Rejoignez-nous

Actualité

Envolée du prix des logements en 2019

Publié

,

le

(Crédit Photo : DR)

Les prix des logements se sont envolés l'année dernière à des niveaux inédits depuis cinq ans, les tarifs pour les maisons et les appartements ayant progressé d'environ 2%. Cette tendance a principalement été portée par les faiblesse des taux d'intérêt.

"Les prix à l'achat des logements ont augmenté le plus fortement dans les régions urbaines à l'économie dynamique", ont souligné jeudi les économistes d'UBS dans leur étude Real Estate Focus 2020.

Les plus importantes flambées des prix ont ainsi été observées dans les centres urbains de Zurich, Bienne, Fribourg, Lausanne et Genève, mais aussi dans certaines régions du Valais et de l'Engadine.

Parallèlement, le taux de vacance - la part de logements inoccupés sur l'ensemble du parc locatif - a poursuivi sa croissance, progressant de 1 point de pourcentage sur un an à 1,7%. En 2013, ce taux se situait encore à seulement 1%.

La rareté de l'offre devrait soutenir les prix cette année et ces derniers devraient afficher une "légère augmentation", a pronostiqué Claudio Saputelli, responsable du secteur immobilier auprès de la division Gestion de fortune d'UBS.

En milieu urbain, les achats d'investisseurs à des fins de location et la demande en résidences secondaires assèchent le marché, de l'aveu de la banque aux trois clés.

Alors que les tarifs pour les appartements en propriété devraient rester stables en 2020, ils devraient augmenter de 0,5% pour les maisons individuelles.

Malgré 70'000 appartements vides en 2019, les investisseurs sont toujours avides de ce type de placement. En 2019, quelque 44'000 logements ont ainsi été autorisés à la construction. Ce chiffre est cependant en baisse de 14% par rapport à 2018.

Zurich, Genève et Lucerne ont enregistré le plus grand nombre de demandes de permis de construire.

La suroffre pèse cependant sur les revenus locatifs, notamment à Soleure et au Tessin, et donc sur les projections de rentabilité des immeubles. "Dans ces régions, chaque appartement ne rapporte, en moyenne, pas de revenus pendant un mois sur douze", a souligné le groupe bancaire zurichois.

Ce dernier anticipe pour cette année une baisse de 1% des loyers.

Situation difficile pour les bureaux et le commerce

Dans le segment des bureaux et des surfaces commerciales, la situation demeure difficile, surtout en périphérie. Pour UBS, "la croissance de l'emploi recule et des perspectives économiques moins favorables pèsent sur la demande en surfaces de bureaux".

Concernant les bureaux, une récente étude de la société de conseils immobiliers Jones Lang LaSalle (JLL) avait relevé que leur surface cumulée avait augmenté en 2019 de 58'000 m2 à un total de 765'000 m2 dans toute la Suisse.

Les surfaces commerciales font quant à elles face à la pression des magasins en ligne. Le e-commerce devrait progresser cette année d'environ 10% pour la troisième année consécutive, alors que le commerce traditionnel devrait enregistrer "au mieux" une stagnation des recettes.

Malgré cette situation défavorable, le parc de surfaces commerciales augmente, "car de nombreux magasins continuent d'apparaître dans le cadre de projets mixtes", a noté UBS. S'ajoute à cela la construction de nouveaux centres commerciaux, dont quatre d'une surface supérieure à 5000 m2 seront inaugurés d'ici l'année prochaine dans les cantons de Genève et Vaud.

Dans l'immédiat, l'offre excédentaire n'a pas eu d'impact sur les loyers de ce type d'immobilier. "Les loyers sont en moyenne encore trop élevés et une baisse est inévitable", a averti M. Saputelli.

Pour cette année, UBS table sur des loyers en repli de 0,5% pour les surfaces de bureaux et l'immobilier commercial.

Continuer la lecture
1 commentaire

1 commentaire

  1. Notification automatique: Housing prices soar in 2019 | Web24 News

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

8 millions pour soutenir le commerce local

Publié

le

La Ville de Lausanne veut soutenir le commerce détail, affaibli par la crise du Covid-19. (image prétexte - KEYSTONE/Leandre Duggan)

La Ville de Lausanne lance son plan de soutien au commerce de détail. Après l’opération WelQome menée par le canton, la Municipalité met près de 8 millions de francs sur la table.

Avec la Société coopérative des commerçants lausannois, la Ville va proposer des bons et des carnets de réduction à tous les habitants. Concrètement, chaque lausannois majeur recevra ainsi un carnet de 5 bons de réduction correspondant à un montant de 40.-, à faire valoir sur un achat minimum de 200.-. Les ménages lausannois au bénéfice de subsides à l’assurance-maladie recevront aussi un carnet de bons d’achat d’une valeur de 100.-, auquel s’ajouteront 50.- par enfant. Pour le syndic de Lausanne, ce plan doit permettre de stimuler la consommation locale, tout en soutenant le pouvoir d’achat des lausannois :

Grégoire Junod
Syndic de Lausanne
Grégoire Junod Syndic de Lausanne

Les autorités espèrent ainsi générer un volume de chiffre d’affaires de l’ordre de 20 millions de francs dans le commerce local, un secteur particulièrement affaibli :

Grégoire Junod
Syndic de Lausanne
Grégoire Junod Syndic de Lausanne

Le Conseil communal devra encore donner son feu vert à l’opération début novembre. Les bons seront envoyés dans la foulée aux lausannois.

Continuer la lecture

Vaud

Le canton de Vaud ouvre un nouveau centre de dépistage à Vevey

Publié

le

On pourra dorénavant aller se faire tester au Covid-19 à l'Hôpital de la providence à Vevey (VD). (©KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA BELLA)

Le canton de Vaud élargit sa filière de tests de dépistage du Covid-19 dans l'est de son territoire. Dès vendredi, il ouvre un troisième lieu sur le site de l'Hôpital de la Providence à Vevey qui vient compléter les deux autres déjà en fonction à l'Hopital Riviera-Chablais (HRC) à Rennaz.

Les trois centres fonctionnent 7 jours sur 7, sur rendez-vous, avec un temps de prise en charge de 10 minutes en moyenne.

Le Département de la santé et de l'action sociale (DSAS) a mandaté l'HRC pour augmenter sensiblement sa capacité à tester, de manière à faire face à la demande. Ces dernières semaines, l'HRC a effectué en moyenne 1000 tests hebdomadaires, expliquent vendredi les services de Rebecca Ruiz dans un communiqué.

Vaud dispose désormais de 19 filières de dépistage réparties aux quatre coins du canton, dont cinq peuvent être sollicitées sans rendez-vous.

Continuer la lecture

International

L'UE durcit les restrictions, contestations en France

Publié

le

Une dizaine de métropoles françaises, dont Paris, ont été placées en "zone d'alerte renforcée". (©AP/POOL/CHRISTIAN HARTMANN)

L'Union européenne a appelé jeudi ses Etats membres à durcir leurs mesures de contrôle "immédiatement" face aux nouveaux foyers d'épidémie de Covid-19. Le nombre de contaminations bat des records en France, qui a annoncé la veille de nouvelles restrictions.

Des tests et traçages accrus en passant par une surveillance sanitaire renforcée et des capacités hospitalières suffisantes, "tous les Etats doivent déployer immédiatement et à temps des mesures aux premiers signes de nouveaux foyers potentiels", a averti la commissaire européenne à la Santé Stella Kyriakides.

"Dans certains Etats, la situation est désormais pire qu'au pic (de l'épidémie) en mars. C'est une cause de préoccupation", a-t-elle dit.

Sept pays

Vendredi, la Belgique doit annoncer la fin de l'interdiction de voyage avec les zones européennes classées rouge, qui restent néanmoins "strictement déconseillées".

Plus de cinq millions de personnes ont été contaminées en Europe, et l'agence européenne chargée de surveiller les épidémies a fait état jeudi de sa "grande inquiétude" pour sept pays de l'UE, dont l'Espagne, qui doit annoncer vendredi l'extension des restrictions de mouvements à d'autres zones de la région de Madrid.

Ces Etats (Espagne, Roumanie, Bulgarie, Croatie, Hongrie, République tchèque et Malte) affichent "une proportion plus élevée de cas graves ou d'hospitalisation", avec une hausse de la mortalité "déjà observée" ou "qui pourrait l'être bientôt", s'est inquiété le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC).

"Décision inique"

En France, face à une remontée du taux d'incidence du virus, la métropole d'Aix-Marseille (sud-est) et la Guadeloupe (Antilles) ont été placées en "zone d'alerte maximale".

Bars et restaurants y seront fermés à partir de samedi. Les autres "établissements recevant du public" vont aussi être fermés, sauf ceux qui ont un "protocole sanitaire strict", comme les théâtres, les musées et les cinémas.

Onze autres métropoles, dont Paris, ont été placées en "zone d'alerte renforcée", ce qui implique par exemple la fermeture des bars à partir de 22 heures et la limitation des ventes d'alcool. Les professionnels de la restauration ont dénoncé une "décision inique".

La France a enregistré 16'096 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, un record depuis le début des tests à grande échelle. "Si nous n'agissons pas, on pourrait se trouver dans une situation proche de celle du printemps. Ca pourrait pouvoir dire reconfinement", a mis en garde le Premier ministre Jean Castex.

L'Allemagne sur le qui-vive

L'Allemagne est elle aussi sur le qui-vive face à une résurgence des contaminations. La Bavière est particulièrement touchée et a décidé de durcir ses restrictions à Munich, où le port du masque dans une partie du centre-ville est obligatoire depuis jeudi. Mesure similaire en Italie, dans la région de Naples.

Au Royaume-Uni, le pays le plus endeuillé du continent européen avec 42'000 morts, de nouvelles restrictions sont entrées en vigueur jeudi: les pubs et les restaurants, dans lesquels seul le service à table sera autorisé, doivent fermer dès 22 heures en Angleterre et le télétravail sera à nouveau encouragé.

Les mesures prises par plusieurs pays européens reflètent l'inquiétude des autorités devant l'augmentation du nombre des malades. Au total, 5'060'966 cas ont été recensés en Europe, dont 227'862 ont été mortels. Dans le monde, la pandémie a fait au moins 978'448 morts depuis fin décembre, selon un bilan établi jeudi par l'AFP.

En Israël, à partir de vendredi à 14h00, les synagogues seront fermées, sauf pour Yom Kippour, le jour du pardon, célébré dimanche soir et lundi. Seuls les secteurs de travail jugés "essentiels" pourront continuer à exercer et les manifestations et les prières en extérieur seront limitées à 20 personnes et à moins d'un kilomètre du domicile.

Méfiance de New York

Du côté des vaccins, la société américaine de biotechnologie Novavax a annoncé jeudi qu'elle avait commencé au Royaume-Uni un essai clinique de dernière phase de son vaccin expérimental contre le Covid-19 qui vise à inclure 10'000 participants de 18 à 84 ans.

L'Etat de New York ne fait "pas confiance" au gouvernement Trump et revérifiera la fiabilité des vaccins validés par Washington avant de les distribuer à ses 20 millions d'habitants, a affirmé jeudi le gouverneur Andrew Cuomo.

Pour sa part, la royauté britannique anticipe des difficultés financières à cause du coronavirus avec un manque à gagner lié à la chute de la fréquentation des demeures royales de 15 millions de livres sur les trois prochaines années.

Et comme personne n'est épargné par le coronavirus, la star de l'AC Milan Zlatan Ibrahimovic a été placé chez lui en quarantaine après un test positif. "Le Covid a eu le courage de me défier. Mauvaise idée", a tweeté le fier Suédois de bientôt 39 ans.

Continuer la lecture

Sport

Football : Shaqiri titulaire et buteur en Coupe de la Ligue

Publié

le

Shaqiri a ouvert la marque sur un superbe coup-franc en pleine lucarne. (©AP/POOL/PETER POWELL)

Xherdan Shaqiri a fêté jeudi sa première titularisation depuis le... 18 décembre 2019 avec Liverpool. L'international suisse a même trouvé le chemin des filets sur le terrain de Lincoln City (D3), où les Reds se sont imposés 7-2 en 16e de finale de la Coupe de la Ligue.

Shaqiri, qui n'avait jusqu'ici fait que deux courtes apparitions en 2020 sous le maillot des Reds (le 11 janvier et le 15 juillet), a ouvert la marque à la 9e minute sur un superbe coup-franc en pleine lucarne. Son dernier but avec les Reds datait du 4 décembre 2019, à l'occasion d'un derby face à Everton.

Continuer la lecture

Sport

Tennis : un choc Wawrinka-Murray au 1er tour à Roland-Garros

Publié

le

Les deux hommes se sont déjà affrontés deux fois à Roland-Garros, les deux fois en demi-finale. (©AP PHOTO/DAVID VINCENT)

Stan Wawrinka (no 16) devra enfiler son bleu de travail dès son 1er tour à Roland-Garros. Le vainqueur de l'édition 2015 se mesurera en effet à l'ex-no 1 mondial Andy Murray (ATP 111), qui a bénéficié d'une invitation pour intégrer le tableau principal!

Ce choc constituera le 21e duel entre les deux trentenaires, qui s'apprécient particulièrement. Andy Murray mène 12-8 et reste sur deux succès face à Stan Wawrinka, le plus récent ayant été obtenu l'automne dernier en finale à Anvers où le Britannique avait cueilli son premier titre après plus de deux ans de disette.

Les deux hommes se sont déjà affrontés deux fois à Roland-Garros, les deux fois en demi-finale. Andy Murray s'était imposé en quatre sets en 2016, Stan Wawrinka en cinq manches et 4h34' en 2017. Cette dernière rencontre avait laissé des traces: tous deux avaient mis un terme à leur saison quelques semaines plus tard, touchés respectivement au genou gauche (Wawrinka) et à la hanche (Murray).

Auger-Aliassime et Thiem sur sa route

Stan Wawrinka figure dans un bas du tableau miné dont l'homme à battre est le triple tenant du titre Rafael Nadal (no 2). Le Vaudois pourrait retrouver au 2e tour Dominik Koepfer (ATP 66), quart de finaliste à Rome, puis Felix Auger-Aliassime (no 19) au 3e. Le champion de l'US Open Dominic Thiem (no 3) pourrait ensuite se dresser sur sa route en 8e de finale...

La tâche de Novak Djokovic s'annonce donc plus aisée que celle de Rafael Nadal, qui pourrait se frotter à Fabio Fognini (no 14) en 8e de finale et à Alexander Zverev (no 6) en quart. Le Serbe n'a rien à craindre avant les quarts de finale, où il pourrait affronter le solide Roberto Bautista Agut (no 10). La logique voudrait qu'il se mesure à Daniil Medvedev (no 4) en demi-finale.

Menu roumain

Seules deux Suissesses figurent dans le tableau final après le forfait de Belinda Bencic (WTA 10), et toutes deux se mesureront à une Roumaine au 1er tour. Jil Teichmann (WTA 54) affrontera Irina-Camelia Begu (WTA 72), avec la perspective de défier la favorite du tournoi, la... Roumaine Simona Halep (no 1), au 2e tour. Stefanie Vögele (WTA 116) sera quant à elle opposée à Patricia Maria Tig (WTA 58), titrée sur la terre battue d'Istanbul ce mois-ci.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Capricorne

Climat sentimental assez orageux, imprégné de jalousie et de petits drames. Une mise au point semble réellement indispensable…

Publicité

Les Sujets à la Une

X