Rejoignez-nous

Vaud

Le château de La Sarraz rouvre au public

Publié

,

le

Le château de La Sarraz (VD) rouvre samedi ses portes au public après deux ans et demi de travaux. (© Keystone/LAURENT GILLIERON)

Le château de La Sarraz rouvre samedi ses portes au public après deux ans et demi de travaux. Le concept muséographique, qui n'avait presque pas évolué depuis les années 90, a été complètement revu et redonne une histoire au monument.

La visite se fait désormais en compagnie de cinq personnages emblématiques dans l'histoire du château, qui interviennent sous la forme de tableaux vivants et parlent de leurs époques respectives. L'interactivité est mise en avant pour "s'ouvrir au grand public", explique à Keystone-ATS Vincent Jaton, muséographe.

Ce concept narratif vise à "comprendre l'évolution de la vie au/du château et l'empreinte laissée par ses propriétaires, montrer de quelle manière le château était ancré dans son époque et mettre en avant les objets phares des collections de manière ludique et souvent décalée voire anachronique".

La visite permet d'alterner entre les salles historiques, qui ont été aménagées afin de préserver l'atmosphère "habitée", et les salles dites muséales. Dans celles-ci, une architecture intérieure épurée permet de mettre en valeur des objets sous vitrines, des visuels grand format (cartes, plans), des projections et des installations interactives. "Ces poches muséales permettent de donner un rythme à la visite", souligne M. Jaton.

La visite permet d'alterner entre les salles historiques, qui ont été aménagées afin de préserver l'atmosphère "habitée", et les salles dites muséales. (© Keystone/LAURENT GILLIERON)

En trois langues

Les concepteurs de la nouvelle muséographie sont aussi partis du principe qu'il fallait "donner les clés du château" aux visiteurs. Cette clé, une carte magnétique en l'occurrence, est remise en début de parcours et permet d'ouvrir et d'accéder aux différents contenus multimédias, précise encore le muséographe.

En modernisant sa muséographie, le château de La Sarraz souhaite donc intéresser le public le plus large, et particulièrement les familles. Pour la première fois, la visite peut s'effectuer en trois langues (français, allemand, anglais).

La Fondation qui gère l'édifice rappelle qu'elle a reçu, en 2017, 2,1 millions de francs du canton de Vaud, de la commune de La Sarraz et de la Loterie romande. Cette enveloppe lui a permis de mettre sur pied cette nouvelle exposition, mais aussi d'effectuer divers travaux de restauration (murs de soutènement, canalisations, système électrique) ainsi que l'installation du chauffage à distance.

Contrairement à la plupart des autres châteaux suisses, celui de La Sarraz, édifié en 1049, a presque toujours été la résidence des barons. Pendant plus de neuf siècles, il est resté aux mains de nobles familles vaudoises. (© Keystone/LAURENT GILLIERON)

Neuf siècles de dynasties

Contrairement à la plupart des autres châteaux suisses, celui de La Sarraz, édifié en 1049, a presque toujours été la résidence des barons. Pendant plus de neuf siècles, il est resté aux mains de nobles familles vaudoises qui se sont transmis le domaine de génération en génération, et ce jusqu'à la mort de la dernière châtelaine en 1948.

Cette particularité fait son intérêt et sa richesse: le château a su garder le caractère d'une demeure habitée et les objets qu'il abrite ont été acquis au cours des années, selon ses responsables.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

Femme mortellement happée par un train entre Villeneuve et Roche

Publié

le

Les trains ne circulaient que de manière restreinte entre Roche et Villeneuve vendredi en fin de journée (photo d'illustration) (© KEYSTONE/PABLO GIANINAZZI)

La perturbation du trafic ferroviaire vendredi en fin de journée entre Villeneuve et Roche (VD), sur la ligne Lausanne-Brigue, est due à un accident. Une Suissesse de 69 ans domiciliée en Valais a été happée par un train alors qu'elle traversait les voies hors passage à niveau. Son mari qui l'accompagnait est indemne.

Selon les premiers éléments de l'enquête, le couple a traversé les voies lorsqu'un train arrivait de Villeneuve à grande vitesse peu après 15h00. Malgré un freinage d’urgence, le train n’a pas pu s’arrêter et a heurté la victime qui est décédée sur place, a indiqué en fin de soirée la police cantonale vaudoise dans un communiqué.

Le trafic ferroviaire sur la ligne Lausanne-Brigue a connu des perturbations jusqu'à 20h30. Les lignes régionales IR90, RE, RE33, R3 et R4 ont été concernées, avec des retards et des suppressions de trains. Les voyageurs entre Villeneuve-gare et Aigle-gare et inversement ont dû utiliser les bus de remplacement, a précisé l'ex-régie fédérale.

Les lignes longues distances ont circulé avec un retard d'une dizaine de minutes et sur une seule voie, ont précisé les CFF, interrogés par l'agence Keystone-ATS.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Les bateaux desservent à nouveau le débarcadère de Cully (VD)

Publié

le

Les bateaux de la CGN desservent à nouveau Cully. (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Le débarcadère de Cully (VD) est à nouveau opérationnel, après trois mois de travaux. L'installation avait été malmenée en mars dernier lors d'une tempête de vaudaire qui avait fortement endommagé le Simplon, un bateau Belle-Epoque de la CGN.

Depuis vendredi, les bateaux s'arrêtent à nouveau à Cully. "Je suis arrivé à 09h34 avec le premier bateau qui a accosté", a déclaré Pierre Imhof, directeur de la CGN, lors de l'inauguration en présence du syndic de Bourg-en-Lavaux Jean-Pierre Haenni.

Les travaux ont duré près de trois mois. Tout le monde a "joué le jeu", les autorités comme les entreprises. "C'était une gageure de réussir à le remettre en service après si peu de temps. C'est vrai que c'était long pour les personnes qui ont l'habitude de l'utiliser. Mais techniquement, il aurait été difficile de faire plus vite", a confié Pierre Imhof à Keystone-ATS.

Presque entièrement reconstruit

Le débarcadère a dû être presque entièrement reconstruit, à l’identique, avec quelques remises aux normes. Les travaux ont coûté environ 750'000 francs. "On a privilégié la rapidité de la remise en service. Maintenant, des discussions vont avoir lieu avec les assurances. On espère qu'elles prendront en charge la très grande majorité des coûts", a expliqué le directeur.

Pour rappel, le 28 mars, le Simplon avait subi une avarie moteur durant une course d'essai. En raison d'un fort vent, la compagnie avait renoncé à le remorquer au chantier naval à Ouchy et l'avait amarré à Cully. Mais durant la nuit, sous les coups de boutoir de la vaudaire (un vent du Léman), le bateau était venu frapper les rochers au bord des quais et s'était encastré dans le débarcadère.

Enquête en septembre

Pour l'heure, aucune estimation n'est donnée pour les dégâts au bateau le Simplon. L'analyse des expertises et des inspections est en cours. Une décision sera prise dans les mois à venir pour déterminer si les travaux viseront à réparer les dégâts et usures ou si une rénovation complète est préférable, indique la CGN.

Une enquête, confiée en avril à quatre experts indépendants, doit établir le déroulé des événements et établir les responsabilités. "Elle est toujours en cours. Les résultats devraient être communiqués en septembre", a ajouté M. Imhof.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Vaud

Opération héliportage pour le LEB

Publié

le

1,5 km de voies depuis la gare LEB d'Assens sont renouvelées, y compris les mâts pour les lignes électriques. Ces derniers ont été héliportés ce vendredi. (©Robin Jaunin)

Ce vendredi matin, les travaux de renouvellement des voies autour de la gare LEB d'Assens ont reçu l'aide d'un hélicoptère. Ce dernier a permis d'héliporter 35 mâts de ligne pour caténaires. Les travaux durent jusqu'à la rentrée.

Un hélicoptère au dessus de la gare d'Assens. Ce vendredi matin, opération "coup de poing" pour les travaux actuellement en cours sur ce tronçon, qui visent à renouveler les installations. Parmi elles, la pose de 35 mâts de ligne pour caténaires. Le choix de les héliporter fait gagner un temps précieux, selon le chef projet infrastructures au LEB, Tiago Barbosa :

Tiago BarbosaChef projet infrastructures au LEB

Un calendrier rendu encore plus serré à cause de la météo de ce début d'été :

Tiago BarbosaChef projet infrastructures au LEB

Ces mâts, d'une dizaine de mètres de hauteur pour près d'une tonne, sont posés environ tous les 50 mètres. Plus le reste des installations nécessaires, cela donne un chantier important :

Tiago BarbosaChef projet infrastructures au LEB

La pose de ces mâts a du être anticipée. Avec une présence restreinte à 2 ou 3 heures, tout devait être en place pour cette matinée :

Tiago BarbosaChef projet infrastructures au LEB

Même après la pose de ces mâts, il reste beaucoup de travail. Il faut notamment monter de nombreuses couches de matériaux divers avant de pouvoir poser les nouvelles voies.

Les travaux sur le tronçon entre Assens et Echallens se poursuivent au moins jusqu'à la rentrée scolaire. Des bus de remplacement sont mis sur pied entre Echallens et Cheseaux.

Continuer la lecture

Jeux olympiques

Adrien Briffod: "Je me dis que c'est une course comme une autre"

Publié

le

Adrien Briffod ne veut pas se focaliser sur un objectif, mais il vise un top 8 à Paris. ©KEYSTONE/DPA/Markus Scholz

Dans quelques jours, les meilleures triathlètes du monde s’élanceront sur le parcours parisien. Parmi eux, Adrien Briffod. Un rêve auquel il peut enfin accéder. Rencontre.

Adrien Briffod, 30 ans, vit son troisième cycle olympique. Mais ce sera sa première participation aux Jeux. C’est chez lui, à Clarens, qu’il m’a donné rendez-vous. Alors que certains triathlètes s’entraînent à l’étranger, le Veveysan préfère la beauté de la Riviera.

Adrien BriffodTriathlète

Le triathlète avait tout de même prévu de partir en camp d’entraînement à Tenero au Tessin pour “être plus focalisé sur la préparation finale”. Ainsi, tous les aspects externes sont pris en charge par le centre sportif, et “j’ai juste à me préoccuper de bien m’entraîner et me reposer.”

Mais faisons un pas en arrière.

Ce n’est pas par hasard qu’Adrien Briffod pratique aujourd’hui le triathlon. “Je pense que ce qui m’a donné envie de m’y mettre, c’est de voir mon père, quand j’étais jeune, qui faisait les petits triathlons locaux. Je faisais un peu d’athlétisme, surtout de la course à pied, on faisait beaucoup de VTT et d’autres activités à la montagne avec mes parents.”

Il s’essaie ensuite au triathlon, profite de la bonne ambiance à l’entraînement. Il a également commencé ce sport avec ses deux sœurs. Une manière d’avoir une activité familiale, même si elles ne font plus de sport à haut niveau.

“C’est un sport qui m’a beaucoup plu pour ses aspects techniques, notamment à vélo, se souvient le Vaudois. On faisait un peu des jeux pour bien se tenir sur le vélo, bien prendre des virages en descente ou on essayait d’attrapper des choses par terre pour l’équilibre.” Cette vision-là du sport, axée sur le plaisir, est importante pour lui. “Je pense que des fois, les jeunes se focalisent trop vite sur la compétition alors qu’il faut garder cet aspect ‘venir jouer avec ses amis’.”

Le triathlon, c’est donc une affaire de famille, d’amitié, mais aussi de partage et d’entraide.

Adrien BriffodTriathlète

 

Vers le top 8

Depuis ses premières compétitions, Adrien Briffod s’est constitué un joli palmarès. Des podiums en Coupe du Monde, une médaille de bronze aux championnats d’Europe l’an dernier et une aux Jeux Européens, entre autres. Et aujourd’hui, ce ticket pour les Jeux Olympiques.

Une sélection qui n’a pas été de tout repos.

Adrien BriffodTriathlète

Ces blessures lui ont beaucoup appris sur l’aspect mental. “Après ma blessure à l’ischio l’été passé, j’ai dû travailler pour comprendre mon corps et accepter de me remettre dans le mal, admet-il. À chaque fois que j’avais une petite appréhension quelque part, je me disais ‘faut que je fasse attention’. Maintenant j’ai appris à passer au-dessus.” Il fallait donc se prouver qu’il est possible de revenir au plus haut niveau malgré les blessures.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Adrien Briffod (@adrienbriffod)

De par ses résultats, la sélection officielle, il s’y attendait un peu. “J’étais le seul garçon suisse à avoir validé les critères”, souffle-t-il. Mais il a fallu attendre le 6 pour qu’on le lui annonce. “C’était un relâchement. J’ai pu profiter avec mes amis proches un peu avant qu’on donne l’info publiquement.” Et à quelques jours du début de la compétition, le Veveysan est serein.

Adrien BriffodTriathlète

Bientôt, il s’élancera en individuel et sur le relais parisien. Est-ce que participer aux JO a toujours été un rêve pour le Veveysan ?

Adrien BriffodTriathlète

S’émerveiller devant la télé en regardant les JO, ça passe aussi par des athlètes que l’on admire. Et on se retrouve, plus vite qu’on ne le pense, à courir à leurs côtés.

Adrien BriffodTriathlète

Ce rêve olympique, Adrien Briffod l’a déjà effleuré deux fois. De quoi tirer quelques enseignements.

Adrien BriffodTriathlète

Une mauvaise passe dont il a tourné la page. Il apprécie maintenant de pouvoir vivre de sa passion, de pouvoir faire des courses, de profiter pleinement de sa carrière. Et cette année à Paris, il pourrait viser un top 8.

Adrien BriffodTriathlète

Pour bien performer, il faut aussi gérer le fait que, les JO, c’est l’événement sportif le plus regardé au monde. Et pour ça, le secret, c’est de voir la compétition comme n’importe quelle autre.

Adrien BriffodTriathlète

Reste à savoir si les triathlètes pourront nager dans la Seine. Si les médias en font tout un plat depuis des mois, la problématique de la qualité de l’eau n’est pas nouvelle chez les pros. Il arrive régulièrement que l’épreuve soit amputée de sa partie nautique. “On est prêt à toutes les solutions. Je me prépare à faire un triathlon, mais si ce sera un duathlon, ce sera un duathlon et c’est comme ça”, sourit Adrien Briffod.

Les courses individuelles auront lieu les 30 et 31 juillet. Les athlètes s’élanceront ensuite sur le relais le 5 août.

 

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Gémeaux

Ne manquez pas l'opportunité de prouver vos capacités puisqu’elle se produit. Cette occasion va ouvrir la porte à d'autres, dans la foulée...

Les Sujets à la Une

X