Rejoignez-nous

Suisse

La Suisse à nouveau frappée par de violents orages

Publié

,

le

Bulle (FR), des milliers de tuiles ont été brisées par la grêle et risquaient de tomber des toits des bâtiments et de mettre en danger la population, a twitté la police. (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Une semaine après un épisode météorologique dévastateur, la Suisse a à nouveau été frappée lundi soir par de violents orages accompagnés de vents et de grêle. Les dommages sont évalués à 260 millions de francs, soit autant que pour toute la semaine dernière.

Les orages sont arrivés de l'ouest lundi en fin d'après-midi. Des rafales de plus de 100 km/h ont été enregistrées au pied du Jura, notamment à Cressier (NE), le village qui a été dévasté en partie mardi dernier par une coulée de boue. Les travaux pour sécuriser le lit du Ruhaut en amont ont permis d'éviter de nouvelles inondations. L’armée suisse va prolonger son engagement jusqu’à jeudi soir.

Outre des vents violents, les orages ont également amené de la grêle. Par endroits, les grêlons avaient la taille d'une balle de golf, comme à La Chaux-de-Fonds (NE) ou Epsach (BE), a indiqué SRF Meteo. A Nottwill (LU), ils pouvaient mesurer jusqu'à sept centimètres, selon les services météorologiques.

Certains grêlons ont atteint la taille d'une balle de golf à Bulle. (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Elèves surpris par la grêle

Le canton de Fribourg a été fortement touché. La police et les pompiers sont intervenus à environ 300 reprises, principalement dans les districts de la Gruyère et du Lac, selon la police cantonale. Les principales interventions étaient dues à des inondations, des arbres sur la chaussée et des personnes en difficultés.

A Bulle (FR), des milliers de tuiles ont été brisées par la grêle et risquaient de tomber des toits des bâtiments et de mettre en danger la population, a twitté la police en fin de soirée. La grêle a aussi détruit la verrière d'une filiale de Coop de la ville, selon une vidéo circulant sur les réseaux sociaux.

Les services de sauvetage sont également intervenus pour une classe de seize enfants avec deux accompagnants surpris par la grêle dans la capitale de la Gruyère. Six enfants et une accompagnante ont été conduits dans un hôpital pour contrôle.

Le débordement d'un ruisseau combiné aux fortes précipitations a provoqué une importante inondation de la route principale à La Roche (FR). Dans le canton de Neuchâtel, le trafic a été perturbé au Val-de-Travers, où les routes ont été couvertes de branches et de grêlons.

Une victime à Meikirch

Les foyers orageux ont poursuivi leur chemin en soirée, traversant la Suisse alémanique. Dans le canton de Berne, où la police reçu environ 400 appels, une automobiliste est décédée lundi en fin d'après-midi dans la forêt près de Meikirch, au nord-ouest de Berne, après qu'un arbre est tombé sur sa voiture. Elle a succombé sur les lieux de l'accident. Au moins cinq personnes ont aussi été blessées en Suisse alémanique.

Par endroits, les quantités d'eau tombée étaient très abondantes. Ainsi, 45,6 millimètres de pluie ont été mesurés à Lohn (SH) et 36,8 mm à Opfikon (ZH), selon SRF Meteo. Plusieurs polices cantonales ont signalé des centaines d'appels.

De nouveaux orages ont causé des dégâts mardi après-midi dans le canton de Lucerne. Des toitures d'urgence installées après les intempéries de la veille se sont envolées entre Wolhusen et Beromünster. Les bâtiments concernés ont subi de nouveaux dégâts d'eau.

Grand désastre à Lucerne

Les orages ont causé des dégâts pour un montant dépassant les 260 millions de francs, selon des estimations récoltées auprès d'Axa, Allianz Suisse, La Mobilière et Suisse Grêle par Keystone-ATS. Allianz Suisse a déclaré qu'il s'agissait de la pire tempête de grêle depuis plus de 20 ans, s'attend à enregistrer plus de 25'000 sinistres assurés, pour un volume de sinistres de plus de 96 millions de francs suisses. Selon Axa, 2021 est "déjà l'année avec le plus de dommages depuis 2013" en termes de dégâts causés par les orages, indique la compagnie mardi dans un communiqué.

Des images diffusées sur des portails d'informations montraient des dommages considérables aux arbres et aux plantes causés par la grêle, notamment dans le Seeland bernois.

L'Union maraîchère suisse a précisé à Keystone-ATS que certaines cultures ont véritablement été "hachées". Les pertes sont considérables pour les salades et les choux, par exemple. Le volume des dégâts est estimé entre 10 et 20 millions et varie de région en région, une vue d'ensemble ne sera possible que dans quelques semaines.

En terres lucernoises, la grêle a causé des dégâts pour environ 60 millions de francs lundi soir, a indiqué l'assurance-bâtiment cantonale. Il s'agit du plus grand désastre de ce type depuis plus de 15 ans dans le canton. Seules les inondations de 2005 et l'ouragan Lothar en 1999 ont fait pire. Le nombre de déclarations de dégâts est estimé à 7000.

Les assureurs estimaient vendredi à 260 millions de francs au moins les dégâts provoqués par le précédent phénomène météorologique.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Économie

Postfinance a vu sa performance s'améliorer

Publié

le

A fin mars, les avoirs de la clientèle ont reculé à 107,8 milliards de francs, après 110,7 milliards fin 2021. Postfinance comptait 2,54 millions de clients, un chiffre en recul sur un an (2,67 millions) (archives). (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

Postfinance a vu ses indicateurs financiers prendre de l'embonpoint au premier trimestre 2022. Le bras financier de La Poste continue cependant de souffrir du repli du nombre de clients et de leurs avoirs.

Le produit d'exploitation s'est élevé à 420 millions de francs sur les trois premiers mois de l'année, après 366 millions un an plus tôt. Le résultat d'exploitation a quasiment triplé à 88 millions, selon les chiffres trimestriels publiés mercredi par le bras financier de La Poste.

A fin mars, les avoirs de la clientèle ont reculé à 107,8 milliards de francs, après 110,7 milliards fin 2021. Le volume des hypothèques a grossi à 6,3 milliards de francs, contre environ 6,1 milliards. L'institut a recensé 2,54 millions de clients, un chiffre en recul sur un an (2,67 millions).

Les effectifs ont légèrement reculé à 3228 salariés contre 3246 un an plus tôt.

PostFinance souligne dans le document que "le montant des produits d'intérêts a globalement été supérieur à celui enregistré l'exercice précédent". "L'intensification des activités sur le marché monétaire interbancaire et la hausse des commissions sur avoirs" ont compensé l'évolution à la baisse des "produits d'intérêts des immobilisations financières", en raison des conditions du marché.

L'entreprise a également signé une meilleure performance "sur le front des commissions et des prestations", grâce notamment à de nouveaux produits de placement numériques, comme la gestion de fortune électronique.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse Romande

Les députés fribourgeois valident les comptes 2021 de l'Etat

Publié

le

Les députés fribourgeois ont validé mercredi des comptes 2021 de l'Etat qui ont bouclé sur un bénéfice de 690'000 francs (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Les députés fribourgeois ont validé mercredi des comptes 2021 de l'Etat qui ont bouclé sur un bénéfice de 690'000 francs. A droite et à gauche, le décalage entre investissements votés et investissements réalisés a interpellé, tout comme l'état de santé de l'HFR.

Le décret a été voté à l'unanimité des 91 voix exprimées. Jugés "solides" par le nouveau grand argentier cantonal Jean-Pierre Siggen, les comptes révèlent pour la première fois des dépenses et des recettes supérieures à 4 milliards de francs. Le budget tablait sur un bénéfice de 0,3 million.

"Nous espérons que les comptes 2021 seront les avant-derniers à être affectés par la pandémie", a indiqué le député PS Elias Moussa, rapporteur de la commission des finances et de gestion. Celle-ci s'est dite préoccupée par les difficultés de liquidités de l'Hôpital fribourgeois (HFR). "Une situation qui continuera à être surveillée".

Investissements timides

Mardi, le débat d'entrée en matière n'a suscité aucune opposition. La droite, les groupes PLR-PVL et UDC surtout, y a déploré la dépendance du canton de Fribourg aux recettes extérieures, comme le versement extraordinaire de la Banque nationale suisse (BNS) et l'apport accru de la péréquation financière fédérale.

"Il faut poursuivre la baisse de la fiscalité des personnes physiques", a demandé en outre le député UDC Stéphane Peiry. Le groupe PLR-PVL a dénoncé la timidité des investissements, inférieurs d'un tiers au budget, à l'instar du Centre ainsi que des Verts et alliés.

Le président de groupe centriste Hubert Dafflon a encore regretté le décalage entre montants votés et dépensés. Le PS craint pour les dépenses dans le social, la formation et la santé, en lien avec les diminutions d'impôts. Le député PCS Benoît Rey s'est aussi inquiété de l'impact de l'inflation sur le pouvoir d'achat des familles.

Fonds et provisions

Le résultat 2021 affiche un excédent de revenus de 121,7 millions de francs, avant les opérations de clôture incluant des affectations aux fonds et provisions, afin d'anticiper des éléments qui pèseront sur les finances dans le futur. Côté recette, il y a eu le versement record de la part au bénéfice de la BNS de 149,4 millions.

L'Etat a encore récupéré 80,8 millions de francs auprès de la Confédération des dépenses engagées en lien avec la crise sanitaire. Concernant les dépenses, les charges de personnel excèdent le budget de 23,5 millions (+1,7%). Quatorze millions ont par ailleurs été dédiés aux activités de vaccination, testing, tracing et task force.

Au-delà, 45 millions de francs ont été attribués en faveur du fonds d'infrastructures, en vue de préfinancer des investissements futurs. La contraction de ceux-ci en 2021 s'explique, selon l'exécutif, par des dépenses moindres pour les achats et constructions d'immeubles, ou encore d'achats de titres qui n'ont pas été réalisés.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Conseil de la science: communication à améliorer en cas de crise

Publié

le

Le Conseil suisse de la science a tiré le bilan de la pandémie de coronavirus et présenté plusieurs recommandations adressées aux autorités et au monde scientifique (image d'illustration). (© Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

En cas de future crise, les autorités devront communiquer de manière plus ouverte et plus transparente. C'est l'une des recommandations émises par le Conseil suisse de la science (CSS) après la pandémie de coronavirus.

Cet organe a analysé la gestion de la pandémie du coronavirus. Il a présenté mercredi plusieurs recommandations adressées aux autorités et au monde scientifique pour que la population accepte mieux les mesures qui devront être prises.

Les autorités devront mieux communiquer. Elles devront également baser leurs décisions sur des données "diversifiées et disponibles en temps utile". Pour le CSS, il faut accélérer la mise en place de la gestion nationale des données et une coopération plus étroite entre les autorités cantonales et fédérales.

Dès le début d'une crise, un suivi scientifique des mesures cantonales s'impose. Les voix critiques devraient également être prises en compte, par exemple à travers des plateformes de dialogue électroniques.

Les autorités doivent en outre s'adresser explicitement aux personnes issues de l'immigration, écouter les communautés étrangères et apprendre de leur expérience pour faire face aux crises. Le Conseil déplore que, de manière générale, la Suisse n'exploite pas suffisamment ce potentiel.

Formation aux médias

Les organisations scientifiques devraient s'adresser aux individus de tous les pans de la société, surtout ceux qui ne suivent pas l'actualité scientifique de près. "Pour que la population adhère aux mesures difficiles, elle doit être en mesure d'évaluer les risques, sans les exagérer, ni sous-estimer leurs effets à long terme", écrit-il.

Le CSS exhorte les chercheurs à se former à l'utilisation des médias. Il invite la Confédération à lancer un programme national de recherche consacré à l'importance des médias et des médias sociaux pour la démocratie suisse.

Outre ses recommandations pour une meilleure gestion de la crise, le CSS a annoncé mercredi une étude visant à procéder à un examen critique de l'offre de conseils scientifiques dans la politique fédérale. Ces travaux devraient prendre en compte non seulement la pandémie de coronavirus, mais aussi la crise financière et la catastrophe nucléaire de Fukushima.

Les résultats de cette enquête devraient être disponibles à l'automne. Elle devrait contenir des recommandations devant permettre aux milieux politiques, à l'appareil administratif et à la communauté scientifique de se préparer au mieux aux situations de crise et à favoriser un recours efficace à l'expertise scientifique.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Vetropack supprime des emplois en Ukraine

Publié

le

Les dommages importants occasionnés sur les installations de production et de la situation générale dans la région, toujours frappée par des actions militaires, rendent pour l'heure toute reprise de l'activités sur le site de Gostomel, selon Vetropack (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le producteur d'emballages en verre Vetropack a annoncé mercredi supprimer des emplois en Ukraine au vu du conflit et de l'endommagement de ses infrastructures. Environ deux tiers des 600 postes de l'usine seront touchés par la mesure.

"En raison des dommages importants occasionnés sur les installations de production et de la situation générale dans la région, toujours frappée par des actions militaires, une reprise de toutes les activités n'est pas possible pour le moment", déclare Vetropack au sujet de son usine située à Gostomel.

"Le financement de ces emplois dépend directement de la production et des ventes d'emballages en verre. Sans production, il nous est donc impossible de les maintenir," explique Johann Reiter, directeur général du groupe, cité dans un communiqué.

Vetropack n'envisage cependant pas de fermeture définitive de l'usine mais prévoit une réouverture après remise en état.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

Orascom DH: chiffre d'affaires en hausse au 1er trimestre

Publié

le

En raison des incertitudes géopolitiques et économiques, Orascom DH renonce toujours à faire des prévisions pour l'ensemble de l'exercice en cours (archives). (© KEYSTONE/ALEXANDRA WEY)

Orascom DH a bouclé son 1er trimestre avec un chiffre d'affaires en hausse d'un tiers à 141,9 millions de francs. Le résultat d'exploitation Ebitda a bondi de 27,6% 37,5 millions et le bénéfice net à 10,0 millions, après une perte nette de 2,6 millions un an plus tôt.

Le secteur hôtelier a enregistré une forte reprise durant la période sous revue. La destination El Gouna, en Egypte, a affiché un taux d'occupation de près de 61% (26% au 1er trimestre de l'année précédente, en pleine pandémie). Les hôtels ont profité du retour de touristes suisses et allemands ainsi que de la demande locale. Le chiffre d'affaires hôtelier a augmenté à 29,8 (10,6) millions de francs.

Ce segment a aussi retrouvé les chiffres noirs, avec un Ebitda de 5,2 millions de francs (perte Ebitda de 2,4 millions en 2021). Ce bon résultat a été obtenu malgré le vent contraire lié à la variante omicron du coronavirus lors des deux premiers mois de l'année et la guerre en Ukraine dès fin février.

La demande a également augmenté pour la division Immobilier, dont le chiffre d'affaires a augmenté de 12,8% à 94,1 millions de francs. La progression a été portée par l'accélération du rythme des construction pour tous les projets, en particulier en Egypte. L'Ebitda ajusté du segment est resté stable à 37,5 millions de francs. Les ventes d'immeubles ont diminué à 133,0 (145,8) millions.

Destination Management a amélioré sa prestation opérationnelle. Le chiffre d'affaires a augmenté de 44% à 18 millions et l'Ebitda ajusté s'est inscrit à 2,9 (0,6) millions.

En raison des incertitudes géopolitiques et économiques, le groupe renonce toujours à faire des prévisions pour l'ensemble de l'exercice en cours. La situation reste instable. Les prix de l'énergie et des matières premières ont fortement augmenté et la pression inflationniste a augmenté. Malgré toutes ces incertitudes, Orascom DH ne voit aucun signe d'une baisse significative des affaires.

Dans le secteur hôtelier, la demande des touristes germanophones devrait encore augmenter à El Gouna. Le groupe veut aussi attirer les touristes locaux, qui font plus de 46% des clients des hôtels. Dans le secteur immobilier, les constructions vont être accélérées afin de tenir les délais contractuels et de livrer les objets dans les temps.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Lion

Si vous êtes de mauvaise humeur, faites un effort. Lancez-vous dans une petite pratique sportive au lieu de vous « prendre la tête » tout seul !

Les Sujets à la Une

X