Choisissez votre radio
Connect with us

Pascal Broulis a-t-il accepté un avantage ?

Publicité
La gauche radicale demande au Parquet d'examiner l'opportunité d'ouvrir une instruction dans le dossier des voyages controversé de Pascal Broulis (archives). (KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Vaud

Pascal Broulis a-t-il accepté un avantage ?

Pascal Broulis a-t-il, lui aussi, accepté un avantage ? Notamment lors de ses nombreux voyages en Russie ? C’est en tout cas ce que suspectent trois conseillers communaux de la gauche radicale vaudoise. Ils ont envoyé ce mercredi une lettre recommandée au Ministère Public vaudois. Ce courrier, également adressé à la Presse, vise à informer le Parquet de plusieurs faits. 

Ils sont 3 à avoir signé ce courrier recommandé et directement adressé au Procureur général du canton de Vaud, Eric Cottier. Surfant sur la vague de l’affaire Maudet à Genève, les conseillers communaux lausannois Pierre Conscience et Claude Calame, ainsi que le Veveysan Alain Gonthier ont écrit une « lettre de signalisation de certains faits ». Des faits qui concernent le Conseiller d’Etat vaudois PLR Pascal Broulis et certains de ses voyages en Russie.

Concrètement, les informateurs se basent sur des informations révélées par plusieurs Médias cet été, dont la RTS. Ces voyages controversés en Russie, notamment en 2013, le Ministre des finances vaudois les auraient effectués en compagnie de Frederik Paulsen, président du groupe Ferring et consul général honoraire de Russie. L’homme a aussi bénéficié durant 10 ans d’une exemption fiscale sur sol vaudois.

Pour les 3 informateurs, il y a deux aspects à investiguer. D’une part, il faut déterminer si Frederik Paulsen est au bénéfice d’un forfait fiscal alors qu’il a une activité économique, ce que la loi exclut. Et d’autre part, les voyages en Russie de Pascal Broulis ont-ils été payés en partie par Frederik Paulsen ?

Le Ministère Public est invité par les informateurs à enquêter sur ces faits, qui pourraient selon eux, constituer une infraction pénale pour « acceptation d’un avantage ».

Le Conseiller communal lausannois d’Ensemble à Gauche, Pierre Conscience :

Pierre Conscience Conseiller communal EàG, Lausanne

Avec cette lettre, Pierre Conscience et ses 2 collègues, attendent que le Ministère Public prenne position :

Pierre Conscience Conseiller communal EàG, Lausanne

Ces soupçons d’acceptation d’un avantage de la part de Pascal Broulis tombent en même temps que l’affaire « Maudet » à Genève. Le Président du gouvernement genevois qui devra s’expliquer devant la justice pour son voyage controversé à Abu Dhabi.

Une affaire qui a décidé les trois conseiller communaux vaudois à informer la justice sur le cas « Broulis ».

Pierre Conscience :

Pierre Conscience Conseiller communal EàG, Lausanne

Récemment, devant le Grand Conseil vaudois, Pascal Broulis a répété que Frederik Paulsen a été traité « comme il se doit », et qu’il ne perçoit pas de rémunération en lien avec son activité.

Contacté, le Procureur général du canton de Vaud, Eric Cottier, nous a indiqué ne pas avoir encore reçu ce fameux courrier. Il ne communiquera pas avant d’en avoir pris connaissance.

Pascal Broulis a lui répondu par le biais d’une note à la presse. Il estime que le courrier envoyé par les trois conseillers communaux relève « manifestement de la manœuvre politique ». Selon le ministre, ce courrier se base sur des articles de presse qui ont d’ores et déjà fait l’objet de mises à point. Pascal Broulis répète qu’il a participé à ces voyages durant ses vacances et à ses frais. Concernant le régime fiscal de M. Paulsen, le grand argentier rappelle qu’il n’a aucun moment été en contact avec son dossier fiscal. Le ministre dit poursuivre  « dans la plus totale sérénité son travail au service du Canton ».

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Vaud

Publicité
Publicité

Retrouvez LFM sur tous les supports

écrans
To Top
X