Rejoignez-nous

International

Le pape dénonce une Europe déchirée par les égoïsmes nationalistes

Publié

,

le

Le pape a renouvelé la demande de "pardon" des catholiques aux orthodoxes, évoquant des "erreurs" et la "honte" de l'Eglise, 20 ans après le geste symbolique de Jean Paul II en référence au sac de Constantinople de 1204. (© KEYSTONE/EPA/ALESSANDRO DI MEO)

Le pape François a pointé samedi, au premier jour de sa visite à Athènes, la responsabilité de l'Europe dans la crise migratoire. Il a déploré qu'elle soit "parfois bloquée" et "déchirée par les égoïsmes nationalistes".

Le souverain pontife de 84 ans a regretté que "l'Europe persiste à tergiverser" face aux arrivées de migrants "au lieu d'être un moteur de solidarité", lors d'un discours au palais présidentiel.

Autre enjeu de cette visite, les liens avec les orthodoxes, séparés de l'Eglise catholique depuis le schisme de 1054 entre Rome et Constantinople et auxquels François a renouvelé samedi sa demande de "pardon".

Si François s'était rendu sur l'île grecque de Lesbos en 2016, où il retournera dimanche, c'est la première visite d'un pape à Athènes en 20 ans, depuis le déplacement de Jean Paul II en mai 2001.

Il avait auparavant passé deux jours à Chypre où il a fustigé "le mur de la haine" dressé contre les migrants, dont 50 seront transférés à Rome, ainsi que les "ravages" de l'esclavage et de la torture.

"Communauté européenne bloquée"

Face à l'arrivée de migrants aux portes de l'Europe, "la communauté européenne, déchirée par les égoïsmes nationalistes, apparaît parfois bloquée et non coordonnée, au lieu d'être un moteur de solidarité", a-t-il déclaré samedi devant la présidente de la République hellénique Katerina Sakellaropoulou, le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis ainsi qu'un parterre de personnalités catholiques et de la société civile qui l'ont chaudement applaudi.

Le pontife argentin a en outre relevé "un recul de la démocratie, et pas seulement sur le continent européen". "La démocratie exige la participation et l'implication de chacun", alors que "l'autoritarisme est expéditif et que les assurances faciles offertes par les populismes semblent tentantes", a-t-il fait remarquer.

Ce voyage - son 35e à l'étranger depuis son élection en 2013 - sera marqué dimanche par une visite-éclair à Lesbos, emblématique de la crise migratoire, où il a dit qu'il irait "aux sources de l'humanité" plaider pour l'accueil et "l'intégration" des réfugiés. Il visitera le camp de Mavrovouni érigé à la hâte après l'incendie de septembre 2020 qui a détruit la structure de Moria.

"Erreurs" de l'Eglise

A Athènes, le pape a dit venir "étancher sa soif aux sources de la fraternité" et renforcer ses liens avec ses "frères de foi". Dans l'après-midi, il a renouvelé la demande de "pardon" des catholiques aux orthodoxes, évoquant des "erreurs" et la "honte" de l'Eglise, 20 ans après le geste symbolique de Jean Paul II en référence au sac de Constantinople de 1204.

Se présentant "avec beaucoup de respect et d'humilité", François a évoqué les "racines communes" des deux églises qui ont "traversé les siècles", et regretté que celles-ci aient ensuite "grandi loin les (unes) des autres".

"Les poisons du monde nous ont contaminés, la graine de la suspicion a accru notre distance et nous avons cessé de cultiver la communion", a-t-il déploré devant l'archevêque de l'Eglise orthodoxe de Grèce Hiéronyme II, avec lequel il a ensuite échangé des cadeaux dans une ambiance cordiale.

"Fanatiques anticatholiques"

Drones, véhicules blindés, routes coupées: la capitale est placée sous haute sécurité jusqu'au départ du souverain pontife lundi matin. Même si le climat est meilleur qu'en 2001, lors de la première visite d'un pape en Grèce, il y a, à l'intérieur du synode grec, "quelques fanatiques anticatholiques réputés", a prévenu Pierre Salembier, supérieur de la communauté jésuite en Grèce.

Jusqu'à 2000 policiers sont prévus en cas de protestations de fondamentalistes orthodoxes. A l'arrivée du pape à l'archevêché, un prêtre orthodoxe s'est d'ailleurs manifesté en criant: "Pape, tu es un hérétique!", avant d'être maîtrisé par la police. A quelques mètres de là, au pied de la cathédrale orthodoxe de l'Annonciation, scepticisme et indifférence semblent dominer.

Le pape a en revanche reçu un accueil très chaleureux lors de sa rencontre avec la communauté catholique, qui représente seulement 1% de la population.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Djokovic de nouveau placé en rétention (avocats)

Publié

le

Triple tenant du titre en quête d'une 21e couronne en Grand Chelem, le Serbe doit affronter son compatriote Miomir Kecmanovic (ATP 78) au premier tour de l'Open d'Australie (archives). (© KEYSTONE/AP/Mark Baker)

Le numéro un mondial de tennis, Novak Djokovic, dont le visa a été annulé vendredi par le gouvernement australien, a été renvoyé en rétention administrative samedi, selon des documents judiciaires.

La présence en Australie de Djokovic, qui n'est pas vacciné contre le Covid-19, "pourrait encourager le sentiment anti-vaccination", ont estimé les autorités australiennes dans un mémoire présenté devant la justice. Elles estiment que le Serbe doit être expulsé du pays.

Le Serbe a fait recours vendredi contre la deuxième annulation de son visa. Lors d'une audience devant un juge, le représentant du gouvernement australien avait indiqué que le joueur de 34 ans ne serait pas reconduit à la frontière avant que la justice n'ait définitivement statué sur sa requête visant à bloquer son expulsion. Mais il avait averti que Djokovic devrait attendre cette décision en rétention administrative.

C'est la justice fédérale australienne qui est désormais en charge du dossier, à la demande vendredi du juge de Melbourne qui avait été saisi en premier lieu par les avocats du joueur de tennis. Ce changement de tribunal est susceptible de ralentir la procédure, ont estimé les défenseurs de Djokovic.

Erreurs dans sa déclaration d'entrée

Djokovic a admis avoir rempli incorrectement sa déclaration d'entrée en Australie et n'avoir pas respecté les règles d'isolement après avoir été testé positif au Covid-19 en décembre - une contamination dont il espérait qu'elle lui permettrait de bénéficier d'une exemption pour entrer en Australie sans être vacciné.

"Nole" avait été refoulé à son arrivée à Melbourne le 5 janvier et placé en centre de rétention. Mais ses avocats avaient obtenu d'un juge le 10 janvier qu'il rétablisse son visa et ordonne sa libération immédiate.

Le ministre australien de l'immigration Alex Hawke, faisant usage de son pouvoir discrétionnaire en la matière, a cependant annulé une nouvelle fois le visa de Djokovic vendredi "sur des bases sanitaires et d'ordre public".

Triple tenant du titre, le joueur de 34 ans comptait briguer un 10e titre à l'Open d'Australie, qui démarre lundi, et une 21e victoire en Grand Chelem, ce qui serait un record.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Doublés de Meunier et Haaland, Dortmund sur les talons du Bayern

Publié

le

Erling Haaland a encore marqué deux fois contre Fribourg. (© KEYSTONE/EPA/FRIEDEMANN VOGEL)

Dortmund, brillant vainqueur de Fribourg 5-1 avec des doublés de Meunier et Haaland, a conforté vendredi sa place de dauphin de la Bundesliga en se rapprochant à trois points du leader Munich.

Les Bavarois seront en danger samedi à Cologne pour la 19e journée.

L'ancien Parisien Thomas Meunier a construit la victoire, avec deux reprises victorieuses de la tête sur corner en première période.

Le buteur prodige Erling Haaland, courtisé par les plus grands clubs d'Europe pour la saison prochaine, a ensuite consolidé l'acquis, portant son total à 15 buts en 13 matches cette saison.

En revenant ainsi dans le sillage du Bayern, l'équipe de la Ruhr envoie un signal aux pessimistes: la Bundesliga n'est pas encore jouée et le dixième titre consécutif, qui semble tendre les bras au "Rekordmeister", peut encore être contesté. Kobel gardait les buts de Dortmund tandis que Akanji est entré en deuxième mi-temps.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Le "bad boy" de la pharma Martin Shkreli condamné pour monopole

Publié

le

L'entrepreneur provocateur de la pharmacie Martin Shkreli doit reverser les profits qu'il a tiré de ses pratiques anticoncurrentielles, soit 65 millions de dollars. (archives) (© KEYSTONE/AP/MARK LENNIHAN)

L'entrepreneur provocateur de la pharmacie Martin Shkreli, qui s'était rendu très impopulaire aux Etats-Unis en faisant exploser le prix d'un médicament, a été jugé condamné à reverser les profits de ses pratiques anticoncurrentielles, soit 65 millions de dollars.

Emprisonné pour une autre affaire, l'homme a aussi été banni à vie du secteur pharmaceutique, a décidé la juge Denise Cote.

Surnommé un temps "l'homme le plus détesté des Etats-Unis", M. Shkreli, 38 ans, s'était fait une spécialité de racheter des brevets sur des médicaments bon marché et d'en augmenter ensuite massivement le prix.

Le Daraprim, destiné à traiter la toxoplasmose, était ainsi passé du jour au lendemain de 17,60 dollars la pilule à 750 dollars en 2015.

L'autorité américaine de la concurrence (FTC) et les procureurs de sept Etats avaient déposé plainte en janvier 2020 contre l'entrepreneur et la société qu'il avait fondée.

Baptisée Turing à l'origine et depuis renommée Vyera, cette dernière s'était engagée en décembre à ne pas tenter de bloquer à nouveau la concurrence sur ce produit et à verser jusqu'à 40 millions de dollars à un fonds d'indemnisation pour solder les poursuites.

L'accord n'incluait pas son fondateur, qui a officiellement cédé les rênes de l'entreprise fin 2015, et son procès s'est déroulé sur sept jours en décembre.

Déjà condamné pour fraude

Déjà condamné en 2018 à sept ans de prison pour fraude boursière, il purge actuellement sa peine dans un établissement pénitentiaire de Pennsylvanie et doit théoriquement être libéré en novembre 2022.

M. Shkreli a non seulement augmenté le prix du Daraprim de plus de 4000%, mais il s'est aussi organisé pour empêcher l'arrivée de concurrents sur le marché aussi longtemps que possible, a estimé la juge.

Vyera a d'une part empêché les fabricants de médicaments génériques d'avoir accès à une quantité suffisante de Daraprim pour mener les tests nécessaires, a-t-elle détaillé. En nouant des accords d'exclusivité, l'entreprise a aussi bloqué l'accès à deux ingrédients essentiels à la fabrication du produit.

M. Shkrely peut être tenu responsable de cette stratégie puisque, même après avoir renoncé à ses titres de directeur général puis de président du conseil d'administration, il a continué à exercer un certain contrôle sur la direction de l'entreprise en tant qu'actionnaire majoritaire, y compris depuis la prison, a souligné la juge.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Edon Zhegrova quitte Bâle pour Lille

Publié

le

Le Kosovar Edon Zhegrova devient un dogue lillois. (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

L'international kosovar Edon Zhegrova (22 ans) quitte le FC Bâle pour rejoindre immédiatement Lille en Ligue 1. Il avait signé un contrat valable jusqu'à l'été 2023 avec les Rhénans.

Zhegrova, l'un des plus grands talents de Super League, arrive donc chez les champions de France en titre, actuellement 10e du classement sous la conduite de l'ancien international français Jocelyn Gouvernec. Il s'est engagé jusqu'à l'été 2026 avec le LOSC.

Cette saison, le milieu offensif avait disputé 15 matches avec Bâle pour quatre buts et six passes décisives.

Né en Allemagne, Zhegrova a percé en Belgique. Après son arrivée à Genk, il a rejoint Bâle avant de retrouver une nouvelle fois le club belge sous forme de prêt. En septembre 2020, il était pourtant revenu à St-Jacques.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Le Maroc en 8e de finale malgré Ben Boina, gardien des Comores

Publié

le

Le Maroc et son capitaine Romain Saiss sont qualifiés pour les huitièmes de finale de la CAN. (© KEYSTONE/AP/Themba Hadebe)

Le Maroc s'est qualifié pour les 8es de finale de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) en battant les Comores (2-0) dont le gardien Salim Ben Boina a été le héros du stade Omnisports de Yaoundé.

Solides, les hommes de Vahid Halilhodzic ont marqué tôt, par Selim Amallah (17e), puis contenu leur adversaire avant dix dernières minutes plus folles, après un penalty de Youssef En-Nesyri arrêté par Ben Boina (83e).

Sofiane Alakouch (89e) a finalement signé le but du 2-0, concrétisant l'écrasante domination marocaine.

Après la victoire contre le Ghana (1-0), les "Lions de l'Atlas" assurent leur place en 8es de finale. Ils vont pouvoir bichonner leurs attaquants blessés ou positifs au Covid. En-Nesyri a joué les 25 dernières minutes, Ryan Mmaee attend un test négatif.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X