. "Si certains penchent, à l'instar du Grand Conseil sortant, pour une baisse du coefficient de l'impôt cantonal, d'autres plaident en faveur d'un rabais d’impôts ou encore souhaitent de nouvelles déductions", ajoute l'organisation.

"Un compromis devra être recherché permettant de concilier la volonté exprimée par la majorité du Grand Conseil de baisser le coefficient d'impôt cantonal avec la nécessité de mieux soutenir la classe moyenne et les milieux modestes, fortement affectés par la hausse des prix et dont le pouvoir d'achat risque de s'éroder", écrit-elle, soulignant que les réformes fiscales sont "rarement sans conséquences" sur les finances communales.

L'UCV appelle ainsi le Conseil d'Etat à organiser dès la rentrée du mois d'août des débats ouverts sur la fiscalité et le pouvoir d'achat réunissant les principaux acteurs. "L'objectif de cette rencontre est de pouvoir entendre les propositions des différents milieux intéressés et de rechercher ensemble des pistes et des solutions susceptibles de rallier une large majorité et de répondre aux enjeux et défis actuels", explique-t-elle.

Le Grand Conseil a accepté en mai dernier une motion demandant de baisser de cinq points les impôts des Vaudois dès 2023. L'UDC, le PLR et une partie des Vert'libéraux ont réussi à faire accepter ce texte et à le renvoyer au Conseil d'Etat. PS, Verts et gauche radicale se sont opposés à une baisse qui bénéficiera, selon eux, surtout aux hauts revenus.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

Route cantonale entre Cugy et Bottens: réouverture avancée

Publié

le

Une piste cyclable de 800 mètres a été aménagée entre Bretigny-sur-Morrens et Bottens dans le canton de Vaud (photo symbolique). (© Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Dans le Gros-de-Vaud, la route cantonale entre Cugy et Bottens rouvrira le 15 juillet avec trois mois d'avance, a indiqué mercredi le Canton. Les importants travaux de réaménagement avaient débuté au printemps 2021 afin d'améliorer la sécurité des usagers et les déplacements.

La route a été élargie, des courbes ont été améliorées et un revêtement phonoabsorbant a été posé. Une piste cyclable de 800 mètres a été aménagée entre Bretigny-sur-Morrens et Bottens, précise le Conseil d'Etat vaudois dans un communiqué. Les travaux auront ainsi duré treize mois au lieu des seize planifiés.

Le canton, les communes de Cugy et Bretigny-sur-Morrens ont investi 10,3 millions de francs dans ces travaux. Si le retour à la normale est prévu dès le 15 juillet dans l'après-midi pour les usagers de la route, la circulation de la ligne de bus tl 60 restera, elle, déviée jusqu'au 29 juillet compris, le temps nécessaire aux Transports lausannois d'adapter l'organisation de l'exploitation de la ligne.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

PIB vaudois: croissance robuste dans un environnement difficile

Publié

le

Dans l'économie vaudoise, le secteur de la construction pourrait voir son activité reculer de manière modérée en 2022, puis connaître une croissance modérée en 2023 (archives). (© Keystone/LAURENT GILLIERON)

L'économie vaudoise devrait poursuivre sa reprise cette année et l'an prochain malgré les perturbations que connaît la conjoncture mondiale, selon les dernières valeurs du CREA, publiées mardi par la Banque cantonale vaudoise (BCV) et l'Etat de Vaud. Les dernières prévisions tablent sur une hausse du produit intérieur brut (PIB) de 2,8% en 2022.

"Bien qu'en repli par rapport aux 3,6% attendus au début de l'année, la croissance devrait ainsi rester robuste. En 2023, le PIB devrait progresser de 2,5% dans le canton", indique-t-on dans un communiqué. "Dans un environnement déjà marqué par le retour de l'inflation et la guerre en Ukraine, l'incertitude a encore augmenté avec le resserrement de la politique monétaire de plusieurs banques centrales, notamment la BNS et la Fed aux Etats-Unis".

Au niveau des branches, après un rebond largement partagé en 2021, la reprise devrait se poursuivre pour la majorité d'entre elles. La chimie-pharma ainsi que les activités immobilières et les services aux entreprises devraient afficher une forte croissance (plus de 2%) cette année et l'an prochain.

L'hôtellerie-restauration est dans la même situation, ce qui reflète un rattrapage, malgré des obstacles toujours présents, après un effondrement de l'activité en 2020. Dans les transports et les communications, une activité en forte croissance en 2022 pourrait laisser la place à une croissance modérée (de 0,5% à 2%) en 2023.

Patience pour le commerce

A l'inverse, dans le commerce, une stagnation de l'activité (évolution entre -0,5% et 0,5%) est attendue cette année, suivie d'une forte progression de l'activité l'an prochain. Les services publics et parapublics pourraient croître de manière modérée en 2022 comme en 2023.

Dans l'industrie des machines et l'horlogerie, après une forte croissance cette année, un repli modéré de l'activité (entre -2% et -0,5%) est possible l'an prochain. Quant aux services financiers et à la construction, ils pourraient voir leur activité respectivement stagner et reculer de manière modérée en 2022, puis connaître une croissance modérée en 2023.

Le PIB vaudois est publié depuis 2009, quatre fois par année. Il est calculé par l'Institut d'économie appliquée de l'Université de Lausanne (CREA) sur mandat de la BCV, de la Chambre vaudoise du commerce et de l'industrie (CVCI) et de l'Etat de Vaud.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Le corps de l'homme disparu au large de Villeneuve a été retrouvé

Publié

le

Le corps de l'homme qui avait disparu au large de Villeneuve a été retrouvé (photo d'illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le corps de l'homme qui avait disparu dans le lac Léman à proximité de Villeneuve (VD) a été retrouvé. Il a été récupéré au large de la réserve naturelle des Grangettes.

Ce Valaisan de 74 ans avait été victime d'un accident de baignade le 17 juin entre Villeneuve et Le Bouveret (VS). Il était descendu de son bateau pour nager et avait subitement coulé, rappelle mardi la police vaudoise dans un communiqué. Malgré les recherches, son corps n'avait pas été retrouvé jusqu'ici.

Une dizaine de personnes ont perdu la vie dans des piscines et cours d'eau en Suisse depuis la mi-juin.

La police vaudoise rappelle mardi les recommandations d'usage: ne pas se baigner avec l'estomac chargé ou à jeun, ne pas sauter dans l'eau sans se mouiller, ne pas nager seul sur de longues distances ou encore ne pas se baigner après avoir consommé de l'alcool ou des drogues.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Subventionnement renouvelé pour la compagnie des arTpenteurs

Publié

le

La Ville d'Yverdon et le Canton de Vaud ont renouvelé leur subventionnement pour la compagnie de théâtre arTpenteurs (photo d'illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Une nouvelle convention de subventionnement a été signée en faveur de la compagnie de théâtre itinérant des arTpenteurs. Le Canton de Vaud et la Ville d'Yverdon-les-Bains engagent respectivement des montants de 730'000 et 165'000 francs pour les années 2022 à 2024.

Les arTpenteurs font "rayonner Yverdon-les-Bains et sa région bien au-delà du district et irriguent tout le canton", affirment mardi l'Etat de Vaud et la cité thermale dans leur communiqué. L'association qui pilote la compagnie bénéfice de cette convention tripartie depuis 2010. La dernière en date, qui portait sur la période 2019-2021, était échue depuis le 31 décembre dernier.

Avec ce nouveau subventionnement, la compagnie souhaite notamment aborder une étape de transformation en proposant "de petites formes d'interventions des arts vivants au coeur de l'espace public", poursuit le communiqué.

Les arTpenteurs existent depuis 22 ans et sillonnent la Suisse romande avec un chapiteau.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X