Rejoignez-nous

Vaud

Pour un double contrôle indépendant du dossier fiscal Broulis

Publié

,

le

Un coin de voile sera levé sur la situation fiscale de Pascal Broulis. Après trois semaines de révélations, les députés vaudois ont consacré toute la matinée de mardi à débattre de la situation fiscale du conseiller d'Etat en charge des finances.

Par 105 voix contre 22 et 15 abstentions, le Grand Conseil a adopté une détermination déposée par Hadrien Buclin (Ensemble à Gauche), mais amendée par Grégory Devaud (PLR). Le texte prévoit que les déclarations d'impôt de Pascal Broulis de "ces dernières années" soient examinées par l'Inspectorat fiscal. Elles devront ensuite être validées par une expertise indépendante et externe, avant que le public soit informé.

Un peu plus tôt, le gouvernement a indiqué vouloir s’assurer que le dossier fiscal de Pascal Broulis est traité conformément à la loi. La présidente du Conseil d’Etat, Nuria Gorrite :

Nuria Gorrite
Présidente du Conseil d'Etat VD
Nuria Gorrite Présidente du Conseil d'Etat VD

Le contrôle fiscal externe devrait être réalisé par le professeur de droit fiscal Xavier Oberson qui enseigne à l'Université de Genève.

Concernant la domiciliation fiscale de Pascal Broulis, Nuria Gorrite a relevé que ni Lausanne, ni Sainte-Croix n'avait remis en cause la répartition des impôts de Pascal Broulis, respectivement un tiers et deux tiers. Quant aux 15'000 francs de déduction pour frais de transport, le calcul a été jugé "cohérent" à l'Administration cantonale des impôts.

Des réponses jugées intéressantes mais incomplètes par le député d’Ensemble à Gauche Hadrien Buclin, au micro de Margaux Habert :

Hadrien Buclin
Député, Ensemble à Gauche, VD
Hadrien Buclin Député, Ensemble à Gauche, VD

Pour le principal intéressé, le débat du jour a surtout permis de remettre de l'ordre dans la discussion. Pascal Broulis est au micro de Charles Super :

Pascal Broulis
Conseiller d'Etat, DFIRE, VD
Pascal Broulis Conseiller d'Etat, DFIRE, VD

Les différents partis se sont aussi exprimés ce mardi au Grand Conseil. Pour le groupe des Verts, la déduction des frais de transport de Pascal Broulis pose problème. Même si le chef de groupe, Vassilis Venizelos, salue la volonté du Conseil d’Etat de faire toute la lumière :

Vassilis Venizelos
Député, Verts, VD
Vassilis Venizelos Député, Verts, VD

Du côté du groupe socialiste, les réponses du gouvernement sont également saluées. Même si le Président du Parti socialiste vaudois, Stéphane Montangero, regrette que le chef des finances cantonales ait tardé à répondre aux interrogations :

Stéphane Montangero
Président, PSV
Stéphane Montangero Président, PSV

Sous les applaudissements, la Vert'libérale Claire Richard a dénoncé "un lynchage médiatique. Le PLR Marc-Olivier Buffat demandait de "l'empathie" pour une famille mise sous les feux des projecteurs.

Durant la séance, Jean-Michel Dolivo, d’Ensemble à Gauche, a expliqué « l’affaire Broulis » à l’aide d’une métaphore : si une caissière vole 20 francs dans la caisse, il y a rupture de confiance, et la femme est renvoyée. Alors, faut-il comprendre que l’extrême gauche souhaite la démission du conseiller d’Etat ? Les explications d’Hadrien Buclin, membre du groupe Ensemble à Gauche au Grand Conseil :

Hadrien Buclin
Député, Ensemble à Gauche, VD
Hadrien Buclin Député, Ensemble à Gauche, VD

Mais au-delà de la situation fiscale du grand argentier, « l’Affaire Broulis » a soulevé d’autres questions. La loi datant de 1956, qui permet de s’acquitter de ses impôts dans deux communes, entre celle du domicile et celle de la résidence secondaire, est mise en cause. Pour le socialiste Stéphane Montangero, auteur d’une interpellation à ce sujet, elle n’est plus vraiment d’actualité. Le Conseil d’Etat traitera cette demande. Nuria Gorrite, présidente du Conseil d’Etat :

Nuria Gorrite
Présidente du Conseil d'Etat VD
Nuria Gorrite Présidente du Conseil d'Etat VD

Le Conseil d’Etat a trois mois pour répondre à cette interpellation. En revanche, le calendrier des expertises sur le dossier fiscal de Pascal Broulis doit encore être précisé par le gouvernement vaudois.

Continuer la lecture
2 Commentaires

2 Comments

  1. Jacques

    17 avril 2018 à 09:31

    La Broulismania sous enquête …
    Personne vaudra se réjouir du résultat de l‘enquête fiscale sur P. Broulis. Même pas les contribuables lésés par le Fisc.VD pour des surtaxations erronées et non remboursées (art. … ). D’autres non plus et qui ont reçu du même Fisc.VD des mandats de payement avec menace de poursuite pour des montants libérées dans les délais, depuis 18 mois ! Dès lors, les contribuables lésé ne s’étonnent plus du comportement de ce milieu privilégié et intouchable.. Scandaleux !

  2. Deriaz

    17 avril 2018 à 09:39

    Ceux qui jouent aux Pirates, ont-ils encore la place dans la vie publique ?
    Que Diable! Il semble bien que oui, c’est démocratique…nom d’un Ulysse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

8 millions pour soutenir le commerce local

Publié

le

La Ville de Lausanne veut soutenir le commerce détail, affaibli par la crise du Covid-19. (image prétexte - KEYSTONE/Leandre Duggan)

La Ville de Lausanne lance son plan de soutien au commerce de détail. Après l’opération WelQome menée par le canton, la Municipalité met près de 8 millions de francs sur la table.

Avec la Société coopérative des commerçants lausannois, la Ville va proposer des bons et des carnets de réduction à tous les habitants. Concrètement, chaque lausannois majeur recevra ainsi un carnet de 5 bons de réduction correspondant à un montant de 40.-, à faire valoir sur un achat minimum de 200.-. Les ménages lausannois au bénéfice de subsides à l’assurance-maladie recevront aussi un carnet de bons d’achat d’une valeur de 100.-, auquel s’ajouteront 50.- par enfant. Pour le syndic de Lausanne, ce plan doit permettre de stimuler la consommation locale, tout en soutenant le pouvoir d’achat des lausannois :

Grégoire Junod
Syndic de Lausanne
Grégoire Junod Syndic de Lausanne

Les autorités espèrent ainsi générer un volume de chiffre d’affaires de l’ordre de 20 millions de francs dans le commerce local, un secteur particulièrement affaibli :

Grégoire Junod
Syndic de Lausanne
Grégoire Junod Syndic de Lausanne

Le Conseil communal devra encore donner son feu vert à l’opération début novembre. Les bons seront envoyés dans la foulée aux lausannois.

Continuer la lecture

Vaud

Le canton de Vaud ouvre un nouveau centre de dépistage à Vevey

Publié

le

On pourra dorénavant aller se faire tester au Covid-19 à l'Hôpital de la providence à Vevey (VD). (©KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA BELLA)

Le canton de Vaud élargit sa filière de tests de dépistage du Covid-19 dans l'est de son territoire. Dès vendredi, il ouvre un troisième lieu sur le site de l'Hôpital de la Providence à Vevey qui vient compléter les deux autres déjà en fonction à l'Hopital Riviera-Chablais (HRC) à Rennaz.

Les trois centres fonctionnent 7 jours sur 7, sur rendez-vous, avec un temps de prise en charge de 10 minutes en moyenne.

Le Département de la santé et de l'action sociale (DSAS) a mandaté l'HRC pour augmenter sensiblement sa capacité à tester, de manière à faire face à la demande. Ces dernières semaines, l'HRC a effectué en moyenne 1000 tests hebdomadaires, expliquent vendredi les services de Rebecca Ruiz dans un communiqué.

Vaud dispose désormais de 19 filières de dépistage réparties aux quatre coins du canton, dont cinq peuvent être sollicitées sans rendez-vous.

Continuer la lecture

Lausanne

Reprise mouvementée à l'Opéra de Lausanne

Publié

le

L'Opéra de Lausanne doit annuler un récital. (Image d'archive - ©KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Après six mois de fermeture, l'Opéra de Lausanne a rouvert ses portes mercredi avec un récital de la mezzo soprano suisse Marina Viotti. Un concert de la pianiste Maria João Pires, avec l'OSR, est prévu jeudi. Mais le récital de dimanche doit être annulé, en raison de la quarantaine imposée à un chanteur lituanien.

Le chanteur Kostas Smoriginas, qui devait se produire aux côtés du ténor biélorusse Pavel Petrov, n'a pas pu se rendre en Suisse. Il a côtoyé une personne qui était positive au Covid-19 et a été placé en quarantaine, a indiqué jeudi l'Opéra à Keystone-ATS.

Le récital est par conséquent annulé. Tous les détenteurs de billets sont en train d'être contactés. Ces billets seront remboursés.

La mésaventure illustre les difficultés que peuvent rencontrer les organisateurs de spectacles en période de pandémie. Après six mois de fermeture, l'Opéra a décidé de redémarrer en douceur, avec une jauge limitée à environ 60% de sa capacité.

Mercredi, une "belle salle" a réservé "une standing ovation" à Marina Viotti, a expliqué le service de presse. Après Maria João Pires et l'OSR jeudi soir, l'institution lausannoise accueillera en octobre le Béjart Ballet Lausanne. La troupe donnera huit représentations du 2 au 11 octobre, avec une création de Gil Roman en première partie suivie des Sept danses grecques de Maurice Béjart.

Continuer la lecture

Lausanne

Le Romandie est contraint de fermer pour une longue durée

Publié

le

A Lausanne, le Romandie doit être rénové. (Image d'archive - ©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le club rock le Romandie, l'un des hauts lieux de la vie nocturne lausannoise, annonce une "fermeture prolongée". Ses locaux ne sont plus suffisamment sûrs pour le public en raison de plusieurs dégâts d'eau.

Situé sous les arches du Grand-Pont, le Romandie subit régulièrement des infiltrations d'eau. "Le service culturel de la Ville de Lausanne nous a annoncé que les rénovations du pont ne seraient pas finalisées avant plusieurs années et qu'en l'état actuel, les locaux sont inutilisables", explique jeudi l'Association ...e la nave, qui exploite les lieux.

Elle ajoute dans son communiqué qu'elle espère retrouver ses locaux "à moyen, voire long terme", tout en expliquant qu'elle penche actuellement sur la mise en place d'une 17e saison itinérante.

Basé auparavant à la Riponne, le Romandie occupe ses locaux sous le Grand-Pont depuis 2008. Le club programme une cinquantaine de concerts par saison.

Continuer la lecture

Vaud

42 millions injectés dans l'économie vaudoise grâce à WelQome

Publié

le

L'Etat de Vaud et QoQa avaient lancé WelQome cet été pour stimuler l'économie vaudoise. (Image d'archive - ©KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Un bilan de tous les superlatifs pour l’opération WelQome. Partenariat né cet été entre la plateforme de vente en ligne QoQa et l’Etat de Vaud, l'opération - désormais terminée - a permis de générer quelque 42 millions de francs. Une opération hivernale WelQome 2 est en préparation.

Le canton de Vaud dresse un bilan extrêmement positif de l'opération WelQome de soutien au tourisme et aux commerces locaux. Partenariat né cet été entre la plateforme de vente en ligne QoQa et l’Etat de Vaud, WelQome proposait d’acquérir des bons permettant aux consommateurs de bénéficier d'une réduction de 20% et aux commerçants concernés d'un bonus de 10%. L'Etat subventionnait l'écart des 30% sur chaque transaction. Objectif : relancer l’économie en période de crise sanitaire. Sur les 15 millions de francs prévus au départ, 13 millions ont été utilisés au terme de l’opération aujourd’hui. Au total, plus de 350'000 bons ont été vendus, générant un montant de près de 42 millions de francs. Quelques secteurs ont particulièrement bien su tirer leur épingle du jeu. Philippe Leuba, ministre vaudois en charge de l’économie:

Philippe Leuba
Conseil d'Etat en charge de l'économie, VD
Philippe Leuba Conseil d'Etat en charge de l'économie, VD

À l’autre bout de la chaîne, des consommateurs aux profils variés ont profité des bons qui, on le rappelle, sont valables jusqu’au 31 janvier prochain. Pascal Meyer, patron de QoQa:

Pascal Meyer
Patron de QoQa
Pascal Meyer Patron de QoQa

1462 commerçants ont pris part à l’opération. 263 d’entre eux ont atteint le plafond imposé. Philippe Leuba, ministre vaudois en charge de l’économie:

Philippe Leuba
Conseil d'Etat en charge de l'économie, VD
Philippe Leuba Conseil d'Etat en charge de l'économie, VD

Le ministre en charge de l’économie qui a également souligné l’impact positif de la digitalisation des ventes pour certains commerces locaux qui ne se trouvaient pas encore sur Internet. Pascal Meyer, patron de QoQa, souligne le travail d’accompagnement effectué:

Pascal Meyer
Patron de QoQa
Pascal Meyer Patron de QoQa

Un bilan de tous les superlatifs pour les acteurs de l'opération, si bien qu’un WelQome 2 est en préparation. Avec quelques améliorations et changements possibles. Philippe Leuba, ministre vaudois en charge de l’économie:

Philippe Leuba
Conseil d'Etat en charge de l'économie, VD
Philippe Leuba Conseil d'Etat en charge de l'économie, VD

Sur les 15 millions de francs prévus au départ, 13 avaient été utilisés au terme de l’opération aujourd'hui. Il reste donc un peu moins de 2 millions. Une somme qui va être transférée au projet WelQome 2 en préparation. Axé sur une offre hivernale, il devrait être présenté d’ici la fin de l'année.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Bélier

Votre situation professionnelle évolue favorablement grâce à des appuis sûrs. Toutefois, restez psychologue et agissez avec calme.

Publicité

Les Sujets à la Une

X