Rejoignez-nous

International

Nouveau mécanisme pour protéger les défenseurs de l'environnement

Publié

,

le

De plus en plus de défenseurs de l'environnement sont exposés à des menaces et l'ONU veut mieux les protéger dans différents pays (archives). (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

L'ONU va lancer un nouveau mécanisme de réponse rapide pour protéger les défenseurs de l'environnement. Ce dispositif a été approuvé jeudi lors d'une réunion entre plusieurs dizaines d'Etats à Genève.

Ce mécanisme contraignant est le premier à être établi à l'ONU ou dans une organisation intergouvernementale, a précisé vendredi la Commission économique de l'ONU pour l'Europe (CEE-ONU). Il a été validé par les 46 Etats et l'UE qui sont partie à la Convention d'Aarhus sur l'accès à la justice sur les questions environnementales, dont la Suisse.

Une "décision historique", selon la secrétaire exécutive de la CEE-ONU Olga Algayerova. "De plus en plus de défenseurs de l'environnement sont confrontés à des menaces de représailles", a-t-elle affirmé à la presse, se disant convaincue que le nouveau format sera très utile.

Le mécanisme va permettre d'appliquer le droit à un environnement "sain", "sûr", "propre" et "durable" reconnu récemment par le Conseil des droits de l'homme. Un rapporteur spécial sur les défenseurs de l'environnement sera chargé d'apporter des réponses rapides aux accusations de violations comme du harcèlement ou des menaces de criminalisation.

Un comité de conformité avec la Convention existe déjà. Mais plusieurs acteurs demandaient un instrument plus rapide pour aider les défenseurs de l'environnement en cas de menace. Le nouveau rapporteur spécial sera élu l'année prochaine lors d'une réunion extraordinaire des parties.

Format de plainte

Il faudra que les Etats lui attribuent le financement requis, fait remarquer le président de la Convention. Son profil sera très important "pour le succès" du mandat, a aussi estimé un représentant des ONG.

Certains activistes ont été victimes de licenciements abusifs, surveillance, lourdes amendes, intimidations, détentions ou même de meurtres. Selon un rapport récent à l'ONU, la moitié des défenseurs des droits humains tués oeuvraient avec des communautés sur des questions de terres, d'environnement, d'impact des entreprises, de pauvreté ou de minorités.

Depuis 2017, des problèmes ont été identifiés dans 16 Etats partie à la Convention. Ils dissuadent aussi certaines personnes d'être actives. Selon une ONG, 1539 défenseurs de l'environnement ont été tués entre 2012 et l'année dernière. Le chiffre est probablement largement plus élevé, affirme la CEE-ONU.

Tout individu pourra porter plainte auprès du rapporteur spécial même si tous les recours nationaux n'ont pas été épuisés. Ses indications données seront utilisées anonymement. Le rapporteur spécial pourra lui décider de dispositifs de protection en s'exprimant publiquement ou en alertant notamment d'autres entités des droits humains et les gouvernements. Une approche proactive pourra être menée.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Gaza: l'ONU fait état d'un "grand nombre" de blessés par balles

Publié

le

Des Palestiniens inspectent la mosquée Al Bokhari détruite après une frappe aérienne israélienne à Deir Al Balah, dans le sud de la bande de Gaza samedi. (© Keystone/EPA/MOHAMMED SABER)

Une équipe de l'ONU a dit avoir constaté "un grand nombre" de blessures par balles dans un hôpital de Gaza. Des soldats israéliens ont tiré sur la foule près d'un convoi d'aide humanitaire.

Samedi, l'armée israélienne a poursuivi ses frappes meurtrières contre la bande de Gaza qui ont fait au moins 92 morts ces dernières 24 heures, d'après le ministère de la Santé du mouvement islamiste palestinien Hamas.

Les Etats-Unis ont annoncé leur intention de se joindre aux largages d'aide sur le territoire palestinien.

Jeudi, une distribution d'aide à Gaza a tourné au drame après des tirs israéliens sur une foule affamée qui s'est ruée sur les camions d'aide humanitaire et une bousculade qui ont fait 115 morts, selon le Hamas.

Une équipe de l'ONU s'est rendue le lendemain à l'hôpital al-Chifa de Gaza, qui a accueilli des dizaines de blessés après la tragédie. Ils ont vu "un grand nombre de blessures par balles", a indiqué un porte-parole de l'ONU, Stéphane Dujarric.

La communauté internationale a réclamé une enquête sur ce drame et un cessez-le-feu immédiat dans la guerre déclenchée par une attaque sanglante menée le 7 octobre dans le sud d'Israël par des commandos du Hamas infiltrés depuis la bande de Gaza voisine.

Israël a poursuivi ses bombardements, surtout à Khan Younès et Rafah dans le sud, selon des correspondants de l'AFP.

"Insister auprès d'Israël"

Vendredi, le président américain, Joe Biden, a annoncé que son pays participerait "dans les prochains jours" aux largages d'aide humanitaire sur Gaza.

Plusieurs pays y ont parachuté des cargaisons ces derniers jours, notamment la Jordanie avec le soutien de la France, les Pays-Bas et le Royaume-Uni, ainsi que l'Egypte en coopération avec les Emirats arabes unis.

"Les largages aériens ne peuvent pas et ne doivent pas se substituer à l'accès humanitaire", a néanmoins averti l'ONG International Rescue Committee (IRC).

Mais les cargaisons par voie terrestre, soumises au feu vert d'Israël qui impose un blocus à Gaza depuis 2007, n'arrivent qu'en quantité très limitée via Rafah depuis l'Egypte.

"Nous allons insister auprès d'Israël pour qu'il facilite l'entrée de davantage de camions (...) Il n'y a vraiment pas assez d'aide qui arrive à Gaza", a dit Joe Biden.

Biden prudent

M. Biden s'est voulu prudent en répétant vendredi "espérer" une trêve d'ici au ramadan, mois sacré du jeûne pour les musulmans qui commence cette année le soir du 10 mars ou le 11.

"Nous allons y arriver, mais on n'y est pas encore, et on pourrait ne pas y parvenir", a-t-il dit.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Zelensky presse l'Occident de fournir des systèmes aériens

Publié

le

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky presse l'Occident. (© KEYSTONE/EPA/SERGEY DOLZHENKO)

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a réitéré samedi un appel à ses alliés occidentaux pour qu'ils fournissent à Kiev davantage de systèmes de défense aérienne, après des attaques russes qui ont fait cinq morts, selon l'Ukraine.

Des attaques visant la ville portuaire d'Odessa, sur la mer Noire, dans la nuit de vendredi à samedi, ont entraîné la mort de trois personnes, dont un enfant, et la destruction d'un immeuble de neuf étages, selon des responsables officiels ukrainiens.

Parallèlement, des bombardements ont tué un homme de 76 ans dans la région de Kharkiv, près de la frontière russe, et une autre personne dans celle de Kherson, selon les autorités régionales.

"La Russie continue de frapper des civils", a déploré le président Zelensky sur les réseaux sociaux.

"Nous avons besoin de davantage de défense aérienne de la part de nos partenaires. Nous devons renforcer le bouclier aérien ukrainien pour mieux protéger notre peuple du terrorisme russe. Davantage de systèmes de défense aérienne et davantage de missiles pour les systèmes de défense aérienne sauvent des vies", a-t-il déclaré.

Après deux ans de guerre, ces derniers jours, le dirigeant ukrainien a, à plusieurs reprises, enjoint ses alliés occidentaux de livrer l'assistance militaire plus rapidement, réclamant notamment des munitions, davantage de systèmes de défense aérienne et des avions de combat.

La victoire face à la Russie "dépend de vous", a-t-il lancé dimanche dernier à ses alliés occidentaux, dont le soutien est essentiel pour Kiev, mais qui rechignent ces derniers mois à valider de nouvelles enveloppes budgétaires à cette fin.

Drone tombant du ciel

Selon le ministre ukrainien de la Défense Roustem Oumerov, la moitié des armes occidentales promises à Kiev sont livrées avec du retard.

De son côté, l'Ukraine semble avoir mené sa propre attaque de drone dans la nuit de vendredi à samedi, qui a endommagé un immeuble résidentiel de Saint-Petersbourg, la deuxième ville de Russie.

Le responsable de la ville russe a signalé qu'un "incident" s'était produit - un langage précédemment utilisé pour décrire les attaques ukrainiennes - mais a déclaré qu'il n'y avait pas eu de victime.

Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux russes montraient ce qui semblait être un drone tombant du ciel dans le bâtiment et déclenchant une explosion, tandis que des habitants rapportaient des fenêtres soufflées et de petits incendies provoqués par un drone.

Selon les médias ukrainiens, les défenses aériennes russes ont abattu un drone qui visait un dépôt pétrolier à moins d'un kilomètre.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Infantino contre l'introduction de la "carte bleue"

Publié

le

Gianni Infantino ne veut pas du carton bleu (© KEYSTONE/EPA/YOAN VALAT)

Gianni Infantino s'est prononcé contre l'introduction d'un carton bleu et d'une pénalité de temps associée.

Le président de la FIFA s'est exprimé peu avant la réunion des garants des règles du football mondial.

"Il n'y aura pas de carton bleu au niveau supérieur. Ce sujet n'existe pas pour nous", a déclaré le Valaisan aux journalistes à Glasgow, où l'International Football Association Board (IFAB) se réunit samedi pour son assemblée générale annuelle et discute d'une phase de test pour ce nouveau carton.

La FIFA dispose de quatre voix sur huit au sein de l'IFAB et donc d'un pouvoir de blocage pour tous les projets de règles. Les autres membres sont un représentant de chacune des fédérations de football d'Angleterre, d'Ecosse, du Pays de Galles et d'Irlande du Nord.

Infantino affirme qu'il n'avait pas connaissance de ce sujet avant qu'il ne soit déjà discuté publiquement par les médias au cours des dernières semaines. "Si vous voulez un gros titre, c'est 'Carton rouge pour le bleu'", a-t-il ajouté.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / apa / dpa

Continuer la lecture

Culture

Iris Apfel, "starlette gériatrique" de la mode, est morte à 102 ans

Publié

le

La centenaire aux 2,9 millions d'abonnés sur Instagram était encore active sur le réseau social la veille de son décès (archive). (© KEYSTONE/AP/Andy Kropa)

Iris Apfel, icône excentrique de la mode à New York, sujet d'expositions et star d'Instagram, est morte vendredi à 102 ans, a annoncé son compte officiel sur le réseau social.

"Iris Barrel Apfel, 29 août 1921 - 1er mars 2024", peut-on lire sur la publication accompagnée d'une photo d'elle vêtue d'une longue robe à motifs dorés et de larges lunettes noires. Elle était encore active sur le réseau la veille.

L'autoproclamée "starlette gériatrique" du Queens avait récemment signé une collection pour H&M, après de multiples collaborations, avec notamment Citroën, Magnum, Happy Socks, MAC. Forme de consécration, elle avait aussi inspiré une poupée Barbie à son image.

Comptant 2,9 millions d'abonnés sur Instagram, la centenaire assistait encore aux présentations des grands couturiers, et défilait avec son immense sourire carmin dans sa chaise roulante.

"Tu n'es pas jolie"

Née en 1921 dans une famille juive du Queens à New York, Iris Apfel a étudié l'histoire de l'art. Décoratrice d'intérieur, elle a participé à des travaux de rénovation de la Maison Blanche pour neuf présidents, de Harry Truman à Bill Clinton.

Pendant des décennies, elle a amassé une collection de vêtements des plus grands couturiers du 20e siècle, qui remplissent deux étages de son appartement de Park Avenue. En 2005, le musée Met de New York avait consacré une rétrospective à cette garde-robe. Pour ses fameux bijoux, elle racontait se fournir aussi bien chez Tiffany's que dans les bazars de Harlem.

"Un jour, on m'a dit: 'Tu n'es pas jolie et tu ne le seras jamais. Mais ce n'est pas grave. Tu as quelque chose de bien plus important: tu as du style'", avait-elle coutume de raconter. En 2016, elle avait été simultanément l'objet d'une exposition au Bon Marché, à Paris, visage d'une nouvelle campagne de publicité de Citroën et d'une marque australienne de prêt-à-porter, Blue Illusion.

"Oser être différent"

Cette fashionista avait fait l'objet en 2014 d'un documentaire réalisé par Albert Maysles, "Iris". En 2015, après 67 ans de vie commune, elle avait perdu son mari, Carl, un industriel du textile, mort à 100 ans. Adepte des silhouettes colorées, Iris Apfel appelait les femmes à se départir de l'"uniforme des collants ou jeans noirs avec un pull, des bottines et une veste en cuir".

Son mantra: "oser être différent". Son secret: ne jamais avoir cessé de travailler. "Essayez de nouvelles choses. Ne vous laissez pas impressionner par l'âge et les nombres". Iris Apfel était parvenue à acquérir la "maîtrise de l'art de vivre", a résumé le musicien Lenny Kravitz sur Instagram.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Vierge

Vos états d'âme changeants vous donnent l'impression d'être constamment évalué par les autres. Concentrez-vous sur les aspects positifs de vos interactions.

Les Sujets à la Une

X