Rejoignez-nous

International

L'armée israélienne resserre l'étau sur le sud de Gaza

Publié

,

le

L'armée israélienne poursuit ses frappes meurtrières sur la bande de Gaza et étend son offensive terrestre contre le Hamas. Ici: des Palestiniennes contemplent la destruction engendrée par les bombardements israéliens sur Gaza. (© KEYSTONE/AP/Hatem Ali)

L'armée israélienne a resserré l'étau sur le sud de la bande de Gaza, où des dizaines de chars sont entrés lundi dans le cadre de son offensive contre le Hamas palestinien. La situation est périlleuse pour une population prise au piège des bombardements.

Engagée depuis le 27 octobre dans une campagne terrestre dans le nord du territoire palestinien assiégé, l'armée israélienne a élargi ses opérations au sol à l'ensemble de la bande de Gaza, presque deux mois après le début de la guerre déclenchée le 7 octobre par une attaque sanglante du mouvement islamiste en Israël.

Depuis la reprise des combats le 1er décembre à l'expiration d'une trêve de sept jours, l'armée israélienne pilonne le sud du petit territoire surpeuplé de 2,4 millions d'habitants, faisant de très nombreux morts et blessés parmi les habitants et les centaines de milliers de civils venus s'y réfugier, confinés dans un périmètre de plus en plus réduit.

Ajoutant au chaos, la compagnie palestinienne des télécommunications Paltel a affirmé lundi soir que "tous les services de télécommunications de la bande de Gaza" étaient à l'arrêt, invoquant "une coupure des principaux réseaux de fibre du côté israélien".

Plus tôt, le directeur de l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (Unrwa) à Gaza, Thomas White, avait déploré que "même à Rafah, vers où les gens sont contraints de fuir, le bruit des frappes aériennes rythme la journée". "Les gens nous demandent conseil pour savoir où se mettre en sécurité. Nous ne savons que leur dire", a-t-il écrit sur X.

Le porte-parole du département d'Etat américain a toutefois jugé positif que l'armée ordonne désormais aux civils d'évacuer de manière "plus ciblée", plutôt "que de demander à une ville ou à une région tout entière d'évacuer", comme elle l'a fait lors de la première phase du conflit dans le nord de bande de Gaza.

"Attaque imminente"

Lundi, l'armée israélienne a dit agir "avec force" à Khan Younès, grande ville du sud de la bande de Gaza déjà visée massivement par des frappes depuis la reprise des combats vendredi, et où chaque jour désormais l'armée avertit dans des tracts largués sur certains quartiers qu'"une terrible attaque est imminente", ordonnant aux habitants d'en partir.

Des dizaines de chars, de transports de troupes et de bulldozers israéliens sont entrés dans le sud du territoire palestinien à proximité de Khan Younès, où s'entassent une partie des civils sommés par Israël de fuir le nord de Gaza durant la première phase de l'offensive, ont indiqué des témoins à l'AFP.

Le ministère de la Santé du Hamas a affirmé lundi que 15'899 personnes, à 70% des femmes et enfants et adolescents, ont été tuées depuis le début des bombardements israéliens sur la bande de Gaza le 7 octobre. En Israël, l'attaque menée par des commandos du Hamas a fait 1200 morts, en majorité des civils, selon les autorités.

Crainte d'un embrasement régional

Les hostilités à Gaza suscitent de plus en plus de violences dans le territoire palestinien de Cisjordanie occupée - où cinq Palestiniens ont été tués par l'armée israélienne lundi selon l'Autorité palestinienne -, mais aussi des échanges de feu qui s'intensifient à la frontière entre Israël et le Liban tandis que de nouveaux incidents ont eu lieu dimanche en mer Rouge et en Irak.

L'armée israélienne a annoncé lundi que trois soldats avaient été tués la veille dans le nord de Gaza, portant le total à 75 soldats morts depuis le début de l'offensive terrestre. En outre, d'après l'armée, 137 otages sont toujours retenus à Gaza, 105 ayant été relâchés pendant la trêve, dont 80 en échange de 240 prisonniers palestiniens détenus par Israël.

L'armée a dit dimanche avoir mené "environ 10'000 frappes aériennes" sur Gaza depuis le début de la guerre, affirmant que 11'500 roquettes avaient été tirées en parallèle depuis le territoire palestinien vers Israël. Les frappes israéliennes ont détruit ou endommagé plus de la moitié des habitations, selon l'ONU.

Des déplacés qui s'entassent

Les combats faisaient également rage lundi dans la ville de Gaza (nord), visée par de nombreuses frappes aériennes. Selon des témoins, des chars israéliens ont ouvert le feu et sont entrés pour la première fois dans le marché de la vieille ville, où ils ont détruit des dizaines d'échoppes.

La nuit précédente, une frappe sur une entrée de l'hôpital Kamal Adwan, dans le nord de Gaza, a fait plusieurs morts, selon l'agence de presse palestinienne Wafa. L'armée n'a pas confirmé.

Israël accuse le Hamas, classé organisation terroriste par les Etats-Unis, l'Union européenne et Israël, d'avoir installé des infrastructures dans ou sous des hôpitaux de la bande de Gaza et d'utiliser les civils comme des boucliers humains, ce que le mouvement palestinien dément.

Les besoins sont immenses dans le territoire soumis à un siège total par Israël depuis le 9 octobre, où d'après l'ONU 1,8 million de personnes, soit les trois quarts environ de la population, ont été déplacées par la guerre. Les déplacés survivent entassés dans des abris de fortune, des écoles, des tentes, dormant parfois dehors ou dans leur voiture.

Alors que la plupart des hôpitaux du nord sont hors service, ceux du sud sont plongés dans le chaos, débordés par l'arrivée massive de blessés, sans électricité, leurs réserves de carburant pour faire tourner les générateurs presque à sec.

Pour tenter d'atténuer la crise humanitaire, les Etats-Unis ont appelé lundi Israël à laisser entrer davantage de carburant dans la bande de Gaza.

A l'exception des sept jours de trêve qui ont permis l'entrée depuis l'Egypte de centaines de camions d'aide humanitaire, le poste-frontière de Rafah ne s'ouvre que très partiellement pour laisser passer quelques camions ou permettre l'évacuation d'étrangers, en nombre très limité.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

International

Gaza: le président brésilien persiste à accuser Israël de génocide

Publié

le

Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a utilisé à plusieurs reprises le terme de "génocide". (© KEYSTONE/EPA/Andre Coelho)

Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a persisté vendredi à accuser Israël de "génocide" envers les Palestiniens à Gaza. Il a récemment déclenché une crise diplomatique en comparant l'offensive israélienne contre le Hamas à la Shoah.

"Ce que l'Etat d'Israël est en train de faire, ce n'est pas une guerre, c'est un génocide, car il est en train de tuer des femmes et des enfants", a lancé Lula lors d'une cérémonie à Rio de Janeiro. Il a été déclaré lundi "persona non grata" par Israël pour avoir tenu ces mêmes propos.

Le dirigeant brésilien, qui réagissait pour la première fois depuis la polémique lancée par sa comparaison de l'offensive israélienne à la Shoah, a maintenu sa position, soulignant à plusieurs reprises le terme de "génocide".

"C'est un génocide. Ce sont des milliers d'enfants morts et des milliers de disparus. Ce ne sont pas des soldats qui meurent, ce sont des femmes et des enfants à l'hôpital. Si cela n'est pas un génocide, je ne sais pas ce qu'est un génocide", a martelé Lula.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Le soutien de la France à l'Ukraine ne "faiblira pas", lance Macron

Publié

le

Après deux ans de guerre, la situation est "extrêmement difficile" pour l'armée ukrainienne sur le front est, selon Kiev (archives). (© KEYSTONE/AP 10th Mountain Assault Brigade "Edelweiss"/SHANDYBA MYKY)

Le président français Emmanuel Macron a averti samedi son homologue russe Vladimir Poutine que le soutien de la France auprès de l'Ukraine ne "faiblira pas". Il ne faut "pas compter" sur une "lassitude des Européens", a-t-il lancé.

"Deux ans de guerre. Frappée et meurtrie, mais toujours debout. L'Ukraine se bat pour elle, pour ses idéaux, pour notre Europe. Notre engagement à ses côtés ne faiblira pas", a écrit M. Macron, dans un message posté par l'Elysée sur le réseau social X (ex-Twitter) à l'occasion du deuxième anniversaire de l'invasion russe.

"La Russie du président Poutine ne doit pas compter sur une quelconque lassitude des Européens", prévient également la présidence française dans un communiqué sur X.

"L'issue de cette guerre sera décisive pour les intérêts, les valeurs et la sécurité européenne. La France est et restera aux côtés de l'Ukraine et du peuple ukrainien", ajoute encore le communiqué de l'Elysée.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

La sonde lunaire américaine a probablement aluni sur le côté

Publié

le

Selon Steve Altemus, Odysseus s'est "pris le pied sur la surface de la Lune et l'alunisseur s'est renversé" sur le côté en s'appuyant sur un rocher. (© KEYSTONE/AP)

Intuitive Machines, la première société privée à avoir réussi à alunir, a annoncé vendredi que sa sonde était probablement allongée sur un côté. "Nous pensons" qu'Odysseus s'est "pris le pied sur la surface de la Lune et que l'alunisseur s'est renversé".

La sonde Odysseus de l'entreprise américaine s'est posée sur la Lune vendredi à 00h23 (heure en Suisse), au terme d'une descente finale pleine de rebondissements, après une défaillance de son système de navigation et une communication compliquée juste après l'alunissage.

A l'aide d'une maquette de la sonde, Steve Altemus, le directeur et le co-fondateur d'Intuitive Machines a montré lors d'une conférence de presse l'appareil sur un côté, mais avec sa partie supérieure probablement appuyée sur "une roche", lui permettant d'être partiellement "surélevée", selon les analyses.

La société, fondée en 2013 et basée à Houston, au Texas, avait déclaré jeudi soir que l'appareil avait atterri "debout", mais ces données étaient erronées, a-t-il ajouté.

L'alunisseur peut malgré tout produire de l'énergie grâce à ses panneaux solaires et donc fonctionner, a-t-il dit. Des photographies sont attendues "ce week-end", qui devraient confirmer la position d'Odysseus.

Une première depuis plus de 50 ans

Cette sonde est le premier appareil américain à avoir atterri sur la Lune depuis plus de 50 ans. L'appareil transporte notamment des instruments scientifiques de la NASA, qui souhaite explorer le pôle Sud de la Lune avant d'y envoyer ses astronautes dans le cadre de ses missions Artémis.

Outre les images prises par Odysseus lui-même, un petit engin équipé de caméras et appelé EagleCam, développé par l'université d'aéronautique Embry-Riddle, devait être éjecté de l'alunisseur au dernier moment pour capturer de l'extérieur l'atterrissage.

Malheureusement, à cause des complications rencontrées durant cette phase, le déploiement d'EagleCam a été reporté, a déclaré l'université vendredi. Celui-ci est désormais prévu durant la mission au sol, ce qui permettrait malgré tout d'obtenir une vue externe de l'alunisseur.

Intuitive Machines a d'ores et déjà reçu des félicitations du monde entier, y compris de sociétés concurrentes ayant elles-mêmes tenté la manoeuvre récemment, sans succès: la start-up japonaise ispace, qui s'était écrasée sur la Lune l'année dernière, et la société américaine Astrobotic, qui n'était pas parvenue à atteindre l'astre en janvier.

Solution de secours

L'alunissage marque également une réussite pour la NASA, qui avait passé un contrat à 118 millions de dollars avec Intuitive Machines pour qu'elle transporte six instruments scientifiques lors de cette mission, nommée IM-1.

L'un d'entre eux a d'ailleurs vraisemblablement sauvé le voyage. Le système de navigation de l'alunisseur n'ayant pas fonctionné comme prévu, l'entreprise a dû improviser. Durant un tour de Lune supplémentaire ajouté juste avant la descente tant redoutée, des employés ont programmé in extremis un système de lasers de la NASA pour qu'il guide l'alunisseur.

Ce système, qui a pour but d'améliorer la précision des atterrissages, devait être activé pour la première fois dans l'espace durant cette mission, lors d'un test. Mais il a finalement été utilisé avec succès comme système de navigation principal.

Odysseus doit désormais fonctionner durant sept jours environ, avant que la nuit ne s'installe sur le pôle Sud lunaire.

Economie lunaire

Cette mission est la première pour Intuitive Machines, mais la deuxième du nouveau programme de livraisons lunaires de la NASA, nommé CLPS. Une première mission, celle d'Astrobotic, avait échoué le mois dernier.

Au lieu d'envoyer des instruments scientifiques sur la Lune à l'aide de véhicules lui appartenant, l'agence spatiale publique américaine a décidé de commander ce service à des entreprises privées.

Cette stratégie doit lui permettre de faire le voyage plus souvent et pour moins cher, mais aussi de stimuler le développement d'une économie lunaire, capable de soutenir une présence humaine durable sur la Lune, ce qui est l'un des buts du programme Artémis de la NASA.

Au total, quatre missions lunaires américaines supplémentaires sont officiellement prévues cette année dans le cadre du programme CLPS, dont deux autres d'Intuitive Machines.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Serie A: Bologne dans le top 4 avec un but de Freuler

Publié

le

Remo Freuler célèbre son but (© KEYSTONE/AP/Massimo Paolone)

Remo Freuler a signé sa première réussite de l'exercice en Serie A. L'international suisse a marqué le 2-0 lors du succès de Bologne contre Hellas Vérone lors de la 26e journée.

Ce cinquième succès consécutif en championnat permet à Bologne d'occuper le quatrième rang provisoire du classement. Le club dans lequel évoluent aussi Dan Ndoye (remplacé à la 82e) et Michel Aebischer (entré à la 82e pour relayer Freuler) peut vraiment rêver à un top 4 synonyme de Ligue des champions.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Verseau

Un proche a des projets peu réalisables, étant donné sa situation actuelle. Toutefois, échanger à ce sujet est primordial, à ses yeux. Bravo à vous !

Les Sujets à la Une

X