Rejoignez-nous

Climat

Une tempête, accompagnée de vents violents, a traversé la Suisse

Publié

,

le

Les rafales de vent ont dépassé les 130 km/h dans les Préalpes et le Jura (image d'illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La tempête Aurore, la première de la saison hivernale, a traversé la Suisse d'ouest en est jeudi matin. Elle était accompagnée de vents dépassant les 130 km/h dans le Jura et les Préalpes. Ce front froid a fait chuter les températures.

Les rafales ont été les plus violentes au Moléson (FR), où elles ont atteint 138 km/h, selon SRF Meteo. Le vent a également soufflé à 134 km/h au Chasseral (BE) et sur l'Uetliberg zurichois, à 133 km/h sur le Bantiger, près de Berne, et à 131 km/h aux Diablerets (VD). Il a été enregistré à 125 km/h à Cressier (NE).

Les rafales, accompagnées parfois de pluies violentes, ont également dépassé les 100 km/h par endroits en plaine, notamment à Zurich ou Schaffhouse.

Sur l'autoroute A1, le trafic a été perturbé par des arbres abattus par le vent entre Chavornay (VD) et La Sarraz (VD). En Suisse orientale, la tempête - appelée Hendrik dans les régions germanophones - a contraint les chemins de fer appenzellois à interrompre en partie leur trafic entre Weissbad (AI) et Wasserauen (AI).

Perturbations dans l'Arc jurassien

Le trafic ferroviaire a aussi été perturbé dans l'Arc jurassien. Entre Reuchenette et Péry (BE), la ligne a été interrompue une heure en raison d'un problème à un train marchandises, en lien avec les intempéries.

Entre La Chaux-de-Fonds et Le Locle (NE), la ligne a été interrompue entre 07h45 et 08h30 en raison d'un morceau de plastique sur la ligne de contact, a indiqué à Keystone-ATS Frédéric Revaz, porte-parole des CFF. Les trains ont été remplacés par des bus, mais des retards ont été enregistrés.

Entre Bevaix et Colombier (NE), un arbre est tombé sur la ligne de contact et a engendré des restrictions de circulation et un retard initial de 15 minutes. Dès 08h00, "l'exploitation a été à nouveau possible sur une seule voie sans retard", a ajouté Frédéric Revaz.

Dans le canton de Berne, le trafic ferroviaire a également été interrompu. Près d'Utzendorf, dans l'Emmental, un arbre est tombé sur une caténaire en début de matinée, selon un porte-parole du BLS. Tout était rentré dans l'ordre à la mi-journée.

Police sollicitée

Contactée par Keystone-ATS, la police cantonale bernoise indique avoir reçu une cinquantaine d'appels entre mercredi soir et jeudi midi. La plupart concernaient des chutes d'arbres ou des objets sur la chaussée. Vers l'entrée d'autoroute de Thoune-Sud, une voiture est entrée en collision avec un objet sur la route, sans faire de blessé.

Dans l'ensemble, en Suisse, la situation s'est améliorée à la mi-journée. Les températures sont également remontées en cours de journée.

Foyers privés d'électricité

Le front froid est venu d'Allemagne, où des vents encore plus violents ont été enregistrés. Les rafales atteignaient 166 km/h sur le Feldberg, dans la Forêt noire.

Dans le centre et l'est de l'Allemagne, au moins 50'000 foyers étaient privés d'électricité. Au nord de la France, quelque 250'000 foyers étaient affectés par le même problème jeudi matin, la moitié l'était encore à la mi-journée. Le trafic ferroviaire a aussi été touché dans ces deux pays.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Climat

Accidents à cause de pluies verglaçantes dans le nord de la Suisse

Publié

le

Les premiers accidents de la soirée ont été annoncés dans le canton d'Argovie jeudi (Photo d'illustration). (© KEYSTONE/DOROTHEA MUELLER)

Des accidents provoqués par des pluies verglaçantes et du verglas ont fait un blessé dans la nuit de jeudi à vendredi dans le nord de la Suisse. De la neige est tombée par endroits.

En Argovie, six accidents de la circulation à cause des chaussées glissantes ont été enregistrés, a indiqué la police cantonale argovienne à l'agence de presse Keystone-ATS. Une personne s'est blessée. L'état des routes était encore précaire tôt vendredi matin.

Six accidents de la route ont également été décomptés dans le canton de Soleure, selon une porte-parole de la police cantonale. Personne n'a été blessé. Bâle-Campagne fait également état de nombreux accidents et quelques perturbations.

Selon MétéoSuisse, le nord-ouest de la Suisse a été particulièrement touché par le phénomène. En cause: un faible front froid qui a traversé la Suisse. La pluie a gelé sur les surfaces encore très froides, a indiqué l'institut météorologique sur Twitter.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Climat

La tempête Ana a fait près de 80 morts

Publié

le

Le Mozambique (ici le district de Tete) a été très touché par la tempête Ana. (© KEYSTONE/EPA/ANDRE CATUEIRA)

Le bilan de la tempête tropicale Ana qui a frappé plusieurs pays d'Afrique australe, a grimpé à 77 morts et des dizaines de milliers d'habitants ont été forcés de quitter leurs foyers, selon les derniers bilans donnés jeudi par les autorités.

Les gouvernements du Mozambique, du Malawi et de Madagascar et les secours des trois pays sont toujours en train d'évaluer l'ampleur des dégâts causés par les fortes pluies qui ont commencé la semaine dernière sur la côte bordant l'Océan Indien et dans le canal du Mozambique.

Quelque 48 personnes ont été tuées à Madagascar, 18 au Mozambique et 11 au Malawi. La tempête a également touché le Zimbabwe mais aucun mort n'a été signalé.

Des dizaines de milliers de maisons ont été endommagées, certaines se sont effondrées sous le poids des litres d'eau qui se sont abattues en quelques jours, des victimes se sont retrouvées prises au piège.

Des ponts se sont effondrés sur des rivières en crue, emportant des voitures et leurs occupants. Les inondations ont aussi emporté du bétail et noyé des champs, détruisant le moyen de subsistance de certains habitants.

A Madagascar, 130'000 personnes ont été obligées de quitter leur foyer. Dans la capitale Antananarivo, des gymnases et des écoles ont été réquisitionnés et transformés en hébergement d'urgence.

Après avoir traversé l'Océan Indien, Ana s'est abattue sur le nord et le centre du Mozambique. Là, elle a détruit environ 10'000 foyers, des dizaines d'écoles, des hôpitaux et a mis à terre des lignes électriques.

Le gouvernement et les Nations unies estiment à 500'000 le nombre de personnes affectées dans plusieurs provinces.

Après Ana, Batsirai

Un nouvel orage, nommé Batsirai et qui s'est formé dans l'Océan indien, devrait frapper le pays dans les jours qui viennent, selon le service météorologique du Mozambique.

Il "pourrait évoluer sous la forme d'un orage tropical sérieux dans les prochains jours", selon un communiqué des Nations unies.

Quatre à six cyclones sont prévus dans la région d'ici fin mars, fin de la saison des pluies.

Selon Myrta Kaulard, représentant des Nations unies au Mozambique, "la situation est extrêmement inquiétante" et "la vulnérabilité est très, très élevée".

"Le Mozambique répond à une crise complexe dans le nord qui a créé une pression supplémentaire sur le budget du pays, sur la population, et en plus il y a aussi le Covid-19", estime Mme Kaulard, qui ajoute que le "défi est gigantesque".

Au Malawi voisin, l'Etat a décrété l'état de catastrophe naturelle, avec des coupures d'électricité en début de semaine. Le courant a été rétabli en partie jeudi.

Les inondations soudaines ont forcé les compagnies d'électricité à arrêter les générateurs. L'approvisionnement reprend progressivement depuis deux jours mais de nombreuses structures électriques ont été détruites.

"Notre priorité est de rétablir le courant dans les établissements de santé et les écoles", a déclaré dans un communiqué la Commission d'approvisionnement en électricité du Malawi (Escom).

L'Afrique australe et notamment le Mozambique ont été frappés à plusieurs reprises ces dernières années par de violentes tempêtes et des cyclones qui ont causé de graves dommages matériels et déplacé un grand nombre de personnes.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Climat

Engouement à Vevey autour du futur plan climat de la Municipalité

Publié

le

C'est désormais à l'Hotel de Ville de Vevey que la finalisation du plan climat se fera (Photo d'illustration ©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT).

La population veveysanne s'engage pour le plan climat communal. Elle a envoyé 935 idées de mesures à la Municipalité, dans le cadre d'une démarche participative lancée cet été.

La Ville de Vevey croule sous les propositions pour son plan climat. Cet été, la Municipalité a lancé une démarche participative auprès de la population afin de définir sa politique climatique. Ce mercredi, elle a annoncé avoir récolté quelque 935 mesures concrètes. Parmi les propositions : l’arrêt de l’éclairage décoratif des bâtiments communaux, la création d’un label alimentaire ultra-local, ou encore la mise en place de zones 20 km/heure. La variété est donc au rendez-vous. Gabriela Kämpf, municipale chargée de la durabilité.

Gabriela KämpfMunicipale chargée de la durabilité

Et ce foisonnement d’idées n’a pas surpris Gabriela Kämpf.

Gabriela KämpfMunicipale chargée de la durabilité

Un dévoilement prévu avant la fin de l'année

Si un tri a déjà été effectué parmi les 935 propositions, reste désormais à muer le tout en un véritable plan climat. Une réflexion qui se fera en plusieurs étapes.

Gabriela KämpfMunicipale chargée de la durabilité

Le plan climat veveysan devrait être dévoilé cette année encore, à l’automne.

Continuer la lecture

Climat

900 personnes évacuées du Machu Picchu après des inondations

Publié

le

Suite à de fortes pluies, la rivière Alcamayo a débordé à Aguas Calientes. (© KEYSTONE/EPA/Ferdinan Ccori Quispe)

Quelque 900 personnes ont été évacuées de la ville touristique de Machu Picchu Pueblo, à quelques pas du joyau de la culture inca au Pérou, à cause de pluies et d'inondations. Les intempéries ont fait un disparu et détruit des maisons.

"Jusqu'à présent, en coordination avec les entreprises Inka Rail et Peru Rail, [nous avons, ndlr] réussi à transférer 889 touristes de Machu Picchu Pueblo à Ollantaytambo", deux sites bloqués après le débordement d'une rivière vendredi, a indiqué lundi le ministère péruvien du tourisme dans un communiqué.

Une personne a été blessée, une autre est portée disparue et plusieurs bâtiments et la voie ferrée ont été endommagés. La personne disparue n'avait toujours pas été retrouvée lundi, selon les autorités locales.

Chemin de fer indispensable

En parallèle, l'accès aux villages autour du Machu Picchu a été bloqué lundi par des manifestations d'agriculteurs qui réclamaient notamment la démission du ministre de l'agriculture, Victor Maita, selon le journal La Republica. La manifestation a également bloqué l'accès de la voie ferrée vers le Machu Picchu, utilisée pour les urgences liées aux inondations.

Ce chemin de fer est le principal moyen pour accéder à la citadelle inca depuis Cusco - ancienne capitale de l'empire inca.

En raison des dégâts causés par les pluies sur la voie ferrée, il était déjà prévu que le service de train pour les touristes soit suspendu jusqu'au 27 janvier au moins, a indiqué Peru Rail.

Quelque 447'800 personnes ont visité le lieu historique du Machu Picchu en 2021, contre 1,5 million avant la pandémie de Covid-19.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Climat

Skieur de randonnée tué dans une avalanche en Valais

Publié

le

Lors de la descente du "Tita da Terra Naire", à 2400 mètres d'altitude, le skieur de randonnée a été emporté par une avalanche de 35 mètres de large et 150 mètres de long. (© Police cantonale valaisanne)

Le skieur de randonnée grièvement blessé vendredi après-midi dans une avalanche alors qu'il se trouvait sur les hauts de Conthey (VS) a succombé à ses blessures dimanche. Le Valaisan de 72 ans avait été héliporté à l'hôpital de Sion.

L'homme faisait partie d'un groupe de cinq randonneurs qui avaient effectué l'ascension du sommet "Tita da Terra Naire" dans la région du col du Sanetsch. Lors de la descente, à 2400 mètres d'altitude, il a été emporté par une avalanche de 35 mètres de large et 150 mètres de long.

Il a tout de suite été secouru par ses compagnons, qui l'ont localisé et dégagé de la neige. Inconscient, le malheureux a été médicalisé sur place, puis héliporté à l'hôpital de Sion, où il a succombé à ses blessures dimanche dans la soirée, indique lundi la police cantonale dans un communiqué.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de l'accident.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Gémeaux

De loin, Saturne vous travaille au corps… Même si vous n’êtes pas encore dans une option de structure, il vous pousse dans ce sens.

Les Sujets à la Une

X