Rejoignez-nous

International

ONU: mandat lancé sur l'effet du climat après l'échec sur le Yémen

Publié

,

le

Le Conseil des droits de l'homme a reconnu le droit à un environnement "sûr" et "durable" (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Le Conseil des droits de l'homme à Genève a établi un mandat sur le climat et les droits humains et un droit à un environnement "durable". Mais symbole des tensions, un projet de résolution sur le Yémen a été rejeté jeudi, première en 15 ans de l'instance onusienne.

Après d'intenses discussions, un mandat de rapporteur spécial de l'ONU sur les effets négatifs du changement climatique sur les droits humains a été lancé vendredi à quelques semaines de la COP26, après un vote favorable de presque tous les membres. Cet expert indépendant, qui ne s'exprimera pas au nom de l'organisation, sera nommé pour trois ans.

Il devra rendre un premier rapport dans un an. Il devra notamment formuler des recommandations pour tenter d'empêcher les désagréments du changement climatique sur les droits humains.

Egalement vendredi, la Suisse a elle obtenu un succès devant l'instance onusienne qui a achevé un mois de travaux. Celle-ci a reconnu pour la première fois un droit à un environnement "sûr, "sain", "propre" et "durable".

La résolution, approuvée par 43 voix, contre aucune opposition et 4 abstentions, avait été portée par la Suisse et plusieurs pays. Elle engage les Etats à faire davantage pour l'environnement.

Appel récent lancé par Bachelet

Cette approche avait été souhaitée en mars dernier par une quinzaine d'agences onusiennes, quelques mois après un appel similaire lancé par plus de 1000 ONG. Et le Conseil des droits de l'homme demande désormais à l'Assemblée générale de l'ONU d'évaluer cette question. Plusieurs pays ont dit qu'il faudrait un nouvel accord pour que ce droit puisse devenir contraignant, estimant que l'instance outrepassait son mandat.

Il y a un mois, au début de la session du Conseil des droits de l'homme, la Haute commissaire Michelle Bachelet avait estimé que les menaces environnementales, si elles s'intensifient, allaient constituer "le défi le plus important pour les droits humains" dans le monde. Rien que la pollution est responsable d'un décès prématuré sur six dans le monde, avait-elle aussi souligné. Vendredi, elle a appelé les Etats à appliquer rapidement ce droit reconnu par l'instance onusienne.

Cette session restera surtout celle où un projet de résolution a été rejeté pour la première fois en 15 ans de Conseil des droits de l'homme. Jeudi, les enquêteurs sur les violations au Yémen, mandatés par l'instance, n'ont pas été prolongés pour deux ans supplémentaires.

Un "échec", une "trahison" ou une "honte", selon les ONG, après un vote qui a été déploré encore par ces experts indépendants. Plusieurs acteurs avaient alerté pendant la semaine sur des tentatives de l'Arabie saoudite de rassembler des membres pour éviter un nouveau mandat du Groupe d'experts éminents.

Cette approche, menée par un Etat ciblé par les enquêteurs parmi les possibles crimes de guerre perpétrés au Yémen, aura réussi. Elle a montré à quel point le Conseil est devenu divisé, alors que quatre des cinq membres permanents du Conseil de sécurité sont actuellement membres. Symbole de ces divergences grandissantes, les Etats n'ont pas réussi à achever leurs travaux vendredi et devront encore se prononcer lundi sur pas moins de huit projets de résolution.

Division liée à l'Afghanistan

Les divisions se sont aussi révélées sur l'Afghanistan. Jeudi, le Conseil a lancé un mandat de rapporteur spécial sur ce pays pour un an. Si le vote était plutôt clair, la Chine, la Russie et le Pakistan se sont opposés à cette surveillance.

La résolution a condamné pour la première fois les discriminations contre les femmes. Elle se dit inquiète de l'attitude des talibans mais aussi de toutes les parties au conflit.

La question d'une investigation internationale sur l'Afghanistan aura provoqué d'importantes tensions, notamment entre proches des Etats-Unis et la Chine. Des dizaines de pays avaient demandé un mécanisme, mais seulement sur des violations perpétrées par des "entités afghanes". Une approche inacceptable pour la Suisse qui veut une investigation sur tous les acteurs, y compris les Etats-Unis.

Commission changée en rapporteur

Autre preuve d'oppositions, la Chine et d'autres pays ont fait approuver une résolution contre les effets négatifs de l'"héritage du colonialisme". Mais des discussions sur la situation dans plusieurs pays ont elles été moins disputées.

Malgré les demandes de la Commission d'enquête indépendante sur le Burundi à être reconduite, les membres du Conseil ont considéré que la situation ne demande plus qu'un mandat de rapporteur spécial, nommé pour un an.

Un maintien d'une surveillance que le gouvernement n'a pas apprécié. Les enquêteurs avaient récemment affirmé que, même si la relation avec la communauté internationale a changé depuis l'arrivée l'année dernière du président Evariste Ndayishimiye, de possibles crimes contre l'humanité continuent d'être perpétrés.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Climat

Les Etats-Unis se préparent à une vague de chaleur écrasante

Publié

le

Il pourrait faire jusqu'à 38 degrés celsius dans le nord-est des Etats-Unis (archives). (© KEYSTONE/AP/David Santiago)

Des régions du centre et de l'est des Etats-Unis d'Amérique se préparent à subir une vague de chaleur étouffante la semaine prochaine. Les températures, qui devraient être anormalement élevées pour un mois de juin, pourraient monter jusqu'à 38 degrés par endroits.

"Les températures vont s'envoler la semaine prochaine du Midwest vers le nord-est" du pays, a prévenu vendredi sur le réseau social X (ex-Twitter) le service météorologique national (NWS). Il s'attend à "plusieurs dizaines de records" de chaleur journaliers.

Cette vague doit commencer dimanche dans le centre puis se propager à travers le Midwest et le nord-est avant mardi. Elle durera presque toute la semaine, selon le NWS. "La chaleur est la principale cause de décès liés aux conditions météorologiques la plupart des années. Prenez-la au sérieux", a mis en garde le service.

Réchauffement climatique

La capitale Washington a d'ores et déjà activé son alerte à "l'urgence chaleur" pour ce vendredi, a indiqué la maire Muriel Bowser. "Des températures extrêmes sont prévues pour la semaine prochaine".

Le mercure pourrait ainsi monter jusqu'à 38 degrés celsius le 23 juin. Plusieurs autres grandes villes seront concernées, de Chicago à New York.

Selon les scientifiques, les canicules à répétition sont un marqueur sans équivoque du réchauffement de la planète et ces vagues de chaleur sont appelées à encore se multiplier, s'allonger et s'intensifier.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Yuliya Efimova autorisée sous statut neutre

Publié

le

Yulia Efimova (ici en 2016 à Rio) est autorisée à participer aux JO de Paris (© KEYSTONE/AP/MARTIN MEISSNER)

Yuliya Efimova est devenue la première nageuse russe à bénéficier du statut d'athlète individuel neutre (AIN) pour les JO de Paris. L'intéressée estime néanmoins qu'elle aura du mal à se qualifier.

La brasseuse, sextuple champion du monde et triple médaillée olympique à Londres 2012 (200 m, bronze) et Rio 2016 (100 et 200 m, argent), a reçu le statut de nageuse neutre pour Paris vendredi de la part de l'instance dirigeante de la natation, World Aquatics.

Le CIO autorise à titre individuel les sportifs russes et bélarusses à participer sous bannière neutre aux Jeux, aux conditions de ne pas avoir ouvertement soutenu l'offensive lancée en Ukraine par la Russie en février 2022 et de ne pas être membre d'un club lié aux forces de sécurité.

Efimova, 32 ans, a toutefois déclaré à la chaîne russe Match TV.Ru qu'elle aurait du mal à respecter la date limite de qualification pour les Jeux olympiques, fixée au 23 juin. N'ayant pas de visa pour l'Europe, elle ne peut pas participer à des épreuves où elle aurait pu se qualifier.

"Ils m'ont donné (le statut neutre) aujourd'hui mais c'est un gros problème de ne pas avoir assez de temps pour les qualifications internationales. Les compétitions se terminent toutes le 23 juin - soit elles ont eu lieu, soit elles auront lieu la semaine prochaine", a-t-elle souligné.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Doublé de Messi avec l'Argentine

Publié

le

Messi a signé un doublé face au Guatemala (© KEYSTONE/EPA/SHAWN THEW)

Lionel Messi a inscrit un doublé lors du succès 4-1 de l'Argentine face au Guatemala vendredi dans le Maryland. Il s'agissait du dernier match de préparation de l'Albiceleste avant la Copa America.

Après l'ouverture du score surprise du Guatemala avec un but contre son camp de Lisandro Martinez (4e), Messi a rapidement égalisé (12e) en profitant d'une erreur du gardien adverse, avant de clore la marque à la 77e minute. Entretemps, Lautaro Martinez avait donné l'avantage aux champions du monde 2022 (39e sur penalty, puis 66e).

L'Argentine entamera la défense de son titre de champion de la Copa America jeudi prochain contre le Canada à Atlanta. Cette édition disputée aux Etats-Unis a été élargie à l'Amérique du nord, à l'Amérique centrale et aux Caraïbes (Concacaf).

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Aberg en tête après le 2e tour, Woods manque le cut

Publié

le

Ludvig Aberg pointe en tête de l'US Open après 2 tours (© KEYSTONE/AP/George Walker IV)

Ludvig Aberg pointe seul en tête de l'US Open à l'issue du 2e tour. La légende Tiger Woods n'a pour sa part pas franchi le cut vendredi à Pinehurst en Caroline du Nord.

Ludvig Aberg confirme son arrivée tonitruante dans le monde professionnel à 24 ans, après sa 2e place au Masters. Une carte de 69 (1 sous le par) lui a permis de capitaliser sur son excellente première journée jeudi (66) pour se retrouver seul à -5 sous le par.

"J'ai très bien tapé la balle. C'était évidemment un parcours très difficile. Mais j'ai l'impression d'avoir su rester discipliné, très patient, en essayant de viser les zones que je ciblais", a déclaré le jeune Suédois.

McIlroy en embuscade

Un coup derrière Aberg, les Américains Bryson DeChambeau et Patrick Cantlay, ainsi que le Belge Thomas Detry partagent la 2e place. Le Nord-Irlandais Rory McIlroy, no 3 mondial vainqueur du tournoi en 2011 et co-leader jeudi soir, reste en embuscade à deux coups, à égalité avec le Français Matthieu Pavon et l'Américain Tony Finau.

Bien plus loin au classement, Tiger Woods (carte de 73, +7 total) a de nouveau échoué à passer le cut d'un Majeur, après le PGA Championship en mai et une 60e place au Masters en avril. L'homme aux 15 titres majeurs est revenu en janvier après une opération à une cheville en avril 2023, sans parvenir à retrouver un bon niveau.

"Une corvée"

Le no 1 mondial Scottie Scheffler, vainqueur du Masters et quasi invincible cette saison, a lui étalé sa frustration lors d'une journée achevée avec une carte de 74, pour un score total de +5 à 10 coups de la tête qui lui permet tout juste de franchir le cut avant les deux derniers tours ce week-end.

"Ca a été une corvée. Je suis fier de la façon dont je me suis battu. Je n'arrivais juste pas à faire tomber les putts", a lâché Scheffler, auteur d'une carte sans birdie rarissime pour lui, dans une journée où il a lancé plusieurs fois ses clubs de rage.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Cancer

Entente harmonieuse et atmosphère agréable au sein de la famille. Vous aimerez ce samedi particulièrement plaisant à vivre !

Les Sujets à la Une

X