Rejoignez-nous

Suisse

Une vignette électronique dès 2022 pour les Suisses

Publié

,

le

S'ils le souhaitent, les automobilistes pourront renoncer à la vignette autocollante au profit d'une version électronique (archives). (©KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

Les Suisses devraient avoir le choix entre une vignette auto électronique et l'autocollant à placer chaque année sur le pare-brise dès 2022. Le Conseil fédéral a transmis mercredi au Parlement ce projet.

La vignette autocollante a été introduite en 1985 en Suisse et elle ne disparaîtra pas complètement. Le détenteur de véhicule aura le choix entre l'autocollant sur le pare-brise ou une vignette électronique. Plusieurs pays ont déjà adopté la vignette électronique ou ont l’intention de le faire dans un proche avenir.

La vignette autocollante continuera à être vendue en Suisse et à la frontière. À l'étranger, seule l'acquisition de la vignette électronique sera possible.

La vignette électronique ne sera pas liée à un véhicule déterminé mais à une plaque de contrôle. Celui qui optera pour cette solution devra donc faire enregistrer la plaque de contrôle de son véhicule dans le système, par l'intermédiaire d'une application Internet. Ce changement pourrait induire une baisse des recettes de 17,2 millions de francs par an au maximum.

Lorsque la part de vignettes autocollantes vendues sera inférieure à 10% du total des vignettes, elles ne seront plus vendues. Cela ne fait pas sens de continuer d'un point de vue économique et écologique, estime le Conseil fédéral.

Une modernisation

L'introduction d'une vignette électronique constitue un pas vers la numérisation. Les frais d'exploitation de la vignette autocollante seront réduits. La simplification de la distribution et une part aussi grande que possible de vignettes électroniques offrent un potentiel d'économie.

Les contrôles adaptés aux nouvelles conditions seront effectués comme jusqu'à présent par la police et l'Administration fédérale des douanes (AFD). Comme aujourd'hui, la redevance sera perçue par l'AFD et les cantons seront responsables de la distribution des vignettes.

Coûts

Les coûts des investissements sont sensiblement plus faibles pour le système dual proposé que pour un pur système de vignette électronique. Ils seront compris entre 4 et 5 millions de francs.

Grâce à l'abandon systématique de la vente de vignettes autocollantes à l'étranger, les coûts d'exploitation seront plus faibles. Selon des estimations, un tiers des 6,5 millions de vignettes vendues en Suisse seront électroniques.

Critiques en consultation

Lors de la consultation, des voix avaient critiqué le projet initial du Conseil fédéral qui voulait renoncer à la vignette autocollante. Ils ont émis des doutes quant à la protection des données.

Un système de contrôle global basé sur des images vidéo pour la reconnaissance des plaques de contrôle serait sans commune mesure avec le prélèvement d'une redevance annuelle forfaitaire simple. Pour assurer une couverture du réseau autoroutier, il faudrait prévoir environ 50 points de contrôle, ce qui nécessiterait d'investir 50 à 75 millions.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

Succès pour le LHC: "C'est ce qu'on voulait et on l'a eu"

Publié

le

Une 2e ligne d'attaquants qui a fait des ravages lundi soir. Jason Fuchs (gauche), Miikka Salomäki (2e depuis la droite) et Damien Riat (droite) ont chacun marqué un but.©KEYSTONE/Valentin Flauraud

Et c'est la 3e place pour le LHC! En s'imposant 4-1 lundi soir face à Zoug, les Lions confirment leur belle performance tout au long de la saison et se placent sur le podium de National League.

“On n’est pas arrivé avec la bonne mentalité.” C'est ce que déclarait Aurélien Marti samedi après la défaite 4-1 à Berne. Geoff Ward n’avait fait qu’un constat: l'équipe n’avait pas été assez offensive.

Ce lundi à la Vaudoise Aréna, les Lions ont su montrer leur capacité à réagir. Le jour et la nuit.

Damien RiatAttaquant du LHC

Les Lausannois ont réalisé une très belle entame de match. Avec notamment Damien Riat qui a mis la pression sur les Zougois dès la 3e minute avec un tir qui finira sa course sur le poteau, même si toute une moitié de la patinoire avait cru à l'ouverture du score.

Le premier tiers sera fait de tentatives lausannoises et d'une équipe Zougoise quasi inexistante. Les statistiques sont flagrantes: 18 tirs cadrés pour le LHC, seulement 5 pour les visiteurs. Des buts, il aurait donc pu déjà en pleuvoir dans ces 20 premières minutes. “C’est un peu frustrant, admet Damien Riat, attaquant du LHC. Il faut rester concentré et savoir qu’on fait des bonnes choses si on a autant d’occasions et que ça va rentrer à un moment. C’est ça qu’on s’est dit dans la tête.”

1 ligne, 3 attaquants, 3 buts

Les 7’476 spectateurs de Malley auront pourtant dû attendre la 22e minute pour commencer à voir les buts tomber. L’ouverture du score est signée Miikka Salomäki. Riat a pu récupérer la rondelle, perdue par Leon Muggli, derrière la cage et centrer. L’attaquant finlandais n’a eu qu'à pousser le puck au fond des filets. “Notre ligne a travaillé dur pendant tout le match, analyse le n°22 des Lions. C’est comme ça qu’on a eu le puck. Damien a bien pressé. Puis il m’a trouvé et c’était assez facile de marquer depuis cet angle.”

Et si les Lions étaient dans une grande forme ce lundi, ils ont aussi voulu mettre du piment dans la partie en se mettant un peu en difficulté. Comment? En déclenchant une bagarre générale qui a envoyé deux Lausannois sur le banc des pénalités. Un classique désormais dans les rangs vaudois. Les hommes de Geoff Ward s’en sortiront finalement plutôt bien puisque Leon Muggli et Dario Simion ont aussi été punis. Et qu’Arno Nussbaumer les a rejoint quelques secondes plus tard pour un coup de crosse, offrant finalement deux minutes d’avantage numérique au LHC. Powerplay dont les Lions ne tireront aucun avantage, une fois de plus.

Mais pas de quoi déconcentrer les locataires de la Vaudoise Aréna. Le 2-0 est tombé à la 36e. Salomäki a pris possession du puck dans l’angle. Le Finlandais a fait la passe à Riat vers la ligne bleue. Le n°9 a shooté et Jason Fuchs, devant le but, a dévié le puck juste ce qu’il fallait pour marquer.

Et comme il n’y a jamais de 2 sans 3, les Lausannois ont encore conforté leur avance dans la foulée. Un troisième but signé, une troisième fois, par la 2e ligne Salomäki-Fuchs-Riat. Fuchs, à droite, passe à Salomäki, de l’autre côté de la glace, qui passe à Riat au centre. Le puck passe à ras des jambières de Leonardo Genoni et le n°9 a juste le temps de pousser le palet entre le patin du gardien et le poteau.

Des Lions indomptables dans leur cage

Le troisième tiers a également été un festival de belles occasions pour les Lausannois. À l’instar de cette échappée de Théo Rochette qui lui a valu un joli face à face avec Genoni. Mais le gardien zougois a réalisé un tout aussi bel arrêt.

Il faut dire néanmoins que l’infirmerie de la Bossard Arena est bien pleine. Six joueurs sont actuellement blessés, dont 3 étrangers. La composition de l'équipe de Suisse centrale s'en est trouvée chamboulée. D'où le fait de voir un Sven Senteler quitter les lignes d’attaquants pour rejoindre les défenseurs. Est-ce que cela a eu un impact pour les joueurs sur la glace? Oui et non selon Damien Riat.

Damien RiatAttaquant du LHC

Zoug a tout de même trouvé le chemin du but à la 48e. Riley Sheen a pu partir tout seul devant la cage de Kevin Pasche (assist: Andreas Wingerli). Lawrence Pilut n’a pas été assez rapide pour le contrer. Le plongeon du défenseur lausannois sur la glace, dernier recours pour éviter l’inévitable, n’aura pas suffit.

C’est Théo Rochette qui, totalement oublié par la défense adverse, a scellé le score. Parfaitement servi par Antti Suomela, le jeune attaquant a pu loger le puck en plein centre du but (55e).

En route pour Davos

Le LHC était déjà assuré de jouer les playoffs avant cette rencontre. Mais cette dernière journée de saison régulière allait figer le classement, en tout cas pour le top 6. Et grâce à ce succès, les Lausannois montent sur la 3e marche du podium. "Ça fait vraiment plaisir, lance Miikka Salomäki. On est très content de comment on a joué pendant la saison régulière. C'est important pour s'assurer une bonne place en playoffs." L'attaquant finlandais contient tout de même un peu sa joie. "On l'a fait, c'est bien, mais maintenant les vrais matchs commencent".

Et oui, la prochaine étape, ce sont les quarts de finale. Et les résultats de ce lundi soir ont donné comme adversaire Davos aux Lausannois. Une équipe tout à fait à leur portée sur le plan sportif. Le LHC s'est imposé trois fois face aux Grisons dans la saison régulière. Les scores avaient souvent été très serrés ce qui promet une belle affiche. Sauf que jouer Davos implique aussi de longs déplacements, pas forcément idéal lorsque l'on joue un match tous les deux jours.

Mais pour l'instant, cette pensée est bien loin de l'esprit des joueurs. "Honnêtement, je crois que l'équipe contre qui on joue, ça n'a pas d'importance. Je suis confiant, peu importe qui on affronte, je m'en fiche", sourit Miikka Salomäki.

En début de saison, l'objectif pour le Lausanne HC était simplement de se qualifier pour les playoffs. Après 52 matchs, c'est chose faite et, qui plus est, avec la manière. Avec cette 3e place, c'est probablement plus qu'espéré. Est-ce que cela va permettre à l'équipe d'aborder ces séries de manière sereine?

Damien RiatAttaquant du LHC

Grâce à leur 3e rang, les Lausannois auront l'avantage de la glace pour ce quart de finale contre Davos. Le premier match aura donc lieu à la Vaudoise Aréna. Ce sera le dimanche 17 mars à 20h.

Continuer la lecture

Genève

Martin Steinegger: "Il ne faut pas regarder le passé"

Publié

le

Martin Steinegger a pour l'instant réussi sa mission (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

En battant Genève-Servette 2-1 aux Vernets, Bienne a gagné le droit de participer au play-in dès jeudi...à Genève. Martin Steinegger a réussi son pari.

Coach intérimaire de Bienne depuis une semaine, le directeur sportif seelandais a pu ramener le calme dans la maison. "Ce n'est pas la grande fête, mais c'était un match important pour nous, pour tenir la pression, raconte "Stoney". Les joueurs ont réalisé un super match aujourd'hui. J'ai senti le matin qu'il y avait la bonne énergie, qu'il y avait le bon "jump" à l'entraînement. Au premier tiers, on a tenu nos cannes un peu trop fort. Mais après je trouve qu'on a bien joué."

A la question de savoir ce qu'il a amené aux joueurs, le Bernois ne s'attribue pas trop de mérite. "Le plus important, c'est qu'ils retrouvent le courage de faire les jeux et quelque chose avec le puck", analyse le coach.

Mais pas question de penser plus loin que le match suivant pour le Seelandais: "C'est quand même un long chemin avant de penser aux play-off. Cela fait quatre matches. Ca va être très difficile, mais on va prendre ces matches comme des challenges de la même manière que les trois dernières parties de la saison régulière."

Concernant le fait d'affronter le même adversaire dès jeudi, Steinegger ne se pose pas mille questions: "Il ne faut pas trop regarder le passé, mais je crois que l'on prend quelque chose de bien ce soir. Ceci dit, la pression va être des deux côtés jeudi."

Ce qui est sûr, c'est que les deux clubs ajoutent des matches à une saison déjà bien remplie. Est-ce à dire que l'accumulation des rencontres se paient cette année? "Difficile à dire, conclut Steinegger. C'est vrai qu'on a eu peu d'entraînement d'été. Et on voit aussi Rapperswil qui est 12e. Donc les trois équipes qualifiées pour la Champions League ont fini 9e, 10e et 12e cette année en championnat. Selon moi, cela montre surtout que la National League est ultra compétitive et que tu n'as pas le droit d'avoir une baisse de régime. C'est aussi un aspect que l'on doit garder en tête dans le futur."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Lausanne termine 3e et affrontera Davos en quarts

Publié

le

La joie des joueurs du LHC, qui ont dominé Zoug 4-1 mardi (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Lausanne conclut la saison régulière de National League sur le podium. Les Lions du coach Geoff Ward ont conservé la 3e place en dominant leur premier poursuivant Zoug 4-1 lors de la 52e journée.

Le LHC a survolé les débats dans cette partie, que Zoug devait remporter pour dépasser son adversaire du soir. La statistique des tirs cadrés est éloquente: 30-7 en faveur des Vaudois après deux tiers-temps (alors que le score était de 3-0), et 42-11 au final!

C'est le trio Salomäki-Fuchs-Riat qui a fait plier un Leonardo Genoni impérial dans le tiers initial avec pas moins de 17 arrêts. Les trois hommes ont cumulé huit points dans la période médiane, inscrivant chacun un but. Dépassé, Zoug boucle ainsi cette première phase en ayant perdu 9 de ses 10 derniers matches!

Les deux premières affiches des quarts de finale des play-off sont donc connues. Elles mettront aux prises d'une part Lausanne et Davos (6e), et d'autre part Zoug et Berne (5e). Les Davosiens ont gagné 4-1 lundi sur la glace d'Ajoie, alors que les Ours ont conquis le point qu'il leur fallait pour rester au 5e rang en s'inclinant après prolongation (4-3) à Fribourg. C'est Ryan Gunderson qui a donné la victoire aux Dragons dans ce derby des Zaehringen, après 61'07.

Lugano-Ambri en play-in

Le 1er tour des play-in sera par ailleurs le théâtre d'un derby tessinois. Ambri-Piotta est allé s'imposer 4-0 à Kloten pour assurer sa 8e place et obtenir le droit d'affronter Lugano. Les Léventins ont cueilli lundi leur quatrième succès consécutif, alors que leurs rivaux cantonaux ont subi dans le même temps une troisième défaite d'affilée en s'inclinant 6-3 face à Rapperswil-Jona. Bienne se frottera au GSHC dans l'autre choc du play-in.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Ce sera donc Bienne - Genève-Servette en play-in

Publié

le

La joie des joueurs biennois, qui ont décroché leur ticket pour le play-in lundi (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Bienne a assuré sa place en play-in de National League à la faveur de son succès 2-1 à Genève. Et jeudi, les Seelandais se déplaceront... aux Vernets pour tenter de poursuivre leur saison.

L'an passé au mois d'avril, Bienne et Genève se disputaient le titre de champion de Suisse. Ce jeudi et ce samedi, les deux clubs se battront pour avoir le droit de continuer leur saison. Neuvième, Bienne affrontera le dixième, qui n'est autre que le champion en titre. Pour rappel, le vainqueur de ce duel devra ensuite défier le perdant de l'affrontement tessinois entre Lugano et Ambri.

Lundi soir, les Genevois sont bien entrés dans le match. Et à la 13e, c'est Hartikainen qui a pu ouvrir le score au terme d'une jolie triangulation. Au cours du tiers médian, les Seelandais ont pourtant renversé la vapeur. Les Biennois ont tout d'abord égalisé à la 23e sur un lancer de Ramon Tanner dévié dans son but par Mike Völlmin.

Titulaire pour la première fois depuis le 28 novembre dans les buts des Aigles, Gauthier Descloux n'a pas eu de chance sur ce but de Tanner. Mais le Fribourgeois a ensuite réussi de très belles parades alors que les Biennois se sont souvent présentés seuls face à lui. Il a en revanche dû céder à la 33e sur une action de Luca Cunti.

Säteri quasi parfait

En face, Harri Säteri a lui aussi sorti son plus beau costume pour faire le désespoir des Grenat. Le Finlandais a rendu une copie quasi parfaite, notamment en fin de rencontre lorsque les Genevois ont poussé pour égaliser.

Le résultat de cette partie a ainsi rendu celui de la partie entre Zurich et Langnau absolument sans intérêt puisque les Emmentalois devaient compter sur un faux-pas biennois pour espérer se glisser dans le top 10.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Scorpion

Vous vous trouvez confronté à plusieurs contradictions dans vos relations affectives… Va falloir prendre un peu de hauteur pour pouvoir comprendre !

Les Sujets à la Une

X