Rejoignez-nous

Football

Une belle soirée pour Murat Yakin

Publié

,

le

Une très belle soirée pour Murat Yakin. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Ravi à la fois par sa première victoire à la tête de la Suisse en match officiel et par la ferveur du public, Murat Yakin gardera encore longtemps le souvenir de ce 2-0 face à l'Irlande du Nord.

"Nous aurions dû nous imposer plus largement encore. Breel Embolo aurait mérité de marquer pour l'ensemble de son oeuvre ce soir, souligne le sélectionneur. Nous avons su nous ménager de nombreuses chances de but. Nous avons joué plus vite qu'à Belfast. Il est vrai que ce soir je pouvais compter sur de nouveaux joueurs."

Murat Yakin pense à Breel Embolo, bien sûr, mais aussi à Xherdan Shaqiri. "On l'a cherché et on a su le trouver", se félicite-t-il. Murat Yakin lui a confié un rôle plus axial qu'à Lyon dans son système en 4-2-3-1. Ce choix fut payant. Le sélectionneur affirme, par ailleurs, que l'expulsion de Jamal Lewis en première période n'a pas influencé le résultat. "Nous étions déjà en contrôle", assure-t-il. En revanche, son homologue Ian Baraclough ne décolérait pas. "Ce fut le tournant, lâche le sélectionneur irlandais. Je n'ose pas dire devant la presse ce que je peux penser d'une telle décision arbitrale."

Murat Yakin a tenu également à insister sur la performance défensive de son équipe. "Nous en sommes désormais à trois clean sheets de rang. Nous avons su tuer dans l'oeuf les tentatives adverses. L'équipe a témoigné d'une concentration extrême." Mais mardi à Vilnius, le sélectionneur devra composer sans Denis Zakaria, suspendu, très certainement sans Manuel Akanji, dont les adducteurs ont sifflé samedi, et peut-être sans Kevin Mbabu, également touché. "Même si je possède un banc de qualité, il se peut que je convoque un joueur de piquet.", précise-t-il.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

PSG: un contrat de deux ans pour Christophe Galtier

Publié

le

Christophe Galtier: un immense défi l'attend à Paris. (© KEYSTONE/AP/CHRISTOPHE ENA)

Christophe Galtier s'est engagé pour deux ans avec le Paris SG. L'ancien entraîneur de Nice succède à l'Argentin Mauricio Pochettino.

Aperçu dans les locaux administratifs du club parisien dans la soirée selon des vidéos postées sur les réseaux sociaux, Christophe Galtier doit être intronisé mardi par le PSG, qui a convoqué une conférence de presse à 14h00 au Parc des Princes. Avant cette saison 2021/2022 à Nice qui n'a pas répondu à toutes les attentes, Christophe Galtier avait été sacré Champion de France à la tête de Lille.

Le natif de Marseille, âgé de 55 ans, n'a encore jamais dirigé un groupe avec autant de stars mondiales que celui du PSG. Il n'a pas, non plus, remporté le moindre match de Ligue des champions en six rencontres.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Une nouvelle défaite de Chicago

Publié

le

Xherdan Shaqiri: une première saison bien "compliquée" à Chicago. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Xherdan Shaqiri et Chicago ont concédé une défaite de plus, la neuvième, au cours d'une saison bien terne. Le Fire s'est incliné 2-1 à San Jose, l'avant-dernier de la Conférence Ouest.

Quatre jours après son succès à domicile devant Philadephia, Chicago n'a pas enchaîné. Auteur d'un doublé aux 47e et 87e, Benjamin Kikanovic a été l'homme du match. Dans les rangs du Fire, Xherdan Shaqiri a été remplacé peu après l'heure de jeu alors que son équipe était menée 1-0. Le Bâlois a visiblement toujours de la peine à enchaîner les efforts.

Treizième de la Conférence Est, Chicago recevra samedi Columbus. Le Fire est à 8 points d'une qualification en play-off.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

L'entraîneur Jorge Sampaoli quitte l'Olympique de Marseille

Publié

le

Jorge Sampaoli quitte Marseille avant la Ligue des champions. (© KEYSTONE/AP/JEREMIAS GONZALEZ)

L'Argentin Jorge Sampaoli, arrivé à Marseille en février 2021, n'est plus l'entraîneur de l'OM, a annoncé le club vendredi, en parlant d'une "décision commune".

"Nous sommes satisfaits du chemin parcouru et des émotions vécues ensemble, mais à la suite d'une longue réflexion, les deux parties, qui agissent dans l'intérêt du projet de l'Olympique de Marseille, ont convenu de mettre un terme à cette étape", écrit l'OM dans un communiqué.

Avec Sampaoli, l'OM a fini deuxième de Ligue 1 la saison dernière et s'est donc qualifié directement pour la Ligue des champions. Mais dès le mois de mai, l'Argentin avait fait passer un message très clair à ses dirigeants quant à ses exigences sur le mercato.

"Est-ce qu'on veut la Ligue des champions pour l'argent ou pour y être compétitif ? C'est ce qu'il y a de plus important à savoir pour le président, le propriétaire et le coach: savoir pourquoi on se donne cet objectif", avait-il dit.

"Il faut savoir si il y a la possibilité de créer une équipe de Ligue des champions. Parce que jouer la Ligue des champions, c'est jouer contre de grandes équipes. Venir pour jouer quelques matches et ne pas vraiment faire partie de la compétition, ça me semble illogique", avait ajouté Sampaoli, réputé être très exigeant en matière de recrutement.

Pour l'instant, l'OM n'a recruté que deux défenseurs centraux, Samuel Gigot et le jeune Isaak Touré. Le club a aussi perdu deux titulaires indiscutables, William Saliba, reparti à Arsenal, et Boubacar Kamara, parti libre à Aston Villa.

Sampaoli, 62 ans, était arrivé à Marseille après la démission d'André Villas-Boas, qui concluait un cycle chaotique, marqué par l'attaque du centre d'entraînement de la Commanderie par des supporters et par le remplacement de Jacques-Henri Eyraud par Longoria.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Le "hors-jeu semi-automatique" sera utilisé au Mondial 2022

Publié

le

Kylian Mbappé avait inscrit un but controversé contre l'Espagne en finale de la Ligue des nations en octobre dernier. (© KEYSTONE/EPA ANSA/MATTEO BAZZI)

La FIFA a validé vendredi l'utilisation lors du Mondial 2022 du "hors-jeu semi-automatique", un outil destiné à accélérer et fiabiliser les décisions arbitrales.

L'assistance vidéo (VAR) avait été introduite lors du Mondial 2018 en Russie.

Cette étape supplémentaire, testée lors de la Coupe arabe fin 2021 puis pendant le Mondial des clubs, permet d'établir à tout moment la position des joueurs et du ballon, facilitant la détection des hors-jeu sans toutefois remplacer l'appréciation des arbitres.

Lors du tournoi qatari (21 novembre au 18 décembre), la "technologie semi-automatisée du hors-jeu" (SAOT) utilisera douze caméras placées sous le toit du stade, et contrôlera "jusqu'à 29 points de données" par joueur "50 fois par seconde", explique la Fifa dans un communiqué.

Intelligence artificielle

Placé au centre du ballon, un capteur enverra lui des données à la salle de visionnage "500 fois par seconde", permettant de déterminer le moment où le ballon est joué bien plus précisément que ne pourrait le faire un oeil humain.

"En combinant (ces) données, et à l'aide d'une intelligence artificielle", une alerte sera transmise aux arbitres vidéo "à chaque fois que le ballon est reçu par un attaquant qui se trouvait en position de hors-jeu" au moment de la passe, détaille l'instance du football.

En "quelques secondes", il leur reviendra alors de vérifier manuellement le moment de la passe ainsi que la ligne de hors-jeu, avant d'en informer l'arbitre principal, auquel reviendra la décision finale.

La validation du but controversé de Kylian Mbappé en octobre 2021, lors de la victoire de la France face à l'Espagne en finale de Ligue des nations (2-1), avait ainsi illustré l'impossibilité d'automatiser totalement les hors-jeux: une fois la position des joueurs prise en compte, il reste à apprécier si un adversaire a pu remettre intentionnellement la balle en jeu.

Afin de permettre au public de mieux comprendre les décisions arbitrales, des animations 3D seraient ensuite diffusées sur les écrans du stade, précise par ailleurs la Fifa.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Lyon officialise le retour de Tolisso (Bayern) pour 5 saisons

Publié

le

Corentin Tolisso a fêté cinq titres de champion avec le Bayern Munich. (© KEYSTONE/EPA/FILIP SINGER)

L'Olympique lyonnais a officialisé vendredi le retour du milieu de terrain du Bayern Munich Corentin Tolisso, champion du monde avec la France en 2018.

Il a signé pour cinq saisons avec son club formateur, cinq ans après son transfert en Allemagne.

Tolisso, 27 ans, était en fin de contrat avec le club allemand qu'il avait rejoint pour 41,5 millions d'euros et avec lequel il a remporté cinq titres de champion d'Allemagne et la Ligue des champions en 2020 mais a aussi connu de nombreuses blessures.

Son retour fait suite à celui d'un autre "Gone" formé au club, l'avant-centre Alexandre Lacazette, qui s'était engagé le 9 juin pour trois saisons. Lui aussi avait été transféré en 2017, pour 53 M EUR, à Arsenal.

Les deux opérations, ainsi que la prolongation du contrat du milieu Maxence Caqueret et du gardien Anthony Lopes, deux piliers de l'effectif, s'inscrivent dans la politique sportive du club qui souhaite "retrouver son ADN", selon son président Jean-Michel Aulas.

Le retour de Tolisso "témoigne des grandes ambitions lyonnaises et de la volonté pour le club de remporter à nouveau des titres", affirme dans son communiqué l'OL, privé de coupe d'Europe cette saison, terminée à la 8e place de la Ligue 1. Une ambition affichée qui coïncide avec la prise de participation majoritaire effectuée dans l'OL Groupe par Eagle Football Holdings, appartenant à l'Américain John Textor.

Tolisso, arrivé à l'Académie de l'OL en 2007, a effectué ses débuts professionnels en 2013. Il compte 28 sélections en équipe de France (2 buts), avec laquelle il a été sacré champion du monde en 2018.

Son séjour au Bayern a cependant été émaillé de blessures, dont une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit en septembre 2018, une opération à la cheville gauche en avril 2020 et divers problèmes musculaires.

Sur la saison écoulée, il a disputé 15 matches, pour deux buts et une passe décisive.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X