Rejoignez-nous

Vaud

Le CHUV restera au service de l'Etat

Publié

,

le

Un compromis "constructif" a été accepté mardi par les députés vaudois pour garantir l'avenir public du CHUV (Archives © Keystone/KEYSTONE POOL REUTERS/DENIS BALIBOUSE)

Le CHUV à Lausanne restera au service de l'Etat de Vaud. Les parlementaires ont accepté mardi un contre-projet du gouvernement à une initiative PLR visant à autonomiser l'établissement hospitalier. Il renforce le rôle du Parlement et crée un Conseil stratégique.

L'initiative "Pour une gouvernance moderne du CHUV" de la députée PLR Florence Bettschart-Narbel avait été acceptée par 73 voix contre 65 non en juin 2019, à la suite d'un débat-fleuve tendu. Son texte prévoyait que le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) ne soit plus un service de l'Etat, mais un établissement public de droit autonome et qu'il soit doté d'un conseil d'administration.

La conseillère d'Etat en charge de la santé et du CHUV, Rebecca Ruiz, avait alors averti que le gouvernement élaborerait un contre-projet à cette initiative. Elle avait insisté, entre autres, sur le fait que le lien entre le Conseil d'Etat et le CHUV ne signifiait pas un manque d'autonomie de gestion du CHUV.

Dans l'hémicycle, les Verts, les socialistes et Vaud libre avaient dit tout le mal qu'ils pensaient d'une autonomisation, selon eux tout sauf nécessaire et qui ouvre la voie à une privatisation, du moins de certaines activités de l'hôpital. Un alinéa permettant au CHUV de déléguer des activités de soins, y compris aux établissements privés qui sont reconnus d'intérêt public ou non, avait fâché des députés.

"Compromis constructif"

Mardi, tant la commission chargée d'étudier le contre-projet que plusieurs députés ont salué un "compromis constructif", "satisfaisant", une "solution adéquate" et même une "paix des braves" après le débat houleux de l'époque. Le contre-projet a été établi en concertation avec les initiants libéraux-radicaux, qui ont donc retiré leur initiative.

"Nous avons pris très au sérieux les changements proposés par l'initiative et avons fait un pas vers une gouvernance plus partagée. Je suis contente de cette solution au service de l'intérêt général plutôt qu'au service d'une logique privée", a dit Mme Ruiz devant le plénum.

Tous les groupes parlementaires ont accepté d'entrer en matière sur ce préavis et l'ont ensuite largement accepté, par 128 voix pour, aucune voix contre et cinq abstentions.

Intermédiaire entre CHUV et DSAS

Le CHUV est directement sous la houlette du Département de la santé et de l'action sociale (DSAS). Avec le contre-projet adopté, les services de Mme Ruiz garderont donc la main mais l'Etat lâche clairement du lest.

Concrètement, il donne le pouvoir à la Commission des finances (COFIN) du Grand Conseil de se prononcer une fois par législature sur le programme pluriannuel des investissements de 1 à 8 millions de francs et, une fois par année, sur tous les investissements concernés. Jusqu'ici, les investissements de 1 à 8 millions étaient de la compétence seule du gouvernement.

Le contre-projet prévoit aussi l'instauration d'un Conseil stratégique du CHUV. Cet organe de réflexion et de prospective nommé pour cinq ans sera un intermédiaire entre le CHUV et le DSAS. Il sera chargé de préaviser le plan stratégique de l'hôpital auprès de l'exécutif et du législatif.

Il comptera un maximum de neuf personnalités issues des domaines de la médecine et des soins, des nouvelles technologies, de l'organisation hospitalière, des humanités et de l'éthique, de la défense des patients et de la durabilité. Sa composition sera de la compétence du Conseil d'Etat et devra être ratifiée par le Parlement.

Il remplace ainsi, avec un mandat plus clairement défini, le Conseil du CHUV actuellement prévu dans la législation, mais qui ne se réunit plus depuis plusieurs années. Ce nouvel "ancrage légal" du Conseil stratégique a notamment plu au groupe PLR du plénum.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux olympiques - Tokyo 2020

Nina Christen et l'appui "logistique" de son père

Publié

le

Nina Christen a déjà un bel emplacement pour sa médaille. (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Nina Christen disposera sa médaille d'or de Tokyo (carabine 3 positions à 50 m) dans un cadre spécial confectionné par son père, sculpteur sur bois.

"Il en existe différentes variantes. Je dois commencer à trier un peu mes médailles", a-t-elle dit samedi.

Revenant sur son concours haletant, et sa remontée en fin de match, Nina Christen a estimé avoir senti qu'elle n'avait plus rien à perdre. "Je ne pouvais que revenir sur les concurrentes mieux parties", a-t-elle relevé. Elle s'est alors lâchée.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Bukolik Freeride: trois jours pour manger du bitume aux Avants

Publié

le

Quelque 150 riders s'élanceront ce week-end sur le bitume lors de la 18 édition du Bukolik Freeride aux Avants (archives - ©Keystone/MARTIAL TREZZINI)

La 18e édition du Bukolik Freeride débute vendredi aux Avants sur la commune de Montreux. Jusqu'à dimanche, quelque 150 riders dévaleront la piste de 2,4 km sur leurs rollers, planches, "street luges" ou encore "drifts trikes".

Sur les quelque 150 riders inscrits, 80 participeront à la compétition. Le festival accueille en effet à la fois le championnat suisse et la coupe du monde de roller, a expliqué vendredi à Keystone-ATS l'un des organisateurs, Nicolas Gachoud.

L'événement a aussi pour but de favoriser la relève. Un grand nombre de juniors est attendu pour cette édition. La moitié des amateurs de glisse provient de Suisse, les autres de pays limitrophes, en raison des difficultés de déplacement dues à la pandémie. La moyenne d'âge se situe entre 20 et 25 ans, a-t-il précisé.

Le Bukolic attend entre 1500 et 200 visiteurs sur les trois jours. "Cela dépendra de la météo encore et toujours capricieuse", note M. Gachoud. L'entrée est gratuite.

Impérativement regoudronner

A petite jauge, l'événement n'est pas soumis au plan covid, mais les consommateurs devront donner leur identité dans les cantines. Des animations sont prévues en soirée, notamment pour le 1er août.

Les organisateurs espèrent pérenniser la manifestation qui avait failli mettre la clé sous le paillasson en 2017. Leur objectif: accueillir le championnat du monde en 2023 pour la 20e édition. Pour ce faire, il est nécessaire d'entretenir le tracé et de refaire rapidement le bitume de la route, glisse M. Gachoud.

Et de rappeler que la descente Souloup-les Avants est une tradition qui perdure depuis 125 ans dans le village. En hiver comme en été.

Continuer la lecture

Lausanne

Une directrice générale pour l'hôtel Lausanne Palace

Publié

le

Isabelle von Burg prendra en septembre les rênes du Lausanne Palace. (Image d'archives - ©KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Isabelle von Burg est la nouvelle directrice générale du Lausanne Palace. Elle entrera en fonction le 15 septembre prochain. Elle succède à Ivan Rivier, parti en pré-retraite.

Le conseil d'administration de Sandoz Foundation Hotels a choisi une "experte reconnue et respectée de l'industrie hôtelière internationale", annonce-t-il jeudi dans un communiqué.

Isabelle von Burg est née à Lausanne et possède la double nationalité suisse et belge. Elle est diplômée de l'Ecole hôtelière de Lausanne et a travaillé ces trois dernières années comme directrice de l'hôtel Four Seasons Hôtel des Bergues à Genève.

Elle a auparavant occupé des postes de direction au sein du groupe Ritz-Carlton dans différents hôtels des Emirats Arabes Unis. Elle a notamment ouvert et géré plusieurs complexes hôteliers cinq étoiles.

Continuer la lecture

Vaud

Des Caves ouvertes vaudoises au début septembre

Publié

le

Les Caves ouvertes vaudoises sont de retour début septembre. (Images d'archives - ©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Les Caves ouvertes vaudoises sont de retour. Le week-end des 4 et 5 septembre, plusieurs centaines de vignerons ouvriront leurs portes dans les six régions viticoles du canton.

Le format de ces nouvelles Caves ouvertes reste adapté à la situation sanitaire, explique jeudi l'Office des vins vaudois dans un communiqué. Le passeport de 15 francs pourra être acheté le Jour J chez le premier vigneron visité. Il sera ensuite valable durant tout le week-end et dans tous les lieux qui participent.

Les Caves ouvertes "à la carte", une formule imaginée en raison de la pandémie, se poursuivent jusqu'au 29 août. Les intéressés peuvent réserver leur dégustation chez le viticulteur de leur choix.

Continuer la lecture

Vaud

Des vols de courrier bancaire dans les boîtes aux lettres

Publié

le

Suite à plusieurs fraudes, la police vaudoise recommande de ne pas glisser ses ordres de paiement dans une boîte aux lettres extérieure, mais de les porter directement au guichet de la banque ou de la Poste. (Photo prétexte - ©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La police vaudoise a constaté récemment une recrudescence des escroqueries de type "zairean connection". Suite à plusieurs plaintes pénales de victimes, elle mène l'enquête sur de faux ordres de virements bancaires effectués suite à des vols de courrier dans les boîtes aux lettres ou postales.

Depuis la mi-juin 2021, une quinzaine de cas ont été constatés dans le canton. A savoir, cinq escroqueries ayant occasionné un préjudice total de plus de 200'000 francs et une dizaine de tentatives ayant porté sur plus d'un million de francs, décrit la police mercredi dans un communiqué.

Les escrocs font partie de gangs internationaux bien organisés et rôdés à ce mode opératoire. Ils volent dans les boîtes aux lettres et postales des enveloppes adressées aux établissements bancaires contenant des ordres de paiement. Par divers procédés, ils modifient ou changent les coordonnées du bénéficiaire, par exemple en remplaçant l’ordre de paiement original par un autre en leur faveur.

Les fonds sont ainsi détournés et sont virés sur le compte bancaire ou postal géré par un complice ou par une autre personne sous l’influence ou le contrôle de ces escrocs. Le montant de la fraude peut être considérable.

Les victimes ne constatent le délit qu’à réception d’un rappel de paiement ou après consultation de leurs relevés de compte. À ce stade, l’argent n’est en principe plus récupérable, ayant déjà été débité.

La police cantonale recommande vivement à la population de ne pas recourir pour les courriers importants aux boîtes aux lettres et aux boîtes postales installées dans la rue. Il faut impérativement déposer les enveloppes destinées au trafic des paiements à l'intérieur des bâtiments de la poste ou des établissements bancaires, idéalement directement au guichet.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Taureau

La solidité de certains duos pourrait bien être remise en cause, en discutant « gros sous »… Seule la souplesse sera de mise !!!

Les Sujets à la Une

X