Rejoignez-nous

Suisse

Vers une votation que sur les avions de combat

Publié

,

le

La défense aérienne ne sera plus assurée à l'horizon 2030 si la Suisse n'acquiert par de nouveaux avions de combat, soutiennent de nouvelles expertises (archives). (©KEYSTONE/MARCEL BIERI)

Le peuple devrait pouvoir trancher rapidement sur l'acquisition de nouveaux avions de combat, mais pas sur les moyens de défense sol-air. L'expert Claude Nicollier recommande de séparer les deux volets du projet à huit milliards de francs pour la défense aérienne.

La ministre de la défense Viola Amherd a dévoilé jeudi les résultats de plusieurs études. Elle les avait demandées pour se faire un tableau complet du dossier hérité de Guy Parmelin avant que le Conseil fédéral se penche à nouveau sur le dossier. Le gouvernement devrait trancher sur la forme des acquisitions avant l'été.

Pour l'ex-astronaute et pilote militaire Claude Nicollier, le rapport "Avenir de la défense aérienne" est très bon. La cheffe de la défense doit le sanctionner comme base reconnue pour les travaux, ce qui devrait mettre fin à bon nombre de polémiques nuisibles.

En revanche, la voie politique choisie doit être revue. L'année dernière, le Conseil fédéral avait opté pour un arrêté de planification pouvant être combattu par référendum pour l’achat combiné de nouveaux jets et de moyens de défense sol-air de longue portée.

Bataille émotionnelle

Selon M.Nicollier, ce processus nouveau et inconnu est judicieux pour l'avion de combat. Mais il est inutile de mêler un autre système d'armes à cette prochaine bataille qui ne concerne que l'avion et qui s'annonce "comme de coutume, bien plus émotionnelle que professionnelle".

Le dossier est déjà en retard de quinze ans sur la planification initiale, fait-il valoir. Si le projet Air2030 ne peut être réalisé à l'horizon prévu, cela signifiera la fin de la défense aérienne et la police du ciel dès 2030, avertit l'astronaute. Le pays ne pouvant prendre un tel risque, il est temps de se limiter à l'essentiel et à ce qui est réalisable.

Cette conclusion rejoint l'avis de plusieurs partis bourgeois. En consultation, le PLR et le PDC avaient critiqué l'idée de lier dans un même paquet l'achat de jets et le renouvellement de la défense sol-air.

Fin de vie

Tous les moyens de défense aérienne arrivant en fin de vie, l'expert soutient un renouvellement global. Selon lui, il faut tendre à l'acquisition d'une quarantaine d'avions avec un retrait progressif des F/A-18 et des F-5 Tiger lors de l'acquisition du prochain jet.

Le système de défense sol-air pourrait couvrir environ 15'000 km2 (surface du Plateau suisse). L'équilibre entre avions de combat et défense sol-air serait ainsi assuré. Cette solution est toutefois devisée par les experts à 9 milliards, et le Conseil fédéral a fixé un plafond de 8 milliards. Il faudra s'en approcher le plus possible.

Affaires compensatoires

Les affaires compensatoires sont un autre point sensible du dossier. Selon les exigences du Conseil fédéral, les entreprises étrangères avec lesquelles des contrats seront signés devront compenser 100% de la valeur des contrats par des affaires en Suisse.

Dans son rapport sur le sujet, l'ancien directeur du Contrôle fédéral des finances Kurt Grüter est sceptique sur un mécanisme qui enfreint le principe de la liberté du commerce et de l’industrie. Pour l'expert, seules les affaires compensatoires directes et les affaires compensatoires indirectes relatives à la technologie et à l’industrie de sécurité sont pertinentes.

Une compensation intégrale n'est en outre pas réalisable. Compte tenu d'un volume de 6 à 7 milliards de francs, il serait plus réaliste de fixer à 20% les affaires compensatoires directes et à 40% les affaires compensatoires indirectes destinées à la technologie et à l’industrie de sécurité. L'exemple du Gripen montre qu'une participation directe est difficile à mettre en place.

Pour augmenter l'efficacité des compensations, la durée devrait être limitée, à deux ans après l'expiration du commerce d'armement. Pour le F/A-18, elle avait été fixée à 10 ans, selon armasuisse. Une durée plus longue ne devrait être envisagée qu'avec des échéances.

KEYSTONE-ATS

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Favre n'est pas candidat à la succession éventuelle de Petkovic

Publié

le

Lucien Favre: il veut se donner du temps avant d'entraîner à nouveau (© KEYSTONE/AP POOL/MARTIN MEISSNER)

Lucien Favre ne sera pas l'éventuel successeur de Vladimir Petkovic à la tête de l'équipe de Suisse. Son agent Christophe Payot l'a affirmé auprès de Keystone-ATS.

"Lucien Favre et moi-même recevons beaucoup de demandes de la part de journalistes ces jours, ce qui est normal. Mais comme Lucien Favre l’a déjà déclaré vendredi dernier dans son communiqué, il ne va pas reprendre une équipe durant cet été, et cela est donc aussi valable pour l'équipe de Suisse, explique Christophe Payot. Lucien Favre a été très demandé ces derniers mois par de très bons clubs, mais il tient à s’accorder une parenthèse après ses deux ans et demi à Dortmund comme il l’avait déjà fait après ses expériences au Hertha Berlin et au Borussia Mönchengladbach."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Climat

Niveau des lacs sous contrôle, mais le ciel continue de gronder

Publié

le

Le calme avant la tempête. De nouveaux orages sont annoncés dans diverses régions en Suisse. (Archives) (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Après les fortes précipitations de dimanche sur la Suisse centrale, de nouveaux orages ont touché le pays lundi après-midi, en particulier le canton de Schwytz. Quatre personnes ont été blessées par la chute de branches dans le canton de Saint-Gall.

A Flums (SG), une femme de 30 ans et un bébé de six mois ont été gravement blessés par la chute de branches suite à de fortes bourrasques lundi vers 16h30. Deux autres adultes ont également subi des blessures, a indiqué le porte-parole de la police cantonale Pascal Häderli à la télévision SRF.

Après une accalmie dans la matinée, de nouvelles cellules orageuses se sont développées sur la région du lac de Thoune dès le début de l'après-midi, selon SRF Meteo. La grêle s'est mêlée aux fortes pluies. Les orages se sont déplacés vers la Suisse centrale. Plus de 11'000 impacts de foudre ont été enregistrés en Suisse, a indiqué Meteonews sur Twitter en soirée.

Une alerte rouge a été émise dans certaines parties de la Suisse centrale. A Flühli (LU), 21 litres de pluie par mètre carré sont tombés en une heure. La grêle a bouché les systèmes de drainage. La police cantonale de Lucerne a été confrontée à des rues, des caves et des garages inondés, entre autres.

Dans le canton de Schwytz, la route entre Brunnen et Gersau était couverte de débris sur plusieurs mètres après un glissement de terrain dans la région de Fallenbach lundi après-midi. De fortes précipitations ont également été enregistrées à Starkenbach (SG), où 29,5 millimètres de pluie sont tombés en dix minutes seulement.

Dans la soirée, des orages accompagnés de grêle ont éclaté principalement sur le canton de Soleure et le Jura argovien. Des nouveaux orages se sont également produits au Tessin.

Tessin arrosé

Au Tessin, des orages se sont déjà produits tôt dans la matinée de lundi. À Coldrerio, dans le district de Mendrisio, 155 litres de pluie par mètre carré sont tombés en trois passages orageux de dimanche après-midi à lundi matin. En juillet, les précipitations moyennes à cet endroit étaient de 119 litres. La zone autour du lac Majeur et la plaine de Magadino ont également été touchées dimanche.

Dimanche, des orages ont déferlé du Napf sur la Suisse centrale jusqu'à la région d'Appenzell. Ils ont provoqué de fortes pluies ainsi que de la grêle. En Appenzell, 33 litres de pluie au mètre carré sont tombés en dix minutes.

Les orages les plus forts se sont produits au-dessus du lac de Zoug et de la plaine de la Linth. Les lignes ferroviaires ont été interrompues. À certains endroits, la couche de grêlons donnait l'impression d'être en hiver.

Reprise de la navigation

Selon les relevés de l'Office fédéral de l'environnement, le niveau du lac de Neuchâtel est passé du niveau de danger 4 au niveau 3 dans la matinée de dimanche. Seule la Suhre, près d'Oberkirch (LU), présentait encore un risque très élevé.

Le niveau des lacs de Morat et de Bienne continue également de baisser et se trouve actuellement dans la zone de danger 3. A Bienne, on ne craint pas de nouvelles crues, mais la vigilance reste de mise.

Après concertation et sur proposition des organes cantonaux de conduite, les autorités fribourgeoises, neuchâteloises et vaudoises ont décidé de lever dès mardi l'interdiction de la navigation sur les lacs de Neuchâtel et de Morat, y compris sur le canal de la Broye. Toutefois, seule la navigation de jour est autorisée sur le lac de Morat. A Neuchâtel, les bateaux sont toujours interdits sur le canal de la Thielle.

Dès mardi également, les bateaux non motorisés ainsi que les écoles de formation nautique pourront à nouveau naviguer sur le lac de Bienne.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

ABB vend sa division Mechanical Power Transmission

Publié

le

ABB s'est engagé dans un vaste toilettage de ses activités. L'entreprise cherche encore une solution pour ses unités Turbocharging et Power Conversion (archives). (© KEYSTONE/DPA/CHRISTOPHE GATEAU)

Le groupe d'ingénierie ABB a annoncé lundi la conclusion d'un accord définitif pour la cession à l'américain RBC Bearings de sa division Mechanical Power Transmission (Dodge) pour 2,9 milliards de dollars en liquide.

Converti en francs, le montant avoisine les 2,66 milliards. ABB table sur un bénéfice comptable avant impôts de 2,2 milliards de dollars et s'attend à devoir payer des taxes pour 400 millions, selon un communiqué.

L'opération doit être clôturée d'ici la fin de l'année et fait progresser la société dans la réorientation de ses activités.

Cette annonce fait suite à des informations de l'agence Bloomberg, qui avait évoqué l'imminence de cette opération en s'appuyant sur des sources proches anonymes du dossier.

Dodge fabrique des roulements, des boîtes de vitesse et des éléments de transmission. L'entreprise emploie 1500 personnes et affiche un chiffre d'affaires annuel de 600 millions de dollars (550,7 millions de francs), dont 90% générés sur le continent américain. La marge opérationnelle brute (Ebitda) s'est quant à elle élevée à 23%.

"Cette opération va renforcer davantage le bilan d'ABB", a estimé le directeur général du groupe zurichois Björn Rosengren. Selon le patron, le montant récolté doit servir à financer la croissance organique, le dividende et des acquisitions.

Le groupe compte informer plus tard sur le projet de cession de l'activité Turbocharging et une éventuelle entrée en Bourse de l'unité E-Mobility.

ABB s'est engagé dans un vaste toilettage de ses activités. Après la cession l'année dernière de sa division réseaux électriques (Power Grids) au japonais Hitachi et maintenant de Dodge, elle cherche encore une solution pour ses unités Turbocharging et Power Conversion.

Cette annonce a fait légèrement progresser le cours de l'action ABB, avant de retomber quelque peu. Peu avant 14h00, la nominative progressait de 0,5% à 33,83 francs, à contre-courant d'un indice vedette SMI en baisse de 0,76%.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Coronavirus

La Suisse compte 1746 nouveaux cas de coronavirus en 72 heures

Publié

le

Le nombre d'infections est en faible augmentation depuis lundi dernier (1560 cas en 72 heures) (archives). (© KEYSTONE/Ti-Press/Alessandro Crinari)

La Suisse compte lundi 1746 cas supplémentaires de coronavirus en 72 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Un décès de plus a été enregistré et 24 malades ont été hospitalisés.

Le nombre d'infections est en faible augmentation depuis lundi dernier (1560 cas en 72 heures). Durant les dernières 72 heures, les résultats de 70'264 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 2,48%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 8488, soit 98,19 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 1,25. Les patients Covid-19 occupent 3,90% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 65,80%.

Au total 8'827'374 doses de vaccin ont été administrées et 46,78% des personnes ont déjà reçu deux doses. La Suisse a reçu jusqu'à présent 9'535'650 doses de vaccins. Des certificats ont déjà été émis pour 4'810'884 personnes vaccinées.

Depuis le début de la pandémie, 714'414 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 8'974'547 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 10'390 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 29'371.

Le pays dénombre par ailleurs 4869 personnes en isolement et 6016 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 960 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

Banque Migros ne rémunère plus les comptes d'épargne bien fournis

Publié

le

Profitant jusqu'ici d'un timide taux d'intérêt de 0,01%, tous les comptes d'épargne affichant des dépôts de 100'000 francs ou plus ne seront plus du tout rémunérés après le mois de juillet (archives). (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

Face à la pression des taux négatifs, Banque Migros opère un nouveau tour de vis dans la rémunération des comptes d'épargne. Pour les clients possédant un pécule conséquent, l'argent déposé ne fera plus de petits dès le 1er août.

Profitant jusqu'ici d'un timide taux d'intérêt de 0,01%, tous les comptes d'épargne affichant des dépôts de 100'000 francs ou plus ne seront plus du tout rémunérés après le mois de juillet, selon les indications fournies lundi par Banque Migros, filiale du géant de la distribution Migros.

Un taux de 0,01% est maintenu pour les titulaires d'un compte d'épargne traditionnel ou senior de moins de 100'000 francs. De 0,03%, le taux est abaissé à 0,02% pour les comptes épargne-placement dont les dépôts sont inférieurs au seuil précité.

Depuis l'introduction des taux négatifs par la Banque nationale suisse (BNS) il y a plus de cinq ans, le secteur bancaire est confronté à une pression sur la marge d'intérêt. Les établissements doivent payer un taux négatif de 0,75% à la BNS pour chaque franc déposé chez eux à partir d'un seuil donné. Afin de compenser ces frais, la plupart des banques ont réduit quasiment à néant la rémunération des comptes courants, mais également d'épargne.

Banque Alternative a annoncé en juin l'introduction d'une ponction de 0,25% sur de nombreux comptes à partir du premier franc, mesure touchant également les petits épargnants avec toutefois des exceptions.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Sagittaire

Dans votre job, ne vous dispersez pas trop. Fixez-vous des objectifs précis et mettez tout en œuvre pour les atteindre.

Publicité

Les Sujets à la Une

X