Rejoignez-nous

Vaud

ZAD - Fin définitive de l'opération policière

Publié

,

le

Tous les occupants de la ZAD ont été évacués à l'exception de deux personnes se trouvant encore dans un arbre. (© KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

La police vaudoise a mis jeudi un terme officiel à son engagement opérationnel sur la colline du Mormont. Tous les occupants de la ZAD ont été évacués à l'exception de deux personnes se trouvant encore dans un arbre. Quarante-cinq peines immédiates ont été prononcées par le Parquet.

Au total, 93 personnes, dont deux mineurs, ont été interpellées et fait l'objet d'un traitement judiciaire. Parmi celles-ci, 49 personnes ont été entendues par les procureurs du Ministère public vaudois. Ceux-ci ont délivré 45 peines immédiates, a indiqué la police cantonale dans un communiqué.

Parmi elles, une trentaine sont suisses et une dizaine sont des étrangers, dont cinq domiciliés dans un autre pays que la Suisse, précise-t-elle. Les principales infractions commises ont été la violation de domicile et l’insoumission à une décision de justice, l’empêchement d’accomplir un acte officiel ainsi que, dans une moindre mesure, la violence contre les fonctionnaires.

Prison et amendes

Les 45 prévenus ont été condamnés à une peine privative de liberté ferme et/ou une peine pécuniaire ferme sans sursis ainsi qu'à une amende et aux frais de justice, détaille la police. Ces ordonnances pénales immédiates peuvent faire l'objet d'oppositions auprès du Ministère public. La police a aussi découvert et saisi quelques engins pyrotechniques.

Jeudi matin, une quinzaine de personnes se trouvaient encore dans les locaux de police, et toutes ont été libérées en milieu d'après-midi, sauf une, prévenue de violence contre fonctionnaires. Elle a été maintenue en détention provisoire, pour laquelle une demande de détention a été adressée au Tribunal des Mesures de contraintes (TMC).

Deux personnes encore perchées

Deux personnes se trouvent toujours dans un arbre et refusent pour l'heure d'en descendre. Pour leur propre sécurité et celle des intervenants, la police cantonale renonce pour l'heure à les appréhender.

Les opérations de démontage des infrastructures sont terminées et la remise en état du site se poursuit. La police cantonale a engagé les aspirants actuellement en formation à l'Académie de police de Savatan pour procéder à une recherche dans les bois de la colline du Mormont pour sécuriser les lieux et ramasser tous les objets intéressants pour l'enquête.

Le site est maintenant placé sous la responsabilité du propriétaire, la société Holcim qui a engagé une société de sécurité privée. En raison des travaux de renaturalisation en cours, l'accès à la colline du Mormont n'est pas autorisé pour l'instant.

Manif devant l'Hôtel de police

Mardi, à l'issue d'une longue intervention, la police forte de 600 hommes et femmes est parvenue quasi sans heurt à déloger quelque 200 activistes rassemblés sur la colline du Mormont, près d'Eclépens (VD). Depuis octobre dernier, les zadistes occupent le terrain pour protester contre l'extension de la carrière du cimentier Holcim.

Par ailleurs, une quarantaine de manifestants, dont d'anciens "zadistes", ont protesté mercredi soir devant l'Hôtel de police à Lausanne. Scandant des slogans et brandissant des banderoles, les manifestants se sont rapprochés du bâtiment en occupant la chaussée, relate la police.

La police a fait usage de spray au poivre pour les faire reculer. Le trafic a été perturbé. Le groupe de manifestants a quitté les lieux dans le calme moins de deux heures après, toujours selon la police.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vaud

Une plateforme suisse pour transmettre sa ferme

Publié

le

Depuis 2021, Gala et Fabien Berlie (à gauche) ont repris l'exploitation du domaine de Gisèle et Jean-François Burnet, grâce à une location. Ils se sont rencontré via l'association. (© Association des Petits Paysans)

L'Association des petits paysans veut faciliter la transmission de terres et d'exploitations. Elle a lancé une plateforme pour faciliter les échanges et les rencontres, intégrée dans un centre de compétence pour la remise de fermes hors du cadre familial. Un exemple de transition réussie a été présenté, à Aubonne.

Depuis janvier 2021, Gala et Fabien Berlie sont les exploitants de la ferme de la Croix-De-Luisant à Aubonne. Une exploitation qui appartient depuis plus de 200 ans... à la famille Burnet. Ces derniers, la retraite approchant, cherchaient des repreneurs. Impossible dans le cercle familial, ils ont finalement loué leur terrain au jeune couple.

C'est grâce à l'Association des petits paysans, active depuis 2014, que la succession a pu se faire. Elle tente, depuis maintenant une décennie, de promouvoir l'accès à la terre, la diversité des structures et le changement de générations dans le domaine. Car, si près de 500 exploitations agricoles suisses ferment chaque année, ce n'est pas le manque de repreneurs potentiels qui fait défaut.

Mirjam BühlerResponsable du projet pour l'Association des Petits Paysans

Pour être plus efficace, depuis le début avril, le Point de contact pour remise de ferme extra-familiale de l'Association propose une plateforme numérique. Elle permet de mettre en lien les personnes qui cherchent une ferme, ainsi que ceux qui en cèdent.

Mirjam BühlerResponsable du projet pour l'Association des Petits Paysans

La plateforme souhaite également mettre en avant un grand choix de formes de transmissions possibles. Bail à ferme, achat, collaboration, ou location comme ce fut le cas pour le domaine de la Croix-de-Luisant.

Mirjam BühlerResponsable du projet pour l'Association des Petits Paysans

Exemple réussi

La présentation de la plateforme s'est déroulée à Aubonne, sur le domaine de la Ferme de la Croix-De-Luisant. Un exemple d'une transmission extra-familiale réussie. Jean-François et Gisèle Burnet n'ont pu transmettre au sein de la famille. Ils ont donc dû trouver une autre solution, venue à eux par l'intermédiaire de l'Association. Le couple souhaitait pouvoir rester habiter sur le domaine, et ne souhaitait pas le vendre. La solution de la location s'est donc présentée.

Jean-François BurnetAncien exploitant du domaine de la Croix-de-Luisant

Avant d'arriver à cette situation, il a fallu malgré tout la préparer. Plusieurs rencontres se sont succédées, avant même que la famille Berlie travaille à 100% sur l'exploitation pour en apprendre son fonctionnement. Une situation qui a permis à Fabien et Gala d'accéder à des terres, avant même la fin de leurs études.

Fabien BerlieRepreneur du domaine de la Croix-de-Luisant

Cela a aussi permis à Fabien et Gala Berlie de découvrir et assimiler d'autres compétences, qu'ils n'avaient pas forcément imaginer dans un premier temps, comme par exemple l'élevage de chèvres.

Fabien BerlieRepreneur du domaine de la Croix-de-Luisant

Le site et la plateforme sont disponibles ici. Le site contient également des conseils ou la possibilité de placer des annonces.

Continuer la lecture

Lausanne

Lausanne: plans d'affectation à l'enquête publique

Publié

le

Lausanne veut fixer de nouvelles règles de construction pour répondre aux enjeux climatiques (photo d'illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La Municipalité de Lausanne met à l'enquête publique une révision partielle du Plan général d'affectation (PGA) ainsi que le Plan d'affectation communal des territoires forains (hors zones urbaines). Ces deux documents visent à édicter de nouvelles règles de construction pour répondre aux défis liés au climat et au patrimoine.

La modification partielle du PGA - en attendant sa révision complète - vise à "une meilleure prise en compte des espaces ouverts dans les projets de constructions et un renforcement de la qualité des espaces verts", indique lundi la Municipalité.

Par exemple, de nouvelles exigences de végétalisation des toitures plates sont introduites. Des règles incitatives sont aussi proposées pour une meilleure utilisation de l'énergie.

Toujours dans le cadre de projets de constructions, le nombre de places de parc privées autorisées est réduit. L'emprise au sol des surfaces souterraines est aussi limitée. De manière générale, la pleine terre doit être conservée "autant que possible" et la biodiversité "augmentée", poursuit le communiqué.

La Ville de Lausanne fixe également de nouvelles règles pour "renforcer les exigences en terme d'intégration des constructions dans leurs environnements." A noter aussi que la commission consultative d'urbanisme et d'architecture (CCUA) est inscrite comme "organe contribuant à promouvoir un développement urbain et architectural de qualité à Lausanne."

Hors zone urbaine

Concernant cette fois-ci les territoires forains (comme par exemple le Chalet-à-Gobet, Vers-chez-les-Blanc, Montheron, Montblesson ou encore Bois-Genoud), la Ville explique qu'elle doit "rapidement procéder à la réduction de la zone à bâtir dédiée au logement, considérée comme surdimensionnée." Raison pour laquelle un nouveau Plan d'affectation communal pour ces territoires a été élaboré.

Celui-ci doit aussi permettre, en plus de la diminution de la zone à bâtir, de protéger les qualités patrimoniales des lieux, renforcer les espaces de sport et loisirs existants, préserver le paysage et valoriser l'agriculture de proximité.

Les deux documents - révision partielle du PGA et plan d'affectation des territoires forains - sont mis à l'enquête publique du 17 avril au 16 mai. Après le traitement des oppositions, ils seront ensuite soumis au Conseil communal, l'organe compétent pour les adopter.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Yverdon se dote d'une stratégie numérique

Publié

le

Yverdon dispose désormais d'une stratégie numérique (photo d'illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La municipalité d'Yverdon-les-Bains a présenté lundi sa stratégie numérique. Ce document d'une vingtaine de pages est orienté autour de trois axes: les services à la population, le fonctionnement de l'administration et le personnel de la Ville.

Dans le détail, l'axe Y-pop vise les habitants de la deuxième ville du canton en leur proposant, en plus de l'offre actuelle, de nouvelles prestations en ligne. Y-admin cherchera à "optimiser et rationaliser" le travail de l'administration yverdonnoise. Finalement, Y-collab a comme objectif de "moderniser" la place de travail des collaborateurs de la cité thermale, indique la Ville.

Le lancement de la stratégie numérique d'Yverdon s'inscrit dans les réflexions et travaux de l'ANS, la plateforme fédérale de coordination de l'administration numérique suisse, dans laquelle le syndic Pierre Dessemontet représente les villes et les communes, poursuit le communiqué. Cette "déclinaison locale" compte notamment s'appuyer sur l'écosystème yverdonnois, via notamment le partenariat avec la Haute école d'ingénierie et de gestion du canton de Vaud (HEIG-VD).

Pour mettre en oeuvre cette stratégie, la Municipalité a réorganisé en deux entités le Secrétariat général. Celui-ci donne naissance au Service population et numérique et à la Chancellerie, en charge notamment des affaires institutionnelles et juridiques ainsi que de la communication.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Marco Pedretti affrontera ses anciens coéquipiers

Publié

le

Cette finale aura une saveur spéciale pour Marco Pedretti. ©KEYSTONE/Cyril Zingaro

Le Lausanne Hockey Club s'apprête à vivre la première finale de son histoire. Une série face à Zurich qui s'annonce spéciale. En particulier pour Marco Pedretti qui a évolué trois saisons avec les ZSC Lions.

Mercredi soir, Lausanne a battu Gottéron pour la 4e fois consécutive et a validé son ticket pour la finale de National League. En 102 d'histoire, c'est la première fois que le club atteint ce niveau de la compétition. Alors, au moment de recueillir les réactions des joueurs, ceux-ci peinaient encore à réaliser ce qu'ils venaient d'accomplir.

Après du repos bien mérité, certains d'entre eux ont retrouvé la patinoire vendredi matin. C'était le cas de Marco Pedretti. Alors, 48h après la rencontre, les cerveaux avaient-ils pu digérer l'information?

Marco PedrettiAttaquant du LHC

Dès mardi, le LHC rencontrera donc Zurich pour cette finale. Une équipe que l'attaquant lausannois connaît bien puisqu’il a joué avec les Lions zurichois durant 3 saisons. La semaine prochaine, il retrouvera donc quelques anciens coéquipiers.

Marco PedrettiAttaquant du LHC

Est-ce qu'ils s'écrivent en ce moment? "Non pas trop, avoue Marco Pedretti avec le sourire. Je pense que jusqu'à la fin de la série on va pas trop se parler."

Les rookies face aux habitués?

Les ZSC Lions, ce sont 36 finales et 9 titres. Il y a donc un écart d'expérience entre un groupe de Lions et l'autre. Est-ce que cela peut faire la différence?

Marco PedrettiAttaquant du LHC

Pas question donc de laisser cette variable influencer la série. "Je pense qu'on va l'aborder de la même façon. Eux ils ont la culture de la gagne donc à nous de trouver ça. Et c'est vrai que c'est la première ici, mais il y a quelques joueurs qui ont déjà joué une finale donc on va essayer d'amener l'expérience."

Avec le club zurichois, Marco Pedretti avait d’ailleurs disputé la finale, perdue, contre Zoug en 2022. Il pourra donc apporter quelques éléments à ses actuels coéquipiers. Et pour bien aborder des matchs aussi importants, il faut de la technique, mais aussi gérer les émotions.

Marco PedrettiAttaquant du LHC

Une chose est sûre, les Lausannois n'ont pas de pression. Même si maintenant les supporters en rêvent, atteindre cette finale est déjà une victoire en soi et une belle revanche sur la saison dernière. L'atmosphère sereine qui semble régner dans le club a porté ses fruits et il n'y a pas de raison de s'emballer.

En trois saisons, Marco Pedretti a inscrit 18 buts avec les Lions zurichois. KEYSTONE/Ennio Leanza)

Ne pas faire de cadeau à l'adversaire

D'autant plus que le LHC n'a pas à rougir des précédentes rencontres avec Zurich. "On a toujours fait des bons matchs contre eux, faut le garder à l'esprit", rappelle Marco Pedretti. Sur quatre matchs, les Lausannois ne s'étaient imposés qu'une fois, après les tirs au but, à la Swiss Life Arena, avec Kevin Pasche devant la cage. Les trois autres confrontations n'avaient pas non plus été des contre-performances.

"Et puis on est sur une bonne lancée aussi, ajoute l'attaquant lausannois, on a gagné les quatre derniers matchs. Eux aussi. Donc voilà, on sait ce qui nous attend. On va faire pas mal de vidéo et il ne faudra pas leur donner trop d'occasions dans les situations spéciales. Et si on joue notre jeu et qu'on garde la confiance, on a toutes nos chances."

On parle de duel de Lions depuis plusieurs jours. Mais à part cet animal totem, y a-t-il des similitudes entre les deux équipes?

Marco PedrettiAttaquant du LHC

Une des clés dans cette série, ce sera aussi la discipline. Si les Lions lausannois ont eu un moment d'égarement lors du quart de finale contre Davos, ils ont appris à gérer cela au cours des matchs suivants. Car ils ne peuvent pas uniquement compter sur leur bon boxplay.

Marco PedrettiAttaquant du LHC

La dernière finale jouée par Marco Pedretti s'était donc soldée par une défaite. Cet événement avait aussi marqué la fin de son aventure avec les ZSC Lions. Pour la saison prochaine, on ne sait pas trop ce qui attend Marco Pedretti. Alors, dans le cas où il ne serait plus à Lausanne, on imagine qu'il voudrait partir sur une note plus positive? "C'est clair. Quand on joue une finale, peu importe où on la joue, on a envie de la gagner. Ma dernière expérience était pas la meilleure. Donc j'aimerais bien changer ça et ouais, partir sur une victoire cette année ce serait magnifique."

Le premier match de cette série finale, ce sera mardi à la Swiss Life Arena. Les Lausannois joueront ensuite jeudi à la Vaudoise Aréna. Coup d'envoi toujours à 20h.

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Poissons

Les influences cosmiques sont très favorables à votre activité, vous pouvez vous engager pleinement dans ce que vous mettez en place.

Les Sujets à la Une

X