Rejoignez-nous

Vaud

Une nouvelle télécabine pour les Diablerets

Publié

,

le

La nouvelle télécabine du Meilleret peut transporter 2500 personnes par heure. (©KEYSTONE/ADRIEN PERRITAZ)

Les Diablerets ont mis en service samedi la nouvelle télécabine à dix places du Meilleret. La piste de ski de la Jorasse a elle été réaménagée. Ces travaux étaient une des conditions pour pouvoir accueillir les courses de ski alpin des JOJ de Lausanne 2020

Les nouvelles installations ont embarqué leurs premiers skieurs samedi dès 09h00: "les conditions sont optimales. Il y a du monde. C'est le rêve", a expliqué samedi à Keystone-ATS Pierre Besson, directeur de Télé Villars-Gryon-Les Diablerets.

Après des tests concluants menés il y a dix jours, les remontées mécaniques ont reçu vendredi le feu vert de l'Office fédéral des transports. Avec les 80 centimètres de neige tombés au sommet et 40 en station, la saison de ski pouvait démarrer. L'exploitation sera toutefois suspendue lundi et mardi pour des finitions. "Puis ce sera l'ouverture quotidienne jusqu'au 14 avril", espère Pierre Besson.

Fini le télésiège

Avec ce Diablerets Express, une télécabine de 10 places remplace l'ancien télésiège à quatre places. Elle apporte un gain de confort et peut transporter quelque 2500 personnes par heure, contre 1400 personnes auparavant.

Pour un accès facilité, la station de départ a été abaissée de 200 mètres, près du parking. Enfin, l'installation rend plus aisé le transport des luges, car il faut emprunter la télécabine pour rejoindre le haut de la populaire piste de luge de la station, longue de 7,2 km.

Piste élargie

L'ancienne piste de la Jorasse, rebaptisée piste Willy Favre en l'honneur de l'ancien skieur du lieu, a été notablement élargie et un tunnel de 70 mètres permet aux skieurs de passer en dessous. Cette piste est désormais entièrement éclairée. Il sera possible d'y faire du ski nocturne mercredi, vendredi et samedi. Cela commence vendredi prochain, a annoncé Pierre Besson.

Ces travaux étaient une des conditions pour pouvoir accueillir les courses de ski alpin des JOJ de Lausanne 2020. "Nous les avons voulus pour les JOJ, mais pas seulement. Ce sera aussi une piste permanente d'entraînement pour les athlètes régionaux et une piste publique", ajoute M. Besson. En parallèle, un nouvel espace pour débutants a vu le jour aux Mazots, en haut de la télécabine.

 

(ATS)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vaud

Claire Richard réélue à la présidence des Vert'libéraux vaudois

Publié

le

Claire Richard a été réélue à la présidence des Vert'libéraux vaudois (archives). (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Claire Richard reste présidente des Vert'libéraux vaudois. Elle a été désignée jeudi soir lors de l'assemblée générale de son parti à Morges, où elle a été préférée à David Vogel, seul autre candidat en lice.

L'écrivaine publique a été élue pour un nouveau mandat de deux ans. Elle sera secondée par deux vice-présidents, Laetitia Bettex et Mathias Paquier. Ancienne syndique de Chigny et ex-députée au Grand Conseil, où elle n'avait pas été réélue en mars dernier, Claire Richard dirige les Vert'libéraux vaudois depuis 2020.

Le parti a été l'un des vainqueurs des dernières élections cantonales vaudoises de mars dernier. S'il n'avait pas pu se mêler à la lutte pour le Conseil d'Etat, il avait gagné quatre sièges au Grand Conseil pour arriver à un total de onze députés.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Plus de 50'000 visiteurs pour Images Vevey

Publié

le

Avec 50'000 visiteurs, la biennale Images Vevey n'avait encore jamais attiré autant de monde. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La 8e édition d'Images Vevey a connu une fréquentation record. La biennale, qui se termine dimanche, a vu affluer plus de 50'000 visiteurs en trois semaines.

Cela correspond à plus de 250'000 entrées cumulées en intérieur, indiquent vendredi les organisateurs, qui qualifient "d'extraordinaire" cette édition. La cinquantaine de projets photographiques réalisés sur mesure par des artistes originaires de 25 pays a fait rayonner la manifestation "en au-delà de la région et des frontières suisses", poursuit leur communiqué.

Le festival relève avoir enregistré une progression des visiteurs étrangers et bénéficié d'une couverture médiatique à l'internationale. Images Vevey a aussi cartonné sur les réseaux sociaux, à l'image de son compte TikTok qui a enregistré plus de 3,2 millions de vues pour l'une de ses publications.

Gratuite et proposée dans plusieurs endroits de la ville, la manifestation s'est déroulée autour du thème du vivre ensemble. A en croire les organisateurs, le public a eu de nombreux coups de coeur. Ils citent notamment le parcours d'installations monumentales de Thomas Struth, et plus particulièrement sa photographie du dôme de Milan reproduite sur 500 mètres carrés en plein coeur de la ville.

En intérieur, plusieurs expositions ont rencontré du succès, que cela soit les portraits de femmes détenues de Bettina Rheims, l'installation visuelle et sonore de Ryoji Ikeda ou encore la projection de la performance de Marina Abramovic & Ulay. En extérieur, l'installation de Deanna Dikeman photographiant ses parents durant 27 années "a particulièrement ému le public", poursuit le communiqué.

Projets à venir

A noter que certaines expositions se poursuivent au-delà de la clôture de la manifestation. L'Appartement, le nouveau lieu permanent d'Images Vevey, prolongera ses quatre expositions jusqu'au 13 novembre. Au Musée suisse de l'appareil photographique, l'exposition de Roger Eberhard évoquant la tradition helvétique des opercules de crème à café continuera, elle, jusqu'au 3 janvier.

Plus importante biennale d'arts visuels de Suisse, Images Vevey reviendra en septembre 2024. D'ici là, la manifestation se consacrera à l'organisation du Grand Prix Images Vevey en 2023, à la présentation d'une quinzaine de nouveaux projets à l'Appartement et au développement des Editions Images Vevey. Des projets à l'étranger sont aussi prévus, notamment à Kyoto au Japon en avril prochain.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Le poste de procureur général promis à Eric Kaltenrieder

Publié

le

Eric Kaltenrieder devrait, sauf surprise, être élu mardi au poste de procureur général du canton de Vaud (archives). (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Comme attendu, Eric Kaltenrieder est le seul candidat en lice pour le poste de procureur général du canton de Vaud. L'actuel président du Tribunal cantonal devrait être élu mardi prochain par le Grand Conseil pour prendre la succession d'Eric Cottier.

Chargés d'évaluer cet unique candidat, les neuf députés figurant dans la Commission de présentation soulignent "la qualité de la candidature, tant dans le dossier déposé que lors de son audition devant la commission", peut-on lire dans leur rapport, daté de mardi dernier et publié jeudi sur le site de l'Etat de Vaud.

"Toutes les compétences pour ce poste sont largement atteintes", poursuivent les commissaires qui, à l'unanimité, recommandent à leurs collègues du Grand Conseil d'élire Eric Kaltenrieder.

La désignation du Morgien, qui s'apparente désormais à une formalité, est programmée mardi après-midi durant la session du Grand Conseil. L'élection se déroulera à huis clos, comme le veut la procédure dans le canton de Vaud.

Eric Kaltenrieder a été présenté par le PLR, les autres partis ayant renoncé à défendre une candidature. Les libéraux-radicaux ont eux-mêmes auditionnés trois personnes avant d'opter pour le président du tribunal cantonal. Les noms des deux candidats écartés n'avaient pas été dévoilés.

Avocat puis juge

Né en 1970, Eric Kaltenrieder a suivi des études de droit à l'Université de Lausanne, avant d'exercer la profession d'avocat à Yverdon-les-Bains puis Morges. Il est ensuite devenu juge cantonal en 2012, avant de prendre la présidence du Tribunal cantonal en 2018.

S'il est élu mardi, Eric Kaltenrieder dirigera le Parquet vaudois pour la législature 2023-2027. Il remplacera Eric Cottier, qui partira à la fin de l'année après avoir passé 17 ans à ce poste.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

La marque VAUD+ a ses premiers "ambassadeurs"

Publié

le

Le Montreux Jazz Festival fait partie des premières entreprises labellisées (archives). (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Dix-huit entreprises et institutions sont désormais labellisées VAUD+, une marque qui veut assurer une promotion harmonisée des différents acteurs du canton. Le domaine Henri Cruchon, le Montreux Jazz Festival, Glacier 3000 ou le Parc Jura vaudois font partie des premiers "ambassadeurs".

Ces 18 entités sont reconnues comme des "actrices incarnant l'excellence vaudoise", explique jeudi Vaud Promotion dans un communiqué. Elles ont dû remplir les exigences de 23 critères, lors d'un audit indépendant.

VAUD+ est une marque célébrant le canton auprès des consommateurs, des touristes et des investisseurs. Il s'agit d'un label garant de "savoir-faire, de qualité et de durabilité", détaille le communiqué. La marque, lancée en 2021 sous l'égide du canton, veut servir de fil rouge entre les partenaires, assurant une communication harmonisée et des synergies.

L'objectif est de fédérer et dynamiser les différents acteurs vaudois du monde économique, touristique, culturel, viticole, agricole et sportif. "Une plateforme idéale pour vendre notre canton, son effervescence, son savoir-faire aussi bien artisanal qu'industriel", explique Catherine Cruchon, oenologue et membre de la commission de la marque citée dans le communiqué.

Les entreprises labellisées s'engagent notamment à favoriser la création de postes dans le canton plutôt qu'à l'étranger, privilégient les fournisseurs vaudois et respectent les conventions collectives. Elles s'engagent aussi pour l'égalité ainsi que la santé et la sécurité au travail.

Des entités diversifiées reçoivent le nouveau label. Parmi eux figurent Abionic (diagnostics médicaux), le domaine Constant et Sophie Jomini (vins), Elite (Literie), Entreprise forestière Daniel Ruch, l'IMD, Lausanne Palace, la Fondation de Verdeil, le Parc Naturel régional Gruyère Pays-d'Enhaut et la Haute Ecole HEIG-VD,

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

L'Abbatiale de Payerne (VD) fait dialoguer l'art et les plantes

Publié

le

Jusqu'à dimanche, art végétal et collection artistique dialoguent à l'Abbatiale de Payerne (archives). (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Le site de l'Abbatiale de Payerne (VD) accueille jusqu'à dimanche une exposition faisant dialoguer patrimoine et art végétal. Des compositions florales s'inspirent de tableaux ou mettent en valeur l'architecture de l'édifice médiéval.

L'exposition "De Vert et d'Art" se déploie dans trois espaces. Dans l'abbatiale, sont présentés une vingtaine de tableaux des collections du musée. Pour chacun d'entre eux, des fleuristes ont créé une composition florale inspirée de l'½uvre picturale et disposée devant celle-ci, explique un communiqué de l'Association du site de l'Abbatiale de Payerne (ASAP).

Les tableaux choisis documentent les peintres importants des collections et offrent un aperçu de la richesse des ½uvres conservées au musée. On y retrouve la peintre Aimée Rapin, figure de la collection beaux-arts, ainsi que les artistes Victor de Mestral Combremont, Louis-Olivier Chesnay, Louis Caillaud d'Angers ou encore Georges Borgeaud.

Ecoliers et visiteurs impliqués

Dans la cour du Château, des compositions de plantes mettent en valeur des points architecturaux de l'abbatiale, de sa salle capitulaire, de l'ancien château bernois et de l'école. Il s'agit d'une collaboration entre les élèves de l'école primaire de Payerne et des horticulteurs. Une partie des classes a réalisé des contenants ou des décors, fleuris et disposés par les horticulteurs, de façon à mettre en valeur l'architecture.

Un mandala géant participatif est proposé sur la place du Marché, comme "symbole de rassemblement". Les premières plantes, en son centre, sont mises en terre par les classes du château, puis les nouveaux habitants, les participants de la fête multiculturelle et les visiteurs contribueront également à ce massif floral éphémère. Il sera laissé en place à l'issue de la manifestation, pour végétaliser et décorer le site.

Les compositions florales (dans l'abbatiale) et horticoles (dans la cour du Château) - réalisées uniquement avec des végétaux de la région ou de Suisse - font l'objet de deux concours. Un jury évaluera les compositions, leur pertinence, originalité, adéquation avec le lieu. En parallèle, les visiteurs sont invités à voter pour les ½uvres qui les auront le plus séduits. Les résultats seront divulgués lors du finissage dimanche.

Ateliers, visites, concerts

Les producteurs de plantes locaux auront l'occasion de dévoiler leur travail et leurs plantes phares durant l'entier du week-end à travers une série de stands sur la place du Marché. Les professionnels, fleuristes et horticulteurs, présenteront également leurs métiers au public, grâce à un stand d'information et de démonstrations, les samedi et dimanche. Ateliers, visites et concerts sont aussi prévus.

Grand projet transversal, "De Vert et d'Art" implique de nombreux acteurs: musée, fleuristes, horticulteurs, école primaire, associations musicales, Eglises, nouveaux habitants de Payerne, Parcs et promenades de la Ville, jury pluridisciplinaire. La manifestation est présentée par l'ASAP, Gerber Fleurs, Clématite Sauvage et Blumen Chopard.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X