Rejoignez-nous

International

Bombardements israéliens à Gaza, mission régionale de Blinken

Publié

,

le

Anthony Blinken a mis en garde contre le "déplacement forcé" des civils palestiniens à l'intérieur de la bande de Gaza. (© KEYSTONE/AP/Jonathan Ernst)

L'armée israélienne a annoncé dimanche une campagne de frappes "significatives" dans la bande de Gaza qu'elle a coupée en deux. Cela en pleine tournée régionale du secrétaire d'Etat américain Antony Blinken axée sur l'aide humanitaire à la population palestinienne.

Près de 10'000 personnes ont été tuées dont la moitié des enfants, selon le gouvernement du Hamas, dans les bombardements israéliens dévastateurs dans la bande de Gaza depuis le début de la guerre, déclenchée le 7 octobre par une attaque du mouvement islamiste palestinien sur le sol israélien, d'une violence et d'une ampleur inédites depuis la création d'Israël en 1948.

Plus de 1400 personnes ont péri en Israël, majoritairement des civils tués ce jour-là par les commandos du Hamas qui ont en outre enlevé et emmené plus de 240 personnes dans la bande de Gaza qu'ils contrôlent, d'après les autorités.

L'armée israélienne pilonne sans cesse depuis le 7 octobre le petit territoire assiégé où vivent 2,4 millions d'habitants dans une situation humanitaire catastrophique, et y mène depuis le 27 octobre des opérations terrestres face à des combattants du Hamas retranchés dans un réseau de tunnels.

Gaza coupée en deux

"Des frappes significatives sont maintenant en cours" dans la bande de Gaza, où l'internet et les lignes téléphoniques ont été coupés peu auparavant, et "elles se poursuivront cette nuit et dans les jours à venir", a déclaré dimanche soir le porte-parole de l'armée, Daniel Hagari.

Le gouvernement du Hamas a affirmé qu'Israël menait "d'intenses bombardements" autour de plusieurs hôpitaux, dont l'hôpital al-Shifa, le plus grand de Gaza.

Selon Daniel Hagari, les troupes opérant dans le territoire palestinien l'ont coupé en deux: "Gaza sud et Gaza nord". "Nous permettons encore un passage pour les civils du nord de Gaza et de la ville de Gaza vers le sud", a-t-il ajouté alors que 300'000 à 400'000 personnes se trouveraient encore dans le nord du territoire où la situation humanitaire est jugée catastrophique.

Israël ordonne depuis la mi-octobre aux civils d'évacuer le nord du territoire, où les combats sont les plus intenses, vers le sud.

En Israël, les sirènes d'alerte aux roquettes tirées depuis la bande de Gaza, ont retenti maintes fois à Tel-Aviv et dans des villes proches du territoire palestinien. Plusieurs roquettes ont été interceptées selon l'armée. Il n'y a pas eu de victime d'après les services de secours.

Blinken à Bagdad

Lors d'une nouvelle mission dans la région, Antony Blinken est arrivé en soirée à Bagdad après des visites à Ramallah en Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël depuis 1967, et à Chypre.

A Ramallah, il a mis en garde contre le "déplacement forcé" des civils palestiniens à Gaza et réaffirmé "l'engagement des Etats-Unis pour la livraison d'une aide humanitaire vitale et la reprise des services essentiels à Gaza", où Israël a coupé les livraisons en eau, en électricité et en nourriture.

En face, le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a dénoncé "la guerre de génocide" menée selon lui par Israël à Gaza.

A Chypre, M. Blinken a discuté de la création "d'un couloir maritime", proposé par l'île de la Méditerranée orientale afin de fournir une aide humanitaire au territoire palestinien.

Antony Blinken a aussi réclamé l'arrêt "des violences des extrémistes" en Cisjordanie, où plus de 150 Palestiniens, selon l'Autorité palestinienne, ont été tués par des tirs de soldats ou de colons israéliens depuis le 7 octobre.

Combats acharnés

Malgré de multiples appels à une trêve, les combats acharnés se poursuivent entre les soldats israéliens et le Hamas dans la bande de Gaza, où Israël a affirmé avoir frappé 2500 cibles depuis le 27 octobre.

Les lignes téléphoniques et d'internet à Gaza ont été coupées par Israël, pour la troisième fois depuis le 7 octobre, selon l'opérateur palestinien Paltel.

L'armée israélienne, accusant de nouveau le Hamas d'utiliser les hôpitaux dans la guerre, a publié des images montrant, entre autres selon elle, des membres du Hamas tirant depuis un hôpital de Gaza. Le Hamas a catégoriquement nié.

Des images diffusées dans la journée par l'armée ont montré des soldats, accompagnés de chars et de bulldozers, patrouillant dans les décombres ou le long du littoral méditerranéen de la bande de Gaza.

Au moins 30 soldats ont été tués depuis le début de l'opération terrestre, d'après l'armée.

Israël a annoncé avoir achevé d'encercler la ville de Gaza, dans le nord, afin d'y détruire le "centre" du Hamas, classé organisation terroriste par les Etats-Unis, l'Union européenne et Israël.

Pas d'évacuations

En près d'un mois, les bombardements israéliens ont provoqué d'immenses destructions à Gaza et entraîné selon l'ONU le déplacement de 1,5 million de personnes. Israël a placé depuis le 9 octobre en état de "siège complet" ce territoire pauvre de 362 km2, déjà sous blocus israélien depuis 2007.

Dans le sud de la bande de Gaza, près de la frontière avec l'Egypte, sont massées des centaines de milliers de personnes ayant fui le nord.

Cette frontière s'est ouverte partiellement le 21 octobre pour laisser transiter des convois humanitaires via le point de passage de Rafah. Au total, 450 camions avaient traversé la frontière samedi, selon l'ONU, qui réclame une aide plus importante.

Plusieurs centaines de blessés palestiniens, d'étrangers et de binationaux ont également pu quitter Gaza vers l'Egypte ces derniers jours. Mais aucune évacuation n'a eu lieu dimanche, selon des responsables.

A la frontière israélo-libanaise, les échanges de tirs sont quotidiens entre l'armée israélienne et le mouvement Hezbollah notamment, un allié du Hamas.

Dimanche, quatre membres de la famille d'un journaliste libanais à bord d'une voiture, dont trois enfants, ont été tués dans une frappe israélienne dans le sud du Liban, selon un média d'Etat libanais.

L'armée israélienne a indiqué avoir "frappé des cibles du Hezbollah" "en réponse à une attaque de missile qui a tué un civil israélien" dans le nord d'Israël. Parmi les cibles, des "véhicules et une rampe de missile", selon elle.

Depuis le 7 octobre, 81 personnes ont péri du côté libanais, selon un décompte de l'AFP, dont 59 combattants du Hezbollah. Six soldats et deux civils ont été tués du côté israélien.

Antony Blinken, qui s'était également rendu en Israël et en Jordanie lors de sa tournée, est encore attendu en Turquie, où le président Recep Tayyip Erdogan a décidé de rompre tout contact avec Benjamin Netanyahu.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

International

Sri Lanka: l'ONU réclame justice pour les attentats de Pâques

Publié

le

Le Sri Lanka commémore dimanche le 5e anniversaire du massacre de 279 personnes. L'ONU a appelé le pays à faire avancer l'enquête. (© KEYSTONE/EPA/CHAMILA KARUNARATHNE)

Les Nations unies ont appelé le Sri Lanka à remédier à son "déficit de responsabilité" et à garantir la justice dimanche, date à laquelle le pays commémore le 5e anniversaire du massacre de 279 personnes, l'attaque terroriste la plus meurtrière de l'histoire de l'île.

Une "enquête approfondie et transparente" doit être menée pour découvrir les responsables de l'attaque du dimanche de Pâques 2019, a déclaré Marc-André Franche, coordinateur de l'ONU dans le pays lors d'une cérémonie commémorative à Colombo.

Trois églises et trois hôtels avaient été ciblés par un attentat-suicide, attribué à un groupe jihadiste local revendiquant son affiliation au groupe Etat islamique.

Parmi les victimes, 45 étrangers, dont des touristes qui visitaient l'île 10 ans après la fin d'un conflit ethnique brutal qui avait fait plus de 100'000 morts depuis 1972, ont trouvé la mort dans l'attaque.

"Le Sri Lanka souffre d'un déficit persistant en matière de responsabilité, que ce soit pour des crimes de guerre présumés, des violations plus récentes des droits de l'homme, la corruption ou l'abus de pouvoir, et ce déficit doit être comblé si le pays veut aller de l'avant", a déclaré M. Franche.

Il a souligné que les victimes cherchaient toujours à obtenir justice bien que la Cour suprême du pays ait déclaré l'ancien président Maithripala Sirisena et ses hauts fonctionnaires responsables de ne pas avoir empêché l'attaque.

Le bureau des droits de l'homme des Nations unies a demandé à Colombo de publier les conclusions complètes des enquêtes précédentes sur les attentats du dimanche de Pâques et de mettre en place une commission d'enquête indépendante, a-t-il noté.

Autorités inertes

L'Église catholique du Sri Lanka a affirmé que des officiers du renseignement militaire étaient en relation avec les extrémistes qui ont perpétré l'attentat qui a favorisé les ambitions politiques de Gotabaya Rajapaksa. Quelques mois plus tard, cet ancien officier de l'armée qui a fait campagne sur la sécurité était élu à la présidence.

M. Rajapaksa a été chassé du pouvoir en juillet 2022 après des mois de protestations contre une crise économique sans précédent.

Les catholiques du Sri Lanka doivent organiser une manifestation silencieuse dimanche pour exiger une enquête sur les attentats.

Des preuves présentées dans le cadre d'une procédure civile engagée peu après les attentats ont montré que les services de renseignement indiens avaient prévenu Colombo des attentats 17 jours plus tôt, mais que les autorités n'avaient pas agi.

Le président de l'époque, Maithripal Sirisena, et ses collaborateurs ont été condamnés à verser 310 millions de roupies (1 million de dollars) d'indemnités aux victimes et à leurs proches. Mais la décision n'a pas encore été pleinement appliquée, car M. Sirisena a fait appel.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Une nouvelle démonstration de Max Verstappen

Publié

le

Max Verstappen toujours aussi intouchable. (© KEYSTONE/AP)

Triple Champion du monde en titre, Max Verstappen a enlevé le Grand Prix de Chine. A Shanghai, le pilote Red Bull a devancé le Britannique Lando Norris (McLaren) et son coéquipier Sergio Pérez.

Max Verstappen a cueilli le 58e succès de sa carrière, le quatrième déjà cette année, mais son premier sur sol chinois. Autant dire que l’emprise qu’il exerce sur ses adversaires est toujours aussi oppressante. Elle n’autorise aucun espoir.

Parti en pole position au lendemain de sa victoire dans la course sprint, Max Verstappen n’a jamais été inquiété. Les deux interventions de la safety car n’ont nullement troublé sa domination. A l’arrivée, sa marge sur Lando Norris était de 13’’.

Cette course n’a pas souri à Sauber. L’écurie suisse attend toujours de cueillir son premier point dans ce championnat du monde. Le Finlandais Valtteri Bottas a été contraint à l’abandon alors que le Chinois Guanyu Zjou a terminé au 14e rang.

undefined

undefined

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Auston Matthews: une soirée à oublier

Publié

le

L'occasion en or galvaudée par Auston Matthews (34) face au gardien Jeremy Swayman. (© KEYSTONE/AP/Michael Dwyer)

Meilleur buteur de la saison régulière avec ses 69 réussites, Auston Matthews a failli. L’ancien joueur de Zurich porte une part de responsabilité dans la défaite 5-1 de Toronto à Boston en play-off.

Auston Matthews a, en effet, trouvé le poteau sur une action de rupture qu’il aurait dû conclure mille fois alors que les Maple Leafs n’étaient menés que d’une longueur. Une minute plus tard, Brandon Carlo signait le 2-0 pour les Bruins dans un deuxième tiers temps qui a tourné au cauchemar pour Toronto.

Les chiffres parlent contre les Maple Leafs . Jamais Toronto n’a battu Boston dans les séries finales en six confrontations. Et avant cet acte I, les Bruins avaient gagné leurs quatre rencontres de la saison régulière contre Toronto.

Plus tôt dans la journée Carolina, sur sa glace, avait battu les Islanders 3-1.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Un 9e succès de rang pour les Nuggets face aux Lakers

Publié

le

Nikola Jokic (15) au dunk devant LeBron James l'imag du match en quelque sorte. (© KEYSTONE/AP/Jack Dempsey)

Champion en titre, Denver a lancé sa campagne des play-off de la meilleure des manières. Sur leur parquet, les Nuggets ont battu les Lakers 114-103.

Porté par les 32 points et les 12 rebonds de Nikola Jokic, Denver a cueilli un neuvième succès de rang devant la franchise de Los Angeles. Cette précision souligne combien la tâche des Lakers s’apparente à une mission impossible dans ce premier tour des play-off.

Les Lakers avaient pourtant viré en tête à la pause (60-57) grâce notamment aux 19 points de LeBron James. Mais les Nuggets ont su neutraliser la star des Lakers en seconde période. James ne devait inscrire que 8 points après le repos. Lors de l’ultime quarter, il a même dû attendre plus de 10 minutes avant de prendre un tir.

Comme Denver, les trois équipes qui ont joué à domicile samedi ont gagné. Cleveland a battu Orlando 97-83, Minnesota s’est imposé 120-95 devant Phoenix alors que les Knicks l’ont emporté 111-104 face à Philadelphia.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Verseau

Selon les Astres, une tranquillité absolue est assurée pour vous aujourd'hui. Profitez de cet espace-temps pour ne rien faire du tout.

Les Sujets à la Une

X