Rejoignez-nous

Culture

Rénovation et espace muséal: le château de Grandson (VD) voit grand

Publié

,

le

Fief de l'une des plus nobles familles vaudoises du Moyen-Age, le château de Grandson surplombe le lac de Neuchâtel depuis le 11e siècle. (© Keystone/LEANDRE DUGGAN)

Entre rénovation patrimoniale et renouveau muséal, le château de Grandson voit grand. Ses responsables ont présenté mercredi l'avancement des travaux et le projet "Grandson 2026", qui doivent redynamiser l'offre culturelle et touristique du monument historique.

L'ensemble des travaux, tant patrimoniaux que muséographiques, devrait être terminé pour l'année 2025, ont annoncé ses responsables, la Fondation du Château de Grandson (FCG) et la Stiftung für Kunst, Kultur und Geschichte (SKKG). Une partie des offres culturelles sera dès lors accessible.

Après une première phase de travaux de rénovation extérieure, en partie terminée, la deuxième phase concerne la rénovation intérieure. A l'horizon 2026, il s'agit de créer les espaces pour deux expositions permanentes, deux salles d'expositions temporaires, des activités de médiation et de pédagogie, un centre européen de l'arbalète ainsi que de transformer le café-restaurant.

Entre 40 et 50 millions

Sur 3000 m2, l'intérieur du château proposera de nouveaux parcours, sécurisés et adaptés, y compris un ascenseur. Le coût total de tous ces travaux est estimé entre 40 et 50 millions de francs, a indiqué à Keystone-ATS Dominique Alain Freymond, président de la FCG. La plus grande partie est financée par la SKKG, sise à Winterthour et qui a acheté le château en 1983, précise-t-il.

L'aboutissement de ce grand chantier sera la célébration le 2 mars 2026 des 550 ans de la bataille de Grandson, soit la victoire des Confédérés sur Charles le Téméraire, en 1476. Une grande fête est prévue pour ce jubilé et le château inaugurera son exposition permanente consacrée à cet événement historique.

La même année, un jubilé transcantonal fêtera à la fois la bataille de Grandson et celle de Morat (juin 1476), qui a aussi marqué l'histoire suisse. De mars à juin 2026, des événements et festivités seront organisés entre Grandson et Morat, entre Vaud et Fribourg.

"Aventure ambitieuse"

"En s'engageant dans un projet dépassant la rénovation patrimoniale et incluant un renouveau muséal complet, les deux fondations se lancent dans une aventure ambitieuse vers un repositionnement culturel et touristique de château de Grandson", ont-elles affirmé.

"Le château doit devenir une destination évidente pour chaque Suisse et pour les touristes des pays voisins. Chaque enfant devrait venir découvrir le château et son histoire, au moins une fois durant sa scolarité", disent encore la FCG et la SKKG.

Attirant actuellement en moyenne 30'000 visiteurs par an, les deux fondations souhaitent en accueillir près de 80'000 d'ici 2030. En donnant l'accès libre à certaines de ses terrasses et à ses parcs, le château souhaite aussi devenir un lieu de passage et de loisir quotidien pour les habitants de la région.

Fief de l'une des plus nobles familles vaudoises du Moyen-Age, le château de Grandson surplombe le lac de Neuchâtel depuis le 11e siècle. Acheté par la SKKG avec l'aide de l'Etat de Vaud et de la Confédération, le monument historique est depuis exploité par la FCG et ouvert au public.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Des voleurs armés font irruption à la foire d'art de Maastricht

Publié

le

La police néerlandaise est arrivée sur les lieux du cambriolage en quelques minutes (image d'illustration). (© KEYSTONE/EPA/Jerry Lampen)

Des voleurs armés ont fait irruption mardi en plein jour à la foire d'art et d'antiquités de Maastricht, aux Pays-Bas, une des plus grandes du monde. Ils ont utilisé une masse pour défoncer la vitrine d'un joaillier.

La police dit avoir arrêté deux des quatre suspects et pourchassait les deux autres. Le vol a entraîné l'évacuation des visiteurs terrifiés de la TEFAF (The European Fine Art Fair).

Une vidéo spectaculaire diffusée sur les réseaux sociaux montre les quatre hommes en vêtements élégants, casquettes et lunettes, défonçant à la masse une vitrine de la TEFAF de Maastricht (sud-ouest) et menaçant la foule avec ce qui semble être des armes de poing.

Pas de blessés

"Personne n'a été blessé et les voleurs ont dérobé des biens", a déclaré la police de la province néerlandaise du Limbourg dans un communiqué.

Les forces de l'ordre ont coupé les routes proches de la foire et un important tunnel routier dès qu'elles ont appris le vol. "L'enquête de la police, qui a commencé immédiatement après le vol, a mené à deux arrestations", a précisé la police, qui "se focalise sur la recherche des suspects".

Selon les médias néerlandais, la vitrine visée par les cambrioleurs contenait des bijoux en diamant et autres trésors d'un joaillier londonien, Symbolic and Chase. La société n'a pu être jointe par l'AFP.

La TEFAF est un des plus grands salons d'art et d'antiquités de la planète et attire en général des dizaines de milliers de visiteurs. Elle existe depuis plus de 30 ans et faisait son retour cette année après une interruption due à la pandémie de Covid-19.

Une douzaine de coups de masse

Des images diffusées sur les réseaux sociaux montrent les quatre voleurs au milieu du chaos qu'ils ont provoqué. L'un d'entre eux a brisé une vitrine de bijoux à la masse, cognant sur ce qui semblait être du verre blindé au moins 12 fois pendant que résonnait l'alarme.

Deux des hommes ont brandi ce qui ressemblait à des pistolets face à un homme qui a tenté de s'interposer, armé d'un grand vase en verre plein de fleurs, avant de reculer devant la menace.

L'homme à la masse a fini par réussir à briser la vitrine, tendant la main à l'intérieur pour y prendre quelque chose qu'il a placé dans un sac. Puis les voleurs se sont enfuis en courant, passant près d'un vieil homme médusé qui a dû s'asseoir sur un banc pendant ces événements.

La TEFAF présente des centaines d'oeuvres, dont un tableau du XVIIe siècle d'un grand maître néerlandais, affiché à un million d'euros. Ce n'est pas la première fois qu'elle est visée par des criminels. En 2011, un diamant et un collier incrustés de diamants valant 860'000 euros avaient été dérobés, là aussi à un joaillier originaire de Londres.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Aucun fêtard drogué à la seringue dans le canton de Vaud

Publié

le

Une dizaine de cas d'agressions présumées à la seringue lors de soirées festives dans le canton de Vaud ont été analysés (photo symbolique). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Au cours des trois derniers mois, les services d'urgence du canton de Vaud ont accueilli une dizaine de personnes pensant avoir été droguées à leur insu avec des seringues lors de soirées festives. Les analyses toxicologiques n'ont à ce jour décelé aucune trace de GHB ou autre substance.

"Après analyse d'une dizaine de cas, aucune injection de substance au moyen d'une aiguille n'est avérée dans le canton", ont communiqué lundi les autorités vaudoises. Certaines des victimes présumées présentaient des lésions compatibles avec des piqûres, avec des traces visibles, explique le communiqué.

"Les personnes décrivaient généralement des symptômes aspécifiques (malaise, chaleur, fatigue, vertiges, etc.), voire aucun symptôme associé. Certaines craignaient avoir été intoxiquées par une injection de GHB. Ces situations ont pu susciter des inquiétudes."

En vue des manifestations festives estivales, les polices vaudoise et lausannoise précisent qu'elles collaborent étroitement avec l'Office du médecin cantonal, les services d'urgence, le Centre universitaire de médecine légale, le ministère public, les organisateurs de soirées festives ou d'événements musicaux, les clubs et l'association faîtière La Belle Nuit, afin que tout signalement de cas suspect soit traité dans le respect des règles.

"Peu plausible"

Dans les faits, une injection par seringue demande "de la dextérité et du temps", selon le Canton. Cela rend le geste difficile à réaliser au milieu d'une foule, en particulier pour injecter une quantité suffisante de drogue, quelle qu'elle soit, pour impacter la santé. "Il paraît dès lors peu plausible que des substances puissent être injectées par cette voie sans alerter instantanément la victime potentielle."

En revanche les piqûres au moyen d'une aiguille ou de tout autre objet pointu, non stérile, peuvent être source d'infection. Ce risque doit être évalué par du personnel médical pour déterminer si des mesures préventives sont indiquées. Pour cette raison, l'Office du médecin cantonal recommande aux personnes qui ressentent une sensation de malaise, ou qui pensent avoir été piquées, de se rendre dans un service d'urgence ou dans une permanence.

Permanence dans les grands festivals

Sur mandat du médecin cantonal, un service médico-sanitaire de proximité sera organisé dans les festivals réunissant plusieurs milliers de personnes avec la présence de professionnels de santé autorisés à effectuer une première prise en charge de personnes présentant des symptômes de malaise ou des traces de piqûre. Si une lésion compatible avec une piqûre est constatée, il est conseillé de déposer plainte au commissariat le plus proche de son domicile.

Des témoignages de cas présumés d'agressions à la seringue ont aussi agité la France et le Royaume-Uni récemment. "Les rapports médico-légaux consécutifs à ces phénomènes n'ont fait état d'aucune preuve d'injection de substance", relèvent les autorités vaudoises.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

La Fête de la musique fait un retour réussi à Genève

Publié

le

Une trentaine de scènes ont fait vibrer les Genevois ce week-end à l'occasion de la Fête de la Musique qui faisait son grand retour. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Les Genevois étaient de sortie ce week-end pour célébrer le retour de la Fête de la musique dans un format normal. La foule qui s'est déplacée en masse a pu assister à plus de 500 propositions artistiques sur 30 scènes reflétant un large panorama culturel.

Après une édition annulée en 2020 et réduite en 2021 à cause de la pandémie, cette 31e édition était très attendue. La Ville de Genève qui organise cette manifestation tire dimanche "un bilan positif". Cette édition a tenu son engagement en replaçant la fête au coeur de son offre artistique et a fait souffler un vent de liberté pendant trois jours, ajoute dimanche la Ville.

Les organisateurs relèvent "trois grands moments XXL". Ils évoquent le concert des chorales des écoles primaires de Saint-Jean et du Seujet. Au total, 300 enfants et un ensemble d’instruments à vent du Conservatoire populaire ont pris place sur les marches du Grand Théâtre pour un tour de chant.

Quasi simultanément s’est jouée une flash mob en grand format, sur les marches de la Cathédrale. Plus de 200 élèves d’instruments à cordes ont joué pour célébrer les 90 ans du Conservatoire populaire de musique. Samedi soir, le Festival Electron a transformé la Place de Neuve en dancefloor à ciel ouvert, aux sons électroniques des DJ perchés sur le balcon du Grand Théâtre.

Auparavant, les groupes et les artistes émergents ont profité de la soirée Tremplin du Vernier sur Rock pour faire vibrer la Place de Neuve. Une trentaine d'écoles de danse et de compagnie ont proposé dimanche des performances allant du hip-hop au jazz en passant par le contemporain et les claquettes. La Fête se termine dimanche soir.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Morges: carton plein pour le Diabolo Festival

Publié

le

Le site de Beuasobre a accueilli le festival (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Pour sa dixième édition, le Diabolo Festival a affiché complet samedi et dimanche à Morges. Le festival pour enfants a accueilli quelque 7000 personnes.

En ouvrant ses portes, le festival proposait encore quelques places, mais elles ont vite trouvé preneur, dès 13h00 samedi et dès 11h00 dimanche, ont annoncé les organisateurs. Des spectacles de qualité et une météo idéale: tout était réuni pour séduire petits et grands.

Comme à son habitude, le programme a fait la part belle aux spectacles de magie, de théâtre et de marionnettes ainsi qu’aux activités et ateliers ludiques, créatifs et sportifs. La prochaine édition aura lieu les 24 et 25 juin 2023.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

A Lausanne, un stage d'été pour repérer les jeunes talents

Publié

le

Septante jeunes danseurs avaient participé en début d'année au Prix de Lausanne 2022 (archives). (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Le Prix de Lausanne organise du 4 au 9 juillet un stage d'été pour jeunes talents. Les candidats suivront une semaine de cours de danse classique et contemporaine. Quatre d'entre eux pourraient être sélectionnés pour le prochain Prix, qui aura lieu du 29 janvier au 5 février 2023.

Quarante-neuf danseurs, provenant de 13 pays européens, participeront à ce stage, qui est organisé pour la troisième fois. Ils bénéficieront de cours et coaching avec des professeurs de renommée internationale, comme Nicolas Le Riche et Clairemarie Osta, anciens danseurs étoiles du Ballet de l'Opéra national de Paris.

Le jury du Prix a sélectionné les candidats en mai dernier, sur vidéo. Il a retenu 57 jeunes gens, dont 49 ont validé leur participation, explique un communiqué.

Les danseurs seront répartis en deux catégories, selon leur niveau: 25 concourront dans la catégorie "Présélection européenne", et pourront peut-être décrocher une place pour le prochain concours. Les autres suivront un stage d'été "intense" durant lequel ils recevront un entraînement et des conseils de professionnels leur permettant de se familiariser avec les exigences du Prix de Lausanne.

Le concours international a vu le jour en 1973. Il est destiné aux danseurs âgés de 15 à 18 ans. Après une année délocalisée à Montreux en raison de travaux, le Prix retrouvera le Palais de Beaulieu en 2023 et y fêtera ses 50 ans.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X