Rejoignez-nous

Football

Fulham contraint Liverpool au nul

Publié

,

le

Mitrovic (9) a signé un doublé face aux Reds (© KEYSTONE/AP/Ian Walton)

Le vice-champion d'Angleterre Liverpool a manqué son entrée dans la saison 2022/23 de Premier League.

Les Reds ont été contraints au nul (2-2) sur la pelouse du promu Fulham, qui n'a pas aligné sa nouvelle recrue Kevin Mbabu.

Mené au score à deux reprises après un doublé d'Aleksandar Mitrovic (32e 1-0, 72e sur penalty 2-1), Liverpool a su réagir grâce au duo Darwin Nuñez/Mohamed Salah. Entré en jeu à la 51e, l'Uruguayen a inscrit le 1-1 d'une subtile talonnade sur un centre de l'Egyptien, avant de lui rendre la politesse sur le 2-2 à la 81e.

Les hommes de Jürgen Klopp ont poussé dans les dernières minutes pour arracher les trois points dans cette partie spectaculaire. En vain, une frappe lointaine de Jordan Henderson terminant sa course sur la transversale du but de Fulham à la 94e.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

FIFA: la Coupe du monde 2030 sur trois continents et six pays

Publié

le

Gianni Infantino: le président de la FIFA a le sourire en pensant à la Coupe du monde 2030 (© KEYSTONE/EPA/HOW HWEE YOUNG)

La Coupe du monde 2030 s'annonce particulière. Des matches seront ainsi organisés sur trois continents et dans six pays différents, a annoncé la FIFA.

Les Confédérations européenne (UEFA), africaine (CAF) et sud-américaine (CONMEBOL) se sont accordées autour d'une candidature unique pour cette Coupe du monde 2030, présentée conjointement par le Maroc, l'Espagne et le Portugal. Trois matches seront néanmoins joués en Amérique du Sud, soit en Uruguay, Argentine et Paraguay.

Une fois validés les critères techniques, l'instance du football attribuera officiellement fin 2024 l'organisation de la compétition la plus populaire au monde. Cette formule inédite marquera le centenaire de la première édition organisée en Uruguay en 1930.

Nombreuses questions

Elle promet un montage politique et logistique complexe, mais aussi de nombreuses questions autour de l'impact environnemental des grands événements sportifs. L'annonce de mercredi met fin à la rivalité annoncée entre deux favoris, une candidature sud-américaine conjointe de l'Argentine, l'Uruguay, le Chili et le Paraguay, et un ticket européen longtemps emmené par l'Espagne et le Portugal.

Il y a un an, avec l'appui de l'UEFA, les deux pays avaient intégré l'Ukraine à leur dossier, assurant vouloir lancer "un message de solidarité et d'espoir" et rendre hommage à "la ténacité et la résilience" d'un pays occupé par l'armée russe depuis février 2022. Mais cet attelage hautement politique ne s'était pas précisé depuis et le Maroc, quintuple candidat malheureux à l'accueil du tournoi, était entré dans la danse mi-mars, sans que soit alors précisé ce qu'il adviendrait de l'Ukraine.

Concession symbolique

L'accord entre l'UEFA, la CAF et la CONMEBOL entérine à la fois le retrait de l'Ukraine et celui du projet initial Argentine - Chili - Uruguay - Paraguay, en échange d'une concession symbolique majeure. Selon la FIFA, une "cérémonie du centenaire" se tiendra en effet "au stade où tout a commencé", à Montevideo, à l'époque où l'épreuve réunissait 13 équipes dans une même ville hôte, contre 32 lors du Mondial 2022 au Qatar et 48 à partir de l'édition 2026 aux Etats-Unis, Canada et Mexique.

Par ailleurs, Montevideo, Asuncion et Buenos Aires accueilleront chacun une rencontre du Mondial, même si l'essentiel de l'épreuve se déroulera entre les trois pays organisateurs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Inter: 50'000 sifflets pour accueillir le "traître" Lukaku

Publié

le

50'000 sifflets seront distribués pour accueillir Romelu Lukaku à Milan (© KEYSTONE/EPA/GIUSEPPE LAMI)

L'un des principaux groupes de supporters de l'Inter va distribuer 50'000 sifflets avant le match de Championnat d'Italie entre le club milanais et l'AS Rome fin octobre pour accueillir Romelu Lukaku.

L'international belge est accusé d'avoir trahi les Nerazzuri. "Le jour du retour le plus désagréable approche, faisons tout pour être prêt", a écrit la "Curva Nord" dans son fanzine distribué mardi à l'occasion du match de Ligue des champions entre l'Inter et le Benfica (1-0).

"Le 29 octobre est un jour à marquer en rouge pour faire entendre le dégoût que suscite celui qui nous a tourné le dos de la plus indigne des manières", poursuit le groupe de supporters, sans jamais nommer Lukaku.

"Avant le match contre la Roma, la +Nord+ distribuera 50'000 sifflets à utiliser à en perdre le souffle à chaque fois que celui qui a trahi notre maillot touchera le ballon", poursuit le texte.

6 buts en 8 matches

Lukaku (30 ans) a passé la saison 2022/23 à l'Inter avec qui il a fini 3e du Championnat d'Italie, remporté la Coupe et disputé la finale de la Ligue des champions (défaite 1-0 contre Manchester City).

Alors que l'Inter souhaitait le recruter, il est reparti à Chelsea, le club qu'il avait rejoint en 2021 après deux saisons déjà à l'Inter. Mais quand l'entraîneur des Blues Mauricio Pochettino lui a notifié qu'il ne comptait pas sur lui et qu'aucun club n'a souhaité s'aligner sur les demandes de Chelsea pour un transfert, Lukaku a rapidement accepté la proposition de prêt formulé par l'AS Rome.

Depuis son arrivée dans la capitale italienne, "Big Rom" a marqué six buts en huit matches toutes compétitions confondues.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

La chute sans fin du FC Bâle

Publié

le

Le capitaine bâlois Fabian Frei tente de remonter ses troupes.... (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Trois matches pour trois défaites: le bilan cette saison du FC Bâle face aux promus est affligeant. Comme si la descente aux enfers des Rhénans ne se terminera jamais.

Après le Lausanne-Sport et Yverdon, le Stade Lausanne-Ouchy a signé un succès amplement mérité face au FC Bâle (3-0). Au Parc St-Jacques, le SLO a raflé la mise grâce à deux frappes imparables d’Alban Ajdini (21e) et d’Elies Mahmoud (68e) avant que Mergim Qarri ne signe le 3-0 dans le temps additionnel pour donner à cette victoire des allures de triomphe. Et pour ne pas accabler les Bâlois, on taira le penalty raté à la 95e de Florian Danho

La formation d’Anthony Braizat a, ainsi, cueilli sa deuxième victoire de l’exercice pour se donner de l’air au classement. Le SLO possède désormais une marge de 3 points sur le FC Bâle, sur les Grasshoppers et sur Lausanne. Même si la route est encore très longue, il convient d’admettre aujourd’hui que le SLO est armé pour sortir victorieux de la lutte contre la relégation.

Quant au FC Bâle, l’avenir apparaît bien sombre. A 10 points désormais d’une place dans le top 6, les Rhénans peuvent redouter le pire dimanche prochain à Berne face aux Young Boys. Les Bernois prendront un malin plaisir de tourmenter une équipe à la dérive et qui n’a pas bénéficié dimanche du choc psychologique espéré après le limogeage jeudi de Timo Schultz.

De retour sur le banc, le directeur sportif Heiko Vogel se retrouve confronté devant un immense chantier. Le souvenir de la récente épopée en Conference League - le FC Bâle avait échoué sur le fil en demi-finale contre la Fiorentina - rend encore plus douloureuse cette chute sans fin.

Zurich seul en tête

La vie est, en revanche, bien plus belle pour le FC Zurich. Seule équipe encore invaincue dans ce championnat, le FCZ s’est imposé 4-1 à Lucerne pour garder la tête du classement avec 2 points d'avance sur les Young Boys qui comptent toutefois un match en moins. Les Zurichois ont ouvert le score grâce à une tête de Nikola Katic avant d’exploiter deux bourdes du gardien Pascal Loretz pour prendre tranquillement le large après la pause.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

La fête continue pour Yverdon

Publié

le

Un but de plus et une victoire de plus Aimen Mahious et Yverdon. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Les dimanches sont toujours aussi radieux pour Yverdon Sport. Une semaine après son succès devant Bâle pour sa première dans son stade rénové, le néo-promu s’est offert le scalp du FC St. Gall.

La formation de Marco Schällibaum s’est imposée 1-0 pour une cinquième rencontre de rang sans défaite en championnat. Cette série souligne qu’elle est bien la meilleure équipe romande du moment. Acquise sur une réussite de l’Algérien Aymen Mahious à la 28e minute, cette victoire ne souffre aucune discussion. Toujours aussi redoutables dans le jeu de transition, les Vaudois auraient pu s’imposer plus largement s’ils avaient témoigné d’une plus grande efficience dans le dernier geste.

Amené par les deux derniers "survivants" de la promotion William Le Pogam et Anthony Sauthier, la réussite de Mahious illustre parfaitement la réussite d’un club qui a tourné une nouvelle page lors du mercato sans renier toutefois ses valeurs. Ainsi au coup d’envoi, Le Pogam et Sauthier étaient les deux seuls joueurs qui étaient présents la saison dernière. Ils ont été, à la surprise générale, "abandonnés" par Kevin Martin. Le gardien a, en effet, cédé sa place à Sebastian Breza. Avec d’autres qualités que son rival, le Canadien a livré la marchandise pour offrir à ses couleurs un premier clean sheet en neuf rencontres.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Taureau

Dès ce matin, il suffit de pas grand-chose pour vous faire bondir. Attention... car même si vous avez entièrement raison, toute vérité n’est pas bonne à dire !

Les Sujets à la Une

X