Rejoignez-nous

Lausanne

Nombre d'interventions en hausse pour les Pompiers en 2018

Publié

,

le

(Photo : Eric Jaquerod - SPSL)

Une année 2018 chargée pour les Sapeurs-Pompiers lausannois. Ils sont intervenus à 2'454 reprises. Un chiffre en forte hausse : +22,5% par rapport à 2017.

D’une manière générale, le nombre de sorties est plutôt stable pour les feux, les alarmes techniques ou encore les sauvetages de personnes et d’animaux. Volontaires et professionnels ont notamment été mobilisés 501 fois pour des incendies sur le territoire lausannois, contre 558 un an plus tôt.

Seule catégorie à prendre l’ascenseur : les inondations. La faute à « l’orage du siècle » qui a touché la capitale vaudoise et sa région les 11 et 12 juin. Des intempéries qui ont très fortement sollicité les Pompiers, qui sont intervenus à 461 reprises pour des caves, commerces et autres appartements inondés.

Le Commandant des Sapeurs-Pompiers lausannois, Mehdi Jaccaud :

Mehdi Jaccaud
Commandant des Sapeurs-Pompiers lausannnois
Mehdi Jaccaud Commandant des Sapeurs-Pompiers lausannnois

Pour venir à bout de ces inondations, de nombreuses forces d’intervention ont été mobilisées : Pompiers lausannois et vaudois, armée, protection civile ou encore services de la Ville. Près de 500 intervenants se sont relayés sur le terrain durant 3 jours. Du jamais vu depuis avril 2015.

Mehdi Jaccaud, Commandant des Sapeurs-Pompiers lausannois :

Mehdi Jaccaud
Commandant des Sapeurs-Pompiers lausannnois
Mehdi Jaccaud Commandant des Sapeurs-Pompiers lausannnois

Notez que plus de 3'000 sinistres ont été signalés à l'ECA suite à cet « orage du siècle » à Lausanne en juin dernier. Des dégâts pour plus de 25 millions de francs.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

Dernier coup de pinceau au Stade de la Tuilière

Publié

le

Patrice Iseli a hâte de voir le Lausanne-Sport évoluer dans cette nouvelle enceinte. (©LFM/ROBIN BAUDRAZ)

Le Lausanne-Sport va bientôt pouvoir emménager dans sa nouvelle maison. Les travaux du Stade de la Tuilière sont dans leur dernière ligne droite.

Le premier match du LS dans l’enceinte de 12’000 places est agendé au 29 novembre face à Young Boys. Avec ou sans public, ça, impossible de le dire pour l’instant.

Situé à l’entrée Nord-Ouest de la Ville, le stade de la Tuilière “à l’anglaise” aura coûté plus de 70 millions. Démarré en 2017, le chantier est aujourd’hui en voie de finalisation. Quelques détails restent encore à peaufiner.

Patrice Iseli, Chef du service des sports de la Ville de Lausanne :

Patrice Iseli
Chef du service des sports de la Ville de Lausanne
Patrice Iseli Chef du service des sports de la Ville de Lausanne

Si le chantier s’est déroulé comme prévu, ou presque, il y a quand même eu quelques difficultés ces derniers mois.

Patrice Iseli :

Patrice Iseli
Chef du service des sports de la Ville de Lausanne
Patrice Iseli Chef du service des sports de la Ville de Lausanne

Le projet de Stade de la Tuilière a connu un tournant en 2018, lorsque le Lausanne-Sport, principal utilisateur des lieux, a été racheté par la multinationale INEOS. Géant de la pétrochimie, le groupe britannique a souhaité aller encore plus loin avec cette nouvelle enceinte, notamment en matière de restauration et d’expérience au stade.

Le Chef du service des sports de la Ville de Lausanne, Patrice Iseli :

Patrice Iseli
Chef du service des sports de la Ville de Lausanne
Patrice Iseli Chef du service des sports de la Ville de Lausanne

Le premier match du LS à la Tuilière, ce sera, sauf surprise, le 29 novembre, dans un peu plus d'un mois.

(©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

(©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

(©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Continuer la lecture

Lausanne

Un voleur pincé avec une arme factice

Publié

le

Un voleur a été interpellé avec une arme factice mercredi dans un grand magasin lausannois. (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Un individu a été interpellé mercredi peu après 15h00 à Lausanne suite à un vol à l’étalage dans un grand magasin. Lors de l'intervention, les agents de sécurité ont remarqué une arme qui dépassait du sac du malfrat. La police a été alertée. L'arme s'est révélée factice.

Rapidement intervenues, les forces de l'ordre ont interpellé l’individu et ont saisi l’arme, un objet factice. A aucun moment, la population n’a été mise en danger. L’homme a été conduit à l’Hôtel de police pour les contrôles d’usage, a communiqué la police de Lausanne mercredi.

Continuer la lecture

Lausanne

Une nouvelle école sur les hauts de Lausanne

Publié

le

Les aménagements extérieurs du collège ne sont pas encore terminés. (©VILLE DE LAUSANNE)

Le collège lausannois de Riant-Pré, dans les hauts de la ville, ouvre ses portes lundi. Il compte douze salles de classe primaire (de 1P à 6P) ainsi que des locaux dédiés aux services de santé.

Ce site flambant neuf, situé à l'entrée du quartier des Fiches Nord, est le premier collège construit à Lausanne depuis 25 ans. Ces dernières années, c'est essentiellement par le biais d'agrandissements de structures existantes que la capacité scolaire a été adaptée, explique mercredi la ville dans un communiqué.

Le site aurait dû ouvrir pour la rentrée, mais sa mise en service a été retardée en raison de la pandémie. La nouvelle école déchargera les établissements de la Sallaz et de Boissonnet. Elle a été construite en accord avec les principes de développement durable. Les aménagements extérieurs ne sont pas encore terminés.

Continuer la lecture

Lausanne

Terrasses: polémique sur les tentes en plastique dans l'espace public

Publié

le

La Ville de Lausanne ne veut pas de tentes en plastique sur ses terrasses. (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La Ville de Lausanne ne veut pas de tentes en plastique sur ses terrasses. Seuls les chalets en bois et télécabines sont autorisés pour protéger les clients du froid pendant la période hivernale. Une situation qui suscite l'incompréhension de certains cafetiers-restaurateurs.

C'est le cas de la propriétaire du P'tit Bar, Muriel Testuz, qui a dû réduire le nombre de places assises à l'intérieur de 18 à 7. Comptant sur sa tente en plastique extérieure pour pouvoir accueillir des clients en hiver, elle déplore une décision "non réaliste" et "qui l'empêche de travailler".

"La solution de la Ville consiste à mettre en place des espaces clos, onéreux et inadaptés à la plupart des établissements au temps du Covid", a-t-elle déclaré mardi à Keystone-ATS, revenant sur une information du Temps.

"C'est surréaliste", relève la tenancière qui s'interroge notamment sur l'aspect sanitaire de la mesure, alors que le coronavirus force à réduire le nombre de places dans les lieux fermés. La Municipalité devrait faire preuve de davantage d'intelligence en ces temps difficiles pour le secteur", a-t-elle estimé.

Pas une surprise

Les restaurateurs peuvent demander une extension pérenne gratuite de leur terrasse, y mettre ou non des chaufferettes à pellets, des braseros, des petits chalets, voire des télécabines, mais ils ne peuvent pas installer des tentes en plastique, répond le municipal en charge du dossier Pierre-Antoine Hildbrand. Ce n'est pas une surprise, cela leur a été précisé dans une directive qui date de 2019, ajoute-t-il.

La tente est symbolique d'une manifestation, d'un événement particulier, comme le marché de Noël. Ce sont deux concepts, deux objectifs différents, relève l'élu. Il s’agit d’éviter la présence prolongée de bâches sur l'espace public pour le bien de ce secteur et pour l'attractivité de la Ville.

Deux lettres

Cela fait longtemps que la Suisse alémanique applique ce principe, relève le directeur de la sécurité et de l'économie qui avait déjà interdit l'an dernier les parasols publicitaires et les chaises en plastique sur les terrasses lausannoises.

GastroLausanne a été informée lors de son assemblée générale, souligne M. Hildbrand. Il précise n'avoir reçu que deux lettres de protestation, alors que la Ville compte plus de 500 établissements avec terrasses.

Continuer la lecture

Lausanne

Accident : un aide-monteur fait une chute de 5 mètres

Publié

le

L'accident s'est produit à proximité des voies CFF, à Lausanne, (©KEYSTONE/LEANDRE DUGGAN)

Un aide-monteur français a été électrocuté alors qu’il travaillait sur un pylône électrique à proximité des voies CFF à Lausanne mercredi peu après minuit. Il a fait une chute d'environ cinq mètres. Le jeune homme est grièvement blessé.

La police a été avisée mercredi vers 00h50 de cet accident de travail à proximité des voies CFF, à Lausanne, indique-t-elle vendredi dans un communiqué. Selon les premiers éléments, il ressort qu'un aide-monteur travaillant pour une entreprise mandatée par les CFF était affairé à des travaux sur un pylône électrique.

Pour une raison que l'enquête devra déterminer, ce ressortissant français de 23 ans s'est fait électrocuter. Lors de l'événement, il a chuté d'environ cinq mètres. Grièvement blessé, il a été acheminé en ambulance au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV).

Le procureur de service a été avisé et a ouvert une enquête pénale. Les trains circulant en direction du Valais ont été stoppés le temps de l'intervention et des constatations.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Sagittaire

Bonheur sentimental immense. La vague qui vous porte en ce moment devient de plus en plus puissante. Savourez !

Publicité

Les Sujets à la Une

X