Rejoignez-nous

Culture

La musique au coeur du prochain Festival Numerik Games

Publié

,

le

Le festival Numerik Games, qui tiendra sa prochaine édition en août, veut faire découvrir la créativité numérique au plus grand nombre. Cette année, la musique est également au coeur des festivités. (Archives © KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

Le centre-ville d'Yverdon-les-Bains sera à nouveau le haut lieu de la créativité numérique cet été. Le festival Numerik Games est de retour et met en avant cette année la musique, un art étroitement lié.

Après le cirque l'an dernier, c'est cette fois l'art musical qui sera au centre de la programmation du prochain Numerik Games Festival, prévu du 26 au 28 août prochain, à Yverdon-les-Bains. Numerik Games, c'est une manifestation qui se veut rassembleuse, qui veut montrer au grand public la créativité numérique sous toutes ces formes, de les mélanger lors d’un événement.

Marc AtallahDirecteur du Numerik Games Festival

Des artistes suisses et internationaux viendront mettre l'ambiance, dans plusieurs styles, dans la cité thermale. Et au delà de ce programme axé musique, les festivaliers pourront retrouver tout ce qui fait le charme de cette manifestation : son mélange des genres, des types de créations. On retrouve Marc Atallah :

Marc AtallahDirecteur du Numerik Games Festival

Au programme donc, entre autres, des conférences, des ateliers parents-enfants, du jeu vidéo suisse et rétro. Et la musique ! Les festivaliers pourront constater la frontière mince entre musique et numérique, avec par exemple le DJ britannique Afishal qui fera danser les bâtiments de la Place Pestalozzi, la compagnie ukrainienne Light Balance qui proposera des chorégraphies avec des tubes néons, ou encore la rencontre entre art de rue et musique électronique avec le batteur italien Dario Rossi.

Marc AtallahDirecteur du Numerik Games Festival

Autre nouveauté pour cette édition 2022 : la traduction complète en allemand de l'intégralité des supports du festival, y compris les conférences. Une volonté de s'ouvrir à un public encore plus large et pouvoir faire de cette manifestation LE rendez-vous suisse du numérique.

Marc AtallahDirecteur du Numerik Games Festival

Plus d'informations et réservation des billets pour le Festival à retrouver sur le site internet de la manifestation.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

2500 personnes posent nues sur la plage contre le cancer de la peau

Publié

le

2500 personnes ont posé nu samedi sur la célèbre Bondi Beach de Sydney pour sensibiliser au cancer de la peau. (© KEYSTONE/EPA/DEAN LEWINS)

Environ 2500 personnes se sont rassemblées nues samedi sur une célèbre plage de Sydney, en Australie, dans le cadre d'une installation artistique destinée à sensibiliser le public sur le cancer de la peau.

Bondi Beach est devenue, à l'aube, une plage nudiste quand les 2500 volontaires de tous âges et dans le plus simple appareil ont posé pour le photographe américain Spencer Tunick, qui leur lançait ses instructions par haut-parleur depuis une plateforme surélevée.

Cet événement baptisé "Strip Off for Skin Cancer" ("Déshabillez-vous pour le cancer de la peau") était organisé en collaboration avec une association encourageant les Australiens à se faire régulièrement examiner par un dermatologue.

Le nombre de participants équivaut grosso modo à celui des Australiens qui meurent chaque année d'un cancer de la peau.

"J'ai passé la moitié de ma vie au soleil et on m'a retiré deux mélanomes malins du dos", a raconté à l'AFP un des volontaires, Bruce Fasher, 77 ans. "J'ai pensé que c'était une bonne cause, et j'aime enlever mes vêtements à Bondi Beach", a-t-il ajouté.

Spencer Tunick est connu pour ses strip-tease massifs organisés dans des lieux très connus à travers le monde. Il a notamment déshabillé plus de 5000 personnes devant l'Opéra de Sydney en 2010, et 18'000 personnes - son record - sur le Zocalo à Mexico en 2007.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

L'acteur Sofiane Bennacer soupçonné de viols

Publié

le

La réalisatrice Valeria Bruni-Tedeschi défend ardemment la révélation de son dernier film "Les Amandiers", l'acteur Sofiane Bennacer, soupçonné de viol (archives). (© KEYSTONE/EPA ANSA/ETTORE FERRARI)

Le cinéma français est secoué par de nouvelles accusations de violences sexuelles, avec la révélation de la mise en examen pour viols de l'acteur Sofiane Bennacer. Celui-ci est ardemment défendu par la réalisatrice des "Amandiers", Valeria Bruni-Tedeschi.

Révélation de son dernier film, Sofiane Bennacer, 25 ans, clame son innocence depuis que le Parisien puis Libération ont révélé les accusations de viols dont il fait l'objet.

Elles lui ont valu trois mises en examen: deux pour des faits de viols sur deux ex-compagnes, la troisième "pour violences sur conjoint". Dans le cadre d'une quatrième plainte déposée par une autre ex-compagne qui dénonçait des faits de viol, Sofiane Bennacer a été placé sous le statut plus favorable de témoin assisté.

Difficulté supplémentaire pour Valeria Bruni-Tedeschi, par ailleurs compagne de M. Bennacer selon Le Parisien et Libération: l'existence d'une plainte pour viols d'une ancienne compagne de Sofiane Bennacer était connue lors du tournage.

Humiliation

Malgré cela, la production a pu s'achever et le film, qui retrace l'aventure du Théâtre des Amandiers et de son fondateur Patrice Chéreau, être présenté en compétition officielle au Festival de Cannes, sortir en salles le 16 novembre, et attirer déjà plus 100'000 spectateurs.

Sofiane Bennacer a aussi été retenu dans la liste de la trentaine de "révélations" pour les prochains César, avant que l'Académie ne rétropédale en urgence cette semaine, lorsque les tourments judiciaires du jeune homme ont été rendus publics.

De son côté, l'acteur, qui tenait avec "Les Amandiers" le premier rôle d'importance de sa carrière, a contesté, comme lors de sa mise en examen, les accusations portées à son encontre, expliquant n'avoir "rien fait", et s'être "fait humilier au plus profond de (son) âme".

"Présomption d'innocence"

Vendredi, Valeria Bruni-Tedeschi, actrice demandée et réalisatrice de sept longs-métrages, est passée à la contre-attaque, dénonçant un "lynchage médiatique", après la parution de l'enquête de Libération sur son acteur, les accusations dont il fait l'objet, et "l'omerta" qui aurait régné sur le sujet lors du tournage.

"À ce jour tout le monde sait qu'il n'a pas été jugé", écrit-elle. "J'ai été impressionnée artistiquement par Sofiane Bennacer dès la première seconde du casting de mon film et j'ai voulu qu'il en soit l'acteur principal malgré des rumeurs dont j'avais connaissance" assume-t-elle, revendiquant la pleine "responsabilité de (son) choix".

Elle affirme que la production "n'a eu connaissance d'une plainte" en justice qu'une fois le tournage commencé, et qu'il était ensuite "juridiquement inenvisageable" pour les producteurs de changer d'acteur. A propos des victimes présumées, l'actrice assure avoir "un immense respect pour la libération de la parole des femmes" mais insiste sur la "présomption d'innocence".

Elle confie avoir été elle-même "abusée dans (son) enfance": "je connais la douleur de ne pas avoir été prise au sérieux". "Honte à toi Libération", a de son côté tonné sa soeur, Carla Bruni, sur Instagram.

"Aucune base juridique"

Vendredi matin, Patrick Sobelman, l'un des deux producteurs du film "Les Amandiers", avait assuré sur France Inter que la production ne savait rien de ces faits avant de l'engager. Et la production estime qu'elle n'avait ensuite "aucune base juridique" pour le licencier.

La production assure avoir suivi toutes les recommandations officielles, comme la mise en place de "référents" pour les questions de harcèlement, édictées ces dernières années dans le sillage d'affaires de violences sexuelles qui ont ébranlé le cinéma américain, puis français.

Pour les professionnels du 7e art, les accusations contre Sofiane Bennacer viennent rappeler le souvenir de l'affaire Polanski, régulièrement rattrapé par des accusations anciennes d'abus sexuels, ou encore les mises en examen d'acteurs comme Gérard Depardieu ou Ary Abittan pour des faits de viols, qu'ils contestent.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Enchères record en vue en Allemagne pour un portrait de Beckmann

Publié

le

L'autoportrait jaune-rose de Max Beckmann suscite un intérêt mondial (archives). (© KEYSTONE/DPA Grisebach GmbH/PEDRINI PHOTOGRAPHY)

Un autoportrait de Max Beckmann, l'une des grandes figures de l'expressionnisme allemand, est mis aux enchères jeudi prochain à Berlin. Son prix pourrait grimper jusqu'à un montant record pour l'Allemagne: 30 millions d'euros.

Considéré comme un chef-d'oeuvre, "Selbstbildnis gelb-rosa", (autoportrait jaune-rose), détenu par des particuliers depuis sa création en 1943, représente l'artiste pendant son exil aux Pays-Bas après avoir fui l'Allemagne nazie.

Offert à son épouse Mathilde, surnommée Quappi, qui l'a conservé jusqu'à sa mort en 1986, ce tableau est resté pendant des décennies dans une collection suisse privée et n'a pas été montré au public depuis le milieu des années 1990.

Intérêt mondial

"Aucune oeuvre d'art comparable n'a été mise aux enchères en Allemagne depuis 1945", explique Micaela Kapitzky, directrice et partenaire de la Maison Grisebach, basée à Berlin et chargée de la vente.

Elle pourrait être adjugée entre 20 et 30 millions d'euros, soit la plus forte estimation faite jusqu'ici pour un tableau vendu en Allemagne, selon Grisebach. Des collectionneurs privés, des musées et d'autres institutions du monde entier se sont dit intéressés par son acquisition, dans un marché de l'art en plein boom en Allemagne.

Art "dégénéré"

Dès son vivant, Beckmann (1884-1950) a connu le succès en Allemagne, jusqu'à ce que les nazis qualifient son art de "dégénéré" et le retirent des musées allemands en 1937. De plus en plus menacé, Beckmann a quitté sa patrie pour s'exiler à Amsterdam où il a vécu pour une décennie avant de déménager aux Etats-Unis.

Pour Beckmann, l'exil néerlandais était à la fois marqué par le soulagement d'avoir échappé aux nazis mais aussi par la frustration, ce qui transparaît dans ses oeuvres, analyse Mme Kapitzky, interrogée par l'AFP.

Contrairement à beaucoup de ses tableaux réalisés aux Pays-Bas, dominés par des tons sombres, son autoportrait est teinté de couleurs plus chaudes. Il en ressort une impression de ténacité mêlée de défiance.

Valeur record

Beckmann est mort à 66 ans d'une crise cardiaque alors qu'il se rendait au Metropolitan Museum of Art de New York, où son autoportrait en veste bleue est exposé.

Ses oeuvres de Beckmann, désormais considéré comme l'un des plus importants artistes du XXe siècle, ont vu leur valeur exploser ces dernières décennies. Son tableau "l'enfer des oiseaux" ("Hölle der Vögel), allégorie féroce du IIIe Reich, avait été adjugé en 2017 à 36 millions de livres (47 millions de francs à l'époque), un montant record alors pour l'expressionnisme allemand pendant des enchères.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Elon Musk annonce le rétablissement des comptes bannis sur Twitter

Publié

le

"Le peuple a parlé", a écrit Elon Musk. (© KEYSTONE/AP/Gregory Bull)

Le nouveau patron de Twitter Elon Musk a annoncé jeudi qu'il allait rétablir dès la semaine prochaine les comptes suspendus sur la plateforme s'ils n'ont pas enfreint la loi, revenant ainsi sur des propos rassurant lors de sa prise de contrôle.

A la question, publiée mercredi en forme de sondage sur son compte, de savoir si Twitter devrait proposer une "amnistie générale aux comptes suspendus à condition qu'ils n'aient pas enfreint la loi ou envoyé des spams de façon scandaleuse", 72,4% des quelque 3,16 millions de personnes ont dit "oui".

"Le peuple a parlé, l'amnistie débute la semaine prochaine", a tweeté M. Musk jeudi, jour férié aux Etats-Unis pour la fête de Thanksgiving, accompagnant sa publication du message "Vox Populi, Vox Dei" ("La voix du peuple est la voix de Dieu").

C'est avec cette même expression qu'il avait, samedi, réhabilité le compte de l'ancien président américain Donald Trump, banni du réseau social après l'assaut du Capitole à Washington en janvier 2021.

Le dirigeant de Tesla et SpaceX avait pris cette décision à la suite d'une consultation similaire sur le réseau à l'oiseau bleu, une méthode à la représentativité incertaine. Une courte majorité (51,8%) des 15 millions de votants s'était exprimée en faveur d'un retour du milliardaire républicain, qui n'a pas tweeté depuis le rétablissement de son compte.

Modération "trop restrictive"

Elon Musk a expliqué à maintes reprises avoir racheté Twitter parce qu'il considère la plateforme comme la "place publique numérique" essentielle à la démocratie dans le monde.

L'homme le plus riche au monde juge la modération des contenus trop restrictive, mais sa vision absolutiste de la liberté d'expression fait craindre un déferlement d'abus (désinformation, discours de haine) sur le réseau social.

De nombreuses marques ont déjà suspendu leurs dépenses publicitaires sur Twitter, qui en dépend à 90% pour ses revenus.

Limite

L'entrepreneur libertaire a d'abord tenté de les amadouer, rappelant fin octobre que les règles n'avaient pas (encore) changé et promettant de ne prendre aucune décision sur le rétablissement de comptes avant la création d'un "conseil de modération des contenus".

Mais les annonceurs qui avaient promis de maintenir leurs dépenses à la condition que ce conseil de modération soir créé "ont rompu l'accord", a-t-il écrit mardi en guise de justification sur le retour des comptes évincés de la plateforme.

Plusieurs grandes marques, dont Volkswagen, General Motors et General Mills, ont annoncé suspendre leurs dépenses publicitaires sur Twitter depuis son acquisition par M. Musk.

Elon Musk semble néanmoins avoir une limite: il a indiqué qu'il ne rétablirait pas le compte du complotiste américain d'extrême droite Alex Jones, poursuivi depuis plusieurs années par des parents de victimes de la tuerie de l'école de Sandy Hook de Newton (Connecticut) pour avoir affirmé que le massacre n'était qu'une mise en scène pilotée par des opposants aux armes à feu.

Ayant vécu la mort de son premier enfant, il a expliqué être "sans merci vis-à-vis de quiconque utiliserait les décès d'enfants pour (engranger des) gains financiers, politiques ou de renommée".

Régulateurs

Elon Musk est largement critiqué pour ses décisions impulsives à la tête de Twitter, des licenciements massifs au lancement chaotique de nouvelles fonctionnalités.

Il écarte les critiques plusieurs fois par jour sur son compte aux 118 millions d'abonnés à coup de memes (images parodiques), d'émoticônes, de provocations, d'attaques personnelles et de pirouettes.

Mais le milliardaire risque d'être rattrapé par les régulateurs.

Twitter doit en effet respecter des lois européennes, dont celle sur les Services numériques (DSA) qui devrait obliger les plateformes à retirer rapidement les contenus illicites et à lutter contre la désinformation.

L'Arcom, le gendarme français des médias, avait rappelé lundi au groupe californien ses "obligations" et lui avait demandé de lui "confirmer" d'ici jeudi être "en mesure" d'y faire face et "de lui faire part de l'évolution à brève échéance des moyens humains et technologiques" qui y sont consacrés.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Fraude en ligne: Interpol intercepte 130 millions de dollars

Publié

le

Arnaques en ligne: Interpol a arrêté un millier de suspects. (© KEYSTONE/DPA/NICOLAS ARMER)

Une opération d'envergure menée par Interpol a mené à l'arrestation de près d'un millier de suspects et permis d'intercepter 130 millions de dollars d'actifs issus de fraudes commises en ligne, a annoncé jeudi l'institution.

Hameçonnage vocal, escroqueries sentimentales, "sextorsion", fraude à l'investissement, compromission de courriels professionnels, blanchiment d'argent lié aux jeux d'argent illégaux en ligne: l'opération Haechi III a duré plus de cinq mois, du 28 juin au 23 novembre, dans une trentaine de pays, explique dans un communiqué Interpol dont le siège est à Lyon.

Au total, l'opération a permis l'arrestation de 975 personnes et la résolution de plus de 1600 dossiers. Près de 2800 comptes de dépôts et d'actifs virtuels ont été bloqués en lien avec ces affaires de criminalité financière.

Les investigations lancées dans le cadre de Haechi III ont généré la publication de 95 notices et diffusions d'Interpol et ont permis d'identifier de nouvelles tendances émergentes dans le crime en ligne, en particulier de nouvelles variations dans les usurpations d'identité, les escroqueries sentimentales ou à l'investissement, ou encore les cas de "sextorsion".

Les enquêteurs ont par ailleurs relevé une hausse importante des fraudes sur les applications de messageries instantanées qui encouragent le paiement via des portefeuilles de cryptomonnaies.

Dans l'une des enquêtes, deux Coréens sous le coup de notices rouges d'Interpol, suspectés d'avoir détourné 28 millions d'euros auprès de 2000 victimes grâce à une pyramide de Ponzi, ont été arrêtés en Grèce et en Italie.

Des enquêteurs autrichiens et indiens ont quant à eux identifié un groupe de cybercriminels qui se faisait passer pour des agents d'Interpol, et persuadait des victimes de transférer de l'argent via des institutions financières, des plateformes de cryptomonnaies et des cartes cadeaux dématérialisées.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Poissons

Couples, une situation tendue pourrait s'envenimer. Seul ? Vous risquez de manquer de lucidité et d'essuyer une déception. 

Les Sujets à la Une

X