Rejoignez-nous

Climat

Nouvelles inondations en Californie, frappée par des précipitations

Publié

,

le

La Californie est habituée aux conditions météo extrêmes, et les tempêtes hivernales sont courantes. Un tel enchaînement est en revanche hors du commun. (© KEYSTONE/EPA/PETER DASLILVA)

Une nouvelle tempête avec son flot de pluies s'abattait samedi sur la Californie. Elle provoquait d'importantes inondations, après déjà trois semaines de précipitations inédites qui ont provoqué au moins 19 morts.

Une importante vague de pluie - et de neige en montagne - balayait samedi de nombreuses zones de l'Etat le plus peuplé des Etats-Unis, dont les sols déjà gorgés d'eau arrivent à saturation. Un énième système dépressionnaire devait, au cours de la journée samedi, arriver du Pacifique, doucher la côte, les vallées puis les montagnes de Californie, prévient le service météorologique américain (NWS)

Les autorités faisaient à la mi-journée état de dégâts sur des lignes électriques, ainsi que de routes et de champs inondés. Plus de 50'000 foyers étaient privés d'électricité vers la mi-journée. Des relevés automatiques montraient vers 20h00 (heure suisse) plusieurs rivières du nord et du centre de la Californie au-dessus du seuil de crue.

Plus habitué à la pluie

Dans la région de Salinas, ville de 160'000 habitants au sud de San Francisco où la rivière éponyme a débordé de son lit, la crue touchait les coins agricoles de la vallée mais épargnait les zones urbaines, a constaté samedi matin un journaliste de l'AFP.

Sous un ciel de plomb et des pluies intermittentes, le cours d'eau sortait largement de son lit par endroits, inondant des centaines de mètres de champs. Dans l'un d'eux, deux tracteurs armés de pompes renvoyaient l'eau stagnante accumulée par la pluie des derniers jours vers la rivière, pour éviter que la terre ne soit complètement noyée.

"La région a été durement frappée par la sécheresse ces dernières années", explique à l'AFP Manuel Paris, un ouvrier agricole de 58 ans, impressionné par le fleuve qui coule à toute vitesse en contrebas. "Cela fait tellement longtemps, nous ne sommes plus habitués à avoir autant de pluie."

Une série de tempêtes s'est abattue sur la Californie ces dernières semaines. Des courtes accalmies permettent à peine aux autorités de nettoyer les dégâts ou de rétablir le courant.

Et ce n'est pas fini, selon les météorologues. Une nouvelle "rivière atmosphérique", c'est-à-dire une bande étroite dans l'atmosphère transportant d'énormes quantités d'humidité depuis les tropiques, est attendue lundi, jour férié aux Etats-Unis. Elle apportera "de nouvelles vagues de précipitation extrêmes", prévient le NWS.

Un mètre de neige

Dans les montagnes, ces précipitations se traduisent par d'importantes chutes de neige, avec plus d'un mètre attendu au cours du week-end dans la Sierra Nevada, les autorités alertant sur les risques d'avalanche et déconseillant tout déplacement. Des images diffusées par les autorités au col d'une importante autoroute dans la région du lac Tahoe montrent des dizaines de voitures à l'arrêt, en plein blizzard samedi matin.

Au moins 19 personnes sont mortes depuis le début de cette série d'intempéries. Des conducteurs ont notamment été retrouvés dans leurs voitures piégées par les flots, des personnes frappées par des chutes d'arbres, un couple a été tué par un éboulement et des corps ont été charriés par les crues.

Enchaînement de phénomènes extrêmes

La Californie est habituée aux conditions météo extrêmes, et les tempêtes hivernales sont courantes. Un tel enchaînement est en revanche hors du commun. S'il est difficile d'établir un lien direct entre ces tempêtes en série et le changement climatique, les scientifiques expliquent régulièrement que le réchauffement augmente la fréquence et l'intensité des phénomènes météorologiques extrêmes.

Les pluies diluviennes des dernières semaines ne suffiront toutefois pas à en finir avec la sécheresse qui frappe durement cet Etat de l'Ouest américain depuis deux décennies, selon des spécialistes.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Climat

Le Valais lève l'alarme et la situation particulière

Publié

le

Les précipitations tombées depuis jeudi ainsi que la fonte des neiges et la saturation des sols ont provoqué une crue du Rhône et des cours d’eau latéraux en Valais. Ici la Navizence qui se jette dans le Rhône au niveau de Chippis. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le Valais a levé dimanche matin l'alarme et l'état de situation particulière en cours depuis vendredi soir en raison de la crue du Rhône et de nombreux cours d'eau alpins. La grande partie des personnes évacuées ont pu retrouver leur logement.

"La situation est en cours de stabilisation et la décrue se poursuit", indique dimanche l'organe cantonale de conduite (OCC) qui a décidé de lever l'alarme pour le Rhône et les cours d'eau latéraux. Le Conseil d'Etat a également levé l'état de situation particulière.

Les débits des cours d’eau restent cependant encore élevés, les crues ont fragilisé les berges et des glissements de terrain peuvent survenir localement, précise néanmoins l'OCC. Celui-ci appelle la population à se montrer prudente les prochains jours et "d’éviter de s’approcher du lit des cours d’eau".

Des dégâts importants ont été constatés. "Les travaux de rétablissement des infrastructures et du réseau routier sont en cours", note l'OCC.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Climat

Trois disparus aux Grisons et situation particulière en Valais

Publié

le

Une voiture s'est retrouvée coincée dans la boue à Sorte dans la vallée de Misox aux Grisons samedi (© KEYSTONE/SAMUEL GOLAY)

Alors qu'une femme a été retrouvée vivante, trois personnes restaient portées disparues samedi dans les éboulis dans le Misox (GR). En Valais, malgré la décrue du Rhône et des cours d'eau latéraux, le niveau d'alarme et la situation particulière sont maintenus.

La femme, retrouvée vivante dans des éboulis dans le Misox, a été hospitalisée à l’hôpital régional de Lugano samedi. Les trois personnes toujours ensevelies dans la région sont un couple et une femme âgée.

Les quatre personnes ont été ensevelies suite à une coulée de boue, de pierres et de matériaux divers qui a détruit trois maisons à Sorte, un quartier de Lostallo dans la vallée de la Mesolcina (Grisons italophones), a indiqué le commandant de la police du canton des Grisons William Kloter lors d’une conférence de presse samedi matin à Roveredo (GR), retransmise sur la chaîne publique RSI.

L’éboulement a eu lieu vendredi soir après d’incessantes pluies et de violents orages qui ont provoqué de fortes crues. Un tronçon de l’autoroute A13 entre Lostallo et Mesocco proche d'une rivière est impraticable comme la route allant de Roveredo au col du San Bernardino.

Chiens de sauvetage

Favorisés par un temps à nouveau ensoleillé, les recherches ont repris samedi matin tôt : des hélicoptères, des chiens de sauvetage et des secouristes ont été dépêchés sur les lieux. A Lostallo, une halle a été mise à disposition des personnes évacuées de leurs habitations, dont un grand nombre a été inondé par les cours d’eau en crue.

Nicola Giudicetti, le maire de Lostallo, a indiqué que quatre quartiers de son village ont été frappés par les éboulis qui, outre trois maisons, ont détruit un arrêt de bus et endommagé la station d’épuration des eaux. L’eau n’est donc actuellement pas potable à Lostallo et son quartier de Sorte de même que dans les villages voisins de Cabbiolo, Arabella et Norantola. Ces communes sont également privées d’électricité.

Voiture de police emportée

Les intempéries ont aussi mis en danger une patrouille de la police cantonale des Grisons qui, vendredi soir, a perdu son véhicule dans les flots. Les policiers ont pu être tirés d’affaire grâce à l’intervention de leurs collègues mais la voiture a été emportée par les eaux.

La présidente de la Confédération Viola Amherd s'est montrée bouleversée par l'ampleur des dégâts causés par les intempéries dans plusieurs régions de Suisse. "Ses pensées vont à la population touchée", écrit-elle samedi sur X.

59 évacués en Valais

En Valais, le Rhône et les cours d'eau latéraux ont entamé leur décrue. Mais une "vigilance accrue est nécessaire", a indiqué samedi l’Organe cantonal de conduite (OCC) valaisan qui a maintenu le niveau d’alarme ainsi que la situation particulière.

La situation s'est calmée au niveau du Rhône, a indiqué vers 15h à Keystone-ATS Antoine Jacquod, adjoint de la cheffe de la sécurité civile et militaire. "Ce qui nous fait très très souci, ce sont les vallées latérales, notamment celle de Zermatt, d'Anniviers et d'Hérens où le sol est très déstabilisé."

Dans ces secteurs, plusieurs débordements et des laves torrentielles ont eu lieu le long des cours d'eau latéraux, dont la décrue est "très lente". L'OCC y redoute des glissements de terrain. La suite dépendra de la force des orages qui s'abattent actuellement, ajoute Antoine Jacquod.

La plupart des 230 personnes qui ont dû être évacuées vendredi, majoritairement à Chippis, ont pu rentrer chez elles. "Actuellement, on compte 59 personnes évacuées sur l'ensemble du canton, selon les décomptes communiqués par les communes", relève Antoine Jacquod.

Pas de train pour Zermatt

Si le trafic ferroviaire a pu reprendre entre Riddes et Ardon samedi matin, la ligne de chemin de fer ainsi que la route de et vers Zermatt restaient fermées samedi après-midi. La ligne ferroviaire entre Viège et Täsch, en dessous de Zermatt, devrait rester fermée au moins jusqu'à la fin de la semaine prochaine, indique la compagnie Matterhorn-Gotthard-Bahn dans un communiqué.

Les crues de la rivière Vispa ont affecté "massivement" la ligne à plusieurs endroits, de sorte que d'importants travaux de remise en état sont nécessaires. Actuellement, l'accent est mis sur la reprise du service ferroviaire entre Täsch et Zermatt dans les meilleurs délais, ajoute la compagnie. La situation pour le trafic routier sera évaluée par l'OCC en fin de journée.

Par ailleurs, selon le communiqué, l'exploitation du Gornergrat Bahn (GGB) a été suspendue vendredi après-midi en raison d'une coulée de boue. La galerie de protection Riffelbord a été touchée par une coulée de boue en aval de cette galerie. L'ampleur des dégâts n'est pas encore entièrement connue. L'exploitation restera suspendue au moins jusqu'à mardi.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Climat

Misox GR : une femme sauvée - 3 autres personnes ensevelies

Publié

le

La Moesa avait déjà un débit important près de Roveredo (GR) en juin 2019 (archives). (© KEYSTONE/TI-PRESS/SAMUEL GOLAY)

Une femme a été retrouvée vivante dans des éboulis par les sauveteurs dans le Misox GR, une vallée du sud des Grisons. Trois autres personnes sont ensevelies dans la même région, a indiqué la police samedi.

"On a réussi à sauver au moins une vie", a déclaré samedi matin un policier de la police cantonale des Grisons lors d'une conférence de presse à Roveredo, retransmise par la télévision italophone RSI. Vendredi soir, des orages et des précipitations importantes ont provoqué de fortes crues.

La zone d'intervention pour la police et les pompiers s'étendait sur près de 20 kilomètres. Un cône de déjection a touché plusieurs maisons. La police estime que quatre personnes au total ont été ensevelies. La femme qui a été sauvée a été transférée à l'hôpital.

Les forces d'intervention sur place continuent à rechercher les trois personnes disparues à l'aide d'hélicoptères et de drones, a relevé le policier.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Climat

Niveau d'alarme et situation particulière maintenus en Valais

Publié

le

Le Rhône a entamé sa décrue durant la nuit, mais les débits restent très élevés et l'Organe cantonal de conduite maintient une vigilance accrue. Ici entre Sierre et Chippis en Valais. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le Rhône et les cours d'eau latéraux ont entamé leur décrue. Mais une "vigilance accrue est nécessaire", indique samedi l’Organe cantonal de conduite (OCC) valaisan qui maintient le niveau d’alarme ainsi que la situation particulière.

Pour le Rhône, "le pic de la crue a été atteint après minuit dans la nuit de vendredi à samedi", ajoute-t-on de même source. Un débit de 819 m3 par seconde a par exemple été atteint à 2 heures du matin à Branson. Si le fleuve a entamé sa décrue, "les débits restent très élevés".

Concernant les cours d’eau latéraux, la décrue est "relativement lente" et des orages sont encore attendus dans le courant de la journée, complète l'OCC. Plusieurs débordements et des laves torrentielles ont eu lieu le long de cours d’eau latéraux, comme par exemple dans la région de Zermatt, du Val d’Anniviers ou d’Evolène.

L'OCC appelle la population à limiter les déplacements, ne pas s’approcher des cours d’eau, ne pas stationner sur les ponts et ne pas naviguer sur le Rhône et à l’embouchure du lac Léman. Elle recommande aussi de renoncer à filmer ou photographier les événements et à se conformer strictement aux ordres des autorités.

Pas de train pour Zermatt

Côté ferroviaire, les trains ne circulent plus entre Viège et Zermatt depuis vendredi midi. C'était toujours le cas samedi vers 11h, indique le Mattherhorn Gotthard Bahn sur le réseau social X. La compagnie fera le prochain point à 15h00.

Le trafic ferroviaire a pu reprendre entre Riddes et Ardon à 8 heures. La ligne Lausanne-Brigue avait notamment été interrompue vendredi soir: le niveau du Rhône en aval du pont ferroviaire de Riddes avait atteint une hauteur critique.

Vigilance dans le Chablais vaudois

Dans le Chablais vaudois, le point le plus critique lié à la crue du Rhône a aussi été franchi dans la nuit de vendredi à samedi. Samedi matin, la situation était en passe de se normaliser. La vigilance reste toutefois de mise. Aucun dégât matériel ou humain n'a été signalé.

Le pic au niveau du Rhône a été atteint en fin de soirée avec un débit qui a dépassé les mille mètres/cube/seconde pour atteindre quasiment les 1200m3/s, a indiqué à Keystone-ATS Olivia Cutruzzola, responsable de la cellule communication de l'Etat-major cantonal de conduite du canton de Vaud. Le point d'attention reste toujours la zone de chantier entre le pont de St-Triphon et la rivière la Gryonne, qui arrive dans le Rhône.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Verseau

Diminuez un peu la cadence avec laquelle vous évoluez, car cette énergie débordante et vos nombreuses initiatives épuisent tout le monde autour de vous.

Les Sujets à la Une

X