Rejoignez-nous

International

A reculons, Trump accepte la transition vers une présidence Biden

Publié

,

le

Donald Trump a indiqué dans un tweet avoir donné son feu vert au processus de transition vers une administration Biden. (Image d'archives - ©KEYSTONE/AP/Susan Walsh)

Il n'a jamais été aussi près d'admettre sa défaite: Donald Trump a finalement donné lundi soir son feu vert au processus de transfert du pouvoir à Joe Biden, qui avait commencé, sans l'attendre, à dessiner son gouvernement.

Après plus de deux semaines d'un refus sans précédent dans l'histoire politique américaine, M. Trump s'est toutefois encore gardé de reconnaître directement la victoire du démocrate.

Il a promis sur Twitter de poursuivre un "juste combat" alors qu'il multiplie les recours en justice, sans succès, pour tenter de démontrer des fraudes lors du scrutin présidentiel du 3 novembre. Et "je crois que nous triompherons", a-t-il affirmé.

"Néanmoins", a nuancé le président américain sortant, "dans l'intérêt supérieur de notre pays, je recommande" que l'agence gouvernementale chargée du transfert du pouvoir fasse "ce qui est nécessaire concernant les protocoles, et j'ai demandé à mon équipe de faire de même".

L'équipe de Joe Biden a aussitôt pris note d'une étape permettant "un transfert du pouvoir pacifique et sans accroc". Le démocrate prépare son entrée à la Maison Blanche le 20 janvier avec plusieurs personnalités chevronnées ayant servi sous Barack Obama, comme Antony Blinken, futur chef de la diplomatie américaine, ou Janet Yellen, pressentie au Trésor.

L'ancien secrétaire d'Etat John Kerry, 76 ans, fera lui aussi son retour à Washington en tant qu'émissaire spécial du président sur le climat, signe de l'importance qu'accorde Joe Biden à ce dossier.

"République bananière"

Aucun doute ne pesait plus sur le fait que le démocrate deviendrait le 46e président des Etats-Unis. Mais le déni jusqu'ici de Donald Trump signifiait notamment que le président élu n'avait toujours pas accès aux informations classées secret défense sur les questions ultra-sensibles concernant la sécurité des Etats-Unis, comme c'est l'usage.

Il n'a pas non plus pu commencer à coordonner avec l'équipe Trump la gestion de la pandémie de Covid-19 qui a fait plus de 257'000 morts aux Etats-Unis.

Le président sortant était devenu de plus en plus isolé dans son appel aux républicains à "se battre" en justice, de grands noms de son parti voyant même dans le comportement des avocats de Donald Trump "une honte nationale", digne d'"une république bananière".

La Bourse de Tokyo a grimpé à l'ouverture mardi matin après le feu vert du milliardaire au processus de transition.

"Soulagés"

"J'ai besoin d'une équipe prête au premier jour", composée de personnes "expérimentées et éprouvées aux crises", a expliqué lundi Joe Biden en donnant les premiers grands noms de son futur gouvernement.

A 78 ans, le vieux routier de la politique essaie aussi de constituer une équipe "qui ressemble" aux Américains, avec une plus grande place aux femmes et aux minorités. Il prévoit ainsi, selon une source dans son entourage, de nommer l'ancienne présidente de la Banque centrale Janet Yellen, 74 ans, au Trésor, un poste occupé uniquement par des hommes jusqu'ici.

Alejandro Mayorkas devrait, pour sa part, devenir le premier Hispanique ministre à la Sécurité intérieure. Une diplomate expérimentée afro-américaine, Linda Thomas-Greenfield, 68 ans, deviendra elle ambassadrice à l'ONU.

Joe Biden a également pioché dans le vivier de ses proches. Antony Blinken, 58 ans, qui doit devenir son secrétaire d'Etat, était jusque-là un de ses principaux conseillers en diplomatie. Ancien numéro deux du département d'Etat sous le président Barack Obama, ce fervent partisan du multilatéralisme devrait, s'il est confirmé au Sénat, s'attaquer en priorité au dossier du nucléaire iranien.

Pour Barack Obama, les alliés des Etats-Unis, malmenés ces quatre dernières années, "vont être très soulagés de voir arriver des gens comme Tony" Blinken.

Election certifiée dans le Michigan

John Kerry sera pour sa part immédiatement chargé de faire revenir les Etats-Unis dans l'accord de Paris qu'il avait négocié en 2015 et que Donald Trump avait ensuite déchiré. Il a promis de traiter "la crise climatique comme la menace urgente de sécurité nationale qu'elle est".

Le président élu a également l'intention de nommer Avril Haines, 51 ans, directrice du Renseignement national -elle serait la première femme à occuper ce poste- et Jake Sullivan, 43 ans, conseiller à la Sécurité nationale.

Joe Biden et sa future vice-présidente Kamala Harris feront un discours pour annoncer formellement ces nominations mardi à Wilmington, dans le Delaware.

Le démocrate a remporté près de 80 millions de voix lors du scrutin, contre un peu moins de 74 millions pour Donald Trump. Mais la présidence américaine se joue au travers d'un système de grands électeurs attribués dans chaque Etat.

Malgré de fortes pressions exercées sur les élus locaux du parti républicain ces derniers jours, une commission a validé comme prévu lundi la victoire de Joe Biden dans l'Etat-clé du Michigan.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Quatre enfants meurent noyés dans un naufrage

Publié

le

Le port de Chios est un des points de chute des migrants, quand ils parviennent à franchir les dangers de la Mer Egée. (© KEYSTONE/EPA ANA-MPA/YANNIS KOLESIDIS)

La Grèce a accusé mardi la Turquie après un nouveau naufrage de migrants dans lequel quatre enfants sont morts noyés et une personne a été portée disparue, au large de l'île grecque de Chios en mer Egée, près des côtes turques.

"C'est tragique mais malgré tous les efforts des garde-côtes grecs, la mort de quatre enfants, âgés de trois à 14 ans, est confirmée, une personne est portée disparue, 22 sont sauvées et prises en charge pour gagner la terre ferme", a déploré le ministre grec des Migrations Notis Mitarachi sur Tweeter.

"Les autorités turques doivent agir davantage pour empêcher à la source l'exploitation (des migrants) par des gangs criminels. Ces traversées ne devraient même pas pouvoir avoir lieu", a-t-il ajouté.

Les 22 personnes sauvées par les garde-côtes grecs malgré une mer agitée sont 14 hommes, sept femmes et un enfant. Ils sont "tous en bon état de santé" et ont été transférés au port de Chios, selon un nouveau communiqué du service des garde-côtes.

Pas de gilet

Selon ce texte, le bateau "surchargé" était parti de Turquie et malgré le vent fort aucun des occupants n'avait reçu de gilet de sauvetage par les passeurs. Le ministre grec de la Marine marchande, Yiannis Plakiotakis, a déclaré que les passeurs avaient fait preuve d'un "mépris criminel pour la vie humaine".

Les garde-côtes grecs ont engagé des recherches avec l'appui d'un navire de l'Otan, de deux hélicoptères et de plusieurs autres bateaux naviguant dans cette zone de la mer Egée.

Selon le Haut commissariat aux réfugiés (HCR), plus de 2500 personnes ont fait la traversée de la mer Egée cette année à partir de la Turquie voisine, contre 9700 en 2020, année pour laquelle le HCR avait recensé plus de 100 morts ou disparus.

Pour 2021, le HCR-Grèce a compté jusqu'ici trois naufrages en mer Egée entre janvier et mars ayant fait six morts dont l'un dans les eaux territoriales grecques au large de l'île de Lesbos.

Pour sa part, l'Organisation internationale des migrations a signalé trois autres naufrages entre avril et septembre dans la même zone ayant fait 13 morts dont huit au large de l'île grecque de Crète.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Ikea rachète Topshop à Londres pour 378 millions de livres

Publié

le

"Amener Ikea au coeur d'Oxford Street, l'un des lieux de vente au détail les plus innovants, dynamiques et passionnants au monde, est une réponse directe à ces changements de société", a commenté Peter Jelkeby, responsable des ventes d'Ikea pour le Royaume-Uni et l'Irlande (archives). (© KEYSTONE/DPA/FEDERICO GAMBARINI)

Ikea a annoncé mardi l'acquisition pour 378 millions de livres (479,85 millions de francs) d'un magasin emblématique sur la célèbre artère commerçante de Londres Oxford Street, qui appartenait à l'enseigne de fast-fashion Topshop, racheté en février par Asos.

"Un accord d'achat conditionnel a été signé et l'acquisition doit être finalisée en janvier", précise Ingka, principal réseau de magasins Ikea, dans un communiqué.

Le nouveau commerce doit ouvrir à l'automne 2023 et sera plus particulièrement dédié aux accessoires d'ameublement. Il occupera une partie de l'immeuble de 22,200 m2 sur 7 étages.

Cette annonce s'inscrit dans le cadre de la stratégie d'Inka visant à implanter de nouvelles boutiques, plus petites, dans les centres-villes "pour répondre à l'urbanisation croissante et aux nouvelles habitudes d'achats" des consommateurs.

"Amener Ikea au coeur d'Oxford Street, l'un des lieux de vente au détail les plus innovants, dynamiques et passionnants au monde, est une réponse directe à ces changements de société", a commenté Peter Jelkeby, responsable des ventes d'Ikea pour le Royaume-Uni et l'Irlande, cité dans le communiqué.

"Depuis 2019, Ingka Group a ouvert des magasins dans des villes majeures comme Tokyo, Madrid, Moscou, Paris et New-York, ainsi que des studios d'aménagement à Vienne, Barcelone, Berlin et Prague", précise l'entreprise.

Le groupe de vente de vêtements en ligne britannique Asos avait mis la main en février sur la célèbre marque Topshop et d'autres actifs du groupe Arcadia en faillite, mais sans reprendre les magasins.

Asos avait toutefois précisé étudier la possibilité de garder ouvert le magasin d'Oxford Street, avant de rappeler que le modèle du groupe est en ligne et que ce n'était pas une "priorité".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp / afp

Continuer la lecture

Culture

France: Christine Angot remporte le prix Médicis

Publié

le

L'écrivaine française Christine Angot vient de remporter le prix Médicis pour "Le voyage dans l'Est". (© Keystone/AP/KAMIL ZIHNIOGLU)

L'écrivaine française Christine Angot a remporté mardi le prix Médicis pour "Le Voyage dans l'Est". Elle revient dans ce récit sur l'inceste, dont elle a été victime. Christine Angot est également retenue parmi les quatre finalistes du prix Goncourt.

Réuni dans un restaurant du quartier de l'Odéon à Paris, le jury a couronné la romancière de 62 ans pour l'un des livres les plus remarqués de la rentrée littéraire 2021. Très émue devant le jury, elle l'a remercié en disant : "C'est très important".

Interrogée par la presse, elle a dit être heureuse pour ceux qui l'entourent. "Ça compte vraiment (...) C'est-à-dire qu'il y a des gens qui sont là, qui vous aident, qui vous soutiennent, qui manifestent qu'ils sont avec vous", a-t-elle expliqué.

"Quand vous écrivez vous êtes absolument seule et c'est très bien comme ça, et c'est aussi ce qui m'intéresse dans le fait d'écrire. Mais moi il y a des gens qui me disent: on est là, on entend, on lit, on voit, on comprend, on soutient", a-t-elle ajouté. "Je suis soutenue depuis très longtemps, en fait".

Deuxième prix pour Actes Sud

Le prix Médicis du roman étranger a été remis au Suédo-Tunisien Jonas Hassen Khemiri pour "La Clause paternelle" (Actes Sud). "C'était une surprise. C'est un honneur énorme d'avoir ce prix. Pas seulement pour le prix, mais c'est pour le livre aussi la possibilité de trouver de nouveaux lecteurs", a expliqué ce romancier, de père tunisien et de mère suédoise, qui écrit en suédois et parle français couramment.

"La Clause paternelle" raconte les tiraillements d'un trentenaire suédois d'origine étrangère qui va remettre en cause l'autorité de son père immigré.

C'est le deuxième prix en deux jours pour Actes Sud en littérature étrangère, après le Femina lundi pour "Madame Hayat" du Turc Ahmet Altan.

L'art pour terrain commun

Le prix de l'essai a lui été décerné à la Française Jakuta Alikavazovic pour "Comme un ciel en nous" (Stock). Ce livre, dans une collection qui raconte les nuits d'écrivains au musée, en l'occurrence celui du Louvre, est une exploration de l'histoire personnelle de l'autrice, fille d'exilés arrivés de Yougoslavie à Paris.

"C'est un livre sur une nuit, c'est aussi un livre sur une vie. Deux peut-être: celle de mon père, qui est arrivé en France au début des années 70, et la mienne, qui suis née à Paris à la fin des années 70. Et sur les moyens qu'il a trouvés, - et le Louvre en fait partie -, de me transmettre quelque chose, ce qui n'allait pas de soi puisqu'il a quitté son pays, sa famille, sa langue, qu'il fallait trouver un terrain commun. Ce terrain, c'est l'art", a-t-elle déclaré à l'AFP.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

La reine Elizabeth II reprend ses engagements officiels

Publié

le

La reine Elizabeth II a donné mardi des audiences virtuelles à de nouveaux ambassadeurs au Royaume-Uni, dont le Suisse Markus Leitner. (© KEYSTONE/AP/Victoria Jones)

La reine Elizabeth II a donné mardi des audiences virtuelles à de nouveaux ambassadeurs au Royaume-Uni, dont le Suisse Markus Leitner. Ce sont ses premiers engagements officiels depuis sa mise au repos par ses médecins et une nuit à l'hôpital il y a une semaine.

La souveraine de 95 ans a donné des audiences par vidéo conférence, du château de Windsor, en périphérie de Londres, désormais son lieu principal de résidence, pour recevoir les lettres de créance des ambassadeurs de Corée du Sud et de Suisse, selon le palais de Buckingham.

La reine est apparue souriante et portant une robe jaune.

Il s'agissait de sa première apparition publique depuis le 19 octobre et surtout depuis qu'elle a annulé le lendemain une visite en Irlande du Nord, ses médecins lui ayant conseillé de se reposer.

La reine avait ensuite passé la nuit de mercredi à jeudi derniers à l'hôpital, officiellement pour des examens "préliminaires".

Le fait que le palais de Buckingham n'ait révélé que tardivement cette hospitalisation, sa première depuis 2013, avait suscité des interrogations.

La souveraine est attendue pour la conférence de l'ONU sur le climat de la COP26 en début de semaine prochaine à Glasgow, en Écosse.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

UPS, porté par le commerce en ligne, relève ses objectifs 2021

Publié

le

Le groupe d'Atlanta (Géorgie) a réalisé, de juillet à septembre, un chiffre d'affaires de 23,2 milliards de dollars (21,3 milliards de francs), en hausse de 9,2% par rapport à l'année dernière et plus élevé que les 22,6 milliards attendus par le marché (archives). (© KEYSTONE/AP/GENE J. PUSKAR)

Le géant américain des services de livraison UPS, porté depuis le début de la pandémie par une forte demande pour le commerce en ligne, a publié mardi des résultats trimestriels supérieurs aux prédictions et revu à la hausse ses ambitions à l'année.

Le groupe d'Atlanta (Géorgie) a réalisé, de juillet à septembre, un chiffre d'affaires de 23,2 milliards de dollars (21,3 milliards de francs), en hausse de 9,2% par rapport à l'année dernière et plus élevé que les 22,6 milliards attendus par le marché.

Ses revenus ont gonflé d'avantage sur le marché international (+15,5%) que sur le marché américain (+7,4%), qui représente la principale source de rentrée d'argent pour UPS.

Les activités liées aux solutions de chaîne d'approvisionnement ont elles progressé de 8,4%.

Le bénéfice net du groupe est de 2,3 milliards de dollars sur le trimestre.

Rapporté par action et hors éléments exceptionnels, la référence à Wall Street, le profit est de 2,71 dollars, mieux que les 2,54 dollars prévus par les analystes.

Ces résultats solides ont permis à UPS de rehausser ses estimations de marge opérationnelle (ratio entre le résultat d'exploitation et le chiffre d'affaires) pour 2021: celle-ci devrait désormais s'établir à 13%, contre une prévision de 12,7% au trimestre précédent.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Verseau

Recherche d’amélioration du confort personnel, que ce soit d’un point de vue matériel ou sur le plan émotionnel. Et vous avez raison !

Les Sujets à la Une

X